Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Grande Ouverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La Grande Ouverture   Mars 11th 2011, 3:33 pm

Tokyo, Une capitale magnifique et tellement grande, comme dans chaque pays. Mais ce qu'il y a de mieux dans celle-ci, et je dirais même dans ce pays, que peu importe d'où tu vient et peu importe la façon dont tu t'habilles, les gens ne te regardent pas en te dévisageant comme si tu était un animal de foire ou tout simplement comme si tu venait de t'échapper d'un asile de fou. Cette ville, peut importe le temps qui s'écoule est et sera toujours en mouvement permanent. C'est ça qu'il y a de bien avec elle.... Mais il ne faut pas oublier que c'est vrai qu'elle change souvent mais même lorsque l'on s'absente pendant un certain laps de temps, tu retrouvera toujours ces fameux petits endroits que tu avait connue et qui sont toujours là. Eungyo faisait partie de ces personnes justement qui avait quitté ce pays depuis longtemps maintenant. Pour un truc qui lui est arrivé plus jeune et être en sécurité, mais ce n'est pas ici le sujet et de toute façon elle préfère mettre ça de côté dans un petit espace de sa tête et ne plus y repenser. Tout ça pour dire que cela faisait maintenant environs trois semaines que la jeune demoiselle était de retour au Japon. Elle n'avait pas vraiment le choix que de devoir suivre des cours à la Tokyo Académie comme la plupart des étudiants Tokyoïtes malgré qu'elle détestait cela. Pour l'instant elle ne connaissait pas vraiment de monde, et ayant perdue tout contact avec les personnes qu'elle avait connue dans son enfance, cela était difficile pour elle de retrouver d'anciennes connaissances. Alors pour trouver une excuses et esquiver le plus de cours possible, la jeune demoiselle avait décidé de se chercher un petit travail, et ça ne ferait pas de mal à son porte monnaie bien au contraire.... Disons qu'Eungyo et les cours, ça fait deux, les seuls qu'elle avait envie de suivre était tout les cours de Langues vivantes. Celle-ci était bilingue depuis sa naissance étant d'origine Japonaise et Coréenne et elle serait probablement bientôt Trilingue puisqu'elle apprenait également l'Anglais. Bon on ne peux pas dire qu'elle était une débutante en la matière, puisqu'elle se débrouillais bien, disons qu'elle voulait toujours faire plus que mieux avec celle-ci... C'est toujours pratique après tout. Pourquoi est-ce que je vous parle de cela et que je dévie mon sujet sur les différentes langues que la demoiselle savait parler ? Et bien en fait je ne dévie pas vraiment ce sujet, puisque cela a bien un rapport avec ce qui va suivre... En fait, je vous explique un truc depuis qu'elle est toute petite, Eungyo a toujours eue ce petit problème bien désagréable et plutôt gênant... En effet, mademoiselle n'as aucun mais alors aucun sens de l'orientation... C'est pas faute de faire des efforts et d'essayer de se repérer genre en observant les différentes enseignes des boutiques, mais non cela ne servait à rien, cette dernière finissait toujours par se perdre !!! En fait, on se demande comment celle-ci fait pour qu'il ne lui arrive rien de bien gênant, imaginez si elle tombait sur quelqu'un de mal intentionné!!! Quoiqu'en y réfléchissant, il n'y a pas besoin d'avoir un sens de l'orientation pour que ce genre d'ennui nous arrive... Disons qu'elle finissait toujours par s'en sortir afin qu'il ne lui arrive rien de bien méchant... Donc parler plusieurs langues dans Tokyo, c'était un avantage, il y avait plus de monde pour pouvoir demander votre route, puisque cette ville regorge de touristes. En plus de cela, même si elle vivait depuis que quelques semaines à nouveau à Tokyo, étrangement Eungyo se sentait plus en sécurité qu'à Séoul en Corée du Sud. De toute façon elle n'a jamais vraiment considérée ce pays comme étant le sien et a toujours préféré le Japon, même si elle a des origines dans les deux pays... Quoiqu'il en soit, cela ne veux pas dire qu'elle est quelque chose contre ce pays, mais bref.

Aujourd'hui Eungyo devait se rendre dans un endroit qu'elle n'avait jamais été même lorsqu'elle était plus petite et vivait à Tokyo. Probablement parce qu'il s'agissait d'une des nombreuses rues les plus chère de la ville parmi les différents commerces que l'on pouvait trouver. Et franchement, Eungyo n'était pas du tout le genre de personne à se rendre dans ce genre de quartiers de la ville. Déjà rien qu'a regarder les différentes vitrines des boutiques et que tu vois les prix des choses, tu n'as même pas envie d'y rentrer tellement c'est cher. Après tout, il faut avoir les moyens pour se rendre dans ce genre d'endroits. Et pensez-vous qu'une petite étudiante comme Eungyo les avait ? Et bien non pas du tout. La demoiselle n'était pas née avec une cuillère d'argent comme pourrait l'avoir été certain de ses camarades de classe d'après ce qu'elle avait entendue. Donc pourquoi se rendait-elle là aujourd'hui ? Son statut financier aurait-il changé en un clin d'œil ? Non pas du tout. En fait, cette dernière était justement là pour trouver un travail dans ces fameux quartiers "chics" de la grande ville. La jeune fille avait déjà fait plusieurs visites par ci par là dans les différents quartiers de la ville, comme un Maid Café... Travailler là bas ? T'es habillée là bas comme une petite soubrette pourquoi ça donne pas envie ? C'est simple la plupart des clients sont des hommes ok ça peut encore passer mais bon le costume de la petite "fille" en domestique, ça a un côté heuu comment dire ça ? Pervers >< les hommes et leurs fantasmes tordus ! Enfin c'est comme ça qu'Eungyo voyait ce genre de lieu alors non merci sans façon je préfère encore ramasser les déjections de nos petits toutou ou ramasser les poubelles plutôt que de travailler là bas ! Ensuite où pouvait-elle aller encore ? A Wacdnald ? Hum oui peut-être que là ça passe encore, mais bon partir là bas et rentrer chez toi avec l'odeur de frites enfin surtout de friture, c'est pas la joie et il y a de quoi être rapidement écœuré, le niveau d'hygiène n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler de réputer dans ce genre de fastfood et je ne vais pas vous donner des exemples car certains d'entre-vous en ont surement entendu parlé ou y ont même travaillé donc bref je ne m'attarderais pas sur le sujet sachant qu'on est pas toujours très bien payé là bas non plus. Donc ensuite voyons voir, où est-ce qu'elle avait encore regardé ? Ah oui c'est vrai ! Les boutiques !! Bon là c'est vrai, il faut avouer que c'est intéressant et tu rencontre pas mal de monde dont tes amis aussi, normal en même temps vous me direz, mais comment dire ? Oui il y a encore un mais Eungyo est difficile... Rester debout toute la journée, ce n'est pas vraiment ça le problème, mais il faut choisir la bonne boutique, Parce que si tu travaille quelque part où il y a très peu de clients ou encore tu travaille là où ceux-ci n'ont pas vraiment besoin de toi et t'envoie souvent balader quand tu leur pose la simple petite question : "Bonjour, je peux vous renseigner ?" je peux vous dire que vous vous ennuyer assez rapidement ! Et ce n'était franchement pas le genre de la jeune demoiselle à rester là planté comme un piquet en attendant de prendre racine. Si c'est pour faire ça autant aller dormir en cours (xD) Donc Eungyo voulait travailler dans un endroit où ça bouge beaucoup et c'est animé tout en n'étant pas traitée comme de la M**** si je peux me permettre cette expression. Cela devrait être facile à trouver non dans une ville aussi grande que Tokyo ? Enfin je suppose mais peut-être que ce n'est pas le cas de tout le monde surtout lorsque vous avez des exigences...

La journée était longue longue mais alors très longue. Et cela devenait même franchement très pénible de tourner en rond dans ce genre de quartier et de ne pas trouver votre bonheur ! Et puis franchement marcher toute la journée pour un travail ça devient vite fatiguant lorsque tu ne fait pas de pause non ? A force tu as plus envie de rentrer chez toi qu'autre chose. Mais la jeune demoiselle ne voulait pas rentrer maintenant, en effet revenir bredouille serait comme un échec et elle n'aimait pas vraiment être en situation d'échec. D'ailleurs qui aime cela ? Celle-ci arriva donc devant un petit café histoire de se reposer ne serait-ce que quelques minutes au moins. Cet endroit n'était pas trop cher donc elle s'installa à une table à l'extérieur, attendit la serveuse et passa commande lors de l'arrivée de celle-ci. En ce moment le temps était plutôt agréable donc Eungyo pouvait donc se permettre de déguster son café dehors plutôt qu'à l'intérieur. Puis calmement la jeune femme observa attentivement les rues, tout simplement parce qu'il n'y avait rien de plus intéressant à faire. Il y avait vraiment beaucoup de monde pour un mardi après midi. Quoique cette réflexion est totalement stupide puisqu'il y a toujours beaucoup de monde à Tokyo... Enfin disons que cela surprenait la demoiselle de voir autant de monde dans des quartiers aussi luxueux que celui-ci. Les gens étaient-ils donc si riche ? Non pas vraiment, en fait la plupart d'entre-eux faisaient que passer pour se rendre à leur travail, leur pause déjeuner était terminée donc il fallait bien retourner travailler non ?! Il y avait vraiment des gens de toutes sortes : adolescent qui trainaient dans les rues, des personnes qui aiment également bien faire voir qu'elles avaient beaucoup d'argent en se promenant avec des vêtement griffés par de très grandes marques, ou tout simplement des femmes se promenant avec leur manteau de fourrure. Enfin tout pour bien se faire remarquer. Puis il y avait tout les employés de bureau avec leur petite mallettes à la main qui se rendaient en direction du quartiers des affaires, des personnes plus excentriques dans le genre jeunes adolescent vêtus en Lolitas ou en gothiques ou tout simplement en Cosplay. etc etc. C'était aussi ça Tokyo un gros Melting Pot tout le monde est différent, mais tout le monde est accepté, on ne te regarde pas de haut en bas comme si tu était un monstre, non ce n'était pas ça du tout. Peut importe ta culture ou ta façon de t'habiller les gens t'acceptent tel que tu es et ne s'arrête pas toutes les cinq minutes dès qu'ils voient quelqu'un avec un accoutrement spécial et dire "Non mais d'où est-ce qu'il sort celui là ?" Bref, ça c'est juste les habitants, je ne vous ais pas encore parler de la circulation monstre qu'il y avait en ce moment ! Mais que se passait-il d'ailleurs ? Pourquoi y avait-il tant de voiture sur les routes à cette heure ci ? Ce n'était pourtant pas l'heure de pointe! Quelle pollution horrible aussi bien pour les oreilles que pour l'air ! Alala ce que c'est désagréable tout ce bruit!! Enfin bon lorsque l'on est habitué à vivre dans les grandes capitales, on ne fait plus vraiment attention à ce genre de détail même si évidement ce n'est jamais très agréable à supporter cette odeur de pot d'échappement. La jeune demoiselle regarda tout ce petit monde aller et venir dans tout les sens pour se rendre à tel ou tel endroit. Mais vous savez quoi ? Et bien tout cela lui avait beaucoup manqué, tout ce bruit et tout ce monde. Oh bien sûr Séoul c'est bruyant aussi, mais ce n'est pas pareil... Après tout ne dit-on pas qu'on est jamais aussi bien que chez soi ?! Enfin celle-ci pris une dernière gorgée de son café pour le terminer, lorsqu'elle prit celle-ci, elle la recracha aussitôt :

« Yeurk !!!! Non mais c'est quoi ça ????? »

Celle-ci regarda au fond de sa tasse et vit ce qu'elle venait de recracher dans celle-ci et elle pût constater qu'il y avait une monstrueuse bestiole à l'intérieur de cette dernière, c'était un horrible petit cafard celle-ci se leva en sursautant et se mit à tousser très fort écœuré de ce qu'elle venait de voir...

- Kyaaaaa Mais c'est dégueulasse !

Suite à ses cris, la serveuse qui s'était occupée d'elle un peu plus tôt s'avança vers celle-ci pour comprendre ce qui était en train d'arriver

- Mademoiselle, que se passe-t-il ??? Est-ce que ça va ?

Celle-ci se retourna avec une grimace de dégout s'affichant sur son visage et rétorqua :

- Non ça ne va pas ! Il y a un cafard dans ma tasse !

La serveuse observa dans la fameuse tasse les dires de sa cliente, celle-ci ne savait tout simplement pas quoi dire du tout. Et resta comme bouche bée complémentent mal à l'aise, lorsqu'à son tour arriva le propriétaire du café ou alors c'était juste un de ses supérieur.

- Que se passe-t-il ?

La serveuse fit donc voir la tasse à son patron celui-ci rétorqua simplement qu'il était sincèrement désolé et que bien sûr elle ne paierai pas sa consommation, avant de lui proposer un verre d'eau pour éventuellement se débarrasser de l'horrible gout dans sa bouche

- Non merci !!! Beurk comptez pas sur moi pour revenir ici !

Dit-elle en partant en courant. Celle-ci stoppa sa course net lorsqu'elle arriva juste en face d'un kiosque à journaux, il est vrai qu'elle avait totalement oublié de regarder les petites annonces pour trouver un petit job... Elle en pris un tout à fait par hasard et alla donc le payer. Sur celui-ci se trouvait une annonce en première page ce qui était plutôt singulier n'étant pas dans la bonne rubrique, et en plus de cela en couleur, rare étaient les annonces en couleurs disons qu'il y a un prix à payer pour avoir ce privilège. Et justement c'était une annonce pour un emploi :


Citation :
Le Luxuria
Restaurant fine cuisine.
À la recherche de quatre serveuse avec ou sans expérience a la belle énergie et qui est prêtes a travailler dès maintenant. Pour plus de détail contacter Zidane Pain au (514) 777-0510


Celle-ci lisait donc attentivement cette offre, travailler dans un restaurant ? pourquoi pas après tout, on pouvait toujours tenter ? Certes Eungyo n'avait pas d'expériences dans le domaine de la restauration mais puisque les débutants sont accepter autant tenter le coup non ? La jeune demoiselle ouvra donc son sac et fouilla dans celui-ci pour prendre son téléphone portable, et le trouva au bout de deux minutes, ben oui dans un sac de fille il y a plein de trucs donc il ne faut pas être pressé... Celle-ci regarda le numéro de téléphone inscrit sur l'annonce et le composa donc.

« … »

Personne au bout du fil ne répondait, et entendre ce fameux bruit loin d'être agréable à l'oreille il ne fallait pas chercher loin pour comprendre que :

« Ça sonne occupé »

Eungyo soupira légèrement et raccrocha donc, puisqu'elle ne pouvait rien faire d'autre. Celle-ci attendit quelques instant et recommença son appel :

C'est alors que là quelqu'un lui répondit enfin pensait-elle:

« Oui bonjour, ici Zidane a l'appareille, qu'est-ce que je peux faire pour vous?? »


« Oui, bonjour Monsieur, je viens de voir votre annonce sur le journal et je suis intéressée pour un poste... »

Répondit-elle lorsque celui-ci se présenta. Son interlocuteur ne mit que très peu de temps à lui répondre à son tour...

« D' accord, tout d'abord j'aimerais bien savoir le nom et prénom que porte cette jolie voix et ensuite savoir a partir de quand vous êtes disponible pour un essais très chère? »


Ralala, c'était tout Eungyo ça il fallait toujours qu'elle oublie les détails qui nous paraissent anodin mais pourtant tellement important !!! Qu'elle idée d'appeler quelqu'un sans se présenter je vous jure Bref celle-ci lui répondit un peu comme si de rien n'était même si elle s'était rendue compte de sa maladresse un peu trop tard, elle lui indiqua donc son identité puis lui expliqua qu'elle était évidement disponible tout de suite. Suite à ses explications, la jeune demoiselle n'attendit qu'un cours instant et c'est juste après un léger bruit sans importance que l'homme pris de nouveau la parole.

« Parfait! Alors je t'explique... Mon restaurant n'as pas encore ouvert ses portes, mais il y aura la grande ouverture ce vendredi. C'est là que tu auras ton essaie. J'espère que tu est quelqu'un qui a l'exécution facile et la facilité d'adaptation si tu n'as pas encore d'expérience dans le domaine. C'est les qualités que je recherche chez mes employées. Si tu n'a pas encore entendu parler du restaurant, ce qui m'étonnerais beaucoup je tient a préciser que notre clientèle sera la haute bourgeoisie de Tokyo et sans doute celles de d'autre pays voisinant. Donc je n'est pas besoin de te dire que la perfection est notre but premier... Ah oui un dernier détail... Je demande à mes employés d'être bien arrangés lorsqu'ils travaillent. Alors, une coiffure convenable et mignonne est de guise au tant qu'une petite touche de maquillage si possible, pour ce qui est de l'uniforme j'en est un. Alors pas besoin de se casser la tête pour cela... Je peut peut-être avoir l'air stricte en ce moment, mais ne t'inquiète pas, je suis pas si pire que sa si tu suis mes directive. »


La jeune femme écouta attentivement les explications de son éventuel futur employeur, celui-ci lui expliqua en long en large et en travers rapidement ce qu'il attendait de ses employées, la seule chose qu'elle n'avait pas remarqué, peut-être parce qu'elle était habitué à ce genre de ton, c'est lorsque celui-ci dit qu'il pouvait paraitre stricte, sinon tout était en ordre... Disons qu'avec une mère plus ou moins hystérique tu ne fait plus vraiment la différence et tu ne t'en rends plus compte lorsque d'autre personnes parlent de la même façon, donc bon. Celui-ci finit par un ton plus légèrement détendu dirais-je en lui demanda si cette dernière avait des questions. Quand à Eungyo, elle lui expliqua juste que même si elle n'avait pas d'expérience dans le domaine, elle se débrouillait pas mal et s'adaptait à n'importe qu'elle situation puis celle-ci demanda juste l'adresse du restaurant. Celui-ci lui indiqua donc l'adresse de son restaurant, enfin pour dernière information, cet homme lui donna l'heure du rendez-vous ainsi que la personne qu'Eungyo allait rencontrer ce vendredi. La jeune femme répondit simplement qu'elle serait donc à l'heure vendredi pour l'ouverture puis raccrocha... Pour lui permettre de trouver l'adresse sur une carte, elle avec son sens de l'orientation n'avait pas vraiment le choix que de noter celle-ci sur une feuille bien qu'elle ait suffisamment de mémoire pour s'en rappeler d'ici vendredi, ouvrit donc son sac de nouveau pour sortir de quoi noter et ranger son téléphone portable par la même occasion et inscrit donc dessus :

Citation :
777, Paradaisu-dōri パラダイス通り, RDV Vendredi à 5 heures de l'après-midi avec Tsukimi Hakume

Puis elle rangea sa fameuse note dans son sac et se remit en route tout en pensant qu'elle n'aurait plus qu'à se trouver un plan pour éviter de se perdre maintenant. Et comme celle-ci avait beaucoup trop l'habitude de réussir à se perdre tout de même, elle allait partir bien à l'avance, même si elle risquait d'arriver plus tôt que ce qui n'est convenu, après tout on est jamais trop prudent, il vaut mieux arriver en avance qu'en retard non ? Quoiqu'il en soit la jeune étudiante repris donc sa route, elle pouvait enfin rentrer chez elle, quoique c'était encore un petit peu tôt mais tant pis !!! Elle avait assez marché pour toute sa journée et elle avait peut-être trouvé un travail intéressant!! Cette dernière se dirigea donc vers la station de métro la plus proche pour retourner dans sa petite banlieue dans les quartiers résidentiels de la ville. C'était un endroit calme là où elle vivait, donc il n'y avait pas beaucoup de monde dans le train, enfin assez pour ne pas être écrasé entre deux personnes. Vous savez que le matin, c'est amusant de voir que certaines personnes arrivent à dormir debout dans le métro ? C'est dingue ! Je ne sais pas comment ils font surtout que celui-ci s'arrêter environ toutes les deux minutes ! Enfin bref, là n'est pas le sujet. Après une heure de transport en commun, la jeune demoiselle arriva donc chez elle à peine avait-elle franchit la barrière de devant sa maison que sa mère sortie en trombe lui hurler dessus :

« Eungyo !!! T’as pas été en cours ?!!!! »

La jeune demoiselle sursauta de stupeur puis dit calmement


« Heu ben non, j'ai trouvé un travail »

La mère d'Eungyo, une femme autoritaire, ou tout au moins qui essaye... Toujours en train de râler sur sa fille pour qu'elle aille tout le temps en cours, rien de mal à ça vous me direz, mais quand on as pas envie, on as pas envie et celle-ci pouvait-elle vraiment en vouloir à sa fille ? Après tout celle-ci ne trainait pas les rues sans rien faire, mais elle cherchait un travail... Quoiqu'il en soit sa mère avait de quoi s'inquiéter et s'énerver parce qu'elle faisait ça depuis presque toujours... La jeune femme n'aime pas l'école, bon okay c'est pas la seule mais tout ça pour dire que de toute façon elle écoutais jamais sa mère donc le coup du :

« Mais j'en ai rien as faire que t'ai trouvé du travail !!! Tu va à l'école et c'est tout !!! »

Ne lui faisait absolument rien, tout comme le coup de sac d'école que sa mère lui avait mit sur la tête, elle en avait rien à faire du tout.

« Mais AIE !!! T'es folle ?! C'est bon j'vais y aller à l'école pas la peine de m'assommer »

Puis celle-ci ne disais plus rien et rentra à l'intérieur de sa maison... Je vais me permettre de passer les 3 jours suivant puisque de toute façon il ne s'était franchement rien passé de bien intéressant, hormis le fait qu'Eungyo avait fait l'effort d'aller à la Tokyo Académie, même si elle avait séché la plupart de ses cours pendant ce temps là, sa mère au moins ne l'ennuyait pas. Donc nous voici donc arrivé au fameux vendredi, premier jour de son travail ou tout au moins son jour d'essai... Ce jour là, la jeune étudiante n'avait pas pris ses affaires, par affaires il fallait comprendre son bracelet, même si elle n'avait pas vraiment le droit de l'enlever enfin c'était plutôt déconseillé, elle ne voulait pas le prendre aujourd'hui. Pourquoi ? Pour qu'un de ses six "camarades" viennent l'ennuyer ou causer je ne sais quel dégâts à son lieu de travail et qu'elle perde toute chance là bas ?! Non merci ! En plus "Yùhé" qui faisait encore un de ses caprices bien à elle pour venir voir ce qui s'y passe ça n'arrangeait pas les choses... Donc elle l'avait simplement rangé dans un de ses tiroirs de son bureau pour avoir la paix je dirais. A peine avait-elle franchit la porte rapidement pour éviter que sa mère ne la vois, celle-ci fit irruption dehors lui balançant son sac d'école

« Tu n'oublie rien là ??? »

« Non!! C'est bon toutes les affaires que j'ai besoin aujourd'hui sont déjà à l'école »


« Je n'en ai rien à faire tu prends ton sac, il y a ton bento dedans ! »

Et ça recommençait de plus bel, tout les jour c'était le même cirque "prends ton sac!" " Non ! " et blablabla... Ces deux là faisaient toujours tout pour faire comprendre qu'elle se détestait même en fait il n'en était rien, Eungyo savait très bien que sa mère faisait ça pour son bien, même celle-ci estimait qu'à 17 ans, elle était capable de se débrouiller toute seule sans sa mère. Qui n'as jamais pensé cela ? Sauf qu'après on se rends compte qu'un moment donné on a toujours besoin de ses parents, mais la jeune demoiselle n'en avait tout simplement pas conscience ou ne voulait juste pas se l'admettre, donc parfois elle agissait de manière un peu gamine et défiait l'autorité parentale comme tout adolescent... Mais bref, ce n'est pas le sujet ici... Après avoir passée sa matinée à étudier, la jeune demoiselle partie un peu après l'heure du repas. De toute façon les cours de l'après-midi n'avait rien d'intéressant : Histoire, Sciences non merci. Aujourd'hui, c'était encore une belle journée pour la saison, pas trop de froid ni de vent, un beau soleil à l'horizon... C'était le début de l'après-midi lorsque la demoiselle se retrouva donc en plein centre ville de Tokyo, il lui fallut pas mal de temps pour trouver le quartier où se trouvait se fameux restaurant, et lorsque l'on voit le numéro de la rue, il était facile de comprendre qu'il ne s'agissait pas d'une toute petite rue comme on trouve en pleine banlieue non, je dirais même qu'elle aurait l'équivalent de 3 voire 4 rues de banlieues cette fameuse adresse. Heureusement pour elle, Eungyo était tombé pile en plein milieu de la rue, il me semble qu'elle était au numéro 389. C'était un très grand Hôtel, déjà de part son architecture, mais aussi par sa taille, il devait y avoir entre 10 à 15 étages ou quelques chose comme cela pas mal pour un simple hôtel à 2 étoiles non ? Enfin, bref ! L'important c'est que jusqu'à présent elle ne s'était pas perdue et qu'elle était arrivée dans la bonne rue, c'était déjà ça le principale. La jeune demoiselle se faufila donc entre les passant tant bien que mal car comme dans la plupart des grandes rues de la ville, il y avait également beaucoup dans celle-ci. Certes un peu moins que dans les principales mais il y avait quand même pas mal de circulation sur les trottoirs aussi. C'est impressionnant de voir tout ses bâtiments qui s'alignaient les uns par rapport aux autres, on en voyait pas la fin de la rue, il y en avait de toutes les tailles !!! Le jour ça ne fait pas vraiment superbe comme vision notamment avec les grands panneau publicitaires qui recouvrent la plupart des fenêtres de ces mêmes bâtiments d'ailleurs il y en avait partout : sur les toits, les fenêtres, bientôt ils recouvriraient toute la battisse, mais quand vient la nuit... C'est un tout autre spectacle qui se projette devant vos yeux, toutes ces pancartes, vous ne les voyez plus, celles-ci laissent place à des illuminations qui rendent la ville encore plus belle qu'elle ne l'est déjà...Combien de fois s'était-elle cognée dans les gens faute de regarder devant elle impressionné par tout ces bâtiments ? Au moins une dizaine de fois... Cela faisait un bon quinze minutes que la jeune demoiselle marchait à présent lorsqu'elle arriva enfin devant ce fameux restaurant :

* Woow ! Mais c'est carrément immense !!!! *


La jeune demoiselle avançait lentement sur le tapis rouge qui venait surement d'être mis en place depuis très peu de temps puisqu'il y avait encore des personnes qui était là pour éviter qu'il y ait des bosses ou toutes autres choses qui pourrait causer des chutes ou tout simplement baisser les gens. De par l'extérieur, l'on pouvait constater qu'il y avait plusieurs étages, pas mal de végétations autour... De là où elle était elle pouvait déjà voir que le Hall semblait à son tour lui aussi vraiment très grand, en ce qui concerne la porte, il s'agissait d'une porte fenêtre, je devrais plutôt dire deux puisque celle-ci s'ouvrait du milieux pour s'éloigner l'une vers le droite, l'autre vers la gauche de façon automatique. la jeune femme fit quelques pas pour rentrer à l'intérieur. Au plafond, il y avait un immense lustre en cristal d'une couleur blanche et avec quelques ornements en or qui si vous voulez mon avis risque de faire extrêmement mal si quelqu'un venait à se le prendre sur la tête, mais je pense que ce n'était pas trop un problème il devait être très bien attaché.... La jeune femme fit quelques pas de plus pour s'approcher du comptoir mais il n'y avait personne derrière celui-ci. Il faut dire qu'Eunyo était un peu en avance sur l'heure prévue elle jeta un œil aux alentours, mais ne vit personne dans les parages. Elle se racla la gorge et dit juste ceci :

« Bonjour ! Euh, il y a quelqu'un ? »

Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre qu'il y ait quelqu'un qui arrive...
Revenir en haut Aller en bas
 

La Grande Ouverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Monde moderne :: Tokyo :: Le Luxuria-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit