Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Repos sur repos? (Réservé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Repos sur repos? (Réservé)   Décembre 27th 2010, 3:15 pm

Il y avait longtemps que Momohime n'était pas ressorti de son trou pour en apprendre plus sur le monde extérieur. En fait, elle avait peu d'intérêt pour les disputes de ce monde et leurs continuelles retombées sanglantes. Elle-même n'était pas de nature pacifiste, mais elle n'avait rien à retirer de ces combats, alors elle s'en était vite désintéressée. Pour elle, il n'y avait que deux choses qui avaient de l'importance: acquérir plus de pouvoirs, disons-le ainsi même si ce n'est pas tout à fait exact, et Sesshômaru, son cousin. Vous comprendrez alors que ces chicanes entre vilains et bons n'avaient aucun impact sur sa quête. À dire vrai, pour elle, le mal ne pouvait être anéanti, il ne devait pas disparaître, auquel cas la terre disparaîtrait dans un gouffre horrible. C'était sa perception de l'existence du bien et du mal et il serait assez mal aisé de la lui faire changer puisqu'elle vivait en suivant celle-ci depuis plusieurs siècles. Après tout, elle n'était plus une jeunesse, enfin, du point de vu humain. Niveau démon, elle était encore bien jeune et il lui restait encore beaucoup à apprendre. C'est fou combien les perspectives peuvent changer d'une race à une autre, d'une personne à un autre. C'était peut-être pour cela que Momohime tenait à conserver l'équilibre qui existait entre le bien et le mal. Bof, il y avait bien d'autres raisons beaucoup plus importantes et significatives. Alors, il était évident qu'elle ne prendrait pas parti pour l'un des multiples clans à moins d'en tirer quelques bénéfices. Oh, elle allait bien les laisser s'entretuer et ensuite, elle irait cueillir ce qu'elle voudra bien obtenir. Eh oui. C'était ainsi qu'était notre chère dame de l'eau. Elle profitait des évènements tragiques de la vie des autres pour construire son propre bonheur. Quel monstre d'égoïsme direz-vous et je ne vous contredirai pas. Cette hanyô était égocentrique, ne voyant le monde tourner qu'autour d'elle maintenant que son père n'était plus. Et autour de Sesshômaru également, quoique sur ce point, elle ne l'avouerait jamais à personne, elle était bien trop fière pour passer quelques concessions à ce sujet. Que voulez-vous, c'était son caractère de chien après tout...

Maintenant, son heure était venue, il lui fallait aller récolter quelques informations à propos des tourments de ce monde. À rester en recluse ainsi, elle risquait de se faire chiper sa place. Quelqu'un d'autre qu'elle pourrait profiter des évènements à sa place et lorsqu'elle se déciderait à sortir de sa torpeur, elle n'aurait plus rien à récolter, ce qui n'était pas du tout envisageable. Également, elle détestait perdre son dû face à un autre, alors elle ne pouvait pas du tout laisser la chance à quelqu'un d'autre de récupérer son bien. Momohime avait soif de gloire et de richesse et ce n'était pas en se laissant manger la laine sur le dos qu'elle en gagnerait plus. Ah... Cet esprit compétitif restait tout de même admirable. Avec ce regard dur et impitoyable qui venait imprégner les traits de son visage quand elle avait décidé d'écraser quelqu'un... elle était tout simplement sublime. Il devenait difficile de lui arriver à la cheville dans ce domaine. La femme en elle était un monstre de séduction, mais le reste n'était que agressivité et compétitivité. Surtout quand le sort lui permettait d'obtenir de précieux gages. Oh, elle n'avait pas que du matérialisme en tête, il y avait bien d'autres choses à récupérer paisiblement. En fait, ce n'était que le hasard qui décidait de ce qu'elle obtiendrait et elle choisissait parmi les morceaux éparpillés ceux qui lui semblaient les plus prometteurs. Toutefois, bien ce que cette histoire de perle lui paraissait superflue, elle ne pouvait s'empêcher d'en convoiter au moins un fragment.

Après sa petite excursion aux sources d'eau chaude, elle avait voyagé longuement dans les montagnes et s'était établie dans une grotte. Elle n'avait pas besoin de grand chose pour être bien heureuse cette demoiselle et le confort ne faisait pas partie de ces éléments nécessaires au bonheur. Alors, un toit et des murs pour empêcher le froid de la geler sur place, c'était tout ce qu'il lui fallait. Elle n'était pas bien exigeante. Toutefois, comme tout être vivant, elle avait besoin de se nourrir et trouver sa nourriture elle-même était une tâche trop ingrate à son avis. Ainsi donc, elle s'était arrangée pour séduire un jeune homme au passage dans un village, pour qu'il la suive et devienne son chasseur personnel, son domestique privé. Au bout du compte, il n'aurait jamais la récompense qu'il espérait obtenir d'elle, comme elle s'en doutait bien et que c'était hors de question qu'elle s'abaisse à un acte aussi vil. Elle l'avait simplement choisi parce que son apparence physique était assez attirante. Il devait avoir de vagues origines étrangères pour avoir les cheveux si pâles... En fait, c'était charmant. Toutefois, elle n'éprouvait aucun regret à l'idée de l'avoir envoûté, bien qu'elle savait très bien également que ses intentions n'étaient pas vicieuses, mais plutôt passionnées. Jusqu'au jour où elle se décida enfin à partir. Le rouge ne lui allait décidément pas très bien... N'empêche que c'était dommage que de gaspiller cette vie... Il n'était pas si mal comme servant, tellement dévoué. Enfin, la vie suivait son cours et il était temps pour lui de mourir.

Ayant quitté ses montagnes, il était de faire un changement de climat. Elle en avait marre des hauteurs, un peu d'arbres ne lui aurait pas déplu. Elle se décida donc pour aller faire un tour sur le territoire d'hiruyo, ancien domaine d'une de ses cousines. Elle en avait beaucoup de ce côté de la famille, des cousins. Tous de même père et tous de mères différentes. C'était assez curieux en fait. Ça donnait l'impression que son oncle favori était un coureur de jupons, ce qu'elle n'admettrait jamais. Au fil de sa marche, elle tomba sur une part de terrain plus tropicale que les autres. Tiens, c'était un drôle de climat pour l'endroit. Enfin, comme il y faisait humide, elle en profita pour s'arrêter et se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Décembre 28th 2010, 8:41 am

(Hj: PFou, médiocre tu déconne ? wtf1 J'en fait pas des si long que ça moi en général, je fait environs de 15 à 30 lignes max)

Depuis quelques années avaient eu le temps de s'écouler depuis l'arriver d'Aïdo sur le territoire, le jeune dragon avait élu domicile dans une foret qu'il s'était plus ou moins approprié depuis le temps, il avait pris le temps de chasser tout les concurents du territoire, après tout le poison d'Aïdo s'était gravé dans l'èsprits des ennemis comme une torture abominable. Aïdo même s'il avait un bon fond avait tout de même un caractère de dominateur, le youkaï détestait être dominé, mais il devait s'avouer qu'il était parfois contraint de se faire petit, quand par èxemple il croisait les dragons les plus dangereux tel le rouge qui était une véritable furie ambulante que les dragons verts préférait ne pas mettre en colère. En général comme à son habitude Aïdo penait une forme plus humaine afin de passer plus innaperçus, malgréle faitq ue ce soit sa foret il y avait du monde qui passait dans le coin à vrais dire, donc il s'était habitué à sentir des présence en son domaine depuis le temps, même si parfois il faisit preuve d'agressivitée envers les visiteur afin de rappeller qu'il était cher lui à présent.

La journée commençait docilement, Aïdo s'extirpa de sa tanière souttéraine en remuant son imposante queue et en remuant les ailes pour se dégourdir, il flaira l'air et posa un regard sérieux sur son domaine, cette foret lui appartenait à présent, et était aussi son terrain de prédilection, autant dire que cette végétation à la présence de cette eau lui était un avantage en combat. La végétation était simplement incroyablement dense. La présence de petits youkaï dans les environs ne l'étonnais plus à présent, beaucoup de ces morçeau de viande sur pattes se réfugiaient dans le territoire, mais soit ils étaient vite découragé et tentaient de trouver la sortit soit ils restaient pluslongtemps et finissait par s'attirer les fureur d'Aïdo en manquant de respect envers sa foret qu'il avait lui même fait pousser. Les pattes avant du dragon verts se crispèrent sur le rebord d'une falaise sur laquelle Aïdo s'était posé, afin de rappeller à chaque créature que cet endroit était le territoire de quelqu'un, il poussa un rugissement rauque qui résonna dans toute la foret soulevant une nuée d'oiseau effrayé par le bruit du seigneur de ces forets. La dessus, il survola une partie de la foret en scrutant chaque zone, il avait sentit une présence différente des autres en se réveillant à vrais et cehrchait l'endroit exact de sa provenance, d'oule fait qu'il se mettait à quelque endroit à faire des cercles dans le ciel comme un vautour tournant autour d'un cadavre, de nombreux petits animaux se cachait en voyant l'ombre d'Aïdo passer au dessus de leur tête comme un prédateur affamé, cela rappella à Aïdo l'époque de sa jeunesse, cette fameuse journée. Unjours ou il jouait non loin de sa mère quile surveillait, le petit youkaï aux cheveux blanc s'amusait dans les plante et essayait d'attraper des poissons, puis soudain un rugissement plus que jamais retentit au dessus de leurs foret, ce rugissement était bien plus fort que celui de la plupart des drgons, et en effet un énorme dragon rouge passa au dessus de leur tête, Aïdo et sa mère durent se cacher, les dragons rouge étant parmit lesp lus dangereux et les plus gros, alors que les dragons vert faisait partit des plus petits, et en combat jamais un dragon vert n'avait pus faire le poids face à un dragon rouge.

Ce petit souvenir fit sourire Aïdo, car cette fois c'était les rôle qui s'inversait, c'était Aïdo qui survolait la foret et les autres qui se cachait de son ombres pesante. Puis enfin il sembla localiser approximativement l'endroit ou se trouvait le youkaï recherché, après tout ça n'avait pas été compliqué pour Aïdo, étant donné que celui-ci savait à peu prêt tout ce qui avait lieux dans la foret. Il plongea en piqué vers le sol, à coup sur qu'avec une telle taille il allait arraché des branche et même briser des abres, mais il repris forme humaine juste avant de percuter les arbres. En un clin d'oeil il se retrouva sousl es traits du jeune hommes aux cheveux blanc et en armure verte qui lui seillait à merveille. Il reniflat légèrement l'air et put déterminer la position de l'invité surprise, très vite il apparut à quelque mètres d'une demoiselle, il s'adossa conte un arbre, et regarda la femme youkaï d'un air amusé pour commencer.

- Tien, tien... Je me disait bien qu'il y avait une présence différente que celle de ces grossier youkaï de bas étage sur mes terres.

Lancat'il tout de même pour faire savoir qu'elle était, sur "son" territoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Janvier 4th 2011, 11:36 am

Les sens de Momohime n'étaient pas aussi aiguisés que ceux de la plupart des individus de son espèce, la part de son humanité, héritage indésirable de la part de son pauvre père. Ce qui était curieux quand on savait qu'elle descendait de la puissante lignée des démons chiens ainsi que de femmes-poissons toutes aussi puissantes. C'est fou combien quelques gênes peuvent changer la donne. Il avait suffi qu'une seule humaine fasse partie de ses ancêtres pour être à ce point inférieure au reste de son espèce à ce niveau. Enfin, dans son cas, on ne pouvait pas dire qu'elle appartenait à une race en particulier. Des hanyôs, il y en avait de toutes sortes, des moches à l'apparence monstrueuse et d'autres au visage presque humain, mais combien d'entre eux avait un parent déjà métis et un autre youkaï au sommet de sa puissance? Son père était une rare exception. Peu d'humains et encore moins de youkaïs acceptaient les hybrides. Même entre eux, rejetés par tous, ils ne se montraient pas vraiment solidaires. Ne s'appréciaient pas non plus. Dans ce monde, c'était chacun pour soi. C'est pourquoi elle ne faisait confiance à personne et qu'elle restait toujours très vigilante. Chaque être pourrait être un ennemi et contre certains d'entre eux, elle perdrait face à l'effet de surprise. Souvent, aux premiers abords, les hanyôs et bonne part de youkaïs ne remarquaient pas tout de suite sa part d'humanité. Elle ne savait pas trop pourquoi. Une défense supplémentaire de son corps? En le voyant comme ça, elle se disait que c'était pour compenser son instinct si peu aiguisé qui la désavantageait grandement lorsqu'elle se trouvait en terrain inconnu.

Quand un homme tomba du ciel un peu plus loin devant elle avant de s'accoter sur un arbre, elle ne sy attendait pas, mais elle conserva cet air nonchalant qu'elle affichait toujours, un visage un peu hautain, mais surtout très froid et détaché. Elle sembla à peine lui jeter un coup-d'oeil, mais sous ce comportement indifférent, elle évaluait ce youkaï, cherchant à trouver ses faiblesses et mesurer ses chances de le vaincre en cas de besoin. L'air était saturé d'humidité, elle pourrait s'enfuir grâce à celle-ci, bien que cela lui coûterait plus d'énergie que par un cours d'eau. Enfin, elle ne prendrait la fuite qu'en dernier recours. Momohime était une femme fière et elle voyait d'un très mauvais oeil la fuite. Admettre la défaite pour sauver sa peau, c'était faire preuve de faiblesse et ça c'était agir contre son orgueil démesuré. Elle préférait nettement voir l'ennemi baigner dans une rouge mare de sang, mais dans certaines situations, il vaut mieux s'échapper que de finir en hachis de jambon. Dans ce cas-ci, elle ne pensait pas devoir s'avouer vaincue, comme à chaque fois avec cette stupide arrogance qui finirait par la perdre. Toutefois, ce démon aux cheveux argentés et aux oreilles pointues qui se la jouait macho possessif lui se faisait la réflexion qu'une présence différente des racailles de bas-étage était bel et bien sur "son" territoire comem il le pensait. Il l'avait prise par surprise en tombant du vide comme ça, mais ça serait bien la dernière fois. Ce n'était pas un petit volatile qui viendrait à bout de sa magie.

- Jusqu'à récemment, le territoire d'Hiruyo appartenait à ma cousine. Navrée d'avoir poser un orteil sur votre territoire, mais voyez-vous, il n'y a pas d'indications comme quoi il s'agit d'un terrain privé, minauda-t-elle sur un ton plutôt arrogant et sarcastique.

Provocante jusqu'au bout, elle ne pouvait pas tout simplement avouer qu'elle se reposait tranquillement et paisiblement avant qu'il ne vienne l'importuner. Après ça, s'il s'en prenait à elle, elle feindrait la surprise et l'outrage, car voyez-vous, Momohime avec sa façon bien particulière et peu coutumière de charmer les gens enchaînait tout de même conquête sur conquête. C'était un talent inné chez elle. Héritage de sa mère. D'ailleurs, tout lui venait d'elle ou presque. Il n'y avait que quelques détails pour associer sa naissance à deux êtres plutôt qu'un seul... Enfin, les sirènes ne sont-elle pas reconnues pour leurs voix enchanteresses? La jeune héritière ne maîtrisait pas parfaitement cette part de ses talents puisqu'on ne la lui avait pas enseignée: il y avait des lustres que son clan avait cessé de séduire les marins de cette façon pour les noyer ensuite parce que cela ne les faisait plus rire...


Désolée, là, j'aurais vraiment pu faire mieux, mais moyen d'inspi =S
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Janvier 23rd 2011, 1:50 pm

Par ses sens sur-développé il put sentir de la provocation dans les paroles de la jeune créature qui venait d'arriver dans son territoire, plutôt amusant dans un certain sens, au moins elle ne manquait pas d'audace la petit, mais à aucun moment Aïdo n'avait pensé à l'expulser de ses terres, il ne faisait que faire remarquer cela, en général le jeune dragon n'était pas du genre à se montrer trop impulsif envers les jolie femelle qu'il croisait, il entait de rester un minimum courtois envers celle-ci, prouver qu'il faisait preuve de civilité était l'un de ses talents, seulement cette jeunette avait bien de la chance d'être femelle, un mâle aurait un traitement bien moins prometteur, en général lorsqu'une créature de sexe masculin pénétrait dans son territoire, ceux-ci avait intérêt à se tenir à carreau s'il ne voulait pas avoir à faire à Aïdo et à sa furie. La jeune créature était plutôt mignonne à vrais dire, elle était même magnifique, ce qui arracha un sourire à Aïdo, mais la méfiance restait la, il savait que de nombreuse autres créature pouvait avoir une beauté incroyable et montrer une véritable cruauté, cela Aïdo le savait très bien, il avait tout de même l'instinct hyper-développé de par son sang de dragon, même s'il faisait partie des dragons les plus faibles, il ne fallait pas le prendre à la légère, il était capable d'écharper un autre youkaï en un rien de temps, ce qui n'était pas à la porté de n'importe qui... Même s'il aimait beaucoup la compagnie des femelles, il se méfiait des femelle qui pouvait posséder une puissance dangereuse, cette jeunette pouvait se montrer dangereuse, donc autant rester sur ses gardes même si au fond elle ne semblait pas représenter un réel danger finalement, en tout cas le commentaire de celle-ci le fit doucement rire.

- Je vois, plutôt du genre femme à ne pas se laisser marcher sur les pieds, hein? Ne prenez pas mal, mais le fait que cette foret soit si tropical, aurait dut vous mettre le poux à l'oreille, disons que ce pays ne possède aucune foret si dense donc il me parait logique que cette zone ne soit pas inhabitée. Pour ce qui est du territoire... D'Hiruyo comme vous, je n'était pas au courant qu'il avait autre-fois appartenu à quelqu'un d'autre, je me suis installé ici parce que je trouvait la foret agréable, par la suite évidemment je l'ai... Amélioré comme vous pouvez le constater. Pour ce qui est de cette foret, elle porte désormais le nom de "Forêt du dragon vert", autrement dit moi. Mais, vous n'êtes pas la mal-venue, je faisait juste remarquer que j'étais heureux de voir une créature aussi mignonne que vous, vus que d'habitude ceux ne sont que des être abject, irrespectueux de la nature.

Aïdo détestait les créature qui s'en prenait à la nature, comme les dragons sont lié au plante, ceux-ci sont proche de la nature, il protège la faune avec férocité et même cruauté, certaine légende irait jusqu'à dire que les dragons des forêt use du sang de leur ennemis comme d'engrais pour leur forêts afin de les rendre plus dense et plus féroce envers l'intrus, légende totalement erroné, le sang n'a jamais rendu les forêt plus fertile et plus vivantes qu'elles ne l'était déjà. Le fait que les êtres de sex opposé à celui d'un dragon à plus de chance de s'en sortir, était du fait qu'un dragon des forêt à tendance à se sentir seule, et puisse parfois avoir besoin de compagnie malgré leur fierté, mais leur besoin de liberté fait qu'il ressente aussi un grand besoin de tranquillité et que ceux-ci n'aime pas avoir quelqu'un tout le temps sur les talons, c'est d'ailleurs pour cette raison, que les dragons verts ne reste jamais en couple, et que les enfant finissent par partir très jeune du nid, c'est ce besoin de solitude qui les mène à chasser les autres créature au bout d'un moment, ils peuvent tolérer certaine présence agréable pendant un moment, et même faire quelque effort pour la tolérer sur longue durer, mais celle-ci n'aura jamais le droit de rester définitivement à ses coté. Aïdo fit pousser une racine hors du sol, et la déforma grâce à ses dont pour lui faire prendre la forme d'un bol, la base se cassa net lorsque le jeune dragon le prit dans sa main, la racine retourna immédiatement sous terre afin de reprendre son rôle de base.

Puis le youkaï plongea le bol dans un ruisseau d'eau cristalline, il l'amena à la jeune demoiselle après avoir prit quelque gorgée d'eau avec sa main lui même, il arborait à présent un sourire agréable à la jeune Hanyo. Il tentait de voir comment elle réagirait à sa bonté, si elle était agréable ou bien agressive, en tout cas Aïdo se sentait déjà un peut moins seule dans sa forêt.

(HJ: dsl du gros retard ^^")
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 4th 2011, 3:23 pm

Il était vraiment pénible en fait de posséder autant de cheveux. Vraiment. C'était très lourd et surtout encombrant quand ils ne voulaient pas tenir droits, à leur place. Souvent, une mèche folle venait glisser sur son front et Momohime trouvait cela fort ennuyant. Toujours à repousser ces quelques cheveux... Ce n'était pas un effort considérable, mais ça faisait... Disons que ça lui donnait l'impression de ne pas être aussi parfaite qu'elle devrait l'être. La jeune hanyô accordait beaucoup d'importance à son apparence. Après tout, c'était une femme bien coquette qui misait beaucoup sur son physique avantageux pour obtenir une faveur par-ci et par-là. Ou tout bonnement profiter d'un homme jusqu'à ce qu'elle n'en veule plus. Naturellement, il est sous-entendu qu'elle demandait des services et qu'elle ne laissait pas de pattes masculines ne serait-ce que frôler son corps. Elle se verrait alors comme souillée et ce n'était pas un simple rituel de purification qui pourrait lui rendre ce qu'elle aurait perdu. La jeune dame avait fait serment de ne jamais laisser un homme la toucher, de ne jamais tomber amoureuse. Les êtres de sexe mâle n'étaient jamais plus à ses yeux que de pauvres objets de manipulation. Enfin bref, même si elle n'avait pas de but passionné derrière sa séduction, elle ne supportait pas de mal paraître devant un homme, peu importe sa race. Qu'est-ce que ça changeait après tout? Elle était un être complètement à part et elle ne pouvait pas réellement s'identifier aux hanyôs. Contrairement à ceux-ci, elle avait beaucoup moins de sang humain en elle, mais elle ne serait jamais un vrai youkaï non plus. Non, Momohime n'appartenait à aucune race en particulier. Ainsi donc, elle rectifia sa coiffure, poussant derrière son oreille les mèches rebelles.

Tropical? Maintenant qu'il le disait, elle en prenait peu à peu conscience. Il était vrai que le paysage était différent du reste par ce coin-ci et que c'était plus humide. Enfin, elle n'était pas venue assez souvent dans les parages pour vraiment bien connaître l'endroit. Elle savait que le territoire avait été possédé par sa cousine, mais elle ne l'avait jamais rencontré. Il s'agit d'une rumeur pour en apprendre beaucoup. Ce que les racontars ne lui disaient pas, elle l'extrayait ailleurs. De la tête d'un humain la plupart du temps. Vraiment, ces êtres étaient vraiment trop faciles à berner... Même sans ses pouvoirs, elle arrivait à leur faire tourner la tête. Comme quoi quelques traits un peu plus gracieux que la moyenne avantageait beaucoup une femme. Donc, il était bien normal qu'elle n'ait pas remarqué les soit-disant dites améliorations de ce youkaï. Enfin bon, autant ne pas relever ce point. Elle se contrefichait bien de tout cela et également que le nom de cette partie de la forêt se nommait du dragon vert. Peu importait qui c'était. Et, rêvait-elle ou il lui faisait des avances? Bof... Qu'est-ce que ça changeait. Elle n'avait pas d'intérêt dans cette race. Encore moins dans un type comme lui. Qu'est-ce qu'il lui apporterait? Pas grand chose à son avis et puis, il fallait dire que les termes employés l'offusquaient un tantinet. Elle, mignonne? Il lui semblait que le mot n'était pas assez fort pour décrire sa beauté. Enfin bon, peut-être avait-il des problèmes de vue.

-J'espère bien, je ne comptais pas m'en aller. L'air est humide.

Naturellement, comme toutes les filles de son peuple, elle préférait les endroits humides aux lieux arides. Les pores mêmes de sa peau aspirait à être en contact avec chaque infime gouttelettes d'eau qui pourraient croiser sa route et c'est pourquoi elle évitait comme la peste les déserts. Depuis son séjour sous les eaux, elle avait perdu presque toute son immunité face à ce climat si pénible à supporter. D'ailleurs, inconsciemment, elle faisait voleter quelques petites bulles d'eau dans sa main. Il y avait un lien entre elle et ce liquide que rien ne pouvait briser et bon... C'était son élément après tout. Elle regarda avec indifférence l'homme faire venir à lui une racine pour en faire un bol. Ce tour ne l'impressionnait pas du tout si c'était ce qu'il cherchait à faire. Enfin, elle appréciait quand même le geste de lui offrir à boire et elle accepta gracieusement le bol. Elle y trempa doucement ses lèvres et but lentement l'eau qui était quelque peu froide. C'était ce qu'elle préférait. Comme elle ne voulait pas jeter le bol à terre, elle le tendit à son créateur, se disant qu'il s'en servirait comme bon lui semblerait.

-Merci.

Elle n'ajouta pas qu'elle aurait très bien pu se passer d'un contenant, mais en même temps, c'était bien de ne pas en dire trop sur ses pouvoirs. Peut-être ne remarquerait-il même pas qu'elle en avait réellement. La plupart du temps, les youkaïs, si imbus d'eux-mêmes, ne remarquaient même pas qu'elle était plus semblable à eux qu'aux humains. Puis bon, on ne savait jamais quand un dragon en aurait mare de vous et à la grosseur que ces créatures pouvaient prétendre, elle ne souhaitait pas annihiler toutes ses chances de fuite par un peu trop de bavardage. De toute façon, un hanyô savait qu'il ne pouvait pas trop en dire sur lui. La solitude était une habitude, souvent plus qu'un choix, mais c'était une façon de survivre comme une autre. Les secrets restent toujours bien cachés et c'est mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 5th 2011, 5:09 pm

L'humidité de la zone était agréable mais malheureusement il y avait quand même une certaine forme de chaleur sèche provenant du soleil qui réussissait à pénétrer dans la foret du jeune dragon, et cela incommodait tout de même le jeune Aïdo qui n'appréciait guère le climat aride, lui qui était un amoureux des forets comme tout ses congénère dragon vert, décida qu'il valait mieux augmenter l'humidité, il fit augmenter par sa magie la densité des feuillage qui devinrent plus écrasante pour garder plus d'humidité et de fraîcheur à l'intérieur de la foret et aussi pour être plus à l'aise, les rayons désagréable qui pénétraient les clairière furent obstrué pour laisser quelque filet de soleil passer entre quelque trous dans les feuillages afin de nourrir tout de même la foret des bienfait du soleil. Puis il regarda de nouveau la jeune femme, elle était vraiment magnifique en fait, d'ailleurs elle plaisait déjà beaucoup à Aïdo, même énormément, en fait Aïdo avait comme tout les dragons vert mâle un faible pour les belles femme, peut importe son appartenance une femme peut attirer le regard d'un dragon vert, du moment qu'elle reste sur durée limité tout se porte bien, après bien évidemment elle avait intérêt à vite s'en aller avant de se mettre le dragon à dos de manière plus violente, et a cette coutume Aïdo ne dérogeait pas à la règle, il est fort rare qu'un dragon vert s'attache vraiment à une femelle de manière définitive, en général ceux-ci préfère avoir leur tranquillité personnelle qu'il n'aime pas perdre pour une histoire d'amour futile et puéril. Cette jeune femme avait le droit de rester si elle le voulait, elle pouvait même tenir compagnie à Aïdo si elle le désirait, mais du moment qu'elle ne s'éternisait pas dans les parages tout allait bien, l'important était qu'elle puisse changer un peut l'habituel train-train d'Aïdo sur une période tolérable, du moment qu'elle ne devenait pas envahissante, et qu'elle ne passait pas son temps collé à ses bottes.

Mais l'odeur de la frustration parvint aux narine d'Aïdo, elle semblait contrarié, par instinct Aïdo pouvait deviner que s'était dut au fait qu'il avait employé le mot mignonne, en y réfléchissant bien il est vrais que cette femme n'était pas mignonne mais sublime, elle devait surement attiser la convoitise de bien des hommes, et surement de certains youkaï qui avait un dont pour vouloir profiter des jeunes femmes, mais l’odorat d'Aïdo lui indiqua que le jeune femme était hybride, plus communément appelé Hanyo dans la langue japonaise. Le fait était qu'Aïdo ne voulait absolument pas vexer la dessus il décida de se rattraper avec le sourire.

- Je sent comme de la frustration cher vous... si jamais j'ai insulté votre fierté je m'en excuse, ce n'était pas le but, mais je dois admettre que mes terme employé n'était pas les bon, le mot... Mignonne est en effet affreusement réducteur pour vous. Mais je ne saurais pas comment le nommer à sa juste valeur, sur-ce veuillez pardonner mon manque de tact et mon impolitesse à votre égard.[b]

Puis il repris le bol que la jeune Hanyo lui tendais, afin de le ramener la ou il l'avait prit, le jeune dragon vert s'approcha du même arbre et approcha le récipient de celui-ci, soudain de petites racines apparurent depuis le bol et allèrent se fondre dans la plante afin que le bol fusionne avec lui pour ne reformer plus qu'un, donnant-donnant, c'est ainsi que fonctionnait les échanges entre les dragons vert et la nature, la nature offrait ses bien-fait aux dragons et ceux-ci la protégeait et l'aidait à mieux se développé. Puis Aïdo s'assit sur un rocher couvert d'une épaisse couche de mousse verdoyante douce et agréable au contact d'Aïdo, car l'armure n’empêchait pas de sentir la texture des matières, elle était une simple manifestation magique du dragon, qu'il pouvait faire évaporer quand il le voulait tel la rosé du matin. Puis il dit à la demoiselle avec un sourire amical.

[b]- Mais j'oublis la première des politesse. Je me nomme Aïdo Asanare, quand à vous, comment vous nommez vous?


(HJ: J’espère ne pas en faire trop avec mon perso ^^")
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 6th 2011, 4:43 pm

Décidément, ce type était du genre charmeur un peu, non? Comme la plupart des ses semblables, il avait l'instinct fin. C'était un atout qu'elle ne possédait pas et elle le déplorait bien. Vraiment, il avait fallu que sa part d'humanité la prive d'un don si précieux. Et très utile, cela va s'en dire. C'est bien beau avoir hérité des pouvoirs de séduction, mais il y en a toujours pour vous résister. Par exemple, les fiancées jalouses ou les imbéciles trop fidèles à leur petite amie. Des gens de ce genre. C'était une race en voix d'extinction, mais il en restait toujours autour, malheureusement. Enfin bon, ce spécimen, juste devant elle avait le tour de reprendre ses propos avec flatterie. Comme il s'était bien repris, Momohime lui pardonna le mignonne. D'ailleurs, cela faisait toujours plaisir à entendre que l'on était mieux que ce que les mots peuvent décrire. Le savoir, c'est une chose, mais que les gens le remarquent, c'en est une autre. Quelque fois, elle se demandait si certaines personnes n'avaient pas de problèmes de vue pour ne pas se retourner sur son passage. C'était hallucinant. Même humaine, elle était splendide et sa beauté lui venait en grande part de ses origines de femme-poisson. Enfin bon, les lunettes n'avaient vraiment encore été inventées à cette époque, alors c'était peut-être compréhensible jusqu'à un certain points.

Elle regarda impassiblement l'homme renvoyer le bol d'où il venait, soit sous terre. Cette façon de recycler n'émerveilla pas tellement la jolie dame. En fait, elle n'avait jamais été très proche de la nature. Naturellement, elle ne polluait pas tellement et ne détruisait rien, quand c'était possible. Seulement, elle se fichait un peu de tout cela, ne voyons pas trop quelle incidence cela pourrait bien avoir sur sa vie. Elle n'était pas vraiment du genre à se préoccuper d'autre chose qu'elle-même. Rares étaient les lieux, les personnes ou encore les objets qui avaient une réelle importance pour elle. La liste devait se résumer à deux choses en fait: son peigne, catalyseur de sa rage meurtrière, et son cousin, Sesshômaru, pour qui elle avait une franche admiration. Son pouvoir était vraiment éblouissant. Évidemment, elle savait que jamais elle ne pourrait être remarquée par lui, elle était beaucoup trop insignifiante, mais tout de même. Elle aimait le regarder, penser à lui. Parce que comme il était beau et fort! Enfin bon, après seulement deux rencontres dans toute une vie, elle ne pouvait que rêvasser un peu à la manière d'une gamine. Elle ne pouvait se représenter ce qu'était l'amour de toute façon. La seule fois qu'on eut pu dire qu'elle connût ce sentiment, c'était lorsqu'elle vivait avec son père et encore... C'était... différent.

Aïdo Asanare. Jamais entendu ce nom auparavant. Bref, ce ne devait pas être un youkaï de quelque importance, non plus qu'il ne devait s'être engagé dans un camp en particulier dans la guerre qui opposait le bien et le mal. Elle-même, d'ailleurs, n'avait pas pris de parti sauf le sien. Oh, bien sûr, si l'un ou l'autre des groupes venaient la quérir, elle accepterait sûrement de porter quelques méfaits pour leur compte en échange de biens. Évidemment, jamais elle ne ferait quelque chose sans obtenir quelques gains en retour. Sa nature égoïste et profiteuse des temps troubles ne le lui permettrait. Comme si elle se laisserait rouler par une bande de malfrats ou de héros...
-Je m'appelle Momohime.

Cela faisait quelque peu court comme présentation, mais elle n'avait pas choisi son prénom et elle n'avait pas de nom de famille. Oh, bien sûr, elle aurait pu décliner son appartenance à son clan, en tant qu'héritière, mais autant ne pas en parler. C'était le genre de choses qu'elle préférait gardées secrètes, au cas où quelque mauvaise âme décide de le retourner contre elle. Et encore, s'il n'y avait que cela... Ce n'était pas tous les membres de son clan qui approuvaient l'idée d'avoir une hanyô à leur tête. De fiers yokaïs gouvernés par de la vermine? Ça ne s'était encore jamais vu. Et puis, de toute manière, ces démons avaient une énorme longévité et sa mère, l'actuel chef du clan, n'était pas encore près de mourir. Le jour où elle règnerait était encore bien loin. Enfin, elle ne se sentait pas très proche de son peuple, trop différente d'eux. Ce qui était l'une des raisons de son errance. Elle cherchait à améliorer sa situation en devenant plus forte. Oui, comme la plupart des hybrides, elle rêvait d'appartenir entièrement à une seule race: elle voulait voir sa part d'humanité disparaître pour toujours, là où elle ne pourrait plus la gêner. Il fallait juste trouver un moyen de contrôler sa forme bersek qui la transformait en vrai youkaï sans brider ses pouvoirs... D'ailleurs, elle leva une main pour voir si ce peigne fort travaillé et richement décoré était toujours bien fixé dans ses cheveux. C'était une mesure de précaution qu'elle prenait souvent.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 13th 2011, 6:32 pm

Momohime, quel nom magnifique possédait elle, cela lui allait à ravir, remarque une aussi belle créature se devait de posséder un nom qui lui scié à merveille, en se regardant Aîdo trouvait que son armure lui était inutil après tout il n'avait pas à garder cette armure magique partout, bien qu'elle ne le génait pas plus que ça, il préféra la faire disparaite tel une brume. Laissant Aïdo dans vêtement haut noir et en pantalon noir, plus à l'aise étant donné que l'armure était épaisse il s'installa tranquillement, ses deux petite oreilles pointue remuèrent légèrement pour signifier une satisfaction intérieur de pouvoir être plus à l'aise, au fond il èspérait que la jeune demoiselle accèpterais de rester en sa compagnie quelque temps, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de compagnie en ses lieux, la dernière femme qui soit resté ici avait refusé de partir étant tombé sous le charme du dragon, celle-ci s'obstinant à vouloir rester avait finit par mettre le jeune dragon en colère qui finit par abattre la jeune femme et ne laisser aucune trace d'elle, il fallait s'en rapperller, lorsqu'un dragon, peut importe la couleur de celui-ci, lorsqu'un dragon vous demande de partir de cher lui, il vaut mieux obéir sans répondre, à moins de vouloir mourir dans d'atroce souffrance, ou bien de vouloir finir en repas pour dragon, il fallait le dire Aïdo était comme n'importe quel dragon, gentil et doux lorsqu'il voulait bien, mais pouvait se montrer ignoble s'il en sentait le besoin, en plus d'égoïste, car les dragons sont en réalité des égoïste qui pense d'abord à leur bonheur personnel et qui par conséquent se fiche royalement de blesser le coeur d'une femme, jamais ceux-ci ne tombe vraiment amoureux, ils cherchent juste à séduire une femelle pour assurer leurs descendance ou bien encore juste pour avoir du plaisir avec celle-ci.

- Momohime? Quel nom ravissant, je ne peut que vous avouer que votre nom suffit à donner une définition extrême au mot "beauté". Je suppose qui vous devez être issus d'une race de grande beauté pour être une femme aussi magnifique, je me trompe?

Instinctivement Aïdo était à peu prêt sur qu'il faisait bonne route sur les origines de la jeune femme, elle devait obligatoirement venir d'une race ou les femmes étaient splendide comme elle, le fait qu'il soit un dragon aidait déjà beaucoup le jeune Aïdo à être rapide à la détente, il sentait facilement les choses et comprenait assez vite ce qui se passait autour de lui, mais ce qui différenciait Aïdo était que lui et ses congénère de couleur verte avait une façon de séduire bien à eux, contrairement au dragons d'autres couleur ils faisait la coure aux femme en se montrant galant et modeste en plus de séducteur invétéré. Les dragon rouge ou noir quand à eux était bien plus macho et se montrait un peu trop grande gueule aux gout des dragons vert, déjà que ceux-ci avaient pour habitude de fuir les dragons rouge et noir dut à la différence de puissance flagrante qui séparait les races, d'ailleurs ces deux races de dragons s'avéraient être les plus puissantes et sortaient même du classement du commun des mortel, et il fallait l'avouer, en général les dragons vert étaient... Terrorisé par les dragon rouge et noir, et préférait se soumettre à ceux-ci, combien de dragon vert ont été malmené par des dragon rouge? Même les femelles dragonne noire étaient pire que les mâle, jusque la Aïdo avait sut éviter les ennuis, ayant lui même déjà réussit à échapper de justesse à une dragonne noire voulant abuser de lui, aujourd'hui dans cette forêt c'était lui qui faisait les règles..; Du moment qu'aucun cousin supérieur ne venait lui chercher d'embrouille. Ayant à présent une jeune demoiselle ravissante devant lui qui lui plaisait se devait de se montrer digne, soudain voyant une mèche devant ses yeux qui n'était pas à sa place, il se hâta de remettre cette mèche à sa place tout en gardant une certaine classe afin de ne pas avoir d'un sagouin comme savaient si bien le faire les gents de dehors.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 18th 2011, 8:40 pm

Princesse des pêches. C'était ce que voulait dire littérairement son nom. Choisit à son intention par sa mère, malheureusement. Enfin, pas tant que ça, mais elle aurait franchement préféré avoir hérité son prénom de son père. Elle n'avait pas grand chose de lui pour le rappeler à son esprit. Excepté sa forme animale et son pouvoir sur les barrières, elle n'avait rien de lui. C'était lui qui l'avait élevée, lui qu'elle avait aimé tendrement. Non pas qu'elle détesta sa mère, au contraire. Seulement, elle ne voyait pas en cette femme plus que celle qui lui avait donner la vie. C'était tout. Elle n'avait pas de souvenirs avec elle. Juste une années parmi plus d'une centaine. C'est à dire, quasiment rien à ses yeux. D'ailleurs, ce n'était pas vraiment une relation de mère à fille qu'un apprentissage magique. Elle avait simplement retiré de cette année un meilleur contrôle sur son élément. L'eau, bien sûr. Elle en tirait même tout son pouvoir. Est-ce que l'eau était la plus forte de toute les magies? Elle n'aurait su le dire. Elle n'avait pas goûté aux autres pour le dire. Ainsi donc, elle ne portait pas de jugement hâtif. À ce sujet, elle n'osait pas trop s'avancer sans savoir. Oh, bien sûr, elle avait son orgueil et se disait que personne n'était plus fort qu'elle, mais en fin de compte, elle restait tout de même prudente. Elle se surestimait peut-être, mais elle ne sous-estimait pas ses adversaires. Bref, elle n'avait pas grand sentiment vis-à-vis de son nom.

Il lui fallut un certain temps pour remarquer que son interlocuteur avec abandonner son énorme armure pour des vêtements plus décontractés. Tout de noir vêtu, ça faisait ressortir ses yeux verts et tranchait avec ses cheveux argentés. Elle remarqua seulement alors qu'il avait les oreilles en pointe. Grosse surprise. La plupart des youkaïs qui prenaient forme humaine avait cette forme d'oreille. De toute façon, Momohime était trop centrée sur elle-même pour y porter attention et elle avait une sorte de répugnance face au sexe masculin. Non pas qu'elle ne put les supporter, elle adorait les entourlouper et les envoûtés, mais sans plus. Il n'était jamais plus question qu'un jeu à ce sujet. C'était une femme fatale qui ne se laissait pas gagner facilement. Ou plutôt, elle était déjà prise. Sans qu'elle ne le sache vraiment. Et encore, c'était douteux. Était-elle réellement amoureuse de son cousin ou l'admirait-elle simplement? Cette hybride n,était pas vraiment familière avec les sentiments tels que l'affection. Son petit monde tournait autour de son nombril depuis déjà des années et elle était complètement passer à côté du chemin de fer en ce qui concernait les relations de personne à personne. Elle se satisfaisait bien de sa solitude quasiment permanente. Enfin, ça, c'était ce qu'elle se disait. Si elle aimait tant être seule, pourquoi n'était-elle pas restée dans ses montagnes et pourquoi restait-elle auprès de cette homme? Tant de contradictions entre la pensée et le comportement.

Vraiment, il ne lâchait jamais la flatterie celui-là. Enfin bon, ça n'était pas pour vexer l'orgueil démesuré de la demoiselle. Il pouvait bien continuer à lui dire à quel point elle était magnifique, ça lui faisait assez plaisir, bien que pour elle, tous ces hommages lui semblaient dus. Voyons, celui que se rendrait pas compte en la croisant était aveugle ou souffrait d'une grave infection cervicale qui l'empêchait de garder toute sa tête et sa conscience. D'ailleurs, ça lui plaisait bien cette idée de son nom qui donnait tout un nouveau sens à la beauté. Il pouvait continuer, elle était aise d'entendre ces compliments. Elle ferma les yeux, l'air contenté. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour être contente à ce niveau, du moment qu'on ne la diminuait pas par rapport à l'image qu'elle avait d'elle-même.

-Plutôt oui. Tout le monde a de beaux traits d'où je viens. Pas aussi fins et agréables que les miens, mais disons que c'est dans ma lignée de surpasser les autres.

Elle sourit. Sa mère était une très belle femme. D'ailleurs, elle lui ressemblait tellement qu'elle en ressentait presque de la jalousie. Toutefois, elle savait qu'elle avait quelque chose de plus que sa mère, aussi ne s'en préoccupait-elle pas trop. Elle pouvait être sublime, Momohime savait très bien qu'elle la surpassait. Très franchement, une jeune vierge est beaucoup plus attirante qu'une mère. Elle tirait une grande fierté de sa pureté toujours pas entachée. Pour qu'elle se laisse toucher, il faudrait un vrai miracle. Qu'elle tombe amoureuse, du moins qu'elle s'en rende compte, en serait un. Enfin bon, qui savait ce que le destin lui réservait?

-Ah... Cette forêt est vraiment parfaite. Dommage qu'il n'y en pas vraiment d'autre. Elles ne sont jamais assez humides pour mon goût, soupira-t-elle doucement.

En fait, c'était tout à fait le genre de climat qu'elle affectionnait particulièrement. Elle n'aimait pas trop se retrouver sous l'eau. Elle y vivait bien, mais ses origines paternelles lui faisait aimer sentir le sol sous ses pieds nus. Malheureusement, le Japon n'était pas tellement tropical alors elle croisait rarement des forêts à sa convenance. Souvent, elle allait se promener dans les rizière pour combler ses carences en humidités. D'ailleurs, elle était toujours beaucoup plus jolie par temps humide puisque sa peau prenait une petite teinte bleuté et paraissait encore plus douce qu'à l'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 19th 2011, 12:46 pm

Aïdo regardait la Hanyo, comment réagissait elle aux éloge du dragon? Et bien elle réagit de manière très fière, et même un peu supérieur, elle aurait agacée d'autre mâle en tant normale, mais Aïdo appréciait ce caractère présumé, tout simplement car les dragons s'étaient toujours intérieurement moqué des races qui se présumaient supérieur, pourquoi? Parce que les dragons eux-même se sont toujours considéré supérieurs à toute autres forme de vie, il est vrais que depuis des temps immémoriaux les dragons parcourt et survole le monde, déjà à l'époque des dinosaure cette races intelligente avait déjà vus le jour, autant dire que les dragons étaient jusque la, l'une des races les plus anciennes du monde, ils avaient l’extinction des dinosaure, la renaissance du monde, et les débuts si primitif des humains, ils avaient depuis des millénaire veillé sur le monde, ils avaient vécu des évènement magnifique, et d'autres qui ont faillit mener le monde à l'apocalypse, de ce fait pourquoi les dragons se sentiraient ils inférieurs aux autres, après tout ils étaient plus vieux que n'importe quel race encore existante.

Les cheveux argenté d'Aïdo flottait au petit courant d'air, il laissait l'environnement l'apaiser, lorsqu'on le voyait comme ça, qui pouvait se douter que derrière ce visage fin et beau, se cachait un dragon dont la férocité pouvait être mortelle, car la jeune Hanyo ne pouvait pas se douter en voyant Aïdo se comporter tel un vrais charmeur, qu'il était surement capable de devenir un fléau sur pattes pouvant réduire au silence un grand nombre d'ennemis, son souffle empoisonné étant capable de mettre des régiments entier hors d'état de combattre, par chance les dragons vert étaient toujours d'une extrême gentillesse envers les être du sexe opposé lorsqu'elles étaient attirante... Jusqu'à certaine limite bien-sur, il ne fallait pas abuser de la gentillesse d'un dragon et encore moins lui manquer de respect, cela pourrait se montrer dangereux, et pourrait être même la dernière gaffe de votre vie, fière et puissant les dragons ne supportaient pas qu'on leur manque de respect, ils pouvaient se mettre dans des colère noire.

- Il y a en effet des races qui sont naturellement supérieur à d'autres dans de nombreux critère ce la me parait logique. Je comprend donc que nous avons un point commun, nos races sont d'un niveau supérieurs. Je suis tout de même un dragon, ce faisant nous sommes par nature... Supérieurs en tout points aux autres races, après tout nous sommes encore l’espèce intelligente la plus ancienne du monde? Nous existons depuis des temps immémoriaux. Cependant pour ma part je suis encore un jeune adulte parmi les dragons, j'ai donc encore un peut de chemin à faire


C'était dit, Aïdo était comme tout les dragons, fière. Mais il avait de quoi, les dragons même si les hommes les voyaient comme des créatures dangereuse, ils n'étaient pas tous dangereux, les dragons étaient parmi les dragons les moins dangereux, les dragons bleu étaient certes de niveaux équivalent, mais bien moins dangereux que les dragons vert eux-même qui étaient tout de même imprévisible, les dragons rouge et les dragons noirs restaient les deux races de dragon les plus agressive et les plus fortes. Le plus grand fléau des dragons, fut un dragon rouge qui était devenus incontrôlable et avait commencé à ravager le monde de ses flammes. Le jeune dragon posa son regard sur la belle femme, elle était un peu trop présumé quand même, dans sa vie Aïdo avait vus d'autres femme équivalente à celle-ci, il avait bien réussit à en séduire quelques une, mais souvent d'autre mâle plus vieux les prenaient en premier et étaient parfois obligé de remettre les plus jeune à leur place lorsqu'ils étaient trop téméraire, combien de fois Aïdo avait été vaincu par un vieil adulte pour obtenir une femelle?

- Vous aimez vous aussi les climats tropical je vois. Vous seriez donc très appréciée des autres dragons des forets, nous préférons les foret à tout autres lieu de résidence pour des raisons de climat, les déserts et les volcan ne sont pas du tout nos lieux de prédilection, contrairement aux dragons rouges qui eux adore ce type d'endroit à la chaleur insupportable, d'ailleurs un conseil jeune demoiselle, si vous croisez un dragon rouge cachez-vous, ils sont particulièrement dangereux, mon dieu ils sont parmi les deux races de dragon les plus cruel qui existent, avec les dragons noirs ils font la paire de couleur, nous autres dragons vert n'oserions pas les mettre en colère, ils sont bien plus grand que nous... Et aussi bien plus puissant, ils sont quasiment invincible.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Février 22nd 2011, 9:59 pm

Momohime retint un moue ennuyée. Il ne devait pas avoir réellement compris le sens de ses propos. En parlant de sa lignée, elle voulait parler de sa famille. Naturellement, celle-ci comptait les plus belles femmes du clan, la plus succulente étant sûrement sa mère. Malheureusement pour cette fière demoiselle, son sang mêlé diminuait la beauté de son apparence, ce qui l'ennuyait fortement. Elle avait également cru comprendre que lorsqu'elle était sous sa forme youkai, elle était terriblement belle, sauvage dans sa splendeur. C'était pourquoi elle était en quête d'un moyen de gagner ce qu'elle avait perdu. Contrairement à d'autre, elle ne voulait pas de pouvoir: elle voulait simplement être la créature la plus désirable de toute la terre du Japon, encore mieux de tout l'Univers. Ce qui était un objectif assez difficile à atteindre quand on sait que tous les critères de beauté diffèrent d'un pays à l'autre. Elle se fichait bien d'être puissante et de pouvoir vaincre tous ses ennemis. Elle voulait simplement être jolie. Elle n'avait rien d'autre à contenter que sa vanité. Quelques fois, il lui arrivait de devoir se battre pour un quelconque intérêt, mais c'était très rare. Elle jouait ses pièces avec mesure et impudence. Elle jouait régulièrement sa petite effrontée dans l'ombre. C'est qu'elle était sournoise celle-là. Toujours à jouer dans l'ombre, ne cherchant aucune gloire, ni rien de plus. C'était quelqu'un qui aimait beaucoup se mouvoir silencieusement et discrètement pour mieux poignarder dans le dos ses opposants. Elle détestait se montrer au grand jour. Ça ne lui apporterait pas grand chose... Comme ça, elle pouvait se balader impunément où elle voulait et jouer à la femme mystérieuse... Combien d'hommes trop naïfs avaient-elle séduit de cette façon? Elle n'en tenait plus le compte depuis longtemps. Elle évitait toutefois de s'en prendre à des yôkais. C'était un peu trop risqué et on ne savait jamais face à quel créature on pouvait faire face dans ces cas-là. Éliminer un humain, c'était d'ailleurs beaucoup plus facile et moins salissant.

C'était quelque chose qu'elle ne pouvait pas comprendre des autres races, le besoin de toujours rappeler à quel point ils sont forts et puissants. Elle ne volait pas aux dragons qu'ils étaient une espèce passablement puissante, mais ça, peu ne le savait pas. D'ailleurs, quel était l'intérêt de gaspiller sa salive pour dire ce que tous savaient déjà. Dans leur cas, c'était un fait établi, alors il semblait un peu moins déroutant qu'il mentionne à la volée leur magnificence, mais tout de même. Il lui semblait beaucoup plus stratégique de ne rien dire à propos de sa force à quelqu'un qui pourrait se transformer en ennemi. Pour notre petite hybride, c'était tout le monde qui entrait dans cette catégorie. Elle était très méfiante: après ce qui lui était arrivé avec cette bête histoire de peigne, ça pouvait se comprendre. D'ailleurs, comme toujours, elle vérifia qu'il était bien toujours là. Avec le temps, c'était devenu un tic nerveux. Ça la terrifiait atrocement de le perdre à nouveau. Elle avait entendu dire qu'un hanyô qui laissait son côté démoniaque prendre le dessus trop souvent perdait toute sa tête. Ça ne la tentait pas vraiment comme futur d'ailleurs. Elle avait entendu parler du cas Inuyasha, avec cette fille, Kagome, mais bon. Elle n'allait pas la kidnapper pour s'assurer une protection supplémentaire: elle était beaucoup trop fière pour laisser cette situation arriver et de toute façon, bien qu'elle ne l'ait pas compris, il y avait aussi une question d'amour dans cette histoire.

Pourquoi lui disait-il qu'elle serait appréciée par les autres dragons des forêts? Qu'est-ce que ça pouvait bien faire? Elle ne comptait pas faire ami-ami avec tous les dragons de la planète. Elle n'aimait pas spécialement cette race, vraiment trop fière pour son goût. Enfin, ce n'était qu'une généralisation, elle ne connaissait pas personnellement beaucoup de dragons non plus. D'ailleurs, elle croyait savoir qu'ils préféraient vivre en solitaire et qu'il ne cherchait pas la société. Pour ce qui était des dragons rouges et noirs, elle ne risquait pas de les croiser s'ils vivaient dans le désert: c'était un endroit que jamais elle ne visiterait. Franchement, elle n'allait pas s'exposer à ces chaleurs arides qui l'affaibliraient considérablement. En se trouvant dans un tel endroit, elle perdait tous ses pouvoirs puisqu'ils reposaient presque tous sur la présence d'eau.

-Merci de l'avertissement. Bien que je ne compte pas me promener du côté des déserts. C'est très mauvais pour la peau et les cheveux.

Autant faire passer cette répugnance sur la coquetterie que d'avouer qu'elle ne pourrait pas survivre à une bataille dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 4th 2011, 5:18 pm

Aïdo écoutait les paroles de la Hanyo, elle avait du caractère, un peu trop même, il fallait l'avouer, se serait bien difficil de la séduire celle-la, mais après tout si elle se refusait à lui, c'était son problème. Le vent continuait de souffler entre les abres, de nombreux oiseaux chantait à l'abris des arbres, pour une raison inconnue la présence du dragon appaisait ces oiseaux, surment le fait que le dragon était si imposant que des oiseau si petit ne l'importait pas un seul instant, en effet Aïdo préférait des proies plus grosses. Après tout les dragons vert avaient besoin de proie de grande atille pour se rassasier dignement mais pour l'instant le jeune dragon vert n'avait pas faim, l'appétit ne luivenant pas au ventre, il èstimait innécessaire d'aller se nourrire pour l'instant, car dragon des forèt ou pas... Les dragons mangeait surtout de la viande, ensuite les dragon vert et quelques autres espèces pouvaient manger des plante en cas de besoin, même si ce n'était pas leurs met favorie.

Il se mit plat ventre sur le rocher à coté de Momohime, et placa ses bras de façon à être confortablement installé, il s'installait en réalitée sur son rocher èxactement dans la même position que si il était en dragon, les bras plaqué sur les côté sa poitrine et ses jambes replié, on sentait dans cette position une habitude forte de son apparence draconnique. Mais quelque chose l'intriguait, que faisait cette femme dans la vie? Aïdo était curieux d'un seul coup, ce qui le força à s'assoire, jambes croisé, ses mains se rejoignire et son regard devint un peu plus sérieux, mais il gardait tout de même son air de charmeur.

- Mais une question me brule les lèvres. Que faites-vous donc de votre vie? En plus de vous promenez-ainsi d'un territoire à l'autre, bien évidément.

Aïdo disait cela d'un air tranquille, mais au fond il trouvait cela dangereux, imaginez un instant que cette jeune hybride tombe dans le territoire d'una utre Youkaï bien moins agréable quelui, qui serait même une machine de mort, ça c'était déjà, combien de petit bébé dragon étaient mort pour s'être trop éloigné de leur mère pour finire par se perdre dans un territoire hostile habité par des créatures dont l'agressivitée était démeusuré par nature, et puis Aïdo étant encore un jeune adulte, il devait se l'avouer, il y avait des créatures encore plus puissante que lui dans ce monde, il était encore loin d'atteindre le niveau d'un puissant dragon de grand âge. Les dragons lse plus vieux atteignait les 1800 ans, et il s'agissait de créature à la puissance démeusuré en général, rare était les dragons qui atteignait un tel, la plupart était mort avant cet âge, non pas de combat mais simplement de vieillesse avancé, ils ne pouvait que rarement atteindre l'âge de 1800 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 5th 2011, 4:55 pm

En réalité, notre demoiselle ne portait pas plus attention que cela à son hôte, puisqu'apparemment il s'agissait de sa forêt. Elle n'en tirerait pas grand chose et Momohime n'était pas du genre à se préoccuper de ce qui ne lui profiterait pas. Ce n'était pas une femme très humble, il fallait bien l'avouer et elle se donnait beaucoup d'importance, trop au goût de certains. Enfin, il fallait faire avec son égocentrisme perpétuel, elle vivait pour elle-même et pas pour les autres. Pour le moment, elle n'avait pas d'objectif bien précis en tête et elle ne comptait pas s'installer quelque part avant un moment. Elle irait peut-être à la recherche de son cousin, mais elle en doutait fort: ce n'était pas dans son caractère et il était impossible de croire que lui, il apprécierait d'être suivit par quelqu'un. Ils étaient d'une nature trop indépendante tous les deux pour pouvoir se supporter longtemps en fait. Elle n'aurait pas cracher sur un quelconque serviteur masculin, après tout, elle adorait posséder des esclaves, mais jamais un dragon ne se laisserait envoûter à cette fin. Oh, sûrement qu'en usant de ses pouvoirs, elle y arriverait, mais elle préférait éviter. Ce type ne lui faisait pas peur et elle ne craignait pas de mourir face à lui, elle se sauverait bien avant, mais tout de même, la vie est toujours plus belle quand on n'a pas de prétendants courroucés aux trousses parce qu'on s'est jouée de lui. Puis elle avait entendu dire que les dragons pouvaient cracher du feu, alors elle ne pousserait certainement pas sa chance pour finir en grillade brûlée. Ainsi donc, comme elle ne gagnait rien à s'occuper vraiment de cet homme, c'est à peine si elle remarqua qu'il changeait de position, pour s'installer plus confortable. Elle était beaucoup trop occupée à se mirer dans une gouttelette d'eau pour ça. Elle replaçait quelques mèches folles de sa coiffure. Quand la chevelure boucle, c'est un entretien plutôt particulier à ce niveau.

-Hum? Je ne fais rien de bien intéressant. Je me promène ici et là, selon mon envie. C'est une bien drôle de question. Devrais-je faire quelque chose de mon existence?

La femme hybride n'avait jamais cru bon de devoir s'intégrer dans la société pour occuper tel ou tel métier. Ou peu importe quel truc du même genre. Elle préférait cette vie oisive qu'elle menait à tout autre. D'ailleurs, personne ne voulait d'un hanyô dans son petit monde. Vraiment, cette idée de croiser ces races, ennemies depuis si longtemps... Enfin, ce n'était pas comme si ça la dérangeait vraiment. Elle n'avait jamais vraiment eu ce besoin d'appartenir à une quelconque communauté. Elle en aurait bien assez sur les bras quand elle devrait prendre la tête de son clan, à la suite de sa mère. Juste à penser à tout ce que cela impliquait, elle en avait la nausée. Les membres du clan ne voulaient pas d'elle et elle ne voulait pas d'eux non plus. Toutefois, là-bas, c'était la tradition qui primait sur les désirs et la coutume voulait que ce soit la plus proche parente du chef précédent qui prenne la tête. Si elle avait eu une soeur, Momohime lui aurait laisser bien volontiers sa place, mais elle n'en avait pas. Règle générale, le clan n'avait rien en particulier contre les hybrides. Seulement, pour elles, le seul hybridisme tolérée était celui de leur race et d'une autre. D'ailleurs, elles n'avaient pas tellement le choix puisqu'elles n'étaient que des femmes. Si elles ne pouvaient mettre au monde des hommes, elles avaient tout de même besoin d'eux pour se reproduire. D'habitude, elles choisissaient toutefois un mâle de la même espèce qu'eux, pas un faible humain et encore moins un hanyô. Le pauvre était considérablement gênée de son statut.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 5th 2011, 6:11 pm

La discussion était palpitante pensa Aïdo, à l'ironie bien évidement, à vrais dire le dragon commençait à chercher de quoi s'occuper, il commençait à sérieusement fatiguer. Momohime se contemplait dans une gouttelette d'eau à présent, Aïdo eu envi de soupirer, mais soudain une occupation passa sous son nez, d'un certain point de vue. Une petite sourie passa, que le saurien attrapa de sa main par la queue, et commença à la faire reculer puis la laisser avancer, puis il prit la petite chose dans sa main et la faisait balader, il s'musait simplement avec la petite bête, en fait il s'amusait avec sa proie comme un chat, le simple plaisir de jouer avec sa proie, une forme de cruauté légère. Momohime avait répondu à sa question, mais la réponse était un peu flou pour Aïdo, cela ne rimait d'ailleurs à rien pour ses oreilles, il ne disait pas qu'elle devait faire quelque chose de son existence , il demandait ce qu'elle faisait, même si cela revenait à peu prêt au même, pour un dragon les choses pouvaient avoir plusieurs sens et cela différait souvent de l'avis des autres créatures de ce monde, mais bon tant pis si les autres races du monde étaient encore ignorante comparée à eux... Enfin c'est ce qu'avait décidé de penser l’espèce draconnique.

- Je ne dit pas qu'il faut absolument que vous fassiez quelque chose de votre existence mademoiselle. Je voulais, plus précisément, savoir que faisiez vous le reste du temps, vous avez forcément des occupation, aussi anodine puisse t'elle être. Reviens ici petit casse croûte sur pattes.

Le casse croûte en question, qu'était la petite sourie qui couinait, fût surprise de voir un pouce approcher de sa tête. Sans avoir le temps de sentir la moindre douleur, le pouce du dragon allât appuyer d'un sec sur sa tête pour briser net les cervicales du rongeur. Aussitôt fait, Aïdo ingurgita en entier sans mâcher la petite bestiole dans un bruit sourd de gorge avalant la sourie tout rond. Les cheveux blanc soyeux et doux du jeune adulte flottèrent de nouveau lors d'un petit courant d'air, la preuve que les dragons aussi, étaient fière de leur physique avantageux, fût qu'Aîdo allât replacer une mèche de cheveux qui gênait sa vue par la même occasion.

- J'imagine bien que n'êtes pas habitué à discuter avec un dragon. Et bien sachez que je suis encore bien jeune pour les dragons, je n'ai que 80 ans. En fait chaque fois qu'il y a des réunions de dragon vert, et bien je suis la cible des mauvaise blague de la part des plus vieux. Je suis l'un des plus jeune dragons des réunions, voir même le plus jeune je crois, j'ai bien évidement, peu d’expérience comparé à mes aînés.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 5th 2011, 10:34 pm

Justement, elle avait été très franche, elle n'avait aucune occupation. Ou ça changeait assez rapidement. Quand elle décidait de partir en balade, elle se promenait. Quand elle en avait marre, elle arrêtait et passait le temps à se mirer ou à se se prélasser telle une reine. Elle n'avait pas vraiment grand chose d'autre à faire. Elle n'était pas comme bien de ces youkaïs qui se promenait de village en village pour terrifier les gens ou encore tuer pour le plaisir. Cette fille n'était pas cruelle. D'ailleurs, elle n'aimait pas spécialement tuer. Oh bien sûr, quand c'Était inévitable, c'était inévitable, mais avec le passé qu'elle avait, on ne peut pas trop se poser de questions. Après tout, c'Était bien elle, dans une folie meutrière, qui avait retiré la vie à son père. Jamais elle ne s'en remettrait tout à fait. Il lui arrivait régulièrement dans ses moments de solitude d'y repenser à amertume. Elle avait du mal à l'accepter encore, ne rejetant pas la faute sur son manque de vigilance, mais plutôt sur sa nature humaine. Effectivement, si elle avait été entièrement youkaï, ça ne serait pas arrivé, puisqu'elle n'aurait pas ce mode bersek enfoui au fond d'elle, mais si elle s'Était montrée plus attentive et plus sur ses gardes, elle ne serait sûrement pas fait avoir par ces brigands. D'ailleurs, il aurait fallu qu'elle compte moins sur ses pouvoirs pour se défendre. Enfin, à ce stade, il était beaucoup trop tard pour y penser. Cette mort, ce meurtre, elle l'aurait toujours sur la conscience, quoi qu'il arrive. Aujourd'hui encore, il lui arrivait d'avoir une soif infinie de sang, vieille séquelles de ces quelques jours en monstre tueur. Elle avait tenté de travailler en tant que mercenaire, mais chaque fois qu'elle tuait, l'odeur du sang la rendait folle. C'Était dommage parce qu'elle assassinait très bien, se montrant tellement froide devant la mort de ses victimes, excepté cette folie sanguinaire qui la titillait chaque fois. Et elle ne comptait pas perdre son identité à cause de cela, comme les rumeurs le prétendaient. ON ne savait jamais si on pouvait s'y fier à celles-là.

Elle sursauta un peu en entendant parler de casse-croute sur pattes, se demandant s'il parlait d'elle. D'ailleurs, elle préparait déjà à se dématérialiser pour voyager à travers les gouttes d'eau ambiantes, au cas où il lui sauterait dessus. C'est que, occupée comme elle l'Était à se regarder, elle n'avait pas remarqué son petit manège avec une souris. Elle se détendit en voyant le cadavre de la souris, quoiqu'elle ne l'aurait pas désiré pour déjeuner... Quelle bestiole répugnante... D'ailleurs, elle réprima de justesse une moue dégoûtée en le voyant l'avaer d'un coup, sans même prendre le temps de la mâcher. Si elle en avait des hauts le coeur, il ne fallait pas le montrer, c'Était fort impoli. Elle était peut-être princesse, mais elle avait quand même un minimum de savoir vivre. Après tout, elle avait eu tellement de punitions quand elle était jeune pour ses mauvaises manières, que même après deux cents ans passés, elle s'en souvenait. Ce qu'elle était vieille la dame, hein! Et pourtant, elle n'Était encore qu'au début de sa tendre existence.

-En effet, je n'ai pas l'occasion de discuter régulièrement avec un dragon. Néanmoins, je puis comprendre ce que c'est d'être des plus jeunes du clan. Je le suis encore moi-même. Enfin, je le serais si je rendais visite à mon clan de temps en temps. Ce qui n'arrive pratiquement jamais puisque je n'ai vécu avec ses membres qu'une petite année, il y a fort longtemps.

Elle n'avouerait certainement pas qu'elle avait déjà plus de deux siècles. Une dame n'aime pas prendre de l'âge, même quand elle a l'air d'avoir à peine plus d'une vingtaine d'année pendant plus de quatre cents ans. Aussi, elle détestait être plus vieille que ses interlocuteurs, surtout s'ils le savaient. Elle se sentait alors diminuée dans son attirance et ça n'était pas pour lui plaire parce que c'Était presque tout ce qui comptait réellement aux yeux de la belle princesse.

-J'ai cru comprendre que les dragons vivaient très vieux, alors j'imagine que c'est normal à votre âge d'être aussi peu expérimenté en comparaison des plus vieux. Enfin, le moment où vous pourrez embêter grâce les plus jeunes à votre expérience arrivera bien un jour, ajouta-t-elle avec un sourire charmeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 8th 2011, 7:06 pm

L'air serein de là foret était frais, Aïdo affichait un visage doux et charmant, la peur que le dragon avait sentit cher la jeune hanyo d'être le repas nommé, le fit agréablement sourire. La jeune femme semblait avoir emmagasiné un peu d’énergie, prête à disparaitre en cas de besoin hein ? Elle avait de la suite dans les idées, mais échapper à un dragon n’était pas une mince à faire, l’odora des dragons était d’une finesse incroyable. Après tout, lorsqu’il s’agissait de femelle, les dragons mâles pouvaient devenir très persévérants dans le seul but de récupérer une femelle. Elle avait un fort égo d’elle-même en tout cas, ne faisant même pas attention à ce qui passait autour d’elle, si Aïdo avait été un dragon de mauvaise augure il aurait put s’en prendre à elle sans la moindre difficulté, mais lui, c’était autre chose qu’il désirait, il préférait la douce compagnie des femmes, que de les attaquer bêtement, ce n’était pas pour rien que les dragons se sentait souvent offensé d’être comparé aux Youkaï de bas étage. Les dragons sont particulièrement agressifs envers les simples démons sans raisonnement logique, la raison ? Ils trouvent que ces monstres qui attaquent tout le monde par principe ou par simple plaisir de tuer des humains faibles et fragiles étaient tout simplement indigne d’exister, comment accepter que l’on est rapproché de ces créatures grotesque lorsque l’on est issus d’une race fière et réfléchis.

- Un clan ? Certes oui, nous autres dragons verts ne vivons jamais en bande, les clans ne sont pas faits pour nous. Nous somme indépendant chacun, rester en groupe créerait des conflits, nous nous battons déjà assez lorsque plusieurs mâle sont intéressé par une seule et même femme, pas la peine que nous nous battions pour les terres en plus de ça.

Il s’agissait d’une question de réflexion, les dragons n’étaient pas faits pour la vie en groupe, et ils le savaient. D’un autre coté, la jeune femme avouait ne pas trop savoir vivre en groupe, elle passait apparemment la plupart de son temps en solitaire, comme les dragons vert alors ? C’était plutôt intéressant aux yeux du jeune dragon. Aïdo décida de se rassoir au bout de quelque minute afin de ne plus avoir le vent dans le dos qui ébouriffait ses cheveux blanc nacré. Ce que lui dit la jeune femme, quand au fait que lui aussi pourrait agacer les plus jeune lorsqu’il aurait prit de l’âge le fit sourire, et ce sourire charmeur sur les lèvres de la jeune femme était au combien séduisant, tant bien qu’il fit doucement apparaitre ses ailes, celle du coté de Momohime l’entoura délicatement, et le saurien prit la main de la princesse pour y déposer un baisé.

- Je suis flatté de ce que vous me dites. J’espère au moins ne pas être trop jeune, ou encore trop vieux pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 16th 2011, 8:09 pm

Momohime suivait poliment la conversation, mais on ne pouvait pas dire qu'elle en tirait grand chose. Plongée dans son narcissisme, elle ne pensait pas vraiment aux autres. D'ailleurs, elle avait l'impression que cet homme aimait rappeler qu'il était un dragon vert. C'est bien d'être fier de faire partie d'une race quelconque, mais n'y avait-il pas des limites? Enfin, elle n'était personne pour le juger, le fait était seulement que ça ne l'intéressait pas vraiment de savoir qu'il était un dragon vert et que les autres de sa race avait trop de conflits pour vivre ensemble. Et elle n'aimait pas non plus la façon qu'il avait de dire qu'ils se battaient pour des femelles. Ça lui donnait cette impression que les femmes n'étaient que des objets du culte de la beauté, faites pour porter des enfants après la parade. Décidément, les hommes... Elle était bien contente d'être une femme en y pensant bien. Puis, c'était tellement amusant de jouer avec les coeurs, en un petit coup de hanche discret dans une démarche ondulée. Oh, c'est tout un art que la séduction et elle était une artiste très en demande à ce niveau. Il faut dire qu'elle était vraiment jolie. Elle arrivait à faire enticher d'elle des hommes malgré son caractère assez... déplaisant si je puis dire. En effet, il n'était pas toujours très agréable de discuter avec notre petite princesse. Comme elle se montrait la plus part du temps prétentieuse et qu'elle ne manifestait aucun autre intérêt que pour des flatteries dirigées vers elle-même, peu de gens appréciait ce côté d'elle. Elle n'était pas vraiment méchante, mais elle avait tendance à toujours rabaisser les gens autour d'elle, inconsciemment ou pas, mais l'attitude parlait pour elle. D'ailleurs, elle s'attaquait plus souvent aux femmes, surtout quand elles étaient jolies. Effectivement, mademoiselle ne tolère pas vraiment la compétition. Partout, mais surtout dans ce domaine. Elle s'appuyait beaucoup sur sa beauté pour obtenir tout un tas de petites choses dont elle désirait. Régulièrement, un simple papillotement des yeux lui valait une foule de prétendants et elle n'avait qu'à choisir parmi cette vaste sélection le plus adorable de tous avant de le dévorer tout cru. Les hommes que Momohime avait choisi, personne ne les avait jamais revus. Combien de femmes avaient-elles perdu ainsi leur fiancé? Elle n'en avait aucune idée. Après la dixième, elle avait arrêté de compter. Elle prenait un malin plaisir à choisir ceux qui avaient déjà une promise. Ça donnait plus de défi. Certains étaient plus résistants, c'était ceux qui aimaient réellement leur fiancée, d'autres moins. C'était une tristesse de voir combien les hommes étaient corrompus par ce qu'ils voyaient. Comme si un parmi tout ceux-là avait pu voir quoique ce soit d'elle outre son beau visage? Vraiment, les hommes, surtout de la race humaine, n'étaient que répugnance. Dommage qu'on ait besoin d'eux pour survivre... Quoique... Dans son cas, elle se fichait bien d'avoir une descendance. Elle ne vivait pas pour le futur, mais pour le présent. SON présent. Personne ne comptait autant à ses yeux qu'elle-même.

Si elle avait été plus sensible à son entourage et ignorante, elle aurait peut-être sursauté en voyant une paire d'ailes apparaître. Toutefois, ça n'était pas dans sa nature d'être surprise. Elle en savait assez sur bien des races de ce monde pour se montrer de marbre devant bien des phénomènes. Il fallait avouer que c'était de jolies ailes, teintée d'une couleur qui lui plaisait beaucoup. Tout ce qui donnait un semblant de richesse plaisait à Momohime. Toutefois, être enveloppée ainsi d'une aile, elle ne savait pas... Elle savait quelques trucs sur quelques unes des habitudes de vie des dragons, mais pas tellement non plus. Elle n'avait jamais étudié une race en particulier. Excepté un peu d'humains parce que c'était l'endroit le plus facile de séduire un homme sans craindre quoi que ce soit, ou presque. Naturellement, le presque n'inclut pas les quelques femmes dépitées. Puis, dans cette façon d'être ainsi abritée, elle ne voulait pas qu'il croit qu'elle accepterait de passer une nuit avec lui ou quelque chose du genre. C'était jouer avec le feu que de s'amuser avec un dragon. Naturellement, elle n'avait rien prévu à l'issue de cette rencontre. Elle ne comptait pas tenter quelque chose. Évidemment, elle voulait être désirée, comme toujours, c'était une si vieille habitude. Néanmoins, peut-être pas à cette extension. Trop vieux ou trop jeune, il n'y en avait pas. La dame de l'eau se plaisait à être encore vierge, pure comme elle le disait. Elle s'était dit que cela la plaçais au-dessus de toutes ces autres filles, lui accordant une certaine grâce inimitable. Et, qui ne souhaiterait pas dépuceler une femme aussi distinguée? Sur ce coup, elle en avait peut-être trop mis. Elle aurait dû y penser: il vivait seul et c'était un mâle. Ça n'en prenait pas autant que pour un type qui accueillait quelqu'un dans sa couche tous les soirs...

En réponse à ces propos qui ressemblait à une proposition à ses yeux, suggestion d'une fois, pas d'une vie, elle se contenta de faire affluer du sang à ses joues. C'était utile de pouvoir choisir quand il fallait rougir ou non. Les deux bandes violettes sur ses joues prirent une teinte pourpre et le rose de ses pommettes contrastait joliment avec la pâleur blanche de sa peau. C'était assez flatteur, ce qui lui plaisait beaucoup, mais il faudrait plus que de la flatterie pour l'atteindre. Elle ne répondit rien, parce qu'elle ne savait pas trop quoi dire. On dit souvent que silence consent, mais ce n'était pas ça du tout dans ce cas-là...
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mars 23rd 2011, 8:17 pm

Aïdo attendait la réaction de la jeune demoiselle qui attisait tant ses sens masculin plein de désirs, la jeune Hanyo semblait sentir que le youkaï voulait se rapprocher d'elle plus qu'elle ne l'avait imaginé. Personne n'avait jamais trouvé la raison qui menait les dragons verts à être aussi séducteur dés qu'une personne du sexe opposé leur plaisait, instinctif, c'était lem ot, cette réaction était un instinct qui faisait qu'ils cherchaient toujours de nouvelles conquête, et si possible que quelques une d'entre elle accèpte de porter leurs progénitures. Aïdo de son côté avait déjà quelques petit dragons, maisles mâles ne s'occupant guère des futur dragon, ceux-ci ne pouvait qu'èspérer que leur progéniture grandissent et fasse perdurer la race des dragons. Cette Momohime quand à elle... Aïdo n'avait pas l'intention de lui faire un enfant, du moins pour l'instant, l'avis desdragons peut changer si facilement que cela en est parfois éxaspérant.

Un sourire apparut sur les lèvres d'Aïdo lorsque Momohime eu un rougissement, Aïdo ayant encore un manque d'èxpérience non négligeable par rapport à ses ainés, ne put se rendre compte que cette rougeur était volontaire, mais c'était si adorable que le dragon ne put qu'apprécier celà. La grande aile verte, se ressera autour de la jolie Hanyo, effleurant la douce peau de celle-ci avec délicatesse.

- Vous êtes réellement magnifique... Quand vos joues sont ainsi rougis, mais ne soyez pas géné. Je ne vous forcerais à rien, je souhaite juste passer quelques heures à vos côté, et si vous pouviez rester peut être même jusqu'à demain... Sans qu'il ne se passe rien si vous le souhaitez évidément. Je comprendrais que vous ne souhaitiez pas aller trop loin.

Soudain, Aïdo demanda à Momohime de rester au même endroit sans bouger, lui assurant sonr etour sous peu. S'envolant au dessus des arbres, Aïdo repris forme draconnique et fonça vers la falaise ou se trouvait sa caverne, se posant il pénétra dans son antre, dans laquelle se trouvait, des montagnes de richesse. Aïdo s'empara avec sa griffe d'un collier au métal précieux, avec un joyau d'une valeur innestimable. Puis le dragon repartit, afin de retrouver la belle femme qui l'avait tranquillement attendu, reprenant forme humaine, avec ses deux ailes, il se posa derrière Momohime, de sa main gauche il ouvrit la main de la jeune demoisellen, et de l'autre il déposa le collier précieu à l'intérieur de celle-ci.

- Je m'était rappellé de ce joyau, et j'ai tout de suite deviné qu'il vous irait à merveille, allons... Mettez-le à votre cou, je suis certain qu'il vous va à ravir et s'accorde parfaitement à votre beautée innestimable. Vous me feriez tellement plaisir en faisant cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Avril 14th 2011, 10:24 pm

C'était un peu ce qui était embêtant avec ce «prétendant» là. Il trouvait toujours le mot à dire pour la flatter dans le bon sens et du coup, elle ne songeait pas une seule seconde à partir. Momohime aimait les gens qui n'étaient pas avares de leurs compliments, surtout quand ils s'adressaient à elle. Du coup, la présence du dragon lui était plus que plaisante, hormis le fait qu'il l'enveloppait de cette aile si jolie. Il disait ne pas avoir de mauvaise intention, mais comment savoir réellement? Lire dans les pensées des gens ne faisait pas partie de ses quelques talents. Pas très nombreux en fait au niveau surnaturel. À dire vrai, elle n'était pas parmi les plus puissantes, contrairement à ce qu'elle aurait aimé et ce qu'elle laissait croire. Ceci pourrait peut-être expliquer pour certains son narcissisme et son égocentrisme, mais elle aurait sûrement été la même, même en étant parmi les yôkaïs les plus puissants. Ça devait faire partie de ses gênes ou quelque chose comme ça. Un héritage de sa mère probablement, ou un truc qui s'était développer de lui-même. Il aurait été idiot de supposer qu'elle tenait ça de son père. Il ne lui ressemblait pas du tout là-dessus. Autant elle pouvait se montrer chiante et embêtante, il était calme et doux, presque impassible. Elle faisait partie des rares personnes qui arrivaient à comprendre comment il pensait. Et encore... C'était quelqu'un de très secret, qui ne disait rien de ce qu'il pensait. Était-ce à cause de son enfance particulière, après le décès de sa mère, morte de manière si tragique, ou il s'agissait simplement de son caractère, on n'en savait pas grand chose. D'ailleurs, on n'avait jamais su grand chose sur cette famille, le feu des projecteurs étant généralement pointé sur Inuyasha, son cousin. Fut un temps où on parlait plus de son cher oncle, mais personne n'avait écrit son histoire à lui, contrairement à ce crétin de clébard. Enfin, elle ne l'avait jamais rencontré celui-là. Quelque part, elle était un peu curieuse de découvrir qui il était réellement, en dehors de ce que les rumeurs rapportaient. Et puis, elle aurait aimé pouvoir revoir Sesshômaru. Leurs quelques rencontres, pas plus de deux, ne lui avaient pas suffises et elle était restée sur sa faim à son sujet. Il y avait longtemps qu'elle l'admirait assez secrètement et c'est peut-être une des raisons, de façon obscure, pourquoi elle ne pouvait pas tomber amoureuse, encore moins se donner à quelqu'un? On n'en savait pas grand chose et elle-même aurait été en peine de vous le dire. Désirait-elle son cousin? Peut-être, elle ne savait pas. Ce n'était pas un sentiment qu'elle connaissait bien. Elle savait qu'elle éprouvait quelque chose pour lui, mais quoi, elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. C'était différent d'avec les autres mâles, mais elle ne savait pas en quoi. Si elle était douée pour le charme, au niveau des vrais sentiments, elle était pire qu'une novice.

Quand le dragon, à qui elle n'avait pas fait de réponse parce qu'elle n'avait rien à dire et qui ne dit mot consent, lui demanda de rester là et d'attendre, elle s'y plia sans rechigner. C'était qu'elle était vraiment à l'aise dans ce climat quelque peu tropical et humide à souhait. C'était ce qui était bien. L'air n'était pas sec, mais on n'était pas trempé juste à rester au même endroit parce que l'air était sursaturé d'humidité. Il pouvait bien partir pour ne pas revenir, si cela était son intention, ça ne la dérangeait pas vraiment. Peut-être s'était-il résigné, voyant que ses avances ne lui apportaient pas tellement de résultats concluants. Bien sûr, elle se laissait charmer, sans rien dire, y montrant quelques signes d'appréciation, mais elle n'était pas des plus chaleureuses. Enfin, même si elle avait été intéressée, elle n'aurait pas su comment réagir, d'ailleurs, elle n'aurait même pas réussi à le reconnaître. Pas à cause de son orgueil démesuré, mais parce qu'elle était débutante dans la matière. Charmer, envoûter, c'est une chose, mais le subir, c'en est une autre qu'elle ne connaissait pas très bien. Maintenant qu'elle était seule, elle en profita pour fermer les yeux et s'amuser un peu. Comme elle était tout sauf fatiguée et qu'elle ménageait ses forces depuis si longtemps déjà, elle n'avait pas peur d'utiliser ses pouvoirs. Pour le moment, aussi, elle ne croyait pas qu'il y avait grand danger. Le dragon ne se montrait pas trop désagréable pour l'instant et au besoin, elle garderait juste assez d'énergie pour s'enfuir en se dissolvant dans l'humidité de l'air. Ainsi, elle s'amusait à créer de jolis motifs perlés sur son visage, comme si des diamants s'étaient soudainement incrustés dans sa peau. Elle était jolie comme ça, encore plus. D'ailleurs, elle se mira un peu. C'est qu'elle aimait beaucoup contempler son visage.

Au bout d'un moment, le dragon revint auprès d'elle, reprenant une forme humanoïde, conservant uniquement ses ailes en trace de sa race. Il ouvrit la main de Momohime pour y glisser un merveilleux bijoux. Elle ouvrit de grand yeux émerveillés en le voyant. Comme dit précédemment, il me semble, notre petite princesse adorait tout ce qui étincelait et brillait. Un peu comme une corneille, ou un... dragon. En tout cas, dans bien des légendes, ces grandes bêtes puissantes amassaient d'énormes trésors, les cachant dans leur tanière. Est-ce que c'était vrai? Elle n'en savait rien, mais pour offrir un pendentif d'une telle valeur, il devait soit être généreux comme crésus ou encore rouler sur l'or. Elle passa un moment à l'admirer, vraiment époustouflée par la splendeur de ce joyau qui, elle le savait bien, lui irait à merveille. Elle ne se fit pas prier pour passer autour de son cou gracieux cet élégant collier qui déjà, lui plaisait beaucoup. C'était un cadeau inestimable et elle espéra que cela ne l'engagerait à rien d'accepter ce présent.

-Je vous remercie infiniment, fit-elle en soulevant le bijou pour le contempler un peu, C'est vraiment très joli.

Elle le laissa retomber sur sa poitrine, juste agréable. La couleur seyait bien avec ses yeux et ressortait sur la blancheur de sa peau ce qui mettait l'ouvrage en valeur. Elle rassembla quelques gouttes d'eau, puisque son dernier miroir s'était liquéfier quand elle avait pris le cadeau entre ses mains aux longs doigts fins, afin de se regarder et de voir l'effet que produisait ce nouvel ornement. Elle s'en montra très rapidement fort satisfaite. Avec les derniers compliments qu'il lui avait fait, son orgueil et sa vanité étaient satisfaits. Elle sourit gaiement, tant elle était heureuse et contentée. Dans ce temps-là, il n'y avait pas grand chose à faire pour la rendre de fort bonne humeur. Enfin à part des remerciements, elle ne savait trop quoi faire pour montrer sa joie. En même temps, elle n'était pas très démonstrative non plus et il lui semblait que les honneurs lui étaient naturellement dus.


Désolée pour l'attente, j'étais un peu débordée, mais voilà enfin la réponse (:
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Aïdo Asanare
|Youkai Des forêts||Youkai Des forêts|
avatar
Masculin
Nombre de messages : 74
Localisation : partout et nul part à la fois, je suis un dragon en mouvement constant
Amour : hein? Pas le temps pour ça, juste un peut de plaisir et je doit repartir vite fait moi.
Arme : Je suis mon arme
Date d'inscription : 15/12/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Avril 21st 2011, 7:11 pm

Aïdo laissait ses ailes battre avec douceur afin d'aérer la belle sirène qui semblait subjugué devant la beauté du bijou, à présent le dragon savait qu'il avait touché une corde sensible exploitable pour avoir les bonne-grâce de la Hanyo, mais il sentait que ce n'était pas avec elle qu'il allait passer une douce nuit d'amour, toute-les femmes ne tombaient pas forcément dans son filet de séduction, après tout il y avait des femmes plus difficiles à cerner et pourtant c'était ce genre de femme que parfois les dragons préférait, ils aimaient ces femmes de caractère qui ne se laissaient pas aller directement, même si les femmes-facile étaient elles aussi agréable. Le regard d'Aïdo était tendre et plein d'envie à la fois, la joie qu'il voyait dans les yeux de la jeune momohime le ravissait. La queue d'Aïdo ondulait sur une mousse douce que le dragon faisait pousser par la pensée, simple question de confort cette fois-ci, après tout une épaisse et douce mousse était plus agréable que la pierre dur et froide, même si cela ne dérangeait pas tellement le dragon, il avait juste envie de se faire plaisir question confort.

- Je suis heureux de voir mon présent vous enchante. J'ai tout de suite sut qu'il vous irait à la perfection. Votre beauté s'accorde merveilleusement avec ce bijou à la valeur inestimable.

Sur cela, Aïdo se releva et huma l'air, il sentait l'atmosphère s'alourdir, il était clair qu'un orage se préparait, le soleil ayant été assez fort ces derniers temps, l'orage qui allait tonner d'ici quelques-heure serait puissant et brutale et avec la pluie qui venait Aïdo n'avait rien à craindre il n'y aurait pas d'incendie de foret, c'était la seule chose qu'il craignait, voir sa forêt adorée bruler. Mais l'orage était aussi une grande crainte à cause du fait que parfois certain dragon noir ou rouge profitait du temps orageux pour venir, il était connu-que lors de grande pluie, l'odorat des dragons était amoindrie et il n'était pas rare de voir quelque dragon noir et rouge profiter de cette météo pour se faufiler dans un pays pour y faire régner la terreur et la mort, c'est pour cela que les dragons verts aimait et craignait les forte pluie, elles étaient délicieuse et mortelle à la fois.
Aïdo se rappelait lui-même d'avoir déjà fait le coup de l'arriver dans une nappe de pluie, car finalement la plupart des dragons le faisaient, il était apparu dans une région étrange d'un pays inconnu ou les hommes passaient leurs temps à faire n'importe quoi. Aïdo était apparu en ravageant cette région ou les hommes maudissaient les dragons, cet affront leur fut fatal, dans une grande colère Aïdo porta mort et destruction dans toute une citée afin de montrer qu'il était de mauvaise-augure de provoquer la colère d'un dragon en maudissant sa race pour des raisons inconnues.

De retour à la réalitée, Aïdo reposa sa concentration sur la demoiselle de ses désirs.

- Je sens un orage-arriver. Voudriez-vous vous mettre à l'abri des éclairs qui risquent fortement de zébrer les cieux? Mon antre vous est ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
http://arios-galaxy.forum-actif.net/
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   Mai 3rd 2011, 8:50 pm

Pourquoi continuait-il à lui envoyer autant de vent? C'était vraiment gênant, cela détruisait sa coiffure. Enfin, si on pouvait considérer qu'elle était coiffée. En effet, une fois qu'elle avait terminé de brosser cette masse inouïe de cheveux, si longs, elle n'y glissa que son peigne. C'était beaucoup moins de troubles ainsi. Toutefois, cette brise malvenue était fort ennuyante. Il ne fallait pas qu'un seul de ses cheveux soit déplacé. Après tout, elle devait toujours bien paraître, n'est-ce pas? Machinalement, elle laissa tomber le bijou sur son ample poitrine et elle porta sa main à son peigne. Heureusement, il était encore en place. Par habitude, elle réajusta sa position et lissa ses cheveux autour. C'était une femme vraiment minutieuse et beaucoup trop coquette... Toutefois, il ne faut pas négliger l'importance de ce petit objet. Il n'était pas aussi époustouflant que bien d'autres bijoux, mais sa valeur était nettement supérieur que n'importe quel autre. Après tout, si elle le perdait, elle était dans les emmerdes... Enfin, il ne fallait pas trop y penser. Ce qu'on redoute fini toujours par se produire. Le monde semble ainsi fait. Toutefois, elle avait plutôt bien réussi à éviter ce genre de situation jusque là et tout semblait aller pour le mieux. Provisoirement en tout cas. Après tout, il ne fallait pas oublier les lourds sentiments qu'elle portait. Ce n'est pas une âme très paisible que celle-ci. Non, pas du tout. Disons même, soyons francs, qu'elle est très tourmentée à ses heures. Naturellement, la plupart du temps, il n'y a pas de pensées pour obscurcir son esprit, déjà trop bien occupé à critiquer et à trouver mille et une façon de se faire mieux paraître devant les autres. Enfin bon, elle faisait bien attention de ne pas avoir à penser à ce désagréable sujet. Après tout, ce n'était pas très joyeux.

L'air sembla se charger d'électricité pendant un moment. Momohime n'avait pas de très bon sens. La plupart du temps, les chiens sont plutôt doués à prédire le mauvais temps, mais apparemment, ce trait ne faisait pas partie de son code génétique bien qu'elle soit d'ascendance canine. Après tout, elle restait la nièce du grand Inu no taisho. Il fallait bien qu'elle ait quelques qualités et pouvoirs de ce côté de la famille. Bon, son sang était terni de la vile race humaine, mais tout de même, elle valait mieux que certains autres hanyô et était beaucoup plus youkai à cet égard. Après tout, un quart de sang humain, qu'est-ce que c'est? Elle arrivait même parfois à le faire oublier aux démons de bas étages avec son apparence si près des grands de ce monde quand ils prenaient forme humaine. Enfin, grâce à l'eau qui conduit très bien la foudre, elle réussit à ressentir un peu de ce présage d'orage. C'était certes surprenant, mais il n'était pas rare de voir la température changer aussi brusquement, du beau au pluvieux et vice-versa. Elle en ferait bien son affaire, comme toujours. D'ailleurs, elle ne détestait pas les orages. L'eau était rafraîchissante et elle ne craignait pas vraiment les éclairs, ni le tonnerre.

-Oh, mais je ne voudrais surtout pas abuser de votre hospitalité. Je crois que je devrai décliner cette invitation, minauda-t-elle.

Bon, ce ton quelque peu «je suis en mode séduction» ne le faisait pas trop, mais c'était celui-là qu'elle employait presque toujours lorsqu'elle s'adressait à un homme. Néanmoins, elle sentait que c'était peut-être un peu trop chaud pour continuer à jouer aussi innocemment. Elle aimait se faire louanger et admirer, à un point qu'elle pouvait en devenir un peu aveugle, mais elle n'était pas sotte au point d'accepter de suivre le premier mâle croisé dans sa tanière. De toute façon, elle ne suivait jamais personne, elle laissait les autres la poursuivre. D'ailleurs, c'était bel et bien ce qu'elle voulait, qu'on la pourchasse. Il n'y avait rien de mieux comme activité et divertissement. Son âme était pervertie depuis bien longtemps. N'oublions pas non plus qu'elle avait une certaine haine pour les hommes. Après tout, c'était bien à cause d'eux, en partie, qu'elle avait commis certaines choses horribles. Elle leur en voulait toujours un peu. Enfin, accepter de suivre un homme dans son antre, c'était presque se jeter dans la gueule du loup et elle était nettement assez intelligente pour ne pas commettre cette erreur qui risquait de la compromettre. Elle n'avait pas entièrement confiance dans les sourires et autres flatteries de ce jeune dragon qui ne devait penser comme les autres mâles. Vraiment, ce corps était un don quand elle le voulait bien, mais une malédiction en même temps...
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Repos sur repos? (Réservé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Repos sur repos? (Réservé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» Repos après un long voyage
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Repos bien mérité dans une taverne.
» L'Auberge du Repos Eternel
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Monde féodale :: Territoire d'Hyruyo :: Forêt du dragon vert-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit