Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kikyô
| Miko déchue || Miko déchue |
avatar
Nombre de messages : 89
Localisation : Partout et nul part ...
Amour : ...
Arme : Saigu-Yumi (Arc et flèches)
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)   Février 8th 2011, 3:03 am


PRÉSENTATION :

Personnage Fictif

[/size]
[/size]


    PRÉNOM- NOM
    ═════════════
    Nom:
    Prénom: Kikyo
    Surnom: Hijiri-sama
    Race: Humaine
    Âge: Environ 70 ans mais physiquement en paraît 18-20 ans




    DESCRIPTIONS
    ═════════════
    Description Physique:
    Pour commencer, Kikyô est une jeune femme aux sublimes et très longs cheveux noirs avec des reflets bleutés qu'on aperçoit lorsqu'elle est près d'une source lumineuse telle que le soleil ou autre, ils lui arrivent au niveau des cuisses. Elle les laisse soit lâchés ou attachés avec un grand ruban blanc et cette coiffure porte même le nom de Tarashigami, c'est une coiffure traditionnelle de miko (prêtresse shinto).
    Ses beaux yeux sont d'une couleur bleus-gris ce qui contraste très bien avec la couleur sombre de ses cheveux. Dans ses bons jours, son regard est doux et agréable envers les gens mais surtout lorsqu'elle est en compagnie d'enfants. Parfois il arrive qu'ils soient inexpressifs, mais ça c'est à cause de la difficile vie qu'elle a vécue, en revanche quand elle fait des rencontres désagréables, qu'on fait du tord aux personnes qui lui sont chères ou combat des démons ou autres sortes d'ennemis, son regard devient sombre, se vide d'expression si ce n'est de la colère ou une profonde détermination à tuer ses opposants qu'on aperçoit seulement.
    Bien que le destin ai été cruel avec elle, la nature à contrario s'est montrée plutôt généreuse. En effet, Kikyô est une femme d'une beauté magnifique, elle a une peau délicate et le teint clair, de belles lèvres rosées, un visage ovale aux traits exquis, un joli corps d'une taille moyenne et elle a une silhouette plutôt mince aussi.
    Niveau tenue vestimentaire, elle est vêtue du kimono traditionnelle des miko c'est-à-dire le Chihaya qui consiste d'un hakama rouge écarlate et une veste de kimono blanche connue sous le nom d'hakui avec des manches larges et souvent ornées de rouge.
    Selon certaines circonstances, elle porte également une autre tenue toute blanche, composée d'une veste de kimono, un pantalon qui se rapproche un peu plus de celui d'Inuyasha ou Sesshômaru que du hakama qu'elle porte habituellement, et une sorte de veste à capuche. Tout ceci accompagné d'une écharpe orangé/ocre attachée à l'arrière de son cou, des gants de la même couleur ainsi que des bandages blanc protègent ses mains et un voile sombre cache entièrement son visage qu'on peut à peine distinguer au travers. Cette tenue est très pratique quand elle cherche à se faire discrète ou passer incognito et surtout elle est un peu plus pratique à porter lors des combats comparé au Chihaya des miko.

    Description Psychologique:
    Les caractéristiques psychologique de Kikyô sont très variable et quelque peu compliquées.
    Comment expliquer cela ? C'est très simple :
    Kikyô était une jeune femme d'un calme et d'une gentillesse inégalables. En effet, de son vivant cette miko était douce et bienveillante envers les autres, elle venait en aide à ceux qui en avaient besoin que ce soit des gens honnêtes comme des bandits et ne faisait aucune distinction entre les blessés de guerre issus de différents clans. Elle appréciait énormément les enfants à qui elle apprenait entre autres à reconnaître des herbes médicinales. C'était également une grande soeur attentionnée, d'ailleurs sa petite soeur Kaede suivait son exemple à la lettre et apprenait beaucoup auprès d'elle.
    Mais malgré cette facette formidable de sa personnalité, Kikyô était loin d'être une femme normale ...

    Elle possèdait des pouvoirs exceptionnels et hors du commun, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'un jour des chasseurs de démons appelés les Taijiya lui confièrent la perle de Shikon qui était alors corrompus par le mal. Comme entre ses mains la perle retrouva sa pureté d'antan, elle en devint la protectrice et devait repousser voir tuer quiconque qui essaierai de s'en approcher pour se l'approprier.
    On peut dire que c'était une femme sur qui on pouvait compter et en qui on pouvait placer sa confiance sans inquiétude. Et oui ! En étant protectrice de cette puissante perle, beaucoup d'ennemis humains, démons ou autres étaient à sa poursuite et souhaitaient bien évidemment sa perte. Avec tout ça, il n'est pas étrange de deviner qu'il était de son devoir aussi de protéger des innocents potentiels venant de son village et d'ailleurs, en fait quiconque qui pouvaient devenir des victimes à cause de cette perle, donc beaucoup de vies reposaient entre ses mains.
    Mais être protectrice de la perle signifie également que nous allons découvrir une autre facette de la personnalité de cette miko bien particulière.
    La femme douce, gentille et bienveillante que nous connaissons était toujours présente, mais face à son rôle de protectrice, elle se devait d'être sérieuse et impitoyable envers ses ennemis, ne pas hésiter, ne pas se laisser guider par ses sentiments ... Pour faire court, elle s'obligeait à ne montrer aucune faiblesse et n'avait le droit à aucun égarement. La pauvre n'avait pas vraiment le choix, car si elle montrait ne serait-ce qu'une fois ses sentiments, cela représenteraient une opportunité pour les démons qui alors l'attaquerait et il en serait fini d'elle ... Alors avait-elle vraiment le choix ? Non.
    Si on devait résumé tout ceci en quelque chose de plus simple on dirait qu'elle devait "paraître humaine mais sans vraiment l'être."
    Elle aurait pu continuer comme ça jusqu'à la fin de ses jours, je veux dire par là, protéger son village, la perle et autres de cette façon jusqu'à ce qu'elle pousse son dernier souffle. Que ce serait-il passé ensuite ? Quelqu'un aurait-il prit sa succession ? Ou alors aurait-elle trouver le moyen de purifier la perle une bonne fois pour toute ? ça on ne le saura malheureusement jamais, car sa vie a basculé ce fameux jour ...

    Parmis toutes ces personnes qui convoitaient la perle, il y avait ce garçon, un Hanyô (demi-démon) du nom d'Inuyasha.
    Pour des raisons qui lui sont propres, il voulait se procurer la perle.
    Bien entendu Kikyô l'en empêcha mais pourtant elle ne le tua pas.
    Etait-ce de la compassion ? En partie peut être, mais il n'y avait pas que ça. Elle avait l'étrange sensation de se reconnaître à travers lui : "être humain sans vraiment l'être", voilà en quoi elle lui ressemblait, à lui cet Hanyô. Mais également la solitude, à cause de sa condition, il était seul et bien c'était pareil pour elle, elle était seule.
    Inuyasha ne lâchait toujours pas l'affaire, il continuait de poursuivre Kikyô pour lui dérober la perle, ils étaient donc amenés à se rencontrer plusieurs fois.
    Au fil du temps, ils avaient appris à mieux se connaître et au bout de quelques temps un sentiment nouveau naquit en Kikyô : l'amour.
    Ce qui était bien contradictoire je vous l'accordes, car c'est vrai cette femme qui avait en résolution de ne montrer aucune faiblesse en développa une. Bien sûr, tout cela n'était pas sans conséquence ...
    Les sentiments des deux jeunes gens étaient réciproques certes, mais en échange de ce sentiment amoureux les pouvoirs de Kikyô faiblissaient.
    La jeune femme malgré tout restait humaine, elle était sincère dans ses sentiments et aussi fragile et sensible.
    Et tout cela n'avait pas échappé à un démon vraiment machiavélique et perfide, il profita de cette faille en Kikyô pour l'anéantir et lui prendre au passage la perle. Ce démon était loin d'être bête, il metta au point un plan des plus horrible ! Oui horrible c'est le cas de le dire, puisqu'il consistait à laisser Inuyasha et Kikyô être vraiment bien éperdument amoureux l'un de l'autre et qu'ils s'accordent une confiance aveugle.
    Quand ce fut le cas, ce démon passa à l'action ...

    Inuyasha avait promis à Kikyô que s'il utilisait la perle il deviendrait humain pour vivre avec elle. Tout deux fixèrent un rendez-vous au lendemain dans un endroit où la jeune miko lui remettrait la perle. Le jour venu, ce démon nommé Naraku tendit un terrible piège aux deux tourtereaux.
    Le résultat de ce piège, fut que Kikyô mortellement blessée par le démon qui avait prit l'apparence de l'être qu'elle aimait, se sentit trahie, blessée, c'était la première fois qu'elle ressentait une telle tristesse au plus profond d'elle.
    Mais vu les proportions que cela avait prit, il lui fallait agir vite, c'est dans cet état de total désespoir et remplie de haine qu'elle scella Inuyasha dans un sort avant qu'elle ne succombe de ses blessures.
    Elle mourut en pensant que celui qu'elle avait aimé, l'avait cruellement trahie et pour cela elle le maudit, mais sans savoir qu'il s'agissait en réalité d'un piège.

    Tout aurait pu s'arrêter là, mais le destin en décida autrement et avait bien d'autres projets pour notre puissante miko.

    Quelques années plus tard, peu de temps après l'arrivée de la réincarnation de Kikyô nommée Kagome dans le Japon féodal et Inuyasha libéré de son sort par cette dernière, une sorcière du nom d'Urasue fit irruption dans l'ancien village de la miko qui était à présent protégé par sa petite soeur Kaede.
    Elle vola les cendres de Kikyô avec pour projet de la ressusciter et d'en faire une esclave, après quelques péripéties, l'âme de la miko qui était tranquillement en Kagome, dû quitter de force et contre son gré sa nouvelle enveloppe charnelle pour intégrer un corps fait à partir de ses propres os et de la terre de sa tombe.
    Il va sans dire que "le réveil" fut très brutal, et c'est normal.
    Quelqu'un qui meurt dans un profond désarroi et qu'on fait revenir à la vie sans qu'elle n'ai rien demandé à personne et surtout qu'elle ne le désirait pas, ne peut pas avoir de réaction positive face à ce retour dans le monde des vivants.
    C'est le coeur toujours remplie de haine que Kikyô commença par tuer à l'aide de ses pouvoirs la sorcière responsable de son retour dans ce monde, ensuite elle fait face à Inuyasha. Naturellement, sa réaction ne se fait pas attendre et elle tente de le tuer aussi.
    A ce moment là, ce n'est plus la personne gentille à qui on a à faire, mais une personne meurtrie, qui se sent trahie, qui est triste et remplie de rancoeur, elle ne cherche que vengeance pour libérer son âme et enfin reposer en paix.
    Cette rencontre finira par la chute dans le vide d'une Kikyô avec la partie haineuse de son âme ancrée dans son nouveau corps tandis que le reste réintègrera Kagome. Elle sera laissé pour morte.
    Mais il en est tout autre puisqu'elle survivra. Son retour dans ce monde sera difficile car où peut-elle trouver sa place dans un monde qui n'est plus censé être le sien ?
    C'est une Kikyô confuse et avec intentions de meurtres qu'on retrouvera. Au début, elle cherchera sans cesse à tuer Inuyasha même si cela signifie éliminer les obstacles gênants. Et puis, l'atroce vérité éclatera enfin par l'intermédiaire de Kagome cherchant à calmer la folie de son prédécesseur.
    Elle et Inuyasha ont été piégés par démon du nom de Naraku désirant sa mort et la perle de Shikon.
    Kikyô reprendra son calme, et dès lors cherchera des réponses sur sa mort ainsi que son véritable assassin.
    Cette nouvelle Kikyô sera différente de celle qu'elle était de son vivant, elle sera froide, réunira tous les moyens qu'il faut pour conduire son assassin à sa perte. Petit à petit on retrouvera de bons aspects de son ancienne vie comme le fait d'aider les gens et les enfants qu'elle apprécie toujours autant.
    Mais définitivement, elle ne sera plus jamais la même, exception faite à la fin, lorsqu'elle poussera son dernier soupir dans les bras d'Inuyasha suite à un combat acharné contre Naraku qu'elle ne gagnera malheureusement pas, mais son âme elle, sera enfin libérée.

    Cette fois tout est fini ? Non pas du tout !

    Etrangement, le destin semble adoré la tourmentée, car aussi incroyable que cela puisse paraître, elle n'aura pas le repos qu'elle méritait tant après toutes les épreuves difficile qu'elle avait traversée, son répit sera de courte durée pour ainsi dire ...

    Une deuxième résurrection ... Mais comment cela est-il possible ?!!
    Enfin il serait tout de même sage, de préciser que cette fois-ci c'est différent, ô combien différent et mystérieux.

    Mais nous y reviendrons plus tard plus en détail ...

    Il y a un point mais vraiment non négligeable sur lequel il faut insister par rapport à sa première résurrection : SON CORPS.
    Oui son corps ... A l'époque d'Urasue il était fait d'os et de terre de sa tombe et pour le mouvoir Kikyô avait besoin d'âmes mortes appartenant à des jeunes filles et que les insectes Shinidamachuu lui apportait.
    Mais là, son corps est de chair et de sang ! Exactement comme avant lorsqu'elle était en vie.
    De ce fait, elle se sent réellement en vie et en plus de ça, son âme intégrale s'est reconstituée dans ce nouveau corps, bien que cela est très étrange car on se demande comment une âme a pu se diviser en deux et qu'une partie ai pu se régénérer seule. Etait-ce dû à son inconsciente volonté de revenir dans ce monde ? Mystère ...
    Les mots sont introuvables pour vous dire ce qu'elle ressent à ce moment précis, tout se bouscule en elle, elle est d'abord en pleine confusion mais ça, ça peut se comprendre, mais il y a aussi ce sentiment d'excitation d'être revenue à la vie, ce qui est étrange quand on sait qu'à sa première résurrection elle n'était pas du tout ravie d'être revenue.
    Elle se sent humaine, mais peut-elle encore une fois s'égarer ? La réponse est non, car elle a suffisamment apprit de ses erreurs du passé. Elle compte bien préserver cette nouvelle vie qui cette fois est un véritable cadeau. Tenez à propos de ça :

    Cet homme ... Elle lui en ai infiniment et sincèrement reconnaissante qu'il lui ai donné une nouvelle vie.
    Avouez que ça contraste complètement avec le remerciement qu'elle avait donné à la vieille sorcière Urasue.

    Après sa résurrection, elle a eu le temps de faire le point. Kikyô est résolue à prendre un nouveau départ sur tous les plans, elle mènera sa vie comme elle l'entend et essaierai d'oublier son passé, du moins en partie car des choses ne s'oublieront certainement jamais. Il va de soi, que le désir de vengeance est toujours présent en elle, mais ses bons côtés sont de retour également, même si encore une fois elle est différente;
    Différente de sa première et seconde vie.

    Une nouvelle Kikyô est donc de retour, qui redouble de vigilence plus que jamais, sans aucun parti et cette fois complètement imprévisible, elle pourra paraître très sympathique comme elle pourra être désagréable si les personnes s'adressant à elle ne rentrent pas dans ses bonnes grâces. Qui sait ce qu'il se passe dans sa tête aussi, alors méfiez vous d'elle si vous êtes sur son chemin et l'empêcher d'accomplir ses affaires ...





    TECHNIQUE
    ═════════════
    Classe[A voir la description des classes]: Miko
    Arme: Saigu-Yumi, une arme qui est en fait un Arc et des flèches
    Style de combat: Kikyô n'a pas de style de combat particulier.
    Technique(s)[Il faut qu'elle coordonne avec sa classe]:
    ❧ Tir à l'arc, elle est capable d'atteindre ses cibles a courtes, moyennes ou longues distances.
    ❧ Elle possède deux pratiques de purification de l'âme :
    HAMA NO YA -> Une technique mortelle qui tue l'adversaire instantanément ou le blesse gravement grâce à son puissant pouvoir spirituel concentré dans sa flèche avec plus ou moins de densité.
    FUUYIN NO YA -> Cette technique permet de sceller un adversaire si elle ne peut le détruire.
    Pouvoir(s):
    KEKKAI -> barrière de protection magique très résistante, elle empêche toute intrusion sur le lieu où elle a été dressée.
    PURIFICATION -> Grâce à cette technique Kikyô est capable de purifier l'aura maléfique qui se trouve dans un objet ou sur des personnes, c'est grâce à ce pouvoir qu'on lui a confiée la perle de Shikon.
    SORTILÈGES -> Kikyô connaît divers sorts pour tout type de situation :
    Mayose : C'est un sortilège qui ne peut être exécuté que par une miko de haut niveau. En prenant une plante particulière, coupant une mèche de cheveux et en traçant au sol un pentagramme dans lequel elle met sa plante, elle créé un arbre gigantesque qui monte jusqu'au ciel pour attirer un type de démon afin qu'il grimpe dessus et se fait ainsi purifier.
    INVOCATION -> En jetant des sortilèges sur des petites poupées en papier, Kikyô peut créer des Shikigami à formes humaines et aux pouvoirs magiques. D'ailleurs nous en connaissons déjà trois : Kôcho, Asuka et Hijiri-sama (marionnette qu'on peut facilement prendre pour Kikyô vu qu'elle a hérité non seulement du physique mais aussi des pouvoirs de cette dernière). Ses Shikigami ont pour but d'exécuter des tâches particulières qu'elle leur demande et peuvent même lui servir de substitue pour tromper l'ennemi (Hijiri-sama).
    6e SENS -> Elle peut détecter la présence des morceaux de la perle à proximité et même savoir s'ils sont purs ou corrompus mais également les auras maléfiques.
    GUÉRISSEUSE -> Kikyô, en plus de ses capacités de traiter des personnes blessés grâce aux plantes et herbes médicinales, est capable de voir les serviteurs de l'au-delà à l'instar de Sesshômaru, elle peut ainsi d'un geste de la main les purifier et sauver la vie d'une personne qui était sur le point de mourir.
    SHINIDAMACHUU -> Aussi connus sous le nom de "collecteurs d'âmes". Ces étranges insectes/serpent blanc qui flottent dans le ciel permettaient à Kikyô de collecter les âmes dont elle avait besoin à l'époque de sa première résurrection.
    Bien que maintenant, Kikyô n'ai plus besoin d'âmes appartenant à d'autres personnes, ils continuent de la suivre quand même et ont un rôle plutôt protecteur à présent. Mais plus tard, on découvrira qu'ils peuvent passer également à l'offensive quand cela s'avère nécessaire.

    Point fort:
    ✾ Elle possède de nombreux pouvoirs redoutables et puissants aussi différents les uns que les autres et a l'avantage de bien les maîtriser.
    ✾ C'est également un vrai maître du tir à l'arc, qu'elle maîtrise à la perfection.
    ✾ Kikyô a une très bonne connaissance des herbes et plantes médicinales.

    Point faible: ✾ Lorsque ses sentiments sont quelque peu perturbés, ses pouvoirs faiblissent un peu.
    ✾ Si elle exécute trop de sortilèges puissants à la suite, elle a besoin d'un temps de récupération.





Dernière édition par Kikyô le Juin 6th 2011, 7:55 am, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kikyô
| Miko déchue || Miko déchue |
avatar
Nombre de messages : 89
Localisation : Partout et nul part ...
Amour : ...
Arme : Saigu-Yumi (Arc et flèches)
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)   Février 8th 2011, 3:06 am


    HISTOIRE
    ═════════════
    Histoire de votre personnage[15 lignes]:
    Avant de commencer :
    [ Autorisation de Mido pour l'utilisation de Sesshômaru ]

    Tout commença il y a plus de cinquante ans, dans un paisible village prospère et protégé des horreurs des guerres civiles.
    C'est ici que vivait Kikyô la jeune miko avec sa petite soeur Kaede, seulement elles deux oui, car nous ignorons ce qui est arrivé à leurs parents.
    Cette jeune femme était très appréciée et respectée par les habitants de son village grâce non seulement à sa gentillesse mais aussi à sa grande générosité et bienveillance.
    Ce respect qu'on lui vouait tant était aussi dû à ses dons exceptionnels, car en effet Kikyô possédait de grands pouvoirs spirituels uniques, ce qui en faisait une femme vraiment pas comme les autres.
    Aider et soigner les gens était quelque chose de naturel chez elle. Et les herbes et plantes médicinales n'avaient aucun secret, elle savait les utiliser bien comme il le faut.
    Pourtant en dehors de ce paisible village, comme il est dit plus haut, les guerres faisaient rage, mais pas seulement chez les êtres humains mais aussi du côté des Yôkai (démons).

    Pourquoi tant de violence ?

    Peut être parce que d'un côté, des seigneurs peu scrupuleux souhaitaient élargir leurs territoires en anéantissant tout obstacle sur leur passage à l'aide de leurs armées de soldats ou d'autres raisons qui pouvaient être tout aussi absurdes.
    Tandis que du côté des Yôkai, bandits et autres personnes et espèces malhonnêtes, les tueries et autres fourberies étaient dû à une perle particulière : la perle de Shikon.
    On raconte que cette perle très puissante augmenterait les pouvoirs et autres capacités des personnes qui la posséderait. Il se dit aussi que cette perle entre de bonnes mains peut devenir aussi pure que le cristal et sera capable de purifier toute essence maléfique, mais en revanche entre les mains d'une personne mauvaise, la perle deviendra maléfique et pourra être totalement corrompue, ceci représentera l'idéal pour les démons à la recherche d'un pouvoir encore plus destructeur et imprégné de mal à l'état pur.

    Un jour, des chasseurs de démons Taijiya se présentèrent au village de Kikyô avec la perle de Shikon corrompue par le mal. Il voulaient rencontrer cette dernière, car ayant eu vent des ses formidables pouvoirs purificateurs, ils souhaitèrent lui confier cette perle en espérant qu'elle saura lui faire retrouver sa pureté d'antan.
    Et c'est ce qu'il se produisit !
    A partir du moment où la perle souillée par le mal se retrouva entre les mains de la miko sa pureté revint immédiatement !
    Elle accepta alors de devenir la gardienne qui protègera cet objet si particulier. Et c'est ainsi qu'elle devint à présent la protectrice attitrée de cette perle de Shikon.

    Bien sûr il faut savoir que ce rôle qui lui a été donné n'allait pas être de tout repos.
    Bien des démons ou autres personnes aux mauvaises intentions chercheront à la tuer pour récupérer cette perle. La purifiée ne sera pas suffisant, il lui faudra aussi éliminer tout individus quel qu'il soit qui tentera de s'en approcher grâce à ses grands pouvoirs mais aussi son arc et ses flèches. Il lui faudra également protéger au mieux son village et ses habitants qui pourraient être victime d'attaques en tout genre à cause de cette perle. Protéger aussi les éventuelles victimes potentielles partout ailleurs.

    Elle tenait son rôle de gardienne avec brio. Elle n'hésitait à décocher des flèches mortelles dès qu'un démon s'approchait trop près de l'objet de toutes les attentions.
    Kikyô avait laissée toute ses émotions au plus profond d'elle, elle n'avait le droit à aucun égarement et se devait de ne montrer aucune faiblesse. En bref, elle ne laissait aucune faille apparente dans laquelle l'ennemi pourrait se glisser pour la détruire.
    Malgré le sérieux avec lequel elle exécutait son devoir, son altruisme était toujours présent, elle continuait à aider les autres.
    Mais cet bonté, n'allait pas rester longtemps de bon augure, puisqu'un jour elle vint en aide à un bandit du nom d'Onigumo, cet homme était brûlé sur tout le corps, son visage n'avait pas été épargné non plus, mais comme si cela ne suffisait pas il avait dû faire une chute assez haute puisque ses deux jambes étaient brisées ce qui fatalement le priva à jamais de toute mobilité.
    Mais miraculeusement cet homme était toujours en vie, Kikyô s'occupa donc longtemps de lui dans une grotte où elle l'avait installé.

    De toute les personnes cherchant à s'approprier la perle, une avait retenu l'attention de Kikyô. Il s'agissait d'un jeune garçon hanyô soit un individu mi-humain, mi-démon, son nom était Inuyasha.
    Inuyasha poursuivait Kikyô avec l'intention de lui dérober la perle de Shikon pour devenir un démon complet.
    A ce niveau là, Kikyô n'était pas surprise et le repoussa comme elle le fait avec quiconque qui l'approche pour lui voler sa perle, mais étrangement elle qui décochait instantanément des flèches mortelles sur les démons s'approchant d'elle, ne le tua pas.
    En fait, elle n'y arrivait pas, car ce garçon avait un quelque chose de similaire à elle c'est pour cette raison qu'elle ne pouvait se résoudre à l'éliminer, de plus elle ne le voyait pas comme un ennemi.

    En quoi pouvait-il lui être similaire ?

    Et bien par son manque d'humanité. Inuyasha n'était ni humain, ni démon. Il était quelque chose de différent se situant entre les deux et il y avait son côté solitaire.
    Pour Kikyô c'est à peu près la même chose, elle est humaine mais sans vraiment l'être. Tous les sentiments, les émotions que ressent un humain, elle ne peut se permettre de les ressentir car cela constituerait une faiblesse, et en tant que protectrice de la perle, elle ne peut se permettre de dévoiler ses faiblesses à l'ennemi car il en va de sa vie et celles de beaucoup de personnes et il faut à tout prix empêcher le mal de se propager. Et de ce fait, elle se sentait seule.
    Mais Inuyasha était un garçon vraiment borné, malgré le fait que Kikyô l'ai repoussé et a épargné sa vie tant de fois, il insistait et la poursuivait encore pour lui prendre la perle de Shikon.
    A force de se voir souvent, ils apprirent à mieux se connaître et un jour ils tombèrent amoureux l'un de l'autre.
    Pour la première fois de sa vie, Kikyô connu ce sentiment qu'était l'amour.
    Malheureusement ce sentiment qui était censé être quelque chose de bien pour elle, devint dangereux puisqu'en conséquence ses pouvoirs faiblissaient. A cause de ça, elle avait du mal à contenir tous les mauvais esprits des alentours, à cause de l'amour...
    Le déveleppement amoureux des deux jeunes gens, n'était pas passé inaperçu aux yeux d'un démon particulier. Celui-ci les observaient dans l'ombre depuis quelques temps, évidemment lui aussi cherchait à se procurer la perle de Shikon, mais ses intentions étaient vraiment horribles.
    Il patienta jusqu'à ce qu'une opportunité se présente à lui.

    Et un jour, elle arriva...

    Kikyô avait fait savoir à Inuyasha qu'avec la perle de Shikon il pouvait aussi faire le voeu de devenir complètement un humain, et si c'était le cas, comme la perle aura été utilisée à bon escient elle se purifierait et disparaîtrait de ce monde. Et ainsi Kikyô deviendrait enfin une femme normale et ils pourraient vivre tous les deux ensemble.
    Après une longue réflexion, Inuyasha accepta de devenir humain pour vivre avec sa bien-aimée.
    C'est alors que Kikyô fixa un rendez-vous pour le lendemain dans lequel elle lui remettrait la perle en main propre.

    Mais ce lendemain restera gravé dans leur mémoire à tout jamais...

    Car alors qu'elle attendait Inuyasha comme ce qui était convenu, elle fut attaquée par de puissantes griffes venu par derrière. Le choc fit qu'elle s'effondra par terre en lâchant la perle et alors qu'elle tenta de la récupérée, un pied lui bloqua le bras pour l'empêcher de la reprendre, l'individu qui l'avait attaqué lui dit :

    - "Idiote ! Je n'ai jamais eu l'intention de devenir humain..."

    En saisissant la perle, l'individu prit aussitôt la fuite.

    Elle reconnut immédiatement la voix d'Inuyasha, et ses paroles eurent un impact énorme !
    Elle était d'abord extrêmement choquée, elle réalisa qu'elle s'était faite duper, celui qu'elle croyait sincèrement aimé l'avait trahie de la plus terrible des manières. En elle, c'était le chaos total, de nombreux sentiments se mélangèrent les uns après les autres, comme la tristesse, la colère, la haine, le désespoir, c'était tout simplement épouvantable.

    Ce que Kikyô ignorait au moment ou elle agonisait au sol, c'est que son bien-aimé Inuyasha se faisait attaqué par une personne ayant prit son apparence, elle incita également ce dernier à haïr celle qui croyait être la femme qu'il aime et qu'il attaque le village pour dérober la perle.

    Toute cette mascarade avait été orchestré par ce démon qui les observaient dans l'ombre, ce monstre s'appelait Naraku.

    Qui était-il ?

    Et bien en fait, il s'agissait de ce bandit Onigumo. Cet humain en voyant souvent Kikyô avait fini par tomber amoureux d'elle, il voulait en faire sa femme mais dans l'état qu'il se trouvait, c'était tout simplement impossible. Il fini par développé une aura vraiment malfaisante comme il était frustré de la condition dans laquelle il se trouvait. Cette aura avait fini par rameuter tous les démons que Kikyô ne pouvait plus retenir, et il leur promit d'offrir son corps mais en échange il fallait qu'il retrouve sa mobilité et puisse conquérir Kikyô.
    Les démons le dévorèrent et il devint Naraku.
    Mais malheureusement pour Onigumo, rien ne se passa comme prévu. La haine qu'éprouvaient tous ces démons envers la miko avait prit le dessus et il la blessa grièvement, à partir de ce moment une voix résonna dans sa tête et lui dit de disparaître et Onigumo disparu.

    Kikyô gravement blessée avait rassemblées ses toutes dernières forces pour arrêter Inuyasha.
    En arrivant dans son village qu'il avait saccagé et brûlé, elle lui décocha une flèche ensorcellée qui scella Inuyasha dans un sommeil éternel.
    La haine qu'elle éprouvait à son égard était immense tout comme sa tristesse, puis elle finit par le maudire pour son horrible trahison.
    Avant de rendre son dernier souffle, elle confia à Kaede la mission de faire incinérer la perle de Shikon avec son corps. cette action fut son dernier geste en tant que gardienne de la perle.
    C'est ainsi que s'acheva la vie de cette miko chargée de la protection de l'objet de toutes les convoitises : la perle de Shikon.


    Kikyô avait eu la chance de recommencer une nouvelle vie dans une autre époque en se réincarnant en une jeune fille du nom de Kagome.
    Mais le destin fit que Kagome fut emmené de force dans le monde où avait vécu son prédecesseur.
    Par des circonstances imprévues, sa réincarnation fut la cible d'un démon qui lui réclamait la perle de Shikon, qui était cachée à son insue dans son propre corps. Pour avoir sa vie et celle des villageois sauve, elle dû libérer Inuyasha de son sort de cinquante années pour qu'il élimine le démon.
    Suite à ça, Kagome vécu d'autres péripéties dans ce monde étranger pour elle, et l'une d'elle fut, que par inadvertance elle détruisit la perle de Shikon qui s'éparpilla en petits fragments.
    Elle n'avait d'autres choix que de faire équipe avec Inuyasha sous l'ordre de Kaede la petite soeur de Kikyô afin de reconstituer cette perle avant qu'elle ne sème à nouveau des catastrophes.

    Et comme si tout cela ne suffisait pas, une vieille sorcière nommée Urasue fit un jour son apparition dans l'ancien village de la miko aujourd'hui protégé par Kaede. Malgré les efforts de Kaede et de quelques habitants pour repousser la vieille sorcière, celle-ci les mirent hors d'état de nuire en un instant, et elle saccagea avec sa faux géante la sépulture de Kikyô pour récupérer ses ossements et de la terre de sa tombe avant de repartir.
    En faisant cela, Urasue avait prévue de ramener Kikyô à la vie pour en faire son esclave et qu'elle réunisse tous les fragments de la perle.
    La résurrection de Kikyô fut un succès, enfin presque ...
    Urasue lui avait bien donné un nouveau corps fait d'une pâte composée des ossements de Kikyô ainsi que de la terre de sa tombe, mais son âme était absente...

    Pendant ce temps Inuyasha et Kagome qui accompagnait Kaede afin de reprendre les ossements de sa grande soeur à Urasue, étaient aux prises avec des soldats fait de terre cuite de cette dernière.
    Alors qu'Urasue rageait par rapport à son échec de ramener Kikyô complètement à la vie, elle décida d'aller voir qui était les gêneurs à l'extérieur.
    En voyant Kagome, elle réalisa immédiatement qu'elle était la réincarnation de Kikyô, elle avait enfin retrouvé son âme !
    En peu de temps elle fit de Kagome son otage et essaya d'extraire son âme de son corps, sans succès puisque l'âme dressa automatiquement un kekkai pour l'empêcher de sortir de son corps.
    Alors que l'âme de Kikyô/Kagome luttait pour ne pas sortir du corps de Kagome, Inuyasha arriva avec Kaede et Shippo le petit démon-renard.
    Il vit la nouvelle Kikyô. Tandis que l'âme luttait désespéremment, une voix résonna en Kagome, elle suppliait Inuyasha de ne pas prononcer son nom.
    Malheureusement, pour cette voix Inuyasha ne pouvait pas l'entendre et donc prononça le nom de la femme qu'il avait aimé et haï.
    Le résultat ne ce fit pas attendre et c'est une âme contrariée qui s'échappa du corps de Kagome pour intégrer le nouveau corps de celle qu'elle fut autrefois.

    Une fois son âme intégralement revenue dans son corps originel, la réaction de Kikyô ne fit pas attendre. Elle s'approcha d'Urasue et avec ses pouvoirs la détruisit :

    - "C'est toi... C'est toi qui m'a fait revenir!" " Je ne voulais pas ... revenir à la vie."

    C'est sur ses paroles ancrées de tristesse qu'elle entendit qu'on l'appelait :

    - "Ma soeur..."
    - " Tu es la vraie Kikyô ?"


    La deuxième voix capta plus son attention, elle la reconnue puisque c'était celle d'Inuyasha. En s'approchant de lui elle hurla pourquoi il l'avait trahie tout en l'attaquant avec ses pouvoirs.
    C'est alors que commença le malentendu, ni Inuyasha, ni Kikyô ne comprenait vraiment ce qu'il se passait, chacun des deux clamait que l'autre l'avait trahie, mais où est la vérité dans tout ça ?
    Kikyô s'en moquait, elle restait persuadée qu'Inuyasha mentait et l'avait trahie ce fameux jour, et elle est morte en le maudissant, remplie de haine, de colère, de tristesse, c'était impardonnable.
    Si elle voulait reposer enfin en paix il fallait qu'elle assouvisse sa vengeance, celle de tuer Inuyasha comme il l'a tué.
    Au moment où elle allait presque y parvenir le corps de Kagome rappela son âme, qui s'échappa de Kikyô contre son gré.
    Malgré tout ça Kikyô tenait encore debout, avant de mourir Urasue informa les autres que le sentiment de haine s'est très bien accomodé à ce corps fait d'os et terre de tombe, c'est la raison pour laquelle Kikyô bouge encore.
    En marchant vers une falaise, elle faillit tombée dans le vide mais Inuyasha la retena in extremis avant qu'elle ne tombe, ils eurent une courte conversasion dans laquelle Inuyasha demandait à Kikyô de revenir en Kagome mais elle refusa voyant là un prétexte pour qu'elle meure pour de bon, dans un dernier effort elle tenta de tuer Inuyasha mais elle échoua et tomba dans le vide.
    Contre toute attente, elle réussit à s'en sortir et c'est une Kikyô vengeresse qui promet qu'elle reviendra pour tuer Inuyasha.

    Voilà comment se passe son retour dans le monde des vivants : tous les sentiments qu'elle éprouvait au moment de sa mort, elle réssuscite en ayant toujours ce même état d'esprit qu'elle avait avant de trépasser.
    Elle s'aperçoit aussi que pour mouvoir son corps correctement elle a besoin d'âmes de jeunes filles mortes récemment, ce sont les Shinidamachuu : des insectes/serpents volant qui les lui apportent.
    Elle sera amener à rencontrer à nouveau Inuyasha par l'intermédiaire de Kagome. Elle profitera de cette rencontre pour tenter d'anéantir Inuyasha après avoir un peu discuter avec lui.
    Mais les mots de Kagome auront un grand impact sur Kikyô. Ce serait un démon du nom de Naraku qui l'aurait tuée il y a cinquante ans et non Inuyasha ? Ce Naraku leur aurait tendu un piège pour qu'ils s'entretuent ?
    Un peu difficile à croire mais ...
    Encore une fois elle échoua dans sa tentative de tuer Inuyasha en essayant de l'emporter avec lui dans la mort pour qu'ils soient réunis à tout jamais.
    Mais pour cette fois ce n'est pas si grave puisqu'elle avait besoin de vérifier quelque chose.
    Elle rendit une petite visite à sa petite soeur Kaede et lui somma de tout dire sur ce qu'elle sait sur Naraku.
    Chercher des réponses sur sa mort voilà ce qu'elle voulait à présent et aussi se venger mais cette fois de son véritable assassin.
    En attendant, Kikyô avait calmée sa colère, même si la haine prédominait dans son nouveau corps, de bons côtés de sa personnalité refaisaient surface petit-à-petit ainsi, on retrouvait un peu la Kikyô d'autrefois qui aidait les gens qui en avait besoin et se montrait radieuse quand elle était entourée d'enfants.

    Quelque temps plus tard, alors qu'elle fit une rencontre peu commune d'un homme paraissant mort et qu'une activité démoniaque étrange se concentrait dans une montagne, elle saisit l'occasion pour collecter encore des informations et tout ceci l'amena enfin à rencontrer le motif de sa vengeance : Naraku.
    Alors qu'il croyait l'avoir piégée, elle lui montra que ses petites ruses magiques n'avaient aucun effet sur elle, à aucun moment il ne l'avait manipulée.
    Entre temps, elle avait rencontrée Kagome, dans un excés de jalousie par rapport à Inuyasha, elle avait tenté de se débarasser d'elle après lui avoir prit la perle mais la demoiselle fut sauvée à temps par Inuyasha. Kikyô disparue alors, pour retourner au château de Naraku et lui remettre la perle de Shikon qu'elle avait récupérer.
    Ses motifs peuvent paraître flous pour les autres, mais le but réel de Kikyô est de laisser Naraku réunir tous les fragments de la perle. Une fois que ce sera fait elle l'enverrai en enfer.

    La survit de Kikyô dans son ancien monde sera difficile et semée d'embûches, Naraku ne reculera devant rien pour chercher à la tuer à nouveau.
    Ainsi elle devra déjouer tous les pièges de Naraku, et pour s'accorder la meilleure des protections elle n'hésitera pas à se servir de la terre de la grotte d'Onigumo sachant que les sentiments de ce dernier la protège des attaques de Naraku qui ne peut rien faire puisqu'il a la partie humaine d'Onigumo en lui.
    Comme on dit aussi : le temps adoucit les moeurs.
    Ce sera en partie le cas pour Kikyô puisque son obsession initiale à tuer Inuyasha disparaîtra complètement, dans leur quête pour détruire Naraku ils s'aideront de temps en temps mais sans jamais faire équipe.
    Ils sont toujours autant attachés l'un à l'autre, mais leur relation ne sera plus jamais comme avant. Et leurs rencontres privées ne seront pas toujours du goût de Kagome qui s'attache de plus en plus à Inuyasha et réciproquement.
    Kikyô aura du mal à accepter Kagome mais finira par placer sa confiance en elle et ses capacités.
    Elle fera usage de ses pouvoirs en de nombreuses occasions, ainsi elle exécutera différents sortilèges pour contrer Naraku allant du Mayose, cet arbre géant qui monte jusqu'au ciel et purifie les démons montant dessus au substitue Shikigami Hijiri-sama qui prendra sa place le temps qu'elle récupère d'une blessure empoisonnée que lui a infligé Naraku. Mais bien sûr, elle utilisera bien d'autres pouvoirs.
    Alors que Naraku ne cessera de gagner en puissance, Kikyô sera vraiment à sa limite, c'est pour cela qu'elle intègrera l'âme de la miko Midoriko en elle pour se renforcer et venir à bout de Naraku.

    Au cours de son périple, Kikyô fera connaissance avec des gens impliqués ou non avec la perle de Shikon. Parmis les plus importantes rencontres il y aura au Mont Hakurei-zan, Suikotsu, un des membres du Shichinintai : un groupe d'assassins ressuscité par Naraku avant qu'il ne disparaisse. Elle sera très intriguée par le fragment de perle pure qu'il porte au cou et décidera de le surveiller de près pour s'assurer que le fragment ne devienne pas corrompu. Elle sera obligé de le tuer lorsque son fragment sera souiller par le mal, mais par la même occasion libèrera son bon côté qui n'arrivait plus à refaire surface jusque là.
    Il y a eu aussi le bonze Hakushin, celui que les habitants de son village considérait comme un bouddha vivant. Il s'était fait manipulé par Naraku qui lui disait qu'il avait le droit de haïr, il l'avait alors libéré et en échange le bonze avait juste a dressé une puissante barrière spirituelle tout autour du Mont Hakurei-zan qui affaiblissait tous les démons qui s'en approchait. En entendant son histoire Kikyô compatira à son malheur et décidera d'apaiser son âme.
    Plus tard, elle fera connaissance avec Kohaku le petit frère de Sango.
    Elle voyagera avec lui pour tenter de purifier Naraku avec le fragment que Kohaku porte au cou. En vérité ça ne lui fera pas vraiment plaisir l'idée de devoir prendre la vie de Kohaku pour parvenir à ses fins, elle s'excusera même auprès de lui pour ça et lui fera part de son regret de ne pas pouvoir l'aider plus que ça.
    A ce moment là, elle sera en plein doute et hésitera même à reconstituer la perle vu que cela implique la mort de son jeune compagnon de route. Elle ira jusqu'à penser que si elle était plus forte et vivante, elle aurait pu le guérir de ses blessures et elle aurait également menée une vie des plus normale.
    Mais il fallait qu'elle aille jusqu'au bout, car elle ne savait pas encore à quel moment elle atteindrait ses limites, il lui fallait tuer Naraku au plus vite, le temps pressait.
    Sur son chemin elle croisera aussi Kôga, dans un premier temps elle tentera de lui prendre ses fragments aux jambes mais en vain. Dans un second temps, il finira par lui venir en aide lors de son dernier combat contre Naraku, en lui permettant de se servir de ses fragments protégés par l'aura magique de Midoriko et qui pourrait enfin nuirent à Naraku.

    Le combat final de Kikyô se déroulera au Mont Azusa. Naraku savait qu'elle faiblissait de plus en plus et lui tendit une fois de plus l'un de ses pièges sordides. Inuyasha et Kagome la sauveront, mais Kikyô faiblira de plus en plus. Pour avoir toutes les chances de venir à bout de leur ennemi mortel, elle placera ses espoirs en Kagome car il n'y a qu'elle qui puisse la sauver, mais pour ça il lui faudra passer une épreuve au Mont Azusa afin de réparer son arc.
    A ce moment là Kikyô décidera d'attendre patiemment le retour de sa réincarnation, mais malheureusement elle en aura pas le temps car Naraku passera à l'attaque. Avec Inuyasha, elle essaiera de sauver Kohaku au plus vite alors que celui-ci est au prise avec Byakuya l'un des derniers et plus puissants parmis les créations de Naraku et parce qu'elle a urgemment besoin de son fragment afin de purifier Naraku qui quasiment presque reconstitué entièrement la perle de Shikon.
    A bout de force, elle finira dans les bras de son pire ennemi, puisque Kohaku n'a pu être retrouvé à temps c'est Kôga qui remplira le rôle qu'il devait avoir mais ce ne sera pas vraiment un réussite. Naraku profitera donc de ce moment pour caché la perle de Shikon dans le corps de la miko.
    Au moment où elle donnera le signal à Kagome pour tirer la flèche dans son corps, elle réunira tout ce qu'il lui reste de pouvoirs pour purifier Naraku. Dans la perle lutteront le jyaki (poison) de Naraku contre le pouvoir de Kikyô, mais étant beaucoup trop affaiblit Kikyô n'arrivera pas à avoir le dessus.
    Peu après cette bataille éprouvante, Kikyô est arrivée à sa limite, elle pousse son dernier souffle dans les bras d'Inuyasha avec qui elle discute un peu avant, elle lui dit qu'elle a enfin pu être une femme ordinaire et disparaît après avoir échangé un baiser avec celui qu'elle avait autrefois aimé.


    Son âme est enfin libérée...


    Du moins c'est qu'on aurait pu croire, mais encore une fois le destin va se jouer d'elle.

    Que s'est t-il passé pour que cela arrive ?
    L'ultime combat contre Naraku, c'est d'ici que cela à commencer.
    Enfin plus précisément la fin de ce combat, alors que toutes les personnes présentes à qui il avait causé du tord croyaient en avoir terminer avec lui, un événement inattendu se produisit.
    Kagome, la réincarnation de Kikyô s'approcha de la dépouille de ce monstre perfide qui avait fait du mal à tant de monde aussi bien des inconnus que ses amis en passant par celui qu'elle aime et la femme dont elle est la réincarnation. Ce qu'elle voulait, c'était juste récupéré la perle de Shikon c'est tout...
    Inuyasha et les autres pourtant lui disait de ne pas trop s'approcher, mais il était trop tard, Naraku s'attaqua cette fois-ci à la pauvre Kagome qui n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait. Il avait dressé une barrière magique pour ne pas que les autres l'interrompt, pendant ce temps il réduisit en lambeaux le corps de la pauvre jeune fille qui hurlait de douleur et tous ces monstres qui formaient l'infâme Naraku rentraient dans le corps de leur futur hôte. Mais ce que personne n'avait remarqué, c'est que pendant cet abominable processus, il n'y avait pas que le corps de Kagome qui se déchirait mais aussi son âme qui se fendit en deux. Une partie parvint à s'échapper de ce corps bientôt possédé et prit la fuite.

    Mais pour aller où ?

    Alors que l'horrible spectacle continuait pour les autres, cette partie d'âme se déplaçait très vite un peu comme si elle savait la destination du lieu où elle souhaitait se rendre.
    Etrangement, elle finit par ralentir sa cadence et au bout de quelques minutes s'arrêta nette.
    Elle était à l'entrée du village de Kaede, elle poursuivit son chemin en passant dedans sans que personne ne la remarque et pour finir devant de grands escaliers. Ceux-là même qui conduisent au monument érigée en la mémoire de la grande miko Kikyô, l'ancienne gardienne de la perle de Shikon.
    L'âme se rapprocha de la sépulture et finit son périple en se cachant dans ce qu'il restait du peu de terre de la tombe.

    Ensuite sont venus les évènements avec la Sorcière immortelle qui n'est autre que Kagome manipulée par Naraku.
    Pourtant, même elle qui avait attaqué le village et saccager la sépulture de son prédecesseur et ancienne rivale, n'avait pas ressentie du tout la présence de ce qui était censé être l'autre partie de son âme.
    Mais c'est tout à fait normal, après tout cette présence était tellement faible ...
    Le village devint une ruine, la sépulture détruite gisait au sol.
    Au bout de quelques temps des choses étranges commencèrent à se passer dans ces fameuses ruines. Il y avait de l'agitation autour de ce qu'il restait de la sépulture de Kikyô, surtout la nuit. Plus personne ne venait dans ce village, mais si des visiteurs avaient osés pénétrer dedans, ils auraient assistés à un spectacle peu commun. Un spectacle dans lequel une étrange lueur émanait de la sépulture de Kikyô, cela ne se passait pas systématiquement tous les soirs mais néanmoins c'était quelque chose d'assez fréquent.
    Depuis le moment, où l'âme s'était réfugié sous la terre de la tombe, elle ne s'était manifestée à aucun moment comme si elle était endormie.
    Après le passage de Kagome, elle avait commencée à se manifester quelques temps après, la faible présence s'affirma petit à petit pour devenir un peu plus forte.
    Ce n'était pas quelque chose qui se fit en une seule fois, lentement mais sûrement elle se renforça de jour en jour. Un soir elle était devenue immense et d'un seul coup quelques parties se détachèrent, elles étaient en train d'évoluer en quelque chose, et puis des chrysalides se formèrent à l'intérieure de ces lueurs et elles évoluèrent encore et encore jusqu'à enfin prendre un aspect précis, et cet aspect était celui des Shinidamachuu, les mêmes que ceux qui accompagnaient Kikyô lors de sa résurrection.
    Après cette naissance, ils virevoltaient autour de la lueur principale : l'âme. C'était comme ça toute les nuits, les Shinidamachuu apparaissaient au même endroit comme pour protéger l'âme réfugiée dans la sépulture.
    Au fil du temps, l'âme s'agitait de plus en plus comme si elle réagissait à quelque chose.

    Ce fut ainsi tous les soirs pendant encore quelques temps, et un jour il arriva ...

    A l'entrée du village se trouvait Sesshômaru, il pénétra à l'intérieur de cet endroit qu'il connaissait vu que Rin y avait vécue quelques temps. Mais maintenant ce n'était plus qu'un champ de ruines.
    Mais ce n'était pas son problème, il n'était pas là pour constater les dégats du village, c'est autre chose qui l'amenait ici.
    Depuis qu'il avait acquis ce nouveau pouvoir, le Tenseiga avait des réactions étranges. c'est donc une nouvelle fois sur un caprice du Tenseiga qu'il est venu jusqu'ici.

    Il pensa :

    -"Tenseiga, pourquoi m'as-tu emmener ici ? Il n'y a plus une seule âme qui vit dans ces ruines, alors pourquoi ?"

    Le Tenseiga s'agita, visiblement il avait réagit à quelque chose. Sesshômaru avança donc en essayant de suivre les pulsations de son arme.
    Tout d'un coup le Tenseiga s'agita encore plus que d'habitude, un peu surpris sesshômaru se dit :

    -"Mais qu'est-ce qu'il se passe ? Qu'est-ce qui t'affoles autant comme ça ? Je ne comprend pas ..."

    Malgré l'incompréhension totale de la situation, il continua d'avancer en se laissant guider. Et puis son attention se porta sur ce qui ressemblait à des lueurs, il s'approcha de plus près pour voir de quoi il s'agissait.
    Les Shinidamachuu étaient venues à sa rencontre, la sensation d'être attendu comme ça ne le réjouissait pas tellement, mais le Tenseiga n'était toujours pas calmé alors il se laissa guider par les petits les insectes/serpents volants.
    Il arriva enfin au pied d'une sépulture brisée, quelque chose en émanait, une sorte de lueur.

    -"Une âme ?" se dit-il

    Mais il n'y avait pas que ça qui l'intriguait, dès lors qu'il était entré dans ce village il avait repéré une odeur qui ne lui était pas inconnue, une odeur quasi-identique à celle de la fille qui accompagnait Inuyasha avant, mais ce n'était pas elle puisque depuis que Naraku est entré en elle son odeur est mélangée à la sienne. Il ne restait qu'une solution c'était l'odeur de la miko qui avait enfermé Inuyasha dans un sort et qui était revenue à la vie dans un corps qui sentait l'odeur de la terre de sa tombe.
    Mais son odorat captait bien que l'odeur venait de cette grosse lueur.
    Tout ça lui paraîssait bien étrange, cette femme était censée avoir disparue pour de bon, alors qu'est-ce que son âme faisait ici ?
    Le Tenseiga s'agita fortement et l'âme aussi, on aurait presque dit qu'ils communiquaient ensemble.
    Une communication incompréhensible pour Sesshômaru qui se demandait encore ce qu'il faisait là. Il finit par en avoir assez et quitta le village bien que le Tenseiga avait l'air contre.
    L'arme se calma quelques temps, mais l'agitation reprit à nouveau quelques jours après. Bien qu'il commençait à comprendre ce que cela signifiait et que ça ne l'enchantait pas trop, il retourna quand même au village en pleine nuit, les Shinidamachuu étaient encore là pour l'accueillir.
    Il constata avec surprise que la lueur avait grossie et émanait plus de puissance.

    Il pensa :

    -" Cette miko essaierait-elle de revenir ?"

    Et la même chose que la dernière fois se passa, le Tenseiga et l'âme s'agitèrent fortement comme pour communiquer.
    Et ça continua ainsi plusieurs soirs de suite, mais à chaque fois que Sesshômaru se rendait auprès de l'âme, celle-ci évoluait en taille, mais pas seulement ça, au bout d'un moment il avait l'impression de pouvoir communiquer avec elle. Mais absolument pas avec des mots, c'était une communication très étrange comme s'il comprenait ce qu'elle ressentait ou ce qu'elle voulait. Il finit par lui dire :

    - "Pourquoi reste tu ici ? Tu veux revenir à la vie ?"

    Etrangement l'âme avait l'air d'avoir acquiescer à sa deuxième question, il l'avait ressenti bien sûr.
    C'était donc ça, Kikyô désirait revenir à la vie... L'atmosphère changea soudainement, les Shinidamachuu virevoltaient nerveusement tout autour de l'âme, le Tenseiga se manisfesta à son tour.
    Pendant un instant, Sesshômaru sembla réfléchir et puis enfin il lâcha sur un ton froid :

    - "D'accord, je te ramènes à la vie. Mais ce que tu feras ensuite ce n'est pas mon problème."

    C'est sur ces paroles un peu sèches, qu'il dégaina enfin le Tenseiga, et la deuxième résurrection de Kikyô débuta alors.
    Le procédé était assez difficile, d'une part parce que Sesshômaru ne maîtrise pas très bien son nouveau pouvoir et d'autre part il lui fait déployé une bonne partie d'énergie et aussi c'était la première fois qu'il l'utilisait sur un humain.
    La lueur était projeté dans les airs, elle se développait de plus en plus, quelque chose commença à apparaître en son centre, une forme qui évolua pour devenir la silhouette de la jeune femme, ses longs cheveux noirs flottait tout autour de son visage, ses yeux était encore fermés mais elle bougeait comme quelqu'un sur le point de se réveiller. Sur son visage on pouvait vaguement apercevoir une expression de douleur, mais elle n'était pas la seule à souffrir, son sauveur était assez éprouvé pendant qu'il la ramenait. Ces instants semblaient interminables et l'agonie des deux presque insoutenable. Mais les deux avaient tenus bon jusqu'à la fin.
    Les Shinidamachuu volaient tout autour d'elle, elles donnaient l'impression d'exécuter une danse rituelle. La pleine lune haute dans le ciel, reflétait ce ballet féérique, celui d'un être vivant revenant à la vie. Kikyô toujours à demi-consciente poussa enfin un soupir, c'était le premier souffle de sa seconde vie ! Ensuite, elle posa délicatement ses mains sur son visage, comme pour vérifier qu'elle était bien vivante. Ses bras lâchèrent cette position, elle laissait à présent son corps flotté et l'énergie spirituelle qu'on lui envoyait entrer en elle.
    Quand la résurrection fut terminée, Kikyô qui était encore dans les airs allait tomber au sol, heureusement que ses Shinidamachuu l'entourèrent, elle put ainsi être déposée en douceur.
    Lentement elle reprit ses esprits, puis elle tenta de se lever mais le résultat fut sans appel elle s'effondra au sol. Ses jambes était trop faible pour l'instant. Elle ne portait aucun vêtement, ça allait être embarrassant pour aller en chercher si elle ne peut même pas marcher.
    Son sauveur lui avait enfin reprit son souffle et il lui dit :

    - "Reste là, j'arrive."

    Il revint quelques instants plus tard avec un kimono trouvé dans les ruines, il n'était pas dans le meilleur des états, mais il s'était dit que ça ferait l'affaire en attendant. En lui passant le vêtement il lui fit clairement comprendre qu'elle se débrouillera pour la suite.
    Malgré ces paroles Kikyô restait inexpressive et enfila son kimono sans broncher.

    Le démon poursuiva :

    - "ça devrait être bon maintenant, tu peux te lever ?"

    - "Je pense que oui."


    Ce furent les premières paroles de la miko. Son élocution était correcte, le ton de sa voix normal, visiblement elle avait l'air d'avoir toute sa tête, malgré que son âme ai errée un certain temps avant de revenir à la vie.
    Elle se leva, cette fois-ci elle ne tomba pas par terre comme précédemment, son visage ne le montrait pas pas mais intérieurement elle était heureuse, des sensations vraiment étranges l'envahissait à ce moment là. Elle se sentait vivante, elle respirait, son corps était chaud, preuve qu'il était bien de chair et de sang. Elle était ravie d'être de retour dans ce monde contrairement à sa première résurrection, peut être que cela était dû au fait qu'elle était morte sereinement et que pendant que son âme errait elle ne souhaitait que ça : revenir à la vie.
    Mais pourtant quelque part en elle sommeillait une haine qui ne s'était pas effacée, celle destinée à Naraku.
    Mais qu'importe, pour l'instant elle ne se préoccupe que de son retour parmis les vivants tout en ignorant la situation actuelle et ce qu'elle sera amené à faire plus tard.
    Quand enfin elle sorta de son utopie, son attention se tourna vers le jeune homme en face d'elle. Il ne lui était pas inconnu puisqu'elle se souvenu l'avoir déjà aperçu plusieurs fois quand elle combattait Naraku et ses sbires. Elle l'observa un moment, il était plutôt beau garçon mais son expression était froide voir inexpressive, et ses cheveux argentés et ses yeux dorées lui rappelèrent Inuyasha. Mais après tout, il n'y avait rien de surprenant à cela car elle se souvint d'un détail, lors d'un combat contre Mouriômaru, ce dernier avait mentionné qu'il était le grand frère d'Inuyasha : Sesshômaru.

    - "Tu t'appelles Sesshômaru c'est bien ça ?"

    - "Je ne crois pas que nous nous soyons déjà présentés, mais tu as une bonne mémoire miko."

    - "Je m'appelles Kikyô et non miko."

    - "Je le sais bien ..."

    - "Quoiqu'il en soit tu as toute ma gratitude pour m'avoir ramener à la vie."

    - "Ce n'était rien."

    - "Vraiment ? Pourtant ça a l'air de t'avoir beaucoup épuisé."

    - "ça n'a pas d'importance, je ne faisais que tester ce pouvoir."

    - "Ah oui ? En tout cas je peux comprendre qu'il soit difficile à maîtriser, ton pouvoir est vraiment unique et enfreint sur le territoire des Dieux."

    - "Je ne suis pas un Dieu, mon pouvoir a quand même des limites."

    - "Je n'en doutes pas du tout."

    - "Assez parlé de mon pouvoir, toi tu ferais mieux de recouvrer les tiens au plus vite si tu cherches encore à tuer Naraku."

    - "J'y comptes bien, cette fois il ne m'échappera pas."

    - "Ne crois être la seule à être la seule sur le coup, et renseignes aussi sur ce qu'il se passe en ce moment."

    - "Ce qu'il se passe en ce moment ? Que se passe t-il ?"

    - "C'est à toi de le découvrir."


    C'est avec ces paroles que Sesshômaru tourna le dos à la femme à qui il avait redonné une nouvelle vie. Mais elle le rappela et insista pour qu'il lui dise tout ce qu'il savait. Il hésita un moment mais fini par lui céder en lui racontant les événements du moment.
    Il ne lui en dit pas plus qu'il ne le fallait et lui rappela bien qu'elle se débrouille pour le reste et qu'il n'était pas son messager.
    A partir de là, leur route se séparèrent. Cet homme avait un caractère assez spécial mais Kikyô s'en accommoda bien, malgré son air indifférent qui pour elle devait être une façade elle avait la sensation qu'elle serait amenée à le rencontrer de nouveau un jour.
    Mais en attendant, avec tout ce qu'elle avait apprit Kikyô était un peu sous le choc, mais sa déception était très grande à l'égard de Kagome, sa réincarnation en qui elle avait placé tous ses espoirs avant de mourir s'était faite piéger par Naraku de la plus stupide des manières.
    Mais quelque chose était vraiment frustrant, elle avait la désagréable impression de s'être fait avoir une troisième fois par Naraku. Et c'était de trop, ça ne pouvait plus se passer comme ça. D'ailleurs, ce devait être ce qu'elle ressentait au moment où son âme s'est séparée de Kagome, de la colère et de la frustration, la déception totale de ne pas réussir à venir à bout de celui qu'elle détestait tant. Une vengeance imcomplète on peut dire.

    Kikyô resta cachée quelque temps, le temps de retrouver une mobilité correcte, et que l'intégralité de ses pouvoirs reviennent. Elle en profita pour s'entraîner un peu, elle se jura qu'elle sera plus forte qu'avant et ne refera plus jamais les mêmes erreurs. Ce temps de réadaptation sera aussi l'occasion pour elle de faire le point sur sa vie.
    Elle avait bien l'intention d'en prendre soin, une deuxième vie lui a été offerte c'était donc l'opportunité idéale de faire les choses autrement de vivre d'une autre manière.

    Le temps est enfin arrivée, elle est prête. Avec les informations que Sesshômaru lui avait révélées, plus celles qu'elle avait réussir à obtenir entre temps, elle savait ce qu'elle avait à faire.
    Des choix seront à déterminer, qu'ils soient cruels ou pas.

    C'est ainsi, qu'elle commencera à refaire parler d'elle.

    Face a la menace actuelle[4 lignes]:
    L'objectif de Kikyô c'est de se venger de son assassin et rien d'autres.
    Elle sait qu'elle pourrait être amenée à faire des choix difficiles pour y parvenir, mais elle n'a pas le choix.
    Quant aux personnes qui se mettront à travers sa route, elle les anéantira sans aucune pitié.
    Alignement[Bien ou mal]:Neutre

    Autre[Quelque chose à préciser? Une rumeur à son sujet?Etc.]:
    ❅ Parmis les habitants de l'ère Sengoku il se raconte depuis peu qu'il existe un lieu de l'autre côté de la montagne, où se trouve un dénommé Hijiri-sama, personne ne sait qui il est, ni à quoi il ressemble, on ne peut s'adresser à lui que par l'intermédiaire de ses gens de compagnie. Cette mystérieuse personne accorde sa protection aux personnes ayant des ennuis.
    S'agit-il du même Hijiri-sama qui avait aidé un village à l'époque de l'attaque des oiseaux de la Princesse Abi ou pas ?



[/size]


PRÉSENTATION :

Derrière l'écran

[/size]



    PETITS TRUCS SUR MOI
    ═════════════
    Nom/Prenom:
    Surnom: Sesshy
    Age: 25
    Double compte?
    {} Oui ; {x} Non
    Comment avez-vous découvert le forum?
    {} Via un partenaire; {} Via un topsite {x} Autre : grâce à Mido
    Votre présence: ça dépendra de mon emploi du temps
    Nombre de lignes que vous faites en général: beaucoup, quand je suis bien inspirée et dépasse facilement la quarantaine.
    Code du règlement:
    Spoiler:
     


Dernière édition par Kikyô le Juin 6th 2011, 8:15 am, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)   Février 8th 2011, 3:55 am

Bon voilà, j'ai modifié le code de ton second post désolée que tu ai dût en faire 2 on as jamais eue le tour u_u ce qui me fait penser que je suis dans la M**** pour mon histoire puisque j'en suis même pas à la moitié j'en suis environ à 9492 mots (fait vite fait en prenant le code avec) et toi t'est dans les 13076 environ (code compris O_o)
bref t'as finit ?
Revenir en haut Aller en bas
Kikyô
| Miko déchue || Miko déchue |
avatar
Nombre de messages : 89
Localisation : Partout et nul part ...
Amour : ...
Arme : Saigu-Yumi (Arc et flèches)
Date d'inscription : 23/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)   Février 8th 2011, 8:11 am

Merci =)
C'est pas grave pour le 2nd post. Non je n'ai pas encore terminé, il me reste juste quelques changements mineurs à faire et l'image à ajouter au début et ce sera bon.
Oh et puis bon courage pour ta fiche surtout si elle est aussi longue que la mienne. J'espère simplement pour toi que ça te fera pas 3 post sinon ça risque d'être pénible pour les codes ^^"

EDIT : C'est terminé =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kikyô, la puissante miko (nouvelle fiche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» probleme de bouton et nouvelle fiche
» Nouvelle fiche pour WM
» J'ai fini ma nouvelle fiche perso!
» Lydia Martin [nouvelle fiche de présentation]
» Une toute nouvelle fiche de personnage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Administration :: [♣]Présentation des personnages[♠] :: Personnages validés :: Humains-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)