Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 26
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }   Décembre 24th 2010, 6:20 pm

À cette heure tardive de la nuit et la circonstances de leurs retrouvailles, la jolie demoiselle, avait décider de rompe la chasse a la découverte de ses amie. Elle prit même la décision de les amener avec elle a son logement du moment qu'il puisse parler et organiser les prochain jours ou tout simplement les première tâche. Il y avait peut-être quelque truc que la demoiselle ne leurs avait pas encore parler, mais celle-ci gardait une réticence a leurs dire puisqu'après tout elle avait déjà tout organiser ou presque. Mais ce n'était pas bien grave, car après tout ce n'était pas réellement le moment opportun. Ses sur cette même idée que celle-ci avait commencer a marcher. Elle prit bien entendu le temps de les observer vers l'arrière pour voir si il la suivait bien. Pour se rendre a son appartement, ils devrait passer par la grande ville qu'ici l'on surnomme Tokyo et une fois en plein cœur de ses ville illuminer, d'une ruelle sombre précise ils allait pouvoir pénétrer le petit logement miteux que la demoiselle peu féminine avait loué en attendant l'arriver des autres. Bien entendu elle aurait espérer que Eizou la prévienne d'avance, mais bon elle se doutait qu'encore cela ne serait pas le cas. Mais bon ils n'allaient pas mourir a dormir légèrement coincer. Si les deux était trop mu-muche pour dormir sur le plancher elle prendrait leurs place... Il était vrai que Sayome n'était pas très féminine de se coter la. Elle avait l'apparence d'une mignonne petite fille, mais elle n'agissait pas comme telle. Elle avait même de la misère avec les capricieuse de se genre. Elle ne pouvait pas non plus supporter l'incompétence. Mais bon pour se genre de chose comme dormir dehors ou sur un plancher froid d'appartement, elle s'en foutait. Bien entendu elle avait son propre lit, mais elle pouvait très bien leurs laisser la place si eux était inconfortable avec le plancher encore un fois. Sayome n'aimait pas se compliquer la vie pour rien, après tout n'est telle pas déjà assez compliquer comme cela? Durant leurs marche les paysage se vit changer par des building au lieux d'arbre et de fleur. Il avait bien entendu laisser derrière eux les dépouille des démon que la demoise3lle avait chasser durant sa soirée. Pendant leurs pas, Shiun lui adressa une question, qui lui ressemblait beaucoup, vue sa paresse parfois légendaire. « Il est loin ton appartement ? ». Si il était loin? Pas vraiment , mais si Sayome se mettait a réfléchir de son point de vue alors peut-être oui cela serais loin pour lui, puisque toute les perception son largement différente de personne a personne. Celle-ci ne fit que tourner légèrement la tête vers lui pour l'observer un moment et répondit tout en continuant sur le même pas de marche:

« Pas vraiment... On arrive d'ici cinq minute peut-être... »
Répondit-elle simplement en replaçant son champs de vision droit devant elle.

Q
ue Shiun parle pas beaucoup sa lui ressemblait, mais Kaiden... Pourquoi était-il aussi silencieux? Disons que sa ne lui ressemblait vraiment pas. Sayome lui offra a quelque reprise son regard a la jolie couleur verdâtre, sans y poser plus de temps. Elle s'inquiétait un peu de son comportement... Mais bon n'étant pas du genre a le réveller elle garderait encore son inquiétude pour sa propre personne... Autour d'eux dans la ville l'on pouvait voir les coin les plus sombre de la ville. Sans oublier ses résident peu fréquentable qui était encore dans ses rues. Ses deux compagnons pouvait alors remarquer plusieurs vices de cette ville et se en une simplement marche peu approfondit. Pour dire que celle-ci était envahit... On pouvait voir plusieurs type de genre, des greluche a moitie déshabiller au homme d'affaire qui selon le lieux roulerait dans affaire plutôt louche. Disons qu'il y avait toute une varier se soir comme tous les autres dans les rue de cette endroit. Mais san leurs laisser réellement le temps de se familiariser avec les lieux, la demoiselle prit une direction opposer, qui les mena ensuite dans une ruelle très sombre. Pour ensuite continuer son chemin vers une escalier en métale et s'arrêta qu'au dernier étage devant une porte noir. Elle prit sa clée et la pénétra dans la sérrure, aussitot fait la porte s'ouvra. Tout en entrant dans la pièce Sayome invita ses amis a pénétrer dans le logement. Ensuite celle-ci ouvrir l'interrupteur qui illumina l'une des pièce. Les deux put alors apercevoir un table dans le centre remplit de paperace,: plan, documentation, journale et etc. Pas très loin de sa iait un petite et étroite cuisibne. La salle da bain n'était pas non plus très loin. Et au fond de la pièce il y avait une autre porte fermer, s'était sa chambre. Disons seulement que l'appartement n'avait rien de spacieux, mais cela démontrait encore une fois que Sayome n'était pas tres compliquer lorsqu'il s'agissait d'une lieux pour dormir... Ensuite celle-ci s'approcha de la table et commença a la débarasser de tous les papier qui pouvait trainer par ci et par la, afin de leurs laisser une place pour s'assoir et peut-être manger ou boire quelque chose...


« Entrer et faites comme chez vous ! Désoler pour l'état de l'appartement ... Je ne m'attendait pas à avoir de la visite ... »


Dit-elle en les invitant a prendre une place d'un ton chanleureux .



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiun Nishibi
| Mr. le borgne silencieux || Mr. le borgne silencieux |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : Quelque part dans l'ombre...
Amour : Ah... euh... hum...
Arme : Aucune en particulier
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }   Décembre 25th 2010, 3:30 pm

Il y a quelque chose qui relèvera toujours du mystère pour moi. Pourtant, plein de gens s'accordent pour penser de la même façon, alors ça me paraît curieux. Les caramels... Pourquoi tout le monde dit-il qu'ils nous collent aux dents quand on en mange? Je n'ai jamais remarqué ce phénomène voyez vous. Alors, pourquoi colleraient-ils la machoire de la majorité de la population et pas la mienne? Je sais que je ne mens pas à ce sujet, alors est-ce que eux, ils mentent? Ça se pourrait bien avec la manière don l'être humain est assez mal fait. À moins que je sois le seul qui n'ait pas été mis sur le marché avec un défaut de fabriquation... Ce qui pourrait expliquer beaucoup de chose. Par exemple, le fait que je n'ai jamais eu de carie de ma vie et j'ai quand même vingt ans. Je ne sais plus combien de fois on m'a dit qu'à force de manger autant de sucreries, je me retrouverais avec tout plein de caries. La bonne blague. Mes dents sont en parfaites santé, vous pouvez le demander à mon dentiste, il confirmera. Euh... Pourquoi ces drôles d'airs? Qu'est-ce qu'il y a de si surprenant à savoir que je vais chez le dentiste? Franchement, je ne suis pas un sale, je prend soin de moi et ça implique que je vais à mon rendez-vous annuel chez le dentiste. Je ne compte pas me balader avec une haleine de putois et des dents en pleine décomposition. Ça serait franchement dégueulasse. Je me contre-balance de mon apparence, oui, mais pas au point de vouloir ressembler à un pouilleux. Enfin bon... Ça n'a pas d'importance en fait... C'est juste la vie. J'en reviens donc aux caramels. J'en avais avalé cinq, juste parfaits et délicieux comme je les aime. Mes dents ne collaient pas ensemble et un savoureux goût de sucré flottait en suspension de ma bouche. Ah bonheur parfait! Je crois que les caramels sont mes bonbons favoris... Quoique... J'adore également les sucettes... Puis les jujubes aussi... Ah, et que dire des réglisses! Je ne sais plus ce que je préfère... Ah, je sais! Les bonbons en entier sont mes favoris! Bah, juste dans la catégorie bonbons hein. Parce que j'adore également les gâteaux et le thé.

Après un bon de temps à marcher, je commençais à en avoir marre. Ça devenait trop long. J'avais très fortement envie de m'affaler sur le sol et de faire la poupée de chiffon endormie. C'est qu'à force, j'allais mourir d'épuisement. Euh, ok bon... Pas à ce point, je ne suis quand même pas une femmelette sans force, mais bon. Marcher m'ennuyait grandement. C'est vrai, il n'y a rien d'intéressant à voir, rien à faire et on ne peut pas fixer tranquillement le vide en espérant ne butter contre personne. Ce qui était encore plus ennuyant, c'était que, d'après Sayome, il nous restait encore cinq minutes à marcher... Trop long... Beaucoup trop long. En plus, il était tard et j'avais envie de rester inerte, à ne rien faire. Toutefois, je ne pouvais pas rester en arrière sans porter atteinte à ma carrière dans le clan des Kage no Hitobito. Parmi nous, on ne peut accepter de faibles, incapables de marcher un peu. Ce serait ridicule avec tout ce que ça implique de faire partie de notre petite organisation. Si je ne voulais plus marcher, ce n''était pas parce que je n'avais plus d'énergie en tant que tel, c'était surtout parce que je m'ennuyais à faire cette action. Vraiment, il n'y avait rien de plus ennuyant à faire que de marcher. À mon humble avis, bien entendu. Il n'y a pas que le mien pour compter, évidement. Après, la marche reste tout de même une discipline olympique. Quant à moi, je la retirerais ou tout du moins, la modifierais. Enfin bon, je n'ai pas mon mot à dire là-dessus, je ne suis pas du comité organisateur des Jeux Olympiques. D'ailleurs, à quand leur prochaine visite au Japon?

Après cette épreuve éprouvante, nous sommes enfin arrivés chez Sayome. Son appartement était minuscule, le strict minimum. Je m'y attendais de sa part. Sayo n'avait jamais été une fillette un peu douillette et je doutais qu'en vieillissant, elle le devienne. Enfin, c'était tout de même un peu limite pour une fille de s'installer dans un quartier aussi mal famé. Imaginez-vous qu'il y avait des types un peu louches qui traînaient dehors. Oh, je ne craignais rien pour cette tigresse déchaînée de Sayome, mais plutôt pour ces pauvres types. Si jamais ils tentaient quoi que ce soit à l'égard de notre petite princesse, son côté guerrier n'aurait aucun mal à les envoyer au tapis. Et ça, ça risquait d'être assez douloureux merci. En tout cas, moi, je ne me risquerais pas à embêter Sayome. Enfin, c'était à eux de prendre le risque ou non. S'ils étaient assez imprudents pour tenter leur chance, eh bien... Ce serait tant pis pour eux. Moi, je n'en avais rien à faire au final... Enfin bon, il me faudrait trouver mon propre logement, je ne pourrais pas squatter chez Sayome tout le long de mon séjour à Tokyo. D'ailleurs, la tête d'orange finirait par débarder et je ne comptais pas vivre sous le même toit que ce crétin d'imbécile d'Akuma. Une fois à l'intérieur, une envie pressante d'aller aux toilettes se fit sentir. Peut-être pas tant que ça en fait, mais bon. Je devais aller au p'tit coin, c'est tout. Sans demander où c'était, j'avisai une porte dans un coin et je m'y dirigeai, supposant, avec raison, qu'il s'agissait des cabinets. Je veux bien croire que Sayo n'est pas bien demandant au niveau du confort, mais tout de même, je la voyais mal se contenter de bécosses si elle pouvait avoir de vraies installations sanitaires. Il y avait tout de même des limites... Il me semble. Enfin bon, je refermai la porte derrière moi et la verrouillai: je ne comptais pas laisser quelqu'un entrer alors que je me retrouverais le bas du corps à l'air. J'suis pudique moi. Enfin, peut-être que pour énerver Akuma, j'aurais pu débarquer en tenu d'Adam, mais même encore là... Mon humour peut être louche, mais il a ses limites d'absurdité. Et me balader à poil, c'est peut-être une coche trop haut pour moi.

Quand j'eu terminé mes petites affaires, non, mais comme si j'allais mesurer ma quantité d'urine pour vous faire plaisir, je sortis de la salle d'eau, veillant à avoir bien tiré la chasse d'eau. Je n'allais quand même pas laissé traîner mes déjections partout. Ou dans le bol plutôt. Enfin, mon absence avait été de courte durée et ce n'était pas comme si j'avais été impoli. Sayome l'avait dit elle-même: «Faites comme chez vous.» Quant à moi, ça inclut de pouvoir aller aux toilettes que de faire comme chez moi. Sinon, elle aurait ajouté: «N'utilisez pas les toilettes et retenez-vous si vous avez envie.» Enfin, ça n'aurait pas fait très chaleureux, mais bon. Ç'aurait pu se produire pour je ne sais trop quelle raison. On ne sait jamais ce que les gens peuvent cacher dans leurs toilettes. Je ne suis pas sûr de vouloir le savoir non plus, parce que pour cacher quelque chose dans les toilettes, il faut que ça soit vraiment, mais vraiment louche...


- Sympah ton appart Sayo.


Bah quoi, il se disait rien, fallait bien trouver un moyen de commencer la conversation ou je ne sais pas trop quoi... Comme elle avait fait l'effort de débarasser le fauteuil pour nous, je m'y dirigeai paisiblement. Normalement, je n'ai pas de problème d'équilibre, alors je marchais sans trop regarder où je mettais les pieds. Grave erreur de ma part. Sayo avait laissé traîné une pelure de banane et en posant mon pieds dessus, je glissai et me retrouvai les quatre fers en l'air, ce qui était peu élégant et très embêtant. Non, mais ça faisait mal de basculer sur le dos aussi violemment. Arf... Je me relevai, à quelques pas du fauteuil et me laissai tomber mollement dessus dans un mouvement parfaitement à la Shiun Nishibi. Il n'y en avait pas deux comme moi, c'est clair. Enfin, pas que ça me dérangeait réellement, c'est plutôt bien d'être uniquement. Contenté d'être enfin assis tranquille, je poussai un soupir d'aise fermai les yeux. Ah, ce que c'était merveilleux que de s'évacher dans un divan et de faire le mort... Pourtant, il y a si peu de gens qui montrent le même enthousiasme que moi lorsque je parle de cette activité. Faut croire que ça ne fait pas partie des priorités des gens, que de se laisser aller comme ça. Tant pis, ils manquaient tous quelque chose d'extraordinaire. Pour ma part, il n'y avait rien de mieux que de m'évacher et de ne penser à rien. D'ailleurs, je ne connais personne qui a une faculté aussi élevée que la mienne de ne penser à rien. Pourtant, c'est si facile. C'est peut-être parce que je suis trop débile pour pouvoir penser à quelque chose. Pourtant, je ne suis pas si ignare que cela non plus. Je n'ai pas poussé mes études plus loin que le collège, mais on avait appris tout de même un tas de trucs là-bas, tous plus inutiles les uns que les autres, mais bon. Qu'est-ce que ça pouvait bien faire hein? Je suis assez intelligent comme ça. Bon, je ne jetai pas de regard noir à Sayome pour l'incident de la banane, ça ne me surprenait pas et je la voyais bien déguster voracement sa banane et jeter la peau par-dessus son épaules avec nonchalance. ah oui, ça faisait bien elle ça. En voyant cette scène dans ma tête, je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire amusé. Enfin, personnellement, je n'aimais pas les bananes, trop de potassium et pas assez de sucre, mais bon. Si ce n'était que ça. Je jetai un coup d'oeil à Kaiden, toujours planté comme un piquet devant la porte ou je ne sais pas trop où, je n'y ai pas vraiment porté attention, qu'est-ce que ça changeait à ce qu'il était toujours debout? Et ça, ça m'énervait. Je n'allais pas laisser les choses comme ça. Bon! Quitte à lui laisser une place sur le divan, j'allais l'emmener jusque là.

- Ça m'énerve de te voir debout comme ça...


Je me relevai et me dirigeai à grandes enjambées jusqu'à Kaiden. En cours de route, je pilai encore sur une banane. Grrrrr! C'était la guerre! Mais je ne m'avouerai pas vaincu! Ce coup-là, par chance, je tombai pas par terre, je m'étais raccroché à une lampe. Elle était assez solide pour soutenir mon poids d'ailleurs. Enfin bon, le principal, c'était que je n'allais pas écoper d'un deuxième bleu. Ce qui me contentait vivement. Enfin, pour 2 bananes, je ne pouvais pas en vouloir à Sayome et si ça se trouvait, c'était juste la même que je n'avais pas vu. J'arrivai jusqu'à Kaiden et l'attrapai par le bras, histoire le tirer jusqu'au fauteuil, pour qu'il s'y installe. En chemin, comble de malheureux, une autre peau de banane se glissa sournoisement sous mon pied. Agrh! C'est qu'elles en avaient contre moi ces stupides bananes! En plus, ce coup-ci, je glissai, tombant face contre terre et attirant Kaiden dans ma chute.

- Rah... Sayo, ça me dérange pas que ton tapis soit en peau de banane, mais tu pourrais prévenir tes invités...


Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }   Janvier 29th 2011, 11:58 am

Kaiden n'avait rien à dire pour une fois. Il ne voulait pas rompre ce silence nocturne plutôt agréable. Contrairement à tout ce que les gens pensaient de lui, il lui arrivait des fois d'être angoissé. En effet, même un fils d'un demi-dieu pouvait être effrayé. Par quoi demandons-nous. Il ne savait pas lui-même. Le jeune homme aux cheveux blonds n'aimait pas du tout le plan de son père. Quelque chose clochait. Ces lieux, ces environnements et ces cadavres lui disaient quelque chose, comme s'il avait déjà vécu dans un de ses cauchemars. Le jeune homme remarqua quelques regards de la part de Sayome, ne sachant pas quoi lui répondre. Kaiden ne voulait la mettre mal à l'aise, mais c'était un sujet à discuter et plus profondément à aborder attentivement. Pour quoi le maître a réuni autant d'assassins d'un niveau effrayant ici? Déjà trois personnages se présentaient ici, mais il y aura encore d'autres qui arriveront dans quelques jours, voire quelques heures. Tout en gardant ses mains dans la poche de sa veste, il laissa le silence régner encore une autre fois sur cette atmosphère tendue et troublante. Il suivit le jeune fille devant lui. Il n'avait aucun regret de venir ici, mais sa vie était peut-être en danger. Le jeune homme connaissait parfaitement la puissance incroyable de la jeune Sayome, par contre une inquiétude déséquilibrée l'envahissait désespérément. Sa bouche n'osait pas prononcer un seul mot. Les trois personnes entrèrent dans l'appartement plutôt minuscule. Le demi-Dieu ne pouvait s'empêcher de laisser un petit sourire s'échapper de ses lèvres. Il se demandait comment tous les assassins vont pouvoir s'entasser dans ce bâtiment. Effectivement, l'homme prévit une nouvelle solution: Une nouvelle maison, un quartier général. En parlant de d'autre chose, Shiun trouvait l'appartement particulièrement sympathique. D'ailleurs, il était directement sur le point. Comme il l'avait mentionné, l'appartement était peut-être petit et dans un état plutôt désagréable, le bâtiment donnait un sentiment de confort et c'était ce que Kaiden cherchait. Les goûts de sa partenaire ressemblait terriblement à la sienne. Il en fut ravi. Le jeune assassin déclara à son tour:

Effectivement, l'appartement donne un sentiment de bien-être. Tu as du goût Sayo-chan :P, Par contre j'aurais choisi quelque chose plus, comment dire? Vaste.

Terminait-il avec son accent narcissique. C'était sa petite touche dans ses affirmations. Quand il y a un accent narcissique, on pouvait toute suite reconnaître la personnalité de Kaiden. Sayome avait énormément d'expérience là-dedans.

- Ça m'énerve de te voir debout comme ça...

Une voix plutôt intéressante fracassa le silence une autre fois. Shiun était un drôle de personnage, mais Kaiden l'aimait bien malgré qu'il n'avait jamais discuté plus que deux minutes avec lui. Par ailleurs, des petits sourires se dessinaient sur les lèvres du jeune maître. Apparemment, Shiun avait beaucoup de difficulté à se déplacer dans la pièce, histoire avec les bananes se fut tout une spectacle. Voilà la raison pour quoi Kaiden restait près d'un coin sans bouger. Il ne voulait pas tomber honteusement comme Shiun. Cependant, le jeune homme se dirigea lentement vers Kaiden. Son coeur battait soudainement plus fort et plus vite. Qu'est-ce que Shiun pensait de faire? Plusieurs suggestions couraient dans sa tête comme des poules sans tête. L'être bizarre prit soudainement le bras de notre héro et le traina vers le divan.

'' Ah je vois'' Pensa-t-il

Par contre, ce fut tout un échec, car Shiun pila encore une autre fois sur une banane, encore une autre fois. Mais cette fois, il traina Kaiden dans sa chute. En étant déséquilibré par l'action soudaine, il prit rapidement Shiun avec son autre main qui était en liberté, une chance. Ensuite, à l'aide son pied, il se mit dans une position solide pour ne pas poursuivre la chute. Malheureusement, la tentative fut une erreur totalement. Le jeune garçon semblait tirer Kaiden vers lui et les deux tombèrent.
'' Quel vilain garçon!'' Pensa-t-il encore une autre fois, mais sur une position plutôt amusée.

Shiun exprima alors son point de vu pas mal juste sur le tapis de bananes. Sur un ton de blague, Kaiden continua la déclaration

- Je sais que les bananes sont bonnes pour la santé Sayome, mais à ce que je lâche, je me rappelais pas que t'aies des singes chez toi.

Elle souriait en effet, semblant amusée par le fait que ses deux compagnons venaient de tomber par sa faute. C'était son regard amusé et son sourire charmant qui séduisait le jeune homme aux cheveux blonds. Il aurait tellement voulu passé du temps seul avec elle, mais il était en mission.
Revenir en haut Aller en bas
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 26
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }   Février 15th 2011, 2:50 pm

Il fallait dire que tous sa semblait un peu bizarre pour la jolie demoiselle. Il fallait la comprendre, même si cela ne faisait pas super longtemps qu'elle était là. Celle-ci s'était déjà fait a l'idée qu'elle était seule. De plus elle ne s'en plaignait pas réellement... Elle avait sa routine, faisait se qui la chante. Elle pouvait même crier a n'importe qu'elle heure dans son appartement si elle le voulait. En plus, même si l'appartement de celle-ci était petit celle-ci avait assez de place pour s'entrainer. Bien sur seule la place se voyait déjà grandir tant disque qu'avec deux autres personne a l'intérieur c'était une tout autres histoire. Même que lors de ses entrainement elle se servait des meuble ou objets dans ce lieux comme obstacle. Sa lui permettait non seulement de ne pas avoir a tasser tout et a replacer, mais aussi a rendre la tache un peu plus difficile. Sa travaillait non seulement sa vigilance et sa rapidité d'esprit et d'exécution. Tout pour dire qu'il en fallait pas beaucoup a celle-ci pour être bien chez soit. Que le strique minimum. Elle se doutait bien entendu que l'arrivée de ses compagnons allaient changer un peu les chose. Premièrement, il allait devoir prendre une maison et non un appartement part si il est énormément vaste. Encore la si il allait être trois, Sayome aimait sans doute posséder son espace a elle. Pour s'entrainer en paix et aussi puisqu'elle serait avec eux hommes avoir quelque peu son intimité. Elle était quand même une femme, même si avec son comportement les gens pouvait l'oublier. Alors louer une maison serait sans doute la meilleur solution. De plus si d'autre frère d'arme arriverait il n'arriverait pas le même problème que se soir. Les deux se contenterais du divans? Peut-être que par gentillesse Sayome offrirais son lits a l'un deux, puisqu'il était plutôt rare qu'elle trouvait le sommeille. Disons que son lit lui servait plus de décoration que d'autre chose. Je ne dit pas qu'elle ne l'utilisait jamais, mais pas sur un base quotidienne comme normalement les gens font. Trouvait-elle que c'était un perte de temps, peut-être, mais bien entendu se n'était pas la seule raison. Depuis toute petite chacun de ses rêve, pour une raison obscure ses rêve ne lui appartienne pas. Elle vivait dans une vie qu'elle n'avait jamais connu ou vécus. Elle n'était pas elle. Ce n'était pas comme si s'était qu'une rêve anodin... Non ses rêve se suivait, comme si elle voyait réellement une histoire se passer sous les yeux. C'est fameux rêve la déstabilisait et la déboussolait. Pas qu'elle en avait peur, mais cela ne l'empêchait pas détester cela. Car chacun créait en elle une énorme angoisse... Tout pour dire qu'il n'y avait rien d'agréable a dormir dans son cas. Surtout depuis son arriver ici, a Tokyo. On aurait dit que ses rêve devenait encore plus dure a supporter. Elle préférait donc habituellement s'entrainer la nuit ou encore aller chasser. Peut-être devrait-elle trouver autre chose moins bruyant a faire puisque maintenant elle n'était plus seule... Oui son rythme de vie n'avait rien de saint et elle se doutait que même si elle tenterais de le cacher a ses amis, il finirait par le voir un jours ou l'autre. De plus, Kaiden ne serais pas du genre a garder sa mort et s'inquièterait sur son état de santés. Surtout qu'étant humaine l'endurance entre les youkai était légèrement différente. Pour ne pas dire totalement. Quoi qu'en fait avec Sayome cela avait toujours été un mystère. Vue sa puissance dure a croire qu'elle était qu'une humaine...

Suivant leurs arriver chez elle, celle-ci leurs avait demander de faire comme chez eux, normalement s'était comme sa avec la famille. On pouvait presque dire qu'eux faisait partit de sa famille. Sayome n'ayant jamais eu cela, a part chez les hitobito, ses frère d'arme était comme ses frère et sœur. Eizou, lui, la question ne se posait même pas puisqu'il était son père adoptif. Elle n'allait quand même pas leurs dire: « Entrer, mais ne toucher a rien et éviter de vous assoir... vous pourriez salir mais divan! ». Peu chaleureux vous ne trouver pas? Enfin bref, celle-ci tentait aussitôt entrer de libérer un peu l'espace. N'attendant pas de visite et amenant jamais d'invité ici, celle-ci était un peu plus tenter de se laisser trainer. On pouvait facilement voir qu'elle préparait un plan, puisqu'il avait plein de papier, journal et de plan architecturale un peu partout dans la pièce. En s'agitant un peu partout celle-ci essayait de ramasser tous sa en coup de vent. Lorsqu'elle finit enfin de rapatrier toute les feuille disperser celle-ci disparue dans sa chambre un instant pour aller les déposer au sol. Vue qu'il venait d'arriver elle n'avait pas envie de lui casser les noix avec tout cela peut-être un peu plus tard... mais pas dès le début. Bien entendu elle s'attendait peut-être a des question, mais si cela en venait au sujet, peut-être mais ce n'était pas elle qui allait amener le sujet. De toute manière elle n'était pas si presser que sa. Lorsqu'elle revint a la salle commune, elle vit Shiun sortit des toilettes, qui peu de temps après commenta l'appartement en disant qu'il était sympathique. Ce commentaire l'étonna un peu, puisqu'elle se doutait que sa petit grandeur ressortirait en premier dans leurs dire et justement peut de temps après Kaiden ajouta son opinion. Mais se qui était le plus étonnant de sa part n'était pas son commentaire et sa remarque sur la grandeur du logement, bien sur elle si attendait, mais qu'il n'est pas prononcer un mot durant la route jusqu'à ce moment précis. Même Shiun était plus bavard que lui... Plutôt étrange s'était-il échanger leurs rôle? Non mais sérieusement, sans lui faire savoir celle-ci se doutait que quelque chose n'allait pas, mais elle savait aussi que cela ne servait a rien de lui demander ouvertement devant leurs ami a la chevelure argenter, car par orgueil il détournerais la question ou la tournerais au ridicule. Alors pourquoi perdre sa salive? Elle allait peut-être pouvoir lui poser la question si cette situation ou se silence revenait, mais pour l'instant ce n'était pas bien important. Elle se prépara alors a répondre suite a quelque seconde de silence suivant ses songe et Shiun reprit la parole en exprimant son agacement de voir le demi-dieux en piquait devant la porte. Autre chose qui ne ressemblait pas a Kaiden qui lui ne se gênait pas d'être chez sois un peu partout... Décidément il y avait vraiment quelque chose qui le tracassait. Peut-être devait-elle trouver un meilleur manière de les accueillirent? Après tout même si il s'offrait une petite soirée relaxe sans parler du travail rien leurs empêchait de commencer tout sa demain. Sur cette penser elle qui ne suivait pas vraiment les deux garçon du regard, étant prise dans ses penser, fut simplement alerter lorsque les deux s'écroula au sol. Celle-ci qui ne s'attendait pas a cela se mit a rire aussitôt. Après tout il y avait quelque chose a rire, les deux était empiler l'un sur leurs d'une manière plustot ridicule. Sans attendre les deux émient un commentaire sur la peau de banane qui leurs avait fait glisser. C'est seulement après qu'elle répondit sans attendre:

« Si sa peu être aussi drôle la prochaine fois rappeler moi d'en mettre d'autre... hahaha! »

Dit-elle d'un ton rieur. Bien sure elle disait cela en étant pas du tout sérieuse.

Elle s'approcha des deux et leurs offre sa main a chacun deux pour les aider a se relever. Une fois chose faire celle-ci ramassa la ou les peau de banane et les lança directement dans la poubelle et était a l'autre boute de la pièce. C'est ensuite qu'elle repartit en direction de la table, mais en s'arrêtant dans la cuisine. Elle n'était disons le pas habituer d'avoir de la visite et n'était pas une très bonne hôte, mais après tout ceux-ci devait s'en ficher. Elle se retourna ensuite vers eux et dans le même mouvement leurs demanda:

« Vous avez faim peut-être? »

D
emanda t-elle, pour ensuite se retourner vers une armoire plutot haute. C'est a la pointe des pied qu'elle réussit a se rendre a la poigner et qu'elle réussit a l'ouvir. A l'intérieur il y a quelque bouteille., mais d'où les deux était placer il ne pouvait pas réellement distinguer s'était quel genre de bouteille. Sayome, avait acheter cela pour ses travailleurs criminelle a contrat. Lorsqu'il venait a l'appartement il discutait et planifiait leurs interventions devant un verre. S'était un manière comme une autre de fonctionner, mais cette manière plaisait beaucoup ses hommes. Pourquoi pas fêter un début de collaboration pour casser la glace en beauté?! Elle ateint l'une des deux et qui était déjà entamé et avec celle-ci elle se retourna vers eux.:

« ... ou à boire ?»

Proposa t-elle avec un petit sourire.

La bouteille était de forme banal et le liquide a l'intérieur était du teint brunâtre. Ce n'était pas du Saké... En fait, Sayome n'adorait pas cette alcool traditionnelle du Japon. Elle avait des gout légèrement plus exotique. Tout en s'approchant de la table avec celle-ci la jeune femme déposa la bouteille sur la table et retourne vers la cuisine aller chercher trois verres sans même attendre de réponse et les ramena a la table.




Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiun Nishibi
| Mr. le borgne silencieux || Mr. le borgne silencieux |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : Quelque part dans l'ombre...
Amour : Ah... euh... hum...
Arme : Aucune en particulier
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }   Février 20th 2011, 6:24 pm

Bon, je trouve que j'avais fait pas mal d'efforts pour l'ambiance, la fiesta pouvait continuer sans moi. J'allais me trouver une bonne petite place sur le fauteuil et je me relaxerais tranquillement en fixant le vide. Enfin bon, sûrement que s'ils me parlaient, je leur répondrais en hochant la tête, mais rien de plus. D'ailleurs, à avoir parlé autant, mes cordes vocales devaient être tout à fait mortes. Enfin, c'était un peu curieux comme situation. Moi qui parlait plus que Kaiden. Il devait être malade celui-là ou quelque chose du genre. Encore, peut-être espérait-il pouvoir rester seul avec Sayo... Il n'y a rien que je déteste plus que d'être pris entre deux parties d'un... couple? Non, je ne dirais pas qu'ils formaient un couple, Sayo se partageait bien entre ses multiples prétendants, ne semblant pas tellement s'en rendre. En fait, je devais plutôt le gêner dans ses plans de séduction. Ou quelque chose comme ça. Bon, tout ça ne restait que des suppositions. Ce qui était dommage, c'était que Kaiden n'était pas Akuma. Bon Dieu que je me serais amusée si ça avait été lui! Ce crétin... J'adorais me payer sa tête et l'embêter au plus possible. Naturellement, la vie ne fait jamais les choses exactement comme on veut qu'elles soient. Néanmoins, ce n'était pas trop mon genre de me plaindre pour des trucs du genre, ça ne m'apportait pas grand chose. La vie était ce qu'elle était, pas la peine d'en faire tout un plat. Absorbé comme je l'étais par mon silence, je n'entendis pas vraiment la plaisanterie de Kaiden, ce qui fit que je ne pus pas en rire gaiement comme Sayo. Bah... Pas grave. De toute façon, je ne riais presque jamais. Ce n'était pas trop mon style. Enfin, la prochaine, il me faudrait regarder où je poserais les pieds. Je ne comptais pas finir ma misérable vie à cause d'une bête de banane. Surtout si c'était prévu qu'elle soit là. Je ne rappellerais sûrement pas à Sayo de remplacer sa moquette une fois qu'elle serait décomposée. Je déteste devoir me concentrer pour faire quelque chose d'aussi bête que marcher. Vraiment, c'est du gaspillage d'énergie mentale. C'est ce que je déteste le plus utiliser. Très franchement, c'est vraiment chiant à faire.

Je glissai un bonbon au beurre entre mes lèvres, parce que justement, c'était vraiment trop délicieux. Vous savez ce qui est bien avec les bonbons au beurre, c'est que c'est sucré et salé en même temps. J'adore ce contraste. Pour certain, ça fait ressortir trop le goût du salé, mais moi, je trouve que ça fait ressortir encore plus le goût du sucré et tout ce qui goûte le sucre est bon. Pas convaincu? Bah, c'est pas à moi de le faire. De toute façon, il y a plein de gens pour se poser des questions à propos de mes habitudes alimentaires. Par exemple, chaque fois que je vais au WacDonald, les gens me regarde étrangement lorsque je trempe mes frites dans un milkshake. Voulez-vous bien me dire ce qu'il y a d'étrange là-dedans? C'est succulent, je vous jure! C'est la même chose pour les morceaux de fromage dans la fondue à chocolat. La pizza aux pommes c'est pas mal aussi. C'est dommage, parce que personne ne me confie la cuisine. Pourtant, j'ai plein de recettes inédites à partager! J'aurais très bien pu avoir ma propre émission télé à ce sujet, Cuistot Shiun! Mais bon... Ça demandais un petit peu trop d'effort pour que je puisse m'y intéresser sérieusement. Moi? Travailler? Même pas en rêve. De toute façon, je n'avais pas le loisir d'occupé un emploi fixe avec mes missions et autres activités en lien avec mon groupe d'appartenance. Quoique c'était bien eux qui m'empêchait de pratiquer mon art culinaire.

D'ailleurs, parlant de bouffe, Sayo nous proposa à manger. Personnellement, je n'avais pas vraiment faim, sauf peut-être pour une énorme part de gâteau, mais je supposais, connaissant bien mon amie, qu'elle n'avait sûrement pas de pâtisseries à nous offrir. Tout de même! C'était une fille, alors évidemment, elle surveillait sa ligne et puis bon... Je l'imagine plus une BANANE à la main qu'une assiette en porcelaine remplies de viennoiseries. D'ailleurs, l'état de son plancher le prouvait bien. Et comme je crois l'avoir déjà, faites-moi signe si je radote, je ne suis pas trop fanatique des bananes et de leur potassium. Il me faudrait vite me trouver un appartement où vivre tranquillement... Autrement, je finirais pas devenir très irritable, en carence de bons gâteaux. Ça ne serait pas beau à voir et tout le monde me trouverait haïssable. Vraiment, c'était à éviter. Ce n'est jamais bon de se mettre à dos nos amis. Surtout quand vous partez régulièrement en mission d'extermination avec eux...

Sayome revint parmi nous avec une bouteille de boisson. Avec de l'alcool dedans, je veux dire. Je ne bois jamais. Le mélange alcool et sucre, j'aime pas trop. Puis bon, mon métabolisme n'aime pas trop l'effet de l'alcool. Je deviens vraiment trop vite ivre et ce n'est pas beau à voir. D'ailleurs, quand je suis saoul, je ne me rappelle pas de ce que je fais et les gens disent que j'agis vraiment bizarrement. Enfin, plus bizarrement que d'habitude. Pourtant, ils ne veulent jamais me dire ce que je fais dans ces moments-là. Du coup, je me sens assez curieux... Toutefois, je ne pose pas vraiment la question parce que c'est trop d'efforts à demander pour rien de vraiment d'intéressant. Au final, ça ne me servirait à rien de le savoir parce qu'il est très rare que je bois. Il faut user de persuasion pour me convaincre à boire de ce truc. Comme si j'étais vraiment difficile à convaincre en fait. En général, je n'opposai pas beaucoup de résistance: beaucoup trop d'efforts encore une fois. Vraiment, je ne devrais pas être aussi paresseux, mais bon... Au moins, peu de gens pensent à essayer de me contraindre à faire quelque chose.


-Je vais passer mon tour, laissai-je tomber.

Dommage qu'elle m'ait emmené un verre... Elle avait dépenser de l'énergie pour rien. Bof... Comme je la connaissais, ça ne lui dérangeait sûrement pas vraiment. Elle n'était pas du genre à tellement compter ce genre de truc. Enfin, si c'était le cas, je ne l'avais jamais réellement remarqué. Maintenant que j'étais de retour sur pied et que tous les risques de glisser sur une peau de banane, mon nouvel ennemi, je me dirigeai vers le divan et m'y laissai tomber. Du genre: j m'écrase pour ne plus bouger jusqu'à ce que j'en aie marre. Et il fallait beaucoup de temps pour que ce genre d'exercice commence à m'ennuyer. Après que je m'y sois assis, il restait tout juste assez de place pour une autre personne.


Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée improvisée { Shiun & Kaiden }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Monde moderne :: Tokyo :: Appartement de Sayome Hitashi-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit