Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entretien avec un démon. {Atsume}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 26
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Entretien avec un démon. {Atsume}   Janvier 20th 2011, 5:47 pm

Cela faisait déjà un moment que le soldat d'Eizou marchait. Après tout s'était bien une des choses qu'elle avait bien faite de manière continu depuis son arrivée dans cette étrange univers. Voulant découvrir un peu ce monde complètement différent de celui ou initialement elle s'était fait envoyer au tout début de son aventure. Par changement, cela ne voulait pas dire que cette dernière n'appréciait pas le vue ou quelconque autre chose qu'elle avait pu ou n'avait pas encore eu la chance de découvrir. Ce mot désignait plus une certaine stupéfaction face a la découvert d'une porte inter-dimensionnelle, qui selon elle l'avait ramené cinq cent ans plus tôt... Bien entendu s'était une supposition, mais rare était les fois ou son intuition aiguisé se trompait. Disons seulement que ce n'était pas la première fois qu'elle effectuait ce genre de voyage durant le courant de sa carrière. Elle était simplement étonner que son maitre ne connaisse pas l'existence de cette porte... Après tout c'était bien grâce a lui qu'elle et les Hitobito pouvait voyager d'un temps à l'autre, ou de dimension a l'autre. Bien en y pensant la cause de tout ses démon qui hantait et rodait dans les rue de Tokyo lors du crépuscule, devait être cette fameuse fracture temporelle... Après tout si elle avait passé... Qu'est-ce qui lui disait qu’ils ne pouvaient pas passer eux? Cela en expliquerait beaucoup sur la raison du pourquoi, les monstres reparaissaient dans le future... C'est tout en observant les plaine et le ciel qu'elle songeait a tout cela. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas donné de nouvelle a Shiun et Kaiden. Si sa se trouve les deux se la coulait douce durant son absence... En faite cela faisait combien de temps qu'elle était partit à la chasse et jamais revenu? Oui cela n'était pas la première fois que la demoiselle a la silhouette fine et frêle partait a l'improvise sans donner de signe de vie. Puisque cela lui arrivait pas tous les jours de trouver un passage temporelle, celle-ci avait prit la décision d'explorer les lieux. Une chose est sur Kaiden devait s'inquiéter... Pour ce qui est de Shiun, elle ne serait pas étonner qu'il ne soit pas plus craintif pour se qui la concernait et devait sans doute essayer de rassure son ancien gardien. il devait lui dire quelque chose comme: « Ne t'inquiète pas, Sayome est une tueuse hors-paire et un jeune fille très débrouillarde! Elle va revenir quand elle aura finit se qu'elle avait a faire... ». C'était phénoménale comment ce type demeurait toujours zen et ce dans n'importe quel situation. Comme si rien ne l'affectait... Elle n'avait jamais su pourquoi elle et lui s'entendait si bien, même si les deux coter personnalité était complètement opposer. Qui a déjà dit « Avec qui tu te tient, je te dirais qui tu es… », J’espère que je ne suis pas obliger de vous décrire plus pourquoi cette personne se gourait complètement d’après elle. Où n’avait-il simplement jamais rencontré cette demoiselle … Cela pouvait être une autre raison… Qui sait en faite?

Autour de la demoiselle le ciel affichait que de jolie couleur vivante avec se soleil qui tardait un peu a disparaitre, comme si il ne voulait pas laisser la nuit gagner et envahir le ciel. La tête en l’aire celle-ci observait ce spectacle, sans vraiment l’apercevoir puisqu’elle était prise dans ses songes. Sans le dire celle-ci avait apprécié son passage ici. L’aire était pure et les paysage magnifique. Cela avait eu pour effet de d’apaiser son corps pour a son retour mieux recentrer ses énergie. De plus, les démons qu’elle avait put croiser tout le long de sa route lui avait donné plus de défie que ceux qu’elle chassait depuis un moment dans le monde moderne. On pourrait presque dire que cette univers l’avait imprégner. Elle qui pouvait souvent se résumé a un boule d’énergie ambulante, était étrangement calme et reposer. Quoi qua plusieurs moment dans son voyage certaine rencontre lui avait fait perdre son calme du a leurs grande stupidité et difficulté à comprendre. Celle-ci ne pensait surtout pas a cette attarder d’hanyo surnommer Inuyasha ( xD). Prés tout ses vrai, toute les rencontre qu’elle avait fait durant son exploration était toute plutôt singulière en leurs genre… Peut-être que certaine lui serait inutile et d’autre plus utile lors de son retour… Mais une chose était bien sur s’était que sa découvert de cet endroit venait de changer tout ses plan. S’était aussi pour cela qu’elle avait bien hante de rapporter ses information et ses connaissance a Eizou, mais aussi a ses deux partenaire qui l’attendait sans doute encore a leurs repère en plein cœur du centre ville de Tokyo. Du moins, elle espérait qu’ils ne l’attendaient pas pour agir et qu’il avait exécuté leurs chasse comme cela était prévenu a ne s’occupant pas de sa recherche.

« Tasser vous de là!!!!!!!!! »


Ce hurlement l’avait ressorti de ses songes d’une manière prématurée. Bien entendu le premier réflexe qu’elle eu était de déposer sa main sur le fourreau d’Infinity.

* ?! *


Dans son même mouvement cette dernière tourna la tête en direction du bruit, c’est a ce moment qu’elle vit une charrette arriver a tout vitesse dans sa direction. Celle-ci n’eut qu’un saut à faire pour éviter à collision, mais elle atterrit directement sur la charrette les deux pieds sur le plancher de bois. Elle prit le conducteur par le collet et l’approcha violemment de son jolie petite minois. Aussitôt son geste exécuté elle plongea son regard verdâtre dans le sien :

« Non mais sa va pas la tête !!!! »


Le paysan qui semblait presser se mit alors à trembler. Il avait même de la difficulté à fixer son regard. Aller savoir se qui pouvait lui passer par la tête a se moment précis. Peut-être se demandait-il sur qu’elle démon étrange il avait put tomber cette fois. Quoi qu’au dernière nouvelle notre petit tueuse préférer était une humaine… Il répondit aussitôt en s’excusant et en la suppliant de ne pas mètre fin a ses jours :

« Pardonner moi!!! Ne me tuer pas je vous en pris!!!!!!! »

La jeune femme soupira tout en l’observant de haut en bas. Pourquoi voudrait-elle tuer cet insecte?! Oui celle-ci malgré son petit visage angélique et son petit corps, pouvait facilement par sa présence, son aura et sa violence exquise intimider. Mais bon cela faisait partit des caractéristiques mères de se personnage. Sans s’attarder a sur son cas plus longtemps, la dame répondit :

« Comme si j’allais perdre mon temps avec toi, mais… » Prit une pause pour le pousser de la charrette. « Je te prends sa! S’était un plaisir d’avoir fait affaire avec toi! »

Dit-elle en lui envoyant la main avec un ton de voix qui sonnait pratiquement ironique. Bien sûr avant son mouvement la demoiselle avait prit les reines de son autre main et avait donné un autre coup pour que les chevaux augmente le rythme. Elle avait pas réellement besoin d’un transport, mais comme pour tous le monde cela arrivait a Sayome de prendre les occasion d’être un peu plus paresseuse. Bon s’était plutôt rare, mais malheureusement pour la paysans, s’était tombé sur lui. De toute manière elle lui avait laissé la vie sauve comme il l’avait demandé et ce dernier n’avait pas précisé qu’il voulait aussi garder sa charrette… Détail qui avec celle-ci faisait toute la différence. Ce n’était pas comme si elle avait besoin de marcher pour se rendre du point A au point B maintenant et puisque la nuit commençait à se montrer le bout du nez, celle-ci attendait de croiser un village pour se payer un petit luxe… Elle n’était pas du genre a prendre une auberge, mais pour sa dernière soirée avant son retour au monde moderne pourquoi pas. Il y avait aussi que ses derniers combats lui avaient enlevé beaucoup d’énergie et qu’une nuit plus confortable lui offrirait sans doute plus de ressourcement.

Tout en longeant les sentiers de poussière celle-ci était plutôt surprise de ne pas avoir croisé de démon quelconque. Après tout, elle serait stupide de ne pas avoir remarqué que son pendentif était un vrai piège à démon. A croire que tous désir et convoitent cette objets. Quelque heure après que la nuit est imposée sa loi, la demoiselle remarqua une source de lumière au loin. Sans se poser plus de questions qu’il ne la fallait celle-ci prit un autre sentier en cette direction. Elle remarqua très vite que ses jeux de lumière venaient d’un village. C’était justement ce qu’elle recherchait. Deux ou trois minute passa et la jolie demoiselle entra dans le village. Elle attacha les reine a la charrette et descendit. Autour il y avait beaucoup de paysan. Ce village était facilement comparable a la ville de Tokyo, mais au monde féodale. S’était plus drôle a observer. Sans prendre plus de tant la dame s’incrusta parmi la foule. N’ayant pas visité d’autre village celle-ci ne pouvait pas réellement comparer celui-ci au autre, mais ce dernier était l’un des plus grand. L’un des seule a y avoir une attraction particulière vue sa grandeur et le nombre de boutique d’artisan quelconque qu’elle était munie. Sayome se soir n’avait pas envie de se casser la tête, ni d’aller tout de suite a l’auberge pour s’enfermer dans sa chambre et dormir tout de suite. Elle voulait se divertir un peu… Tout en parcourant le village en se faufilant dans la population : celle-ci observait les différents offices. Elle remarqua l’auberge, la forge, le bar de geisha, et plusieurs autres, mais n’y porta pas plus d’attention en remarquant un certain attroupement en plein cœur du village. Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien se passer ici pour qu’il y est au tant de monde? Tout en voulant s’approcher celle-ci entra en collision avec un étrange passant.

« Non mais sa vous arrives de regarder ou vous allez!? »
S’exclama telle aussitôt, tout en reprenant son équilibre…



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien avec un démon. {Atsume}   Janvier 27th 2011, 4:36 pm

Les arbres, signe que la nature est présente et puissante. Ils possèdent de nombreuse utilités, cela va s'en dire. Pour les humains, ils sont une source importante pour leur développement ainsi que des jouets gratuit pour passer le temps. Pour les démons, c'est plus une cachette, particulièrement lorsque ces arbres forment une forêt. Atsume, comme tout démon, utilisait lui aussi les forêts pour se cacher par fois et pendant la dernière nuit, ce fut ce qu'il avait fait. La raison était bien simple : ces grands êtres bruns au feuillage vert lui procuraient un bon pare-soleil. Alors pourquoi c'était-il réveillé aveugle ? Il n'était pas toujours aveugle, cela n'arrivait que lorsqu'il était sous le contacte direct de la lumière solaire. Où étaient donc ces grandes protecteurs à la peau d'écorce qui étaient supposés lui assurer un réveille agréable ? Il l'ignorait, puisqu'il ne voyait plus ! De plus, il ne ressentait aucune présence d'ombre des arbres... mais il pouvait sentir l'ombre de deux créatures humanoïdes. D'après ce qu'ils se racontaient, ils semblaient être des humains. Atsume décida donc de refermer les yeux et d'écouter leur conversation. Même pas une minute plus tard, les deux hommes tombèrent morts sur le sol, transpercés par leur ombre. Le puissant démon se leva finalement sur ses pieds et, de son ombre, il matérialisa un bâton de marche pour l'aider à voyager. Il savait par expérience qu'il n'allait pas retrouver la vision avant que cette orbe de feu maudit disparaisse du ciel. Ainsi, il entreprit de continuer son chemin vers le village de Hakurei. C'était, après tout, une des meilleurs place pour glander des informations sur l'actualité. Aidé de son bâton noir et des ombres, il eu la chance d'arriver dans le village en seulement quelques heures ! Bon, s'il n'avait pas eu à exterminer une bonne trentaine de démons qui l'avait prit pour une cible facile, qu'il n'avait pas été aveugle et que l'humain qui lui avait donné des directions n'avait pas prit une éternité pour lui répondre, il serait arrivé plus vite, mais ont peut pas tout avoir dans la vie ! Puis, pendant le reste de la journée, il passa sont temps dans un bar à écouter ce que les gens se racontaient. La nouvelle du seigneur noir ne semblait pas être encore très connu... peut-être qu'il pourrait lui même partir quelque rumeur ? Mais cela était risqué, puisqu'il ne connaissait pas encore tous les plans de son maitre et dieu sait comment certains zélés pourraient causer de sérieux problème s'ils décidaient d'agir.

Puis, le soir arriva finalement ! Ses cheveux, brunie par l'orbe de feu céleste, reprirent leur noir sans fond, comme les ténèbres et sa vision lui fut restaurée. Avec tout le monde qui était présent ainsi que l'interaction, personne ne remarqua le changement chez Atsume. C'était pour le mieux, il ne voulait pas que sa couverture soit détruite, bien que c'était presque un miracle que personne le soupçonnait d'être démon, avec une apparence comme la sienne... Après tout, combien d'humain ont des yeux rouge comme les siens ? Enfin, tout cela n'était qu'un simple détaille et puisque la stupidité humaine jouait en sa faveur, il ne portait que très peu attention à son image. Puisqu'il était de retour sous sa condition normal, il fit disparaitre son bâton de ténèbres dans son ombre et se leva pour ensuite sortir de l'établissement. Il regarda le ciel de la nuit, toujours agréable à voir, lui ! Étrangement, si le jour était animé, le soir et la nuit semblaient tout deux des périodes de la journée qui ne laissaient pas facilement la position du moment le plus occupé. Les rues étaient peupler de centaine d'être humain. Peut-être qu'avec tout ce monde, il allait trouver une information bien juteuse. Le temps passa et Atsume ne trouva pas grand chose qu'il ne connaissait déjà ou encore, qui était utile à savoir. Il est profita aussi pour acheter quelque chose à manger d'un stand de nourriture. Il n'était pas très friand de la nourriture humaine, mais il ne pouvait quand même pas manger de la viande d'humain ici. C'était dommage, la viande tendre des femmes et des enfants étaient un délice digne d'un souverain, particulièrement lorsque cuit à la perfection, c'est-à-dire, pas trop cuit, mais pas trop saignant. Mais les humains avaient inventer le mot cannibalisme ainsi qu'une loi qui interdisait cette acte. Alors qu'il regardait autour de lui avec l'espoir de voir quelque chose d'intéressant, il remarqua qu'une foule s'était amasser dans les rues. Il ignorait ce qui pouvait bien s'y passer, mais il n'avait rien à perdre. Alors qu'il s'approchait de cette attroupement, quelqu'un le heurta et il passa proche de perde pied. Il en n'était pas très fier, puisqu'il avait bien trop baissé sa guard.

« Non mais sa vous arrives de regarder ou vous allez!? »

La voix de l'étranger lui indiqua avant même de le voir qu'il était une femme. Donc, cette femme humaine, qui manquait décidément de bonne manière, l'avait heurtée ET accusée de ne pas faire attention où il mettait les pieds. Pas très sympathique l'humaine... Puis, il se rappelait qu'il n'était pas là pour se prendre le bec avec une campagnarde sortie de nul part.

-Ouais, désolé.

Il n'était pas le moins du monde sincère et sa voix ne cachait pas qu'il se foutait bien de cette femme. Il voulait savoir ce qui ce passait au beau milieu de cette foule et il allait le savoir, cet incident n'était qu'une gêne dans sa visite. Donc, il ignora totalement cette femme après lui avoir répondu sec et sans aucune sincérité. Il n'avait même pas vu à quoi elle ressemblait tellement qu'il ne se souciait guère de cet individu. Bien qu'il venait de lui tourner le dos pour se retourner vers le centre de l'attraction, il ne voyait toujours pas comment il était possible de voir ce qui ce passait.
Revenir en haut Aller en bas
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 26
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Entretien avec un démon. {Atsume}   Février 6th 2011, 9:44 pm

Cela faisait vraiment longtemps que la jolie dame n'avait pas prit le temps de respirer un peu... Ses mission étant sa seule raison de vive, rare était les temps mord a l'intérieur de sa vie. L'arrivée dans ce monde lui avait offert une tranquillité singulière, qu'elle n'avait pas eu depuis longtemps. Après tout, la solitude qui parfois peu être lourde pour certaine personnes, apaisait grandement Sayome. Pas qu'elle n'appréciait pas ses frère d'arme. Bien loin de cela l'idée, mais celle-ci était le genre de personne a apprécier ses moment solo. Pouvoir faire et appliquer ses action, sans devoir d'explication a personne. Ne pas avoir l'obligation de tenir de conversation. Simplement elle, le silence et la route. Ne pas avoir a répondre a des question, ni d'avoir sans cesse d'interférence dans sa tête. Il fallait le dire parfois pour Sayome son don psychique lui donnait du fils a retorde. Presque comme une malédiction, il faut s'isoler pour enfin être complètement seule de ses propre penser. Cela pouvait être vraiment barbant par moment. Il y a aussi des truc que parfois même si la curiosité nous pousse a l'écouter, on préférait ne pas savoir. On aurait préférer passer se chapitre. Après les gens ce demandait pourquoi cette fille était aussi cinglé! Bon son pouvoir n'était pas la seule cause vue son cheminement de vie depuis son enfance plutôt sombre et horrible, mais personne ne pouvait vraiment la comprendre... Était-ce une autre raison du pourquoi elle appréciait grandement ses moment de solitude? Peut-être bien. Par chance Kaiden et son maitre était bien les seule personne qu'elle n'était pas capable de lire dans leurs penser. Cela lui offrait un temps de répit, mais tout de même les Kages no Hitobitos étant très nombreux rare était les fois ou elle était seule avec eux. Encore là a Tokyo ou a la base celle-ci s'était fais envoyer, il n'y avais pas que Kaiden mais aussi Shiun. Les trois dans un petit appartement pourrie ne lui offrait pas l'espace nécessaire pour respirer... De plus en plein cœur de la ville ce n'était pas le mieux situer. Du bruit partout de claque son ou encore de voiture, de gens qui cri de pub électronique. Enfin, celle-ci allait repartir avec une très bonne impression des lieux du monde féodale, avec bien sur l'intention de revenir. Elle se doutait que ses amis, allait aimer au tant le changement d'univers qu'elle vue les contrasse des deux. En voyant les deux extrême l'on peut facilement remarquer que les humains de cette dimension était très douer pour détruire tout se qu'il touchait. Vous n'avez qu'à regarder la différence de paysage avec le Tokyo moderne et le féodale. Dans le future l'aire est presque toxique et rempli de smog, tant dis que de ;l'autre coter l'air semblait si pur. Et encore une fois l'on peut trouver de millier d'autre comparaison... Mais cela nous amènerait ou. Seront-ont plus avancer de jacasser plus? Tout sa pour dire que oui Sayome trouvait cela dégueulasse. Chez elle les terre était belle, les ville propre. L'on peut presque dire que ses un peu le mélange de ses deux monde mais en un. Il était au tant de haut bâtiment, mais l'architecture était légèrement différent. Cela faisait même longtemps qu'ils avait régler le problème avec la pollution. En fait leurs monde n'avait plus de travail a faire. Oui il y avait de la racaille comme partout, mais il n'y avait jamais de dé balancement entre le bien et le mal. Le deux était toujours bien contrôler. Après tout si il n'avait pas déjà régler leurs problème pourquoi irait-il régler ceux des autres hein?!

Depuis son arriver dans le village la magnifique créature avait prit le temps d'observer les alentours et les passant, qui s'agitait autour de sa personne. Que pouvait-il si passer pour qu'il est au tant de mouvement a cette heure. Après tout dans se genre de monde il n'était pas rare que les petit et pitoyable villageois se cachait dans leurs maison piteuse en tremblant tout les partielle de leurs corps, lorsque le crépuscule montrait le bout de leurs nez. Pourquoi? Car la nuit amenait souvent la malédiction de démon. Surtout que pauvre eux... Personne se douterait que laisser entrer Sayome dans leurs village pouvait attirer des youkai et cela a la pelleter. Son pendentif qui d'après Inuyasha était une perle au mystérieux pouvoir. Elle qui l'avait toujours eux en sa possession pensait que c'était un cristal ou autre pierre. S'était sans aucun doute les nombreuse fracture dans celle-ci qui l'avait amener a l'erreur. D'après lui celle-ci lorsqu'un démon arrivait a l'avoir il devait plus fort. C'était pour cette raison qu'elle attirait autant les mauvais esprits... Mais Sayome n'avait pas la tête a se compliquer ou simplement songer juste a cela. Ce soir s'était sa dernière soir de paix avant son retour et aussi avant le début de son de l'opération T-EGC, Extermination des Gouvernement Corrompu, Terrorisme si on peux dire. On peut voir sa soirée comme son petit congé. Son petit moment de repos avant une grosse affaire qui allait lui demander toute sa vigilance dont elle était capable. Se que demain lui resservait n'était pas rien... Comme le nom de l'opération n'était pas vraiment super, puisque les gouvernement ne se dit pas vraiment pour une seule nation, mais par la celle-ci ciblait plus précisément des politicien, grand non et tous ceux qui on un rang presque qu'intouchable pour quelqu'un qui ne possède pas les dons et le talent pour tuer. En résumer si tu as plein d'argent et contacte tu fait tout se que tu veux? Ridicule!!!! Vous vous doutez bien sur de l'opinion de Sayome lorsqu'il s'agit de se genre de situation ou le pouvoir ne se résume même pas avec la force de la personne. elle avait bien hâte de débarrasser Tokyo de ses pommes pourrie, après tout elle ne croyait pas vraiment qu'ils allaient manquer a quelqu'un. Des gens de ce type ne méritait pas la vie. Leurs sort qu'elle leurs réservait était celui de roi... Souffrance au plat du jour, comme elle aimait le dire si bien. En tout cas ils allaient tous y gouter si vous voulez mon avis... Prise dans ses penser un instant, un sourire vint se dessiner sur ses jolie petite lèvre au teint framboise. Les gens qui avaient put la croiser a se moment du avoir des frison dans le dos. Se genre de sourire n'avait rien de sympathique ou encore accueillant. Peut-être aurait-elle fait pleurer un enfant qui sait... Tout sa elle s'en fichait complètement. Tout comme l'homme avec qui elle était entrée en collision quelque seconde plus tard. Elle avait seulement prit le temps de raller tout en perdant son jolie sourire démoniaque. Bon ce n'était pas tout le monde qui pouvait accepter son caractère souvent trop impulsif et mauvais. Que voulez vous notre petit Sayome était comme cela. Elle avait beau être de petit taille, elle ne laissait pas sa place et surtout ne se laissait au grand jamais marcher sur les pieds. De plus elle détestait que quelqu'un entre dans sa bulle. S'était son espace et son aire, reste de ton coter et tu n'auras pas de problème... Oui elle était étrange et colérique, parfois ne manquait pas d'aire dans ses propos. C'était souvent son orgueil mal placer qui l'obligeait de foutre la fautes sur les autres sans se regarder elle. Ce n'était pas car elle n'était pas capable d'avouer ses fautes, simplement qu'elle ne voulait pas. Voila deux chose complètement différente. Mais bref, lorsqu'elle avait terminer son exclamation face a l'étrange homme, celui-ci sans répéter ou essayer d'avoir le dernier mots, avait tous simplement répondu en deux mots. Il n'avait même pas prit le temps de la regarder ou même faire attention a sa présence. Il ouvrit la bouche une seconde, a la deuxième la referma, troisième tourna les talon et finalement parti dans une autres direction. Comme si il n'avait rien a foutre du fait qu'il lui est rentrer de dans... Quoi que s'était sans doute déjà le cas... Sans émettre d'autre commentaire la délicieuse demoiselle soupira tout en le regardant partir et continua son chemin en pensant:

* Pauvre type! *

Elle ne lui donna pas plus d'attention de toute manière elle avait bien sur d'autre chose plus intéressante a faire comme ... Observer une mouche voler par exemple, ou encore découvrir la raison d'un tel regroupement en plein cœur du village. Après tout ses vrai... Que pouvait-il être si intéressante pour qu'il est au tant d'agitation dans se fameux village. Pourquoi ce hâtait tous au tant vers le centre. Pourquoi la place publique était si convoité après tout? Il y avait qu'elle que chose qui s'y passait la chose était certaine. Et dans cri de foule n'avait fait que confirmer ses dire. On aurait dit qu'un évènement amenait divergentes réactions chez le peuple. Sayome entendant les penser de tous qui prenait un place énorme dans sa tête l'empêchait de garder patience. Essayer de penser vous quand vous devez endurer plus d'une centaine de personne dans votre tête et ce en même temps. La chose était plus que dure, mais bon passons ce chapitre. Plus les penser des autres se multipliait, plus le rythme de Sayome augmentait voulant comprendre se qu'il se passait. Dans les penser qu'elle entendait, il avait une amalgame de commentaire du genre: * Bien fait pour cette traitresse! * * Pauvre femme, je ne voudrait pas être a sa place... * * Quand arrêteront -il de la torturer de cette façon et l'achèvera?! * * Dommage que gaspiller une aussi belle créature... * * Je veux plus de sang! * * Ah ses atroce, je ne peu pas regarder sa! * Non mais que se passait-il. Et ses penser ne la rassurait pas vraiment sur se qu'elle allait peut-être découvrir au milieux de tout cette foule. Sayome avait le peu de gêne qu'elle pouvait avoir se permettait de pousser certain passant qui lui bloquait le passage. C'est seulement une fois devant tout cela qu'elle resta figer un instant a remarquant la cruauté humaine en tout beauté.

* Non mais c'est quoi tous se bordelle! Qui est l'enfoirée est a l'origine de sa...?! *


Qu'est-ce qui l'avait fait au tant réagir? Étant premièrement un féministe Sayome n'accepte pas que des homme dégrade les femme, profite de leurs pouvoir contre eux, pour leurs faire faire des truc obscène ou encore les offre et le affiche complêtement nu et les maltraitre. Vous croyer que s'était laquelle des trois? Bon assez de plaisanterie. Devant elle en plein milieux du village accrocher a une grosse perche de boit avec une femme gravement blesser qui était accrocher a la parois avec ses main lier. Il y avait des villageois qui lui lançait des roche. Mais les marque critique de blessure n'était du a ses roche et a cette action totalement dégradante pour la femme. Un demi mètre en dessous de la femme une flaque de sang s'était accumuler. Mais cela faisait combien de temps qu'elle était percher la a perdre son sang goute par goute. C'était une dame au long cheveux noir bien soigner, bien sure si l'on oublie qu'elle avait du être trainer dans la poussière jusqu'où elle était, qu'elle avait du sang un peu partout. Cette dame n'était pas une payante. Mais alors pourquoi était t-elle la... Et même si s'était une traite se n'était pas une raison de l'afficher en plein village comme un gibier et montrer tout les torture possible comme exemple. S'était sur l'œuvre était du souverain et les autres était sans doute ses crétin de soldat. La pauvre agonisait et tous en plus de cela la lapidait littéralement. Sayome se foutait de se qu'elle avait peut-être peu faire et se foutait de se que les gens pensait, elle bouillait littéralement sur place. C'est alors qu'un homme a coté d'elle exclama tout en prenant une élan pour laisser sa roche:

« Sa t'apprendra de ridiculiser notre seigneur, tien prend ... ?! »

Mais il n'eut pas le temps de continuer puisque lorsqu'il allait lancer la pierre Sayome l'arrêta en attrapant son poignet.

« Si je serait toi je lâcherait tout de suite cette pierre... »

Dit-elle en le foudroyant du regard. L'idiot ne l'écouta pas et lui rétorqua en lui faisant une certain attitude qu'elle n'a pas réellement aprécier.

« ... ou sinon tu fera quoi femme? »


« Ça ! » Rétorqua aussitot. Elle n'avait pas apprécier ses petit air hautain.

Une partit de la foule autour d'elle qui regardait au tout début l'exclamation de celui-ci figea tout en fixant la demoiselle étrangement intimidante. Un silence retentit alors. Jusqu'au moment ou un cri venant de la foule se fit entendre. S'était l'homme qui tomba aussitot a genoux en la suppliant de lui lâcher son poignet qu'elle était en train de broyer avec sa main. C'est alors qu'elle approcha son visage sur lequel s'était dessiner un petit sourire en coin:

« Comme tu veux... » Dit-elle en le lachant et faisait mine de partir, mais se retourne et lui envoyant un coup qui le fit tomber et dormir un peu. Les homme autour d'elle s'éloigna alors d'elle ne voulant pas vivre la même chose...

Une voix vint alerter la jeune et jolie demoiselle qu'elle était. Tout cette stupidité n'avait donc aucune fin. Cette fois s'était le seigneur qui venait d'apparaitre au coter de ses chevalier.

« Voyez chère peuple se que sa donne de cracher sur la royauté! Servez vous de cela comme exemple, car cela pourrait très bien être vous qui prendrai sa place!!! Ne méritez-vous pas une meilleur destiné que cela?! Cette erreur de la nature ne devrait pas être parmi nous, je ne fait que mon devoir de la punir! »

Durant son petit discoure Sayome s'était servit des ombre pour se faufiler subtilement derrière la parroie sans se faire voir par ne seresse qu'une des garde du seigneur.

« C'est se qu'il arrive lorsque l'on défie mon autorité! Il y a t-il encore d'autre qui aimerait la rejoindre. Montrer vous et affronter ma grandeur juste pou voir si vous aller survive assez longtemps pour voir l'Aude se lever! Non il n'y a person... ?! »


Se qui avait mit fin a son petit discours de tête enfler fut le bruit d'un corde couper et du corps de l'étrangère qui tomba au sol. C'est alors que le seigneur se tourna vers l'intrus, mais il n'y avait qu'un ombre au sol. C'est aussitot qu'elle en sortit et que tous resta stupéfaite de cela. Le regard de celle-ci qui habituellement était d'une teinte émeraude était devenu complètement noir de rage. Elle ne pouvait se permettre de rester la sans rien faire surtout que de tout manière sa mission n'était pas que d'exterminer les démon nuisant, mais aussi les humain. Et ceux là était c'est tout prochaine cible.

« Oui, il y a moi! Vous vous cacher derrière vos soldat et vous vous dites puissant? Mais vous êtes.. »

Bien sure scandaliser de ses affront celui-ci voyant en plus que s'était une femme soupira et banalisa son apparitions comme si s'était une honte d'être une femme:

« Une femme?! Vous avez pas mieux ? » Suivant ses paroles celui-ci fit signe a ses hommes « Tuer là et couper lui la tête. Je la garderait pour en faire un ornement... Cela serait du gâcher de ne pas garder un aussi beau minois... »

Un sourire apparaisse sur le vissage de la jeune femme, elle les attendait avec hâte. Elle se retourna vers l'étrangère gravement blesser et en posa sa main sur son front pour ensuite tendre la main au dessus de cette dernière, elle créa un kekkai qui allait la protéger durant son petit exercice de routine. comme si des humain lui ferait perdre plus de son temps. Lorsqu'elle se retourna elle remarqua bien vite que tous ses gardes l'entourait et évita sans plus entendre le coup de lance qu'eux lui avait lancer. En l'évitant celle-ci attérissa par après sur cette même lance et rétorqua aussitot:

« Coucou! Prêt a mourir?! »


Sans attendre de réponse elle lui donnant un coup avec le manche de son sabre pour le sonner et se laissa tomber sur ses deux pied au sol. Sayome empoigna la même lance que ce dernière tenait encore dans ses main et posa un coup circulaire avec de blesser et libérer un peu d'espace autour d'elle des guerrier qui peux de temps avant son attaque l'entourait. Cela lui laissa assez de temps pour empoigner l'humain par la gorge de sa main libre et lever légèrement du sol en l'étranglant. La foule impuissance face a cette évènement complètement imprévus restait tous immobile et sur le choque. Lorsqu'un autre revint en charge la dame n'avait fait que se retourner et se protéger avec le soldat comme bouclier humain. Bien entendu s'était celui-ci qui s'était fait transpercer le cœur. Au même moment elle ne fit que le pousser sur l'autre qui venait d'attaquer se qui avait eu pour effet de leurs faire perdre l'équilibre. C'était plutôt ridicule avoir comment celle-ci avait l'air de s'amuser avec eux. Le combat serait fini bien avant sinon, mais au lieux de sa elle s'amusait a leurs faire perdre la face devant le peuple. C'était une manière pour elle de leurs faire comprendre comment eux pouvaient être pathétique. Mais elle avait assez jouer, après tout il fallait pas qu'elle manquait l'occasion de tuer le chef puisqu'après tout s'était de lui que venait cette idée complément morbide. Sur cette penser elle le vit s'éloigner en courant vers son château. Elle prit une élan et lança infinity son sabre fétiche a une puissance fulgurant comme un lance. Celle-ci se projeta dans les aire et atéri dans son abdomen a l'endroit précise ou elle l'avait désirer tout en le transperçant. Les gens peut voir son corps sans vie s'écrouler au sol dans une coulisse de sang fraiche. Ce qui ne fit qu'enrager en plus les soldat qui restait. Maintenant désarment de son arme ceux-ci pensait avoir une chance de l'éliminer. Grave erreur puisque même sans arme elle était encore un arme a tuer et de plus elle avait d'autre arme sur elle. Elle avait simplement juger qu'elle en avait pas besoin de celles-ci. Tout en se faufilant entre la mer de coup provenant de ses opposants l'on pouvait remarque dans ses main qu'une concentration d'énergie se faisait du au lueur qui voyait leur intensité augmenter. Une fois, cela charger cela ne lui prit au petite trente seconde pour mettre KO tous ses opposant. Cette fameuse concentration d'énergie était en fait de l'énergie pur et lorsque ses main entrait en contacte avec quelque chose la matière se mettait a fondre ou tomber en poussière. Et étrangement lorsqu'elle finit avec eux il n'avait eux qu'un énorme tas de cendres autour d'elle. Lorsqu'elle se redressa celle-ci observa la foule silencieuse un moment. A se moment son regard redevint a son couleur originelle. Elle éleva son bras en direction de la dé.pouille du défunt seigneur et aussitot de son sabre l'on put entendre un étrange bruit sourd comme un battement de cœur. Quelque seconde plus tard le sabre se dirigea en quelque seconde dans ses main. Tout en retournant a la pauvre victime cela rengaina son sabre et agenouilla sur le sol. Elle était vraiment dans un piteuse états. Elle remarqua par contre que la foule restait là a l'observer. Mais qu'est-ce qu'il foutait encore la: Attendait-il d'elle qu'elle fasse un discours? Non trop pour elle... Comme si c'était important toute ses belle parole bidon... En se redressa alors violemment et rétorqua haut et fort:

« LE SPECTACLE EST FINIT! ALORS FAITE MOI PLAISIR ET DÉGAGER!! »

Un message claire nette et précis.

Sans plus entendre celle-ci ignora le peuple et se retourna vers la blesser. Elle la prit dans ses bras comme une princesse et s'avança vers la foule qui semblait entendre encore pour partir et vaguer a leurs occupation. Aussitôt qu'elle se mit a marcher dans une des direction face a eux les gens de mit a se disperser pour lui laisser la place et non seulement éviter de gouter a sa colère comme les précédant. Cela n'empêchait pas les humains d'émettre des commentaire a chuchotant quelque peu. Il y avait toute sorte de réaction. Sayome marcha jusqu'à l'auberge ou elle entra avec le corps toujours dans ses bras. Arriver au comptoirs elle demanda une chambre. L'aubergiste ne s'offre pas le loisir de la faire attendre et lui représenta sa clé. Sans payer ni même lui répondit ou émettre un quelconque commentaire celle-ci se dirigea vers la chambre et une fois arriver déposa l'étrangère sur le petit lit. Elle se plaça a son chevet et referma les yeux. En marmonnant quelque mots une lueur légèrement semblable a celle de toute a l'heure se créa autour de ses main. Au contacte de la peau de la femme ses plait se mit aussitôt a se réduire jusqu'à ce qu'elle se dissipe complètement. Celle-ci avait tout de même besoin de repos, si sa se trouve il ne s'était pas arrêter qu'a la torturer... La femme la remercia avant de tomber dans un profond sommeille. Sayome ne resta pas plus longtemps avec elle et tourna les talon sortit de la chambre la referma a clé et retourna a l'entrer. Devant l'aubergiste elle sortit une petite bourse et lui offre. Après l'épisode de tout a l'heure la jeune femme ne passait pas inaperçu, il y avait même beaucoup de villageois qui avait été témoins de son meurtre qui était la. Elle alla s'accoter au bar si on peut l'appeler comme cela et ignora tout ses incompétents et se commanda a boire.



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 



Dernière édition par Sayome Hitashi le Mars 16th 2011, 12:27 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien avec un démon. {Atsume}   Mars 15th 2011, 5:53 am

Puis, il trouva finalement un chemin parmi cette foule. Lorsqu'il arriva au premier rang, le spectacle qu'il vit n'était rien de bien spécial. Ce n'était, après tout, qu'une simple mise à mort sur place publique. Vraiment, les humains pouvaient se divertir des choses les plus simples dans la vie. C'était un peu charmant à voir, mais lassant après une minute ou deux. Justement, il allait repartir après avoir vue cette petite mise en scène qui était orchestré par un seigneur et quelques soldats sous son pouvoir. Puis, un déroulement intéressant le fit rester pour voir ce qui allait arriver. Cet élément de plus qui venait de tout changer était... la même humaine qui lui avait manquer de respect plus tôt et qui semblait se prendre pour quelqu'un de plus importante. Elle allait peut-être mourir, cette insolente qui avait croisée sont chemin ? Enfin quelque chose de bien à voir ! Puis, il vit l'humaine utiliser les ombres pour se couvrir et s'approcher du seigneur qui donnait un discourt des plus lassants. Le spectacle qui aurait voulu voir n'eu pas lieu, mais la puissance que cette humaine démontrait bien qu'elle était pas normale. Lorsque le jolie spectacle de mise à mort fut terminé, il décida de la suivre dans l'ombre, mais lui, il était devenu véritablement impossible à détecter. C'était là différence entre un youkai de l'ombre et une humaine. La suivre l'apporta dans une auberge. Surement pour aller porter la femme qu'elle avait sauvée. Quel geste inutile de sauver cette femme... à se demander pourquoi prendre la peine de faire cela. Lorsqu'elle monta à l'étage, il resta dans la salle à manger qui occupait pas mal toute le rez-de-chaussé. La salle était pas mal bruyante, mais les véritables tavernes devaient être encore pire ! Puis, cette femme étrange refit apparition dans la taverne de l'auberge. Elle alla demander à boire au comptoir et étrangement, même après être servie par une bouteille de sake, elle ne sembla pas être partie pour bouger. Bon, peut-être qu'elle n'aimait pas être avec d'autre personnes, mais elle allait le boire où son sake ? Aucune table n'était complètement vide et elle ne pouvait tout de même pas rester plantée là éternellement. C'était aussi sa chance d'avoir des informations sur cette humaine qui possédait une puissance similaire aux démons. Il alla donc à une table et regarda amicalement les occupants.

-J'aimerais avoir cette table.

Puis, avant même que les humains puissent répondre, il s'appuya sur la table et rajouta plus moins fort.

-Sinon je vais tous vous tuez~

Ils partirent à rire, mais Atsume garda sont sourire amical en les regardants. Quelque petit picotement dans leurs jambes et leur postérieur mit fin à leur humeur joyeuse et ils partirent tous très vite de l'auberge. Il se retourna ensuite vers la femme.

-Si vous voulez, pourquoi ne pas venir boire avec moi ? J'ai une table que pour nous deux.

Il ne pensait pas qu'elle fuirait devant lui, pas avec le caractère qu'elle avait montrer. Les gens de comme elle, ils étaient pas du genre à fuir et qui sait, une fois bien saoule elle pourrait peut-être lui donner des informations d'une grandes importances !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon. {Atsume}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien avec un démon. {Atsume}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor
» Entretien avec Magneto [Hypermusic et Magneto] [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Monde féodale :: Hakurei Village-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com