Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte de Mimi pour le concours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Texte de Mimi pour le concours   Avril 30th 2011, 2:43 pm

Thème choisi : le Numéro 2 : raconter un événement qui a marqué et changé la vie de votre personnage.

Souvenirs souvenirs...


Pas si longtemps que cela quand tu y réfléchis. C'était il y a à peu près un an de cela. Bon sang qu'est-ce qui s'est était passée durant cette longue année. Et on ne peut pas vraiment dire que cela fut même des choses très agréables. Je dirais même que cette année était plutôt horrible dans le genre de mauvaises situations. Tout ce qui s'était produit ces derniers temps était juste quelque chose de vraiment mais vraiment pénible à force d'accumulation. Mais tout ça n'aurait jamais eut lieu si ce fameux jour rien ne s'était passé. Mais avant que je vous parles en détail de cette catastrophe sans fin on va remonter quelques temps en arrière. Pas trop loin rassurez vous. Disons le début de semaine. Hum nous devions être en Octobre si je me souviens bien. Octobre 1999 beurk. C'était une année pourrie, mais ça, j’arrête pas de le répéter sans cesse depuis le début alors autant que je rentre dans le vif du sujet non ? Lundi 10 Octobre 1999 : journée qui était censée être banale comme d'habitude : levé aux aurores pour Midoriko, comme toujours celle-ci était prête depuis longtemps. Alors en attendant que son bento soit près elle vérifia qu'elle n'avait rien oublié dans son sac... Les premières heures ce matin : 1 heure d'anglais, 1h libre, 2 heures de natations puis le repas. Après-midi ? Trois heures d'Histoire avec Madame Chisei, cauchemar total trois heures d'ennuis, trois heures de dispute avec cette fichue prof qui n'y connaît strictement rien aux cours qu'elle enseigne !!!! ARG !! Et bien en fait vous savez quoi ? Non ! Pas cette fois, pas cette semaine, Midoriko avait encore fait des siennes et cette fois-ci elle y était allait si fort que son prof était tombé en dépression... Pauvre femme, une santé si fragile. Mais dommage pour cette dernière car Mimi est la dernière personne qui irait la plaindre, et puis quoi encore ? Faut pas déconner hein !!! Bref c'était un remplaçant quelque peu bizarre comme type, mais plus sympa que son professeur habituel, mais on reviendra sur celui-ci un peu plus tard. Donc après avoir vérifié qu'il ne lui manquait rien ni dans son sac d'école ni dans ses affaires de piscine, la jeune demoiselle pris ses affaires et repartie au rez-de-chaussé....

Comme d'habitude, Midoriko était encore seule dans sa grande demeure, pourquoi les choses changeraient après tout ? Mais bon ses parents rentraient demain soir pour certainement repartir d'ici la fin de semaine comme toujours. Mais qu'est-ce qu'ils pouvaient bien faire comme travail pour qu'ils aient toujours à partir ainsi ? N'en avaient-ils donc pas marre de voyager par-ci par là sans arrêts ? Okay c'est sympa de visiter les pays étranger etc. Mais un moment il faut bien stopper et faire une pause ? Mais non, les parents de Midoriko n'en étaient visiblement pas capables il fallait toujours qu'ils soient sur la route... A croire qu'ils ne vivaient que pour leur travail. Non ce n'était pas à croire, c'était sûr en fait. Avec le temps les relations parents-enfants s'étaient empirées quoique en y réfléchissant bien pouvait-on vraiment dire qu'elles étaient existantes ? Je ne pense pas... C'est simple soient ils l'ignoraient soit c'était dispute sur dispute surtout entre la mère et la fille. Disons que cette folle avait toujours à faire des reproches à la jeune demoiselle alors que la plupart du temps celle-ci n'avait rien à se reprocher, mais que voulez-vous ? Lorsqu'on ne supporte pas ses enfants on a pas envie de faire des efforts. Donc tout ça pour dire que finalement ce n'était pas si mal qu'ils partent de temps en temps si c'est pour vivre dans une ambiance aussi désagréable il vaut mieux ne pas insister.

La jeune demoiselle emporta son bento et le mis dans son sac et sortie de sa maison. Il était maintenant l'heure de partir en cours, honnêtement Mimi n'avait pas à se plaindre question transports en commun, elle avait très peu de temps de route contrairement à d'autres.... Cartable d'école dans la main gauche, sac de sport sur son épaule droite. Pour à peu près entre dix à quinze minutes de transports. Pas franchement le cas de râler non ? Il y en as c'était pire, il avait une heure de route, mais Midoriko ne comprenait pas ces personnes, pourquoi ils se prennent la tête à mettre autant de temps pour venir en classe, je veux dire, pourquoi ne vont-ils pas dans un établissement plus près de chez eux ? Honnêtement, la Tokyo Académy était une école prestigieuse, c'était pas n'importe qui qui allait là bas, enfin c'est ce que tout le monde vous dira : Quand tu va à la Tokyo Académy c'est parce que tu as envie de réussir et tu es certain d'arriver aux bout des tes études et avoir ton diplôme en poche, bien sûr pour cela tu dois travailler durement. Hors la réalité des choses était quelque peu différentes. Certes un tas de personnes avaient obtenus leur diplôme et réussissaient leurs examens haut la main. Mais pour ce qui est de l'équipe pédagogique, l'on ne peut vraiment pas dire que ce soit la meilleure, certains d'entre-eux auraient bien besoin de prendre des cours comme les autres élèves ! En parlant d'élèves, cela va de soit qu'ils n'étaient pas tous brillants. Certains avaient choisis cet établissement parce que ce n'était pas loin de chez eux et non pas parce qu'ils désiraient réussir...Enfin bref, c'est comme dans chaque école, tu as les brillants qui réussissent sans le moindre effort, tu as ceux qui réussissent en travaillant dur, et tu as ceux qui n'en n'ont rien à faire de leurs études et qui sont juste là en touriste. A votre avis dans quelle catégorie se situe Midoriko ? Celle qui réussis toujours sans le moindre efforts... Oui Mimi passait beaucoup de temps à étudier, mais elle faisait cela parce qu'elle aimait ça, non pas parce qu'elle se sentait forcée de le faire. Enfin bref, l'heure d'anglais se passa relativement bien, même si Midoriko avait un certain temps d'avance sur le reste de ses camarades de classes, celle-ci resta attentive au cours, c'était bien l'un des rare d'ailleurs... Disons que c'est plus simple à suivre quand le professeur n'est pas chiant. Pour ce qui est des deux heures de natations.... Hum comment dire ? C'est pas que c'est pénible ce sport, au contraire Mimi adore nager, c'est juste l'entourage qui est insupportable !! Combien de fois devrait-elle leur dire ? Leur dire que non, elle n'a pas du tout envie de rentrer dans l'équipe natation du lycée ! Pourquoi faire ? La compétition elle avait juste mis ça de côté, ça ne l’intéressait plus. Tous voyait en elle, la meilleure nageuse du lycée, ce qui était vrai je vous l'accorde, mais il voulait juste de la jeune demoiselle pour être sûrs et certains de gagner. Quel intérêt ? Est-ce ça une compétition ? Toujours se montrer meilleur que l'autre, toujours gagner, toujours mettre la pression sur le meilleur et mettre le sort de l'équipe sur ses seules épaules ? Si c'est pour faire cela non merci. Trop peu pour moi... Celle-ci faisait plusieurs longueurs depuis quelques minutes maintenant, quand l'une de ses camarades vient à la rejoindre et lui dire :

« Midoriko, y'a l'entraîneur de l'équipe de Natation qui te cherche.... »

La jeune demoiselle soupira, retenu son souffle et plongea vers le fond de la piscine et se mis à nager aussi vite qu'elle le pouvait en direction de l’opposé du bassin. Cependant, il ne la laissa pas tranquille pour autant puisque celui-ci la suivi, au sol, pour arriver aussi vite qu'elle de l'autre côté.

« Midoriko, tu ne veux vraiment pas rentrer dans l'équipe ? Tu sais ça te dispenserait de plusieurs cours... »

Dit-il lorsque celle-ci remonta à la surface, une fois de plus elle soupira et fronça les sourcils.

« Je n'ai aucun problèmes avec mes cours saufs ceux d'Histoire et vos horaires ne correspondent pas pour que je puisse éventuellement ne pas assister au cours. Donc c'est non, et les compétitions ça ne m’intéresse pas. Vous devriez aller proposer ça aux joueurs de l'équipe de foot, je suis sûre que vous aurez des volontaires. »

C'est alors que le professeur siffla pour prévenir que le cours était à présent terminé. La jeune femme sortie de l'eau enfila une serviette autour d'elle.

« Je te laisse encore réfléchir »

Insista encore ce dernier. Il était vraiment collant cet entraîneur, encore pire qu'une sangsue à non mais je vous assure, tout les lundi c'était toujours le même baratin et c'était tout les ans pareil ! Tout ça pourquoi ? Parce que dans le dossier scolaire de Midoriko c'était bien marqué qu'elle avait fait partie de l'équipe de natation de toutes les écoles qu'elle avait fréquenté depuis l'école primaire. Mais depuis qu'elle était entrée à la Tokyo Académie, elle avait toujours refusée et ça devait vraiment ennuyer tout le monde. Disons qu'au collège, elle avait fait un effort pour faire plaisir aux gens mais ça ne l’intéressait vraiment plus du tout et personne ne voulait connaître son avis, elle n'avait pas son mot à dire. Et c'est bien cela qui la déplaisait, toujours décider pour elle, sans qu'aucun n'essaye de savoir ce que celle-ci veux vraiment. Mais là, depuis qu'elle était au lycée, elle ne se laissait plus faire. Hors de question de se laisser marcher dessus, hors de question que quelqu'un décider à sa place. S'ils ne sont pas contents, tant pis pour eux, cette dernière ne changerait pas d'avis.

« C'est tout réfléchit. Au revoir Monsieur. »

Rétorqua-t-elle sèchement. Tout ceci était franchement lassant à la fin, vous ne trouvait pas ?! Celle-ci quitta rapidement les bassins et se dirigea vers les vestiaires après avoir pris sa douche. Quand soudain une seconde personne vient à lui en remettre une couche. C'était le capitaine de l'équipe de natation, bon sang ils en voulaient vraiment de Midoriko dans le petit club hein ! Le jeune homme en question posa une veste de l'équipe sur les épaules de la jeune femme, celle-ci surprise de voir un vêtement se poser sur elle se retourna, elle n'eut pas le temps de dire quoique ce soit qu'il ouvra sa bouche

« T'aura moins froid comme ça »

Celle-ci la retira rapidement et répondit :

« T'es dans le vestiaire des filles... »

Celui-ci souri :

« Techniquement je n'y suis pas puisque je suis dans le couloir. Et puis quoi, il n'y a personne, ça déranges pas. »

« Joue pas avec les mots, en tout cas tu n'as pas le droit d'être là et si ça déranges quelqu'un : moi ! Alors... »

Du vent lui fit-elle de la main tout en commençant à s’éloigner.

« Allez reprends ta veste. »

« C'est pas la mienne, c'est la tienne. Gardes là, peut importe si tu fait partie de l'équipe ou pas. Ça me fait plaisir de la donner.»

Midoriko s'approcha de son casier et l'ouvrit afin de prendre ses affaires et attendit pour se changer.

« Oui évidement ça ne va pas vous déranger, je serais aux couleurs de l'équipe et ça vous fera de la pub »

Le jeune homme soupira et laissa finalement tomber.

« Bon changeons de sujet, tu fait quoi ce soir ? »

Celle-ci tourna rapidement la tête et soupira

« Laisses tomber, je suis prise. Et tu le sais »

« Officiel ça y est ? »

Midoriko lui fit un léger regard assassin et ce dernier ne fit que répondre

« Okay c'est bon j'abandonne... »

Finit-il par dire, visiblement il en eut assez pour aujourd'hui puisqu'il quitta enfin les lieux. La jeune et jolie demoiselle pût donc durant ce moment où elle était enfin seule se changer sans aucun problèmes. Celle-ci ayant assez de temps avant de revenir en cours ne mit donc pas son uniforme scolaire, mais plutôt des vêtements habituels. Enfin... Tout ce qu'elle avait sous la main pour le moment c'était son jogging. Celle-ci pris donc son sac de sport qu'elle vient à déposer sur son épaule droite comme d'habitude et quitta également la piscine municipale pour rentrer chez elle.







Revenir en haut Aller en bas
 

Texte de Mimi pour le concours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une gentille personne pour me faire un bel avatar
» Un adieu sur parchemin...
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher
» Pour devenir partenaire
» crotti et mimi les p'tites souris
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Hors jeux :: [♣]Flood[♠] :: Concour(s)-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit