Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la famille... Je voudrais le fils et la mère ! (PV Mat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Dans la famille... Je voudrais le fils et la mère ! (PV Mat)   Novembre 13th 2010, 6:00 am

Des jours, des mois, des semaines entières. Voilà depuis combien de temps Hoshiko n'avait pas remis les pieds ici dans le monde féodale. Il fallait dire aussi que celle-ci n'avait pas vraiment le temps, il s'était passé beaucoup de choses depuis qu'elle était repartie. Voilà qu'il n'y a pas si longtemps, une étrange petite fille est venue frapper à la porte de sa maison pour lui annoncer qu'elle était grand-mère. Hum Hoshiko, grand-mère mais de duquel de ses trois enfants ? Je suis désolée, mais j'ai promis à la petite de ne rien dire. Juste que pour une fois la vie était bien faite peut-être que les choses finissaient enfin par s'arranger ? Qui sait... La petite enfant était perdue et recherchait ses parents. Beaucoup trop petite pour la laisser gambader dans les rues de Tokyo, la femme d'un certain âge, avait refusé catégoriquement de la laisser partir seule. A partir de maintenant la petite Sakura vivrait avec elle, jusqu'à ce que celle-ci retrouve au moins un de ses parents. Hoshiko était de toute façon l'une des mieux placées pour savoir ce que l'on ressent lorsqu'on a perdu un membre cher de sa famille. A présent qu'elle avait enfin réussit à se débarrasser de Kyo en l'envoyant je ne sais trop où rechercher sa petite sœur, et surtout en lui faisant croire que elle, sa mère était morte, il n'y avait plus aucun danger pour personne. C'était bien ça qu'elle redoutait le plus que Kyo fasse du mal à son petit frère ou sa petite sœur, c'est bien pour ça qu'elle avait dût mettre à l'abri son fils le mettre en sécurité dans une famille autre que la sienne, sa fille ayant disparue, elle ne voulait plus perdre un autre membre de sa famille, même si elle devrais vivre loin de lui à partir du moment où elle trouverait cette famille d' accueille. Bref 24 ans plus tard, il n'y avait plus personne qui menacerait de faire le moindre mal à un enfant dans le foyer d'Hoshiko. De toute façon, celle-ci ne faisait jamais entrer personne chez elle qu'elle ne connaissait pas, même le facteur, ou je ne sais quel livreur n'as pas le droit d'entrer, s'ils ont quelque chose à lui donner, le pas de la porte est là pour ça. De toute façon maintenant il fallait qu'elle prenne soin de Sakura et qu'elle la protège, jamais elle ne laisserais quelqu'un s'approcher ou lui faire du mal, toute personne que elle ne connait pas n'aurait pas le droit de s'approcher de la petite, même si celle-ci la connait, il faudrait des arguments en béton pour qu'elle laisse faire. Si quelqu'un oserait un jour s'approcher, ou toucherait ne serait-ce qu'un seul cheveu de sa petite fille, cette personne mourrait sur le champs. Se débarrasser du corps ensuite ce ne serait pas un problème. Mais la question n'était pas là, aujourd'hui il fallait qu'Hoshiko aide quelqu'un, aujourd'hui elle pouvait prendre soin d'un membre de sa famille. La vie lui offrait peut-être une seconde chance ? Après tout elle le méritait bien non ? Tout ses malheurs passés elle ne les avaient pas mérités, même si son karma était l'ancienne vie d'une incarnation de Naraku, elle ne comprenait pas pourquoi elle devait avoir le droit à un tel acharnement sur sa vie, du moins, sa vie ce n'était pas la sienne la plus importante, c'était la vie de ses enfants, ceux-ci n'avaient rien fait, ils ne méritaient pas ce destin des plus douteux. Ce n'étaient que des bébés il n'avaient en aucun cas mérité cela !!!

Maintenant la seule chose que celle-ci pouvait faire, c'était de plus ou moins se racheter avec la petite, peut-être qu'elle n'avais pas été une bonne mère, peut-être qu'elle aurait pût prendre d'autres choix, d'autres décisions, mais le passé est le passé, le mal est fait. On ne peux pas retourner en arrière, même si apparemment certaines personnes le peuvent. Qu'est-ce que cela changerait même si c'était possible ? Qui dit que les choses n'auraient pas été pire ? Rien... La seule et unique chose qu'elle pouvait faire c'était de surveiller au loin ses enfants, en tout cas son fils. Il faut dire qu'avec Midoriko les choses sont assez spéciales. Celle-ci est tout le temps dans le monde féodale, elle mène sa vie comme bon lui semble, ou en tout cas elle essayes...En plus disons que celle-ci n'était pas très bavarde enfin sauf au début où elle a piqué une crise de nerf, mais en même temps pouvait-elle vraiment en vouloir à sa fille ? Non, c'était bien normal après tout ce temps. Disons que les deux ou trois autres fois où elles se sont revues, sa fille ne parlait pas beaucoup, il est vrai qu'il leur faudra du temps à toutes les deux pour apprendre à se connaitre. Dix-huit ans sans se voir, dix huit ans à croire ou imaginer que votre fille est peut-être morte, ou que vous ne la reverrez plus, il va de soit que c'est compliqué, mais le pire c'est lorsque vous n'avez pas le choix de faire la même chose avec un deuxième enfant... La vie est si cruelle si injuste parfois que vous vous demander ce que vous avez bien pût faire pour que vos enfants payent pour des choses qu'ils n'ont rien fait. Est-ce que c'était ça finalement ? Est-ce que c'est à cause des choses qu'elle avait fait dans son ancienne vie qu'elle devait le payer maintenant ? Pourquoi ses enfants ? Pourquoi est-ce que la vie ne pouvait pas juste s'acharner sur elle, et elle uniquement, pourquoi ses enfants doivent aussi en subir les conséquences ? Cette question, bien sûr elle n'en sera jamais la réponse. C'est peut-être juste la vie et on y peux rien après tout. Mais bien évidement ce n'était pas du tout ce que ressentait Hoshiko, pour elle ce qu'elle avait dût faire, elle culpabilisait énormément, honnêtement qui ne serait pas ainsi ? C'est normal de culpabiliser, quelque part ça prouve qu'on a un cœur non... De toute façon pour ce qui est d'avoir un cœur, Hoshiko en avait un, elle en avait même trop, regardez ce qu'elle avait fait pour sauver son village, ce qu'elle a dût faire pour sauver tout ces gens, fallait être complètement suicidaire pour agir ainsi, peut-être que pour elle c'était juste une sorte de travail qu'elle devait faire étant la fille du chef du village. Le seul problème, c'est qu'en remerciement, qui a essayer de la sauver ? Qui a essayer de la retirer des griffes de ce monstre ? Personne pas même son père, sa mère c'était quoi son plus grand regret ? Que sa fille soit belle. Si elle était moche le démon ne l'aurait pas prit, charmant n'est-ce pas ? Bref avec le temps la jeune femme à cette époque se terra de plus en plus dans le silence, elle devenait froide, et le peu de phrase qu'elle prononçait était des phrases très courtes : la plupart du temps si vous aviez le droit à "un oui" ou "un non" c'était déjà beaucoup. Et même maintenant, avec le temps ça ne s'est pas vraiment arrangé, sauf que depuis l'arrivée de Sakura celle-ci faisait tout de même beaucoup d'efforts, disons que la petite n'avait pas besoin de quelqu'un de froid et distant en plus d'être loin des ses parents. En plus de cela, avec celle-ci c'était un peu plus simple puisqu'elle ramenait un peu plus de joie dans la maison, ce n'était pas tout les jours qu'on pouvait entendre quelqu'un rire chez elle, en fait je dirait même qu'avant l'arrivée de la gamine ce n'était jamais arrivé.

Pour faire simple ce n'était pas évident du tout surtout lorsque vous devez constamment surveiller un de vos enfants, et pas n'importe qui puisque c'est celui que vous n'aimez pas. Oui je sais que c'est horrible à dire et surtout d'entendre cela sortir de la bouche d'une mère, mais que voulez vous ? Il n'y avait pas un jour où elle ne voyait pas la tête de son agresseur, Kyo était le portrait craché de son père. Ce n'était pas son enfant qu'elle voyait chaque matin lorsqu'il se levait, non c'était le monstre qui l'avait violé qu'elle voyait. Pourriez-vous vivre ainsi comme si de rien n'était chaque jour que dieu fait ? Et bien pas Hoshiko. Elle n'arrivait pas à passer outre cela, chaque jour, elle voyait le monstre qui l'avait tant fait souffrir, l'homme qui a tué sous ses yeux celui qu'elle aimait, l'homme qui l'a poursuivit dans la forêt, l'homme qui lui a fait perdre sa fille, l'homme qui lui a fait abandonné son fils. Et ainsi nous voici donc 18 ans plus tard, son côté froid et même glaciale lui avait même permis de travailler pour le Barreau de Tokyo, oui elle est devenue Avocate, ses clients ou les personnes qu'elle trainait en justice était par cela déstabilisés, disons que ce côté d'elle n'était pas le première chose que l'on constatait chez cette femme, c'était son physique certes, mais aussi ce visage triste qu'elle portait, les gens qui la regardaient avaient pitié d'elle et se laissaient ainsi distraire par cela, et tous, même les juges oubliaient qu'elle redoutable avocate cette femme est. Comme je vous l'ait déjà dit une fois, Hoshiko n'est pas du genre a choisir les clients qu'elle veux défendre ou non, si elle veut enfoncer quelqu'un qu'elle est censé défendre, elle le fera c'était un jeu d'enfant pour elle : une illusion dans la tête des juges, et jurés par-ci par-là et le tour était joué. Condamné a des sanctions lourdes. Disons qu'elle était une avocate commise d'office en quelque sorte, à la différence près c'est qu'elle ne s'occupait pas juste des dossiers des criminels, mais aussi des gens bien, le peu qu'il y en avait. Bien évidement lorsque dans ces dossiers il y avait des enfants c'était différent elle n'avait aucune pitié, je parle bien sûr des enfants de criminels, ces enfants perpétuellement en dangers à cause des conneries de leurs parents. Un jour ou l'autre il pourrait arriver un drame à ces enfants à cause d'une quelconque bourde de leurs parents... Depuis plusieurs années celle-ci était même sur un dossier difficile, un dossier qui ne manquait pas grand chose, il manquait quelques preuves pour condamner ce couple d'esprit tordus. La jeune femme était même en étroite collaboration avec la police, je précise que ce n'était pas du tout son mode de fonctionnement, certes la police et les avocats sont toujours en collaboration puisque ce sont eux qui enquêtent et qui apporte les preuves aux avocats et ceux-ci n'ont plus qu'a consolider leur dossier pour faire condamner ou non les personnes incriminés. Mais jusqu'ici ce n'était pas ainsi qu'agissait Hoshiko, non elle avait ses propres méthodes pour arriver à ses fins, cependant là c'était différent il y avait la vie de plusieurs enfants qui risquaient d'être menacées si elle faisait la moindre erreur, à vrai dire il y avait la vie de deux enfants... La fille de ce couple de fou, et le fils d'une policière et d'un juge, raison de plus d'ailleurs pour ne pas faire le moindre écart de conduite, disons que ceux-ci se sentaient surement surveillés par la police ou je ne sais pas trop... Hoshiko surveillait ses fou de très loin et voyaient comment ceux-ci se comportaient la plupart du temps avec cette petite... Si elle avait imaginé ne serait-ce qu'une seconde qu'il s'agissait de sa propre fille, vous imaginez bien qu'elle aurait agit différemment... Le pire c'est que les deux gamins des deux familles semblaient plutôt bien s'entendre à l'époque, ce qui devait être très frustrant pour ces criminels, mais savaient-ils qu'ils s'agissait de l'enfant des personnes qui enquêtaient sur eux ? Je ne pense pas du moins peut-être pas à cette époque mais plus tard. De toute façon celle-ci surveillait les moindre faits et geste de ce couple de malades mentaux, mais inexplicablement elle avait aussi toujours un œil sur les deux enfants, au cas où ceux-ci tenteraient quoique ce soit. Cependant c'était très compliqué puisque son but premier était qu'elle devait trouver des preuves pour se débarrasser une fois pour toute de ces deux là. Mais c'était pas si évident que cela, ils finissaient toujours par lui échapper à son attention par je ne sais trop quel moyen, peut-être lorsque celle-ci jetait un œil sur les deux gamins ? Possible, de toute façon lorsque ces deux nigauds partaient à l'étranger, il n'était pas question pour Hoshiko de les suivre là bas si loin. Peut-être que si elle n'avait pas eut d'enfants elle-même elle l'aurait probablement fait, mais ce n'était pas le cas, Hoshiko devait aussi garder un œil sur son propre enfant, c'était bien la seule chose qu'elle pouvait faire pour lui non ? Même si elle ne pouvait pas l'éduquer elle-même, ce n'était pas une raison pour qu'elle le retire entièrement de sa vie. De toute façon même si quelqu'un lui aurait demandé, de ne pas se mêler de sa vie la réponse aurait été hors de question Niet NADA Rien !! Personne ne pourrait lui interdire de veiller au loin sur son fils, si cela aurait été le cas, elle aurait réglé rapidement le problèmes quitte a avoir elle-même des ennuis ce n'était pas un soucis. Sauf qu'elle devait le faire de façon discrète, il ne fallait en aucun cas éveiller le moindre soupçon auprès de la famille d' accueille du petit, qui sait ce qu'ils auraient étés capable de faire sinon ? Déménager au loin pour qu'elle ne puisse plus le voir ? Qui sait, elle ne savait pas tellement de chose sur cette famille, mise à part deux trois chose du genre que c'était une famille célèbre dans Tokyo, et deux autres choses, mais la plupart du temps cela venait de la presse, et Hoshiko n'était pas du genre à s'attarder sur ces choses. Les vrais faits sont bien mieux que ce qu'on peut lire dans n'importe quel magasine mondain... Quoiqu'il en soit vue de l'extérieur celui-ci n'avait pas l'air malheureux mais après on ne sait jamais ce qui se passe derrière une porte. Tout ça pour dire que ce n'était jamais facile de jongler avec ces dossiers, son fils, son fils ainé et tout le reste.

Quoiqu'il en soit aujourd'hui les choses étaient un peu moins compliquées, Hoshiko avait retrouvée sa fille, s'occupait de sa petite fille, il n'y avait que son fils Matsuo qu'elle avait perdue de vue depuis quelque temps. En effet celui-ci semblait être constamment en déplacement, c'était un peu plus complexe pour veiller sur lui. Où est-ce qu'il allait comme ça ? Elle n'en avait pas la moindre idées, il lui arrivait même de ne pas donner signe de vie pendant plusieurs jours, c'était assez étranges, tellement étranges que celle-ci commença à se poser des questions d'ordres surnaturelles, vous voyez genre : monde féodale etc... Disons que s'il était aussi spéciale que sa sœur l'était cela ne l'étonnerais pas vraiment. Quoique trois réincarnation de la même famille était-ce possible ? Qui sait vraiment... Mais était-ce vraiment ça le plus important ? Non pas du tout, du moment qu'il allait bien c'était ça le principal pour celle-ci. Aujourd'hui, qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire ? Sakura était à l'école, alors celle-ci allait pouvoir s'occuper de choses un peu futiles et continuer à trouver quelconques informations sur le père de la fillette, il devait bien être quelque part celui-là non ? Connaissant bien l'individu dans une autre vie, elle savait comment celui-ci fonctionnait à peu près, qu'il n'est pas du genre à se montrer au grand jour devant tout le monde, qui sait où est-ce qu'il était celui-ci. Dire qu'à la base celle-ci n'en avait plus rien à faire de ce type, qu'il pouvait faire ce qu'il voulait elle n'en avait plus rien à faire et qu'elle n'était plus mêlée à la moindre de ses petites histoires, et voilà qu'un jour une petite débarque et tout vos plans son chamboulés, bon on ne va pas lui en vouloir à cette enfant, mais cette jeune femme était loin de se douter avant de la rencontrer que celui-ci ferait plus ou moins partie de sa famille dans un futur éloigné. Pouvons nous vraiment dire que c'est une bonne chose ? Disons qu'elle avait des choses plus importantes à faire que de refaire parties de ces éventuelles magouilles. Elle aussi avait également sa vie de son côté, mais il faut croire que le passé ou le destin, je ne sais pas trop finit toujours pas vous rattraper....

Donc revenons-en à nos moutons... La jeune femme errait par-ci par-là sans trop savoir où se rendre vraiment, elle marcha un long moment sur des terres plus étranges les unes que les autres, des lieux qu'elle n'avait jamais vraiment eut le temps de visiter dans son ancienne vie, en même temps elle n'était pas sûre que ces lieux étaient présent à l'époque, mais peu importe, elle était là et voila... Le temps était plutôt agréable pour une saison comme l'automne il y avait que très peu de vent et il ne faisait pas tellement froid pour cette saison, à moins que ce ne soit elle qui soit plus résistante qui sait...Hoshiko marcha un long moment sans rien trouver de particulier sur sa route, c'était même presque ennuyant, jusqu'à ce qu'elle arrive devant un temple étrange. Qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir à l'intérieur de celui-ci ?

- Bon, quand faut y allez ...

Hoshiko s'avança calmement en direction de celui-ci, elle allait commencer à entrer jusqu'à ce qu'une présence familière la stoppa, qu'est-ce que cela signifiait ?


Revenir en haut Aller en bas
Matsuo Takashi
|Star du cinéma|Hero's leader| |Réincarnation de Miroku|||Star du cinéma|Hero's leader| |Réincarnation de Miroku||
avatar
Masculin
Nombre de messages : 697
Localisation : Dans les territoires défendus
Amour : Secret d'état! xD
Arme : Huryu
Date d'inscription : 28/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
5999/9999  (5999/9999)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 fragment
MessageSujet: Re: Dans la famille... Je voudrais le fils et la mère ! (PV Mat)   Novembre 15th 2010, 10:08 am

C'est invisible et est toujours différent d'individu a l'autre... L'on ne peut pas contester cela, ni même comprendre. Chaque personne qui vie sur terre on une existence totalement différent de moi, toi ou même eux. Personne n'a la même perception de voir la vie et si l'on en croit cette théorie chacun on leurs propre petit monde. C'est justement dans les moment ou la vie te surprend en changeant la routine, qui mêle parfois des monde a d'autre. Chacun on des rituelle quel qu'il soit. Certain son superstitieux. D'autre son ambitieux, certain son capricieux et d'autre son toujours extrêmement grossier avec les gens. Chacun on des objectif de vie et but accomplir différent. Ce qui rend les propos parfois et réaction parfois trop contradictoire. Personne dans le monde peut être aimer de tous, il y a toujours quelqu'un qui te hait en silence sans rien dire tel un parfait hypocrite. Jamais on peut plaire a tous le monde et la raison seule de cela était la différence. Pourquoi y avait-il toujours eu des guerres, dit donc? Pour simple et même raison: la différence. Pourquoi jamais personne n'avait réussi a jamais ne s'en préoccuper? C'était ridicule d'observer les gens parfois. Cela avait toujours bien amuser Matsuo. Étant un jeune homme calme, posée et discret de nature celui-ci aimait bien se retirer pour observer les gens dans certain situation... Les réaction ou tous simplement se qu'il pouvait se dire des fois. Juste dans les rumeur avec tous se mémèrage, ce dernier en avait un quantité massive dans celle-ci a son intention. La star du cinéma s'en foutait il connaissait sa valeur et savait qu'il était simplement fou de jalousie. Après tous celui-ci n'était pas le typique a parler de sa personne a la troisième personne du plurielle. Il n'était pas non plus le genre de personne a aimer de parler de sa personne. Avec le temps il s'était habituer a son statue de sexe symbole de Tokyo. Même si encore être a la tête d'affiche de pratiquement tout les tableau publicitaire de la ville le gênait encore, mais l'habitude commençait a se voir. S'était après tout ses parent a la base qui avait lancer sa carrière d'acteur. Puisque deja plus jeune il brillait parmi les autres son chemin avait toujours suivit la même ligne directrice. Sans innover réellement puisque sa vie serais invivable si il acceptait d'autre type de contrat. Il en avait deja plein les bras de plusieurs tournages de film ou annonce, le mannequinat, l'école et le monde féodale qui constituait maintenant une plus grande importance dans sa vie puisqu'il avait des entrainement rigoureux a compléter. Matsuo était un garçon très humble de sa personne, jamais il n'avait eu la grosse tête. Pour l'instant depuis qu'il a découvert le monde féodale, que ce dernier estimait a 500 ans avant son monde a lui, mais il était possible qu'il se goure complètement... La bas il avait été a quelque reprise le bon samaritain pour certain gens qu'il avait croiser sur sa route. Vous savez des les histoire il y a tout le temps un dans les personnalité typique de Héros le : Bon, beau, charismatique et ayant une grandeur d'âmes. Le jeune homme a toujours été quelqu'un qu'à la base avant de penser a lui il pensait toujours au autre. Ayant toujours eus la vie facile ce dernier offrait souvent son aide de différente manière... Disons plutôt qu'il ne manquait pas d'initiative. Il avait dans sa tête la vision d'un monde. Ce monde presque parfait... Je dit bien presque parce que comme on le sait tout rien n'est complètement pareille. Pour lui sa manière d'agir et sa bonté pourrait aider les autre ou le monde de s'approcher de cette vision de se monde...

Depuis un moment ce dernier ne paraissait peut-être pas dans son assiette. Il était plutôt distant avec tous le monde, n'était plus sur de ses objectif ou ne voyait tous simplement plus son nez tellement il en avait plein les bras. Ok il était LE Matsuo Takashi. Connu a travers le monde de la culture... Mais cela lui enlevait tant de temps, du temps que parfois il aurait peut-être préférer en faire autre chose. C'était laçant... De plus ses contacte avec son père était aussi éviter par le jeune homme. Il savait pertinemment que si il se retrouvait devant lui il allait lui foutre ses quatre vérité en pleine face. Et cela n'était pas une très bonne technique pour se réconcilier. C'était peut-être la seule personne qu'il n'arrivait pas a pardonner les fautes. Ce qu'il faisait été complètement incompréhensible. L'on aurait dit qu'il se servait des gens pour arriver a ses fin. Sans parler du nombre de fois qu'il avait changer de femme. Bon cela semblait perdurer avec l'actrice, la mère de Megumi sa demi-sœur, mais lorsqu'il aura l'occasion de la voir seule a seule n'hésiterait pas de lui dire: «Profite bien au maximum de se que mon père peut te donner, car avec lui en générale le compte de fée se termine vite. » Mais en fait se trompait-il au sujet de son père ? Se que les autres lui avait lancer par la suite sans prendre réellement attention a ses dires ou plutôt sa prédiction... Les pauvres ne l'avait pas écouter... Après Matsuo connaissait-il bien son père après ses 18 ans de vie commune... De plus ce moine peu banal ayant partager plusieurs passion avec lui avait durant sa croissance été si proche de son père que maintenant il était capable de prédire ses geste et anticiper ses possible réponse... Les deux était complètement différent de caractère, son père lui était du type extraverti qui aime se faire voir. Ceux qui aime montrer qu'il on réussit en s'achetant tout griffer et des truc dispendieux et surtout diversifier... Il aimait bien montrer sa belle convertible et faire ronronner le moteur un peu devant de jolies femmes. Vous savez se genre de type... Rien a voir avec Matsuo d'un mentalité plus profonde. Quoi qu'il en soit Mat ne pouvait pas nier que son père Himura Takashi n'avait pas que des mauvais coter... Il y avait eu un moment ou il impressionnait réellement son fils, mais se temps est révolu maintenant. Oui il lui a transmis la fois et des tradition qui maintenant son pour lui un mode de vie. Sa foie et ses connaissance lui avait même pourvut de don divin. Pour lui son père n'était plus le modèle de se qu'il voulait être. Peut-être qu'avant il était plus naïf, trop jeune pour voir les détail moins agréable de sa vie. Mais il avait fallu qu'il grandisse pour tous comprendre cela et ensuite cheminer tranquillement jusqu'à ou il est rendu maintenant. Le seule bénéfice que ce dernier avait de son travail charger, était que même encore a la petite école il aurait peut quitter la maison familiale,pour vous donner une idée du paquet qu'il avait amagaziner dans de multiple compte, cela lui donnait une liberté complète que peut-être quelqu'un de son age n'aurait pas acquis. Depuis qu'il avait comprit qu'il pouvait se débrouiller seule dans pas mal de chose et peut-être même réussir mieux que son père cela n'a pas été très long qu'il avait découcher sans nouvelle a de nombreuse reprise. Et non il n'avait pas de petite amie si ses se que vous pensez je vous arrête tout de suite. Matsuo était un garçon sérieux, s'était justement pour sa qu'il ne voulait pas de relation... Il n'avait pas assez de temps pour s'occuper d'une femme. Il n'était tous simplement pas égocentrique, il savait que si il en aurait une il ne pourrait pas s'en occupé comme il se doit. Autant ne pas donner d'attente ou tout simplement pas en avoir. Comme sa il avance sans même penser a sa pour mieux se concentrer sur se qui était le plus important pour l'instant. Dans le monde féodale il sentait une menace... Comme si quelque chose de terrible allait bientôt se reproduiront.. C'était plutôt étrange comme ce dernier pouvait ressentir cela. Mais se qui s'en venait n'avait rien de beau. Plus il prenait de l'assurance dans ses combat confrontant des démon afin d'aider certain passant, plus il a approfondit le territoire visité, même qui alla faire un tour vers le territoire des ténèbres. Tous les territoire ou il; s'y trouve plus de mal, même que le mal est chez soie. Maintenant que son niveau était bien meilleur celui-ci pouvait se permettre de voyager dans ses recoin seule, sans peur de mourir. Son contrôle magie s'était lui aussi perfectionner et puisque sa spécialité est aussi le pire ennemi des ténèbres il avait aussi un plus grande facilité contre des ennemi puissant.

Cela faisait même un moment maintenant qu'il s'était habituer a cette univers et s'y était rapidement adapter. Après tout il y avait aussi des bon coter la bas, en tout cas pour le jeune homme une grosse différence. Puisque personne ne le connait il peut enfin si laisser aller. Il n'a pas de rôle a jouer pour la promotion du film. Tout était tellement plus simple. Bien entendu les démons était un mal qui remplaçait presque son job a un vice touchant celui-ci dans le monde féodale. Son fragment de perle et son sceptre étant magique était un vrai piège a démon. Le ic dans tout sa était que même si Matsuo aimerait être seule jamais il ne l'est vraiment... Il n'oublie jamais cette possibilité, après tous sa ne serait pas la première fois que la vie le piégeait ... Il n'avait put vraiment le choix il demeurait toujours constamment sur ses garde. C'était même rendu qu'il avait de la misère dans le monde moderne... C'était rendu une habitude d'être alerte. Souvent cela lui faisait prendre l'attention de tous le monde et il détestait sa. Surtout qu'après tout avec cette satané malédiction il avait de quoi se caché après tout. Se troue noire qu'il avait dans la main le préoccupait beaucoup. Après il se devait de se poser des question puisque parfois lorsqu'il l'uttilise celui-ci peut bruler ou lui faire extrêmement mal... Disons que s'était plutôt hors commun. Il avait entendu parler d'un autre moine qui aurait la même malédiction... Sans réellement le chercher peut-être que le rencontrer serait tout de même une bonne chose pour lui histoire de mieux comprendre comment se débarrasser de cela... Quoi que si ce dernier l'a toujours... Aller le voir ne serait peut-être pas si efficace que cela... Il devait en savoir plus sur l'histoire de tout sa sa s,était une chose qui était le plus claire dans son esprit. La question restait ou aller chercher les réponse a ses nombreuse question? Toujours en vagabondant dans se territoire dit interdit au faible si je peut le dire ainsi, sa route croisa celui d'un vieux temple délabrer, presque en ruine. Je ne sais trop pour qu'elle raison celui-ci avait arrêter son chemin là pour pénétrer se lieux. Avait-il besoin de calme et de solitude? Avait-il sentit quelque chose intéressant a l'intérieur qui valait la peine du coup d'œil? Rien n'était vraiment sur. Peut-être que la route avait été longue? Mais bon avec n'importe qu'elle raison cela n'importe puisque le résultat reste le même, puisqu'il s'aventura entre les mur de pierre. Après un cours moment de marche celui-ci découvrit un accès différent qu'il prit sans même hésiter. Il ce laissait souvent guider par son instinct qui se trompait que très rarement, habituellement s'était sa clés pour la réussite. La seule lumière qui permettait de voir clairement on il s'aventurait provenait du joyau qui était accrocher a son sceptre antique qui éclairait tout de même très bien les lieux. De plus l'aura de Mat était plutôt unique.. Comment la décrire. Vous savez dans ses discipline la spiritualité a toujours fait partit de son quotidien. Cela sa ressent, ce n'est pas le genre de personne qui va avoir de mauvaise intention vise avis les gens. Il était bien au contraire l'être bien veillant. C'était peut-être pour cela qui n'avait vraiment jamais passer complètement inaperçue ou tout simplement dans le moule de la norme. Il était rare de nos jours que les gens soit religieux. Les gens on même je dirait oublier que derrière tous cela il y avait des valeur fondamentale. Le respect n'existe plus... Le jeune homme était bien conscient qu'il ne vivait pas dans un bon monde comme il le croyait aveuglément plus jeune. Ils pourraient êtres bons, mais ses moins facile de rester droite que de magouiller par contre... Et dans le monde moderne peut-être 85% des gens que l'on rencontre est nombrilisme. Les gens ne pense maintenant qu'à leurs pauvres petite personne. Pourquoi être bienveillant avec les autre? C'est quoi bienveillant? Par fois il ne comprenait pas ses gens. Après tout c'était peut-être juste lui qui avait un mentalité et un vision de voir les chose bien peu commune. Il était qui pour juger les autres? Toujours en suivant le l'étroit corridors celui-ci arriva enfin dans un pièce. Suivant chacun de ses pas la lumière de son arme éclairait sa pièce dans tous ses détail. Sur les mur partout était gravée d'étrange symbole. Au tout milieux de la pièce un ornement était annoncer. C'était comme un mémorial. Une sépulture ou si vous préférer un tombeau... Il arrêta un moment et se pencha un peu vers la pierre cristalliser. Silencieuse il souffle sur celle-ci pour tasser la poussière accumulé avec le temps sur la tombe. C'est alors qu'il peut découvrir l'identité du défunt, ou du moins son nom et son rang...

Citation :
- Asakura Tsukonoho -
- ナイトの良さ, Sunlight, Goodness knight -

C'est ensuite de sa main ou son foulard noir et son collier étrange était enrouler qu'il frôla la pierre avec l'un de ses doigts. Dans le même mouvement lent ramena sa mains vers son visage et referma ses yeux. Il garda le silence un bon moment. Il était prit dans ses penser, serein. Rien ne l'importunait pour l'instant. Il rendait simplement les hommage de sa visite et prévoyait fouiner encore un peu lieux. Mais si ce défunt autre fois est mort pour sa cause, il méritait tout de même une penser... Pour lui c'était simplement une question de Karma. Après tout, il avait le temps ou plutôt se donnait le temps. Ses temps si ce dernier était simplement un peu plus révolter a cause des agissement de son père. Il se foutait un peu plus de son horaire et y vaguait comme bon lui semble. Il avait même ralentit le tournage pour des « vacance ». Mais vue son mode de vie habituelle, s'était pratiquement des vacance puisqu'il ne se faisait pas rappeler sans cesse son travail.

« Heiwa no uchi ni watashi no sasage-butsu, nokori »


Marmonna t-il, simple pour finir sa prière a sa manière.

Suivant sa voix celui-ci replaça son bras sur le coter de son corps, de son autre main celui-ci tenait toujours fermement son sceptre lumineux et imposant. C'est en uttilisant la même qu'il éclaira les autre recoin de la piece. Il il avait rapidement remarquer que sur les mure était était dans nom et sur d'autre était rédiger des évènement plutôt sombre. En lisant Bien rapidement tout en glissant son autre main sur les paroi pour avoir un meilleur visibilité. Ce dernier comprit vite que le récit macabre était nulle autre que la manière dont il était mort. Il parlait aussi sans cesse d'une épée que celui-ci possédait, qui le rendait si puissant et dont un terrible adversaire pour les démons des ténèbres. Mais ne peut approfondir plus longtemps sa lecture, puisqu'une aura puissante attira son attention, elle venait tout juste d'entrer dans le temps... Qui pouvait-elle bien être? Se demanda t-il en tournant le regard vers l'entrer de la pièce... Elle semblait avoir pendant un instant stopper la marche... Malgré se qu'il sentait, aucun son gênant ne parvenait a ses oreilles. Pas un son de vie, tel qu'un éternuent, une bruit de respiration, le son de l'écho dans pas... Rien, ne voulant pas perdre plus temps incertain celui-ci entama la marche en direction de la sorti enfin de faire face au réelle couleur de cette mystérieuse aura... Bien entendu l'arriver de Matsuo une fois face a la dame fut dans la luminosité que son sceptre lui procurait depuis son entrer dans se temple. Rapidement il vit se dessiner les forme et les détaille d'une silhouette de femme. En s'approchant il remarqua une inconnu vêtu d'un kimono au couleur douce. Celle-ci avait l'apparence plutôt soigner pour se lieux miteux, que pouvait-elle bien faire ici? Elle ne semblait pas conformer non plus avec le profile de petite paysanne et n'avait pas l'aura non plus... Qui était-elle ?


« Si je peux me le permettre qu'est-ce qu'une dame tel que vous faites dans ses lieux plutôt risquer et peu fréquentable..? »

Dit-il d'un ton calme et respectueux. Tout en plongeant son regard bleuté dans les sien qui semblait semblable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dans la famille... Je voudrais le fils et la mère ! (PV Mat)   Novembre 15th 2010, 5:01 pm

La vie parfois vous réserve des surprises auxquelles vous ne vous attendez pas, ou plutôt devrais-je dire que vous ne vous y attendez plus... Celle-ci vous avait tellement déçue par le passé que vous n'espérez plus rien. Après tout à quoi est-ce que cela servirait d'espérer quoique ce soit si c'est pour une nouvelle fois être déçue ? A rien. Bien sûr il y aura toujours des optimistes qui vous dirons qu'il ne faut pas broyer du noir et qu'un jour tout cela finirait par s'arranger, ces personnes avaient peut-être raison qui sait ? Mais comment peuvent-elles en être si sûre de cela ? C'est vrai qui nous dit que demain ne sera pas pire qu'hier et aujourd'hui ? Personne. Les optimistes, je vous jure, il faudrait les assommer, les ballonner, n'importe quoi mais tout faire pour les empêcher de dire de telles bêtises. Comment pouvaient-ils donc voir des côtés positifs à la vie lorsque celle-ci ne vous avez jamais épargnée ? Le seul cadeau et la seule plus belle chose auquel vous aviez eue le droit, vous en avez été séparé. Comment penser positif lorsque tout s'écroule autour de vous, que vous vous retrouvez seule du jour au lendemain, que vous ne pouvez parler à personne de qui vous êtes, d'où vous venez et tout ce qui vous est arrivé sans que l'on vous prenne pour une folle et que l'on vous enferme ? Comment faire expliquer moi !!! ces gens qui pensent qu'un jour tout finira par s'arranger, ont-ils vraiment vécus des drames pour être capable et même oser dire de telles choses ? Combien parmi eux ont vraiment souffert dans leur vie ? La vie était injuste point et Hoshiko a dût apprendre à vivre avec, mais je n'ai jamais dit qu'elle l'acceptait pour autant. La jeune femme à l'époque avait dût tout quitter pour sa propre sécurité et celle de son enfant, en un seul instant celle-ci venait de perdre tout ses repères, elle ne connaissait plus personne et était arrivé dans un monde vraiment étrange. Passer du monde féodale au monde moderne, c'était un traumatisme de plus qu'elle devait subir. Ce n'était pas du tout facile de passé d'un monde de provinces en guerre à un monde qui a vraiment beaucoup évolué. Il y avait des bâtiments énormes qui devaient bien faire plus de 10 mètres de hauteurs, le sol était vraiment dur et d'une couleur noire vraiment très particulière... Les oiseaux on ne les entendaient presque plus, ils étaient remplacés par des bruits étranges de véhicules encore plus étranges, et il n'y avait presque pas de végétation autour d'elle... Vous vous doutez bien aussi que lorsque celle-ci débarqua dans ce monde étrange, tout le monde la regardait de haut en bas, qui était donc cette femme qui été accoutré avec des vêtement de l'époque du Moyen Age ? Et pourquoi est-ce que son gamin qui est si jeune as déjà une coloration sur sa tête ? De où est-ce qu'elle sort ? Voilà certainement ce que devaient penser les gens qui la croisaient sur sa route. Et combien parmi eux l'ont aidé ? Très peu de monde comme vous pouvez vous en douter, il est vrai que pour certains lorsque vous n'êtes pas habillé comme tout le monde vous avez plus tendance à passer pour une illuminée qu'autre chose.

Après avoir donc confié son plus jeune fils à ce couple qui seraient à présent ses parents, la jeune femme déambulait dans la ville de Tokyo essayant d'éviter le plus de monde possible au cas où Kyo aurait je ne sait trop quels envies morbides à leur encontre. Hoshiko n'avait jamais fait confiance en son fils ainé pour elle, celui-ci ayant du sang de démon dans ses veines elle préférait rester toujours sur ses gardes, c'était plus prudent que de risquer quoique ce soit, surtout étant dans un monde parfaitement inconnu qui sait ce qui aurait pût se produire... A force de trainer dans les rues de Tokyo, cherchant de quoi se nourrir la jeune femme croisa la route d'une autre personne qui l'emmena dans une sorte de foyer d'accueil où elle pût manger plus ou moins à sa guise et ainsi que se reposer... Pour le moment depuis son arrivée, elle était tombé uniquement sur des bonnes personnes, ce qui était une bonne chose et celle-ci commençait même à se dire qu'après tout, tout le monde n'était peut-être pas mauvais. Néanmoins ayant vécue trop de mauvaise choses se méfier n'était pas de trop, on ne sait jamais. Les personnes qui s'occupaient du foyer essayaient d'en savoir un peu plus sur elle, si elle venait de l'étranger ils allaient pouvoir l'aider à s'en sortir comme ils disaient. Donc c'est ce qu'elle fit, après tout c'était un peu le cas, elle venait bien d'un monde totalement étranger au sien, seulement il n'y avait que l'époque qui était étrangère et tout les autres nom de "villages" alentours. C'est alors qu'une personne de plus vint près d'elle et réclama les papiers d'identités de son fils ainsi que les siens... Des papiers d'identités ? Qu'est-ce que c'était encore que cette chose ? La jeune femme avait une tête déconfite et semblait totalement perdue, elle ne comprenait pas du tout de quoi cette personne parlait alors il dit simplement qu'elle n'en avait pas. Était-ce une bonne chose de dire cela ? Qu'allait-il se passer par la suite, est-ce qu'ils allaient la mettre dehors ? Non, pour on ne sait trop quelle raison, la première personne qui s'occupait d'elle, une femme semblait prendre pitié d'Hoshiko et se mit à dire qu'elle les avaient probablement perdue sur la route pour venir ici ou pire qu'ils avaient étés volés. La réincarnation hocha la tête légèrement pour approuver les dires ne sachant absolument pas ce qu'étaient ces fameux papiers, il ne fallait certainement pas contrarier les dires de cette personne. Puis cette femme partie discuter avec son collègue un peu plus loin, mais Hoshiko ayant l'ouïe fine entendait assez bien cette personne dire à l'autre quelque chose du genre :


" Bon écoute c'est pas comme si c'était des voyous non plus, c'est une femme avec son gamin, ils viennent de je ne sais quel trou perdu de je ne sais trop où, tu peux bien faire un effort non ?"

Cette personne revint ensuite calmement avec un sourire pour la jeune femme, elle lui disait qu'ils allaient faire le nécessaire pour obtenir ces fameux papier, ils avaient juste besoin de son nom et prénom, alors celle-ci dit comment elle se prénommait, et la femme lui demanda alors son nom de famille... Un nom de famille ? Alors ici elle avait le droit d'avoir un nom de famille ? Il n'y avait pas que les nobles qui y avaient le droit ? Et oui c'était ça une des caractéristiques qui changeait beaucoup avec le monde féodale car Avant l’ère Meiji, seuls les nobles avaient un nom de famille. Les autres Japonais ne portaient qu’un nom individuel, l’équivalent de notre prénom. Et Hoshiko vivaient très loin avant l'ère Meiji puisque celle-ci débuta en 1868 et se termina en 1912... Rappelons qu'Hoshiko vient de l'époque Sengoku qui était dans les années 1500 et quelques... Donc une grande différence donc entre le 15 eme et 18 eme siècle et encore pire avec le 20ème siècle... Alors la jeune femme dût se trouver rapidement un nom de famille puisque cette personne insistait sur celle-ci.. Alors elle réfléchis un petit moment et le seul mot qui lui vint en tête fut "Mari" qui signifie vérité... Vérité la seule chose qu'elle n'aurait apparemment plus le droit de dire ou d'avoir à partir de maintenant. Ce n'est pas que celle-ci soit une menteuse née, mais depuis qu'elle avait posé les pieds sur le monde moderne, Hoshiko n'avait pas eue le choix de mentir depuis cet instant, c'était ça ou subir je ne sais quelles conséquences en disant la vérité, mais elle voulait au moins garder une chose se reportant à cela, alors elle pris ce mot comme nom de famille. Un nom de famille... Cela faisait bizarre à entendre prononcer le sien, le seul qu'elle avait entendue jusqu'à présent été le nom de "son époux" "Soma" c'était un démon assez noble puisqu'il vivait dans un de ces châteaux grotesque, vous savez ceux qui sont super grand qui ne servent à rien juste à montrer qu'ils sont puissant tout au moins à le faire croire... Et celui-ci refusa pourtant que "sa femme" prenne son nom de famille comme nom d'épouse, il ne l'en trouvait pas digne. C'était loin de déranger la jeune femme puisque celle-ci ne voulait en aucun cas porter le nom de ce fou, mais son fils ainé lui n'y manquerait pas puisque c'était le fils de ce sale type. C'est même lui qui choisit le prénom de son descendant : "Kyo" qui signifie reconnaissance... Ouais c'est ça tu pouvait lui être reconnaissant va pff! Peu de temps après que tout leurs papiers furent en règles, ce même foyer d'accueil lui avait trouvé un logement dans un quartier assez sordide, ce n'était pas ce qu'on pouvait appeler un quartier chic mais c'était mieux que rien alors elle n'avait pas le choix. La femme qui s'occupait d'elle avait même réussit à lui trouver un travail en tant que serveuse dans une auberge, enfin un restaurant à notre époque si vous préférez... C'était déjà ça, elle n'avait pas beaucoup de moyen mais au moins elle pouvait gagner un peu d'argent et en mettre de côté. Disons qu'avec les dons qu'elle développait au fur et à mesure qu'elle avait le temps, elle savait que ce travail n'était que temporaire donc elle ne se faisait pas de soucis. C'est d'ailleurs un peu grâce à celui-ci qu'elle commença à prendre rapidement ses marques dans ce nouveau monde et elle s'y sentait déjà un peu plus mieux que chez elle.

Ne travaillant qu'à mi-temps celle-ci avait pas mal de temps libre, Kyo étant à l'école elle n'avait pas encore trop de problème avec celui-ci surement parce qu'il était encore jeune. Mais bref grâce au temps qu'elle avait devant elle, cela lui permit d'en apprendre un peu plus sur le monde où elle était arrivé, elle partait souvent à la bibliothèque et lisait le plus de livre qu'elle le pouvait, histoire que rien ne lui échappe, et surtout comment fonctionnait les habitants dans ce pays tout ce qui était lois etc. C'était impressionnant de voir à quel point celui-ci avait évolué au fil des époques depuis l'ère féodale, il y avait eue beaucoup de changement, seule la guerre n'avait pas vraiment changé, elle était toujours présente, même si ce n'était plus les même ennemis au fil du temps. Dans les livre d'Histoire, bizarrement tout ce qui avait attrait aux Youkai n'était pas présent, comme si c'était un sujet tabou auquel on ne voulait pas en parler... Pourtant ceux-ci avaient toujours étés présents dans les différentes époques, c'était vraiment bizarre. En parlant d'étrange, ce fut ce qui se passait dans la tête de la jeune femme, rapidement elle commençait à s'intéressait à tout ce qui faisait partie de la loi et etc, plus elle lisait des choses sur ce sujet, plus elle trouvait ça captivant... Elle s'était même mise à prendre des cours dans la journée afin d'avoir un diplôme de droit à la fin, ce qu'elle obtint assez rapidement puisqu'elle avez une assez bonne intelligence et il n'y avait rien de bien compliqué dans ces études. Rapidement la jeune femme était devenue une grande avocate et elle avait une assez bonne réputation au barreau de Tokyo, malgré que l'argent n'était plus du tout un problème, et qu'à dire vrai cet argent elle n'en avait strictement rien à faire celle-ci préféra tout de même rester discrète. Disons qu'elle ne faisait pas partie de ces avocats arrogants qui passent leur temps à s'occuper des gens célèbres ou je ne sais trop quel politicien juste pour "se faire voir". Non ça elle refusait, ce n'était pas cela qui l'intéressait dans son métier d'avocate, elle faisait cela parce que ça lui plaisait et c'était tout. Magouiller ne faisait pas du tout partie de ses attributions. Cependant bien qu'elle avait choisit de faire ce métier, il y avait pas mal de choses qu'elle n'appréciait pas vraiment dans tout ce système. En effet Hoshiko trouvait que certaines choses étaient vraiment très très mal faites, surtout en ce qui concerne les droit des enfants. Pas mal d'entre-eux été mal traité psychologiquement et c'était dingue on aurait dit que tout le monde ou presque s'en moquait, comme si pour eux tant qu'il n'y avait aucune violence physique ce n'était pas un problème. Mais qu'est-ce qu'ils attendaient ? Que l'enfant finisse par se suicider faute de ne pas avoir été aidé ? A croire que ces juges et autres personnes étaient acheté pour ne pas agir. Heureusement qu'ils n'étaient pas tous ainsi, mais même lorsqu'il y avait des gens qui pensaient comme elle, on aurait dit qu'il y avait quelqu'un dans le gouvernement ou bien quelqu'un de plus haut placé qu'un juge en tout cas, qui s'amusait à stopper net l'affaire, comme si ce n'était pas important... Alors les enfants n'étaient plus considéré comme l'avenir du pays ?

Plus les années passèrent et plus ce monde semblait se dégrader, en fait la jeune femme se disait même parfois que le monde n'avait pas si évolué que cela finalement, et qu'il fallait croire que les problèmes dans le monde féodale se répétaient même s'ils n'avaient plus la même forme qu'autrefois, les Hommes n'évolueraient-ils donc jamais ? Car en y réfléchissant bien; certes niveau technologie il y avait du progrès mais pour tout le reste c'était toujours la même chose, l'Homme voulait encore et toujours du pouvoir et cela dans n'importe quel domaine... C'était même inquiétant de voir que cela commençait très tôt, dès leur plus jeune âge, certains enfants s'amusaient à frapper sur les plus faibles, et tout cela pour quoi ? Pour montrer qu'ils étaient les plus forts, je vous jure que c'était parfois effrayant à voir... Mais il va de soit que tous ne sont pas classable dans la même catégorie et c'est tant mieux. Même si elle ne pouvait pas le voir de près, même si elle ne pouvait pas être là tout les jours et aussi longtemps qu'elle le voulait, elle regardait son petit grandir. Une chance pour elle de constater qu'il n'était pas atterrit chez une famille d'idiots finit et qu'il semblait avoir acquis avec le temps certaines valeurs... C'était une bonne chose, une très bonne chose même, il y avait au moins une personne dans sa famille qui s'en sortait déjà mieux que les autres, son fils n'était pas devenus un abrutis finit, au moins une bonne nouvelle. Seulement voila, ce n'était pas toujours agréable de le regarder grandir comme cela, plus tu regarde ton fils grandir loin de toi, plus c'est douloureux... Qui a-t-il de si bien par là ? Tu ne peux jamais l'approcher, jamais lui parler, bref celui-ci ne te connaitra sans doute jamais. A quoi est-ce que ça servait de garder un œil sur lui alors mise à part vous torturer ? Certains jours Hoshiko se disait qu'elle ferait mieux d'arrêter, qu'aujourd'hui elle n'irait pas voir ce qui se passe... Mais elle ne le faisait jamais, elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était son fils après tout ! Peu importe si cela la ferait souffrir, elle irait quand même, c'était sa chaire et son sang... Il y a pire comme souffrance non ? Et puis d'un certain côté, elle n'avait plus que lui, disons qu'elle ne considérait pas Kyo comme son vrai fils...

Bref pour en revenir au moment présent, cela faisait d'ailleurs quelques jours qu'elle ne l'avait pas vue dans le monde moderne, il devait être parti pour faire une de ses activités à lui un peu plus loin en dehors de Tokyo... Et étant donné qu'il y avait la petite Sakura qui avait elle aussi besoin d'aide, elle pouvait en profiter pour lui donner un coup de main en ce moment... Elle profitait toujours que la petite soit à l'école pour aller roder soit dans Tokyo soit dans le monde féodale pour avoir des informations à trouver sur son père, mais elle faisait toujours en sorte d'être revenue le soir même pour la reprendre à l'école, comme ça il n'y avait pas de problème. Aujourd'hui la jeune femme errait dans les territoires des ténèbres on ne sait jamais après tout c'était un des meilleurs endroits qu'elle pouvait aller pour trouver ce qu'elle cherchait, mais retrouver le père de cette gamine c'était comme trouver une aiguille dans une botte de foin : ça n'allait pas être évident... Mais quoiqu'il en soit celle-ci n'était pas du genre à tourner les talons aussi facilement, il lui aurait fallut une bonne raison pour que ce soit le cas, et jusqu'à maintenant il n'y en avait pas. Il y avait néanmoins toujours un petit hic lorsqu'elle partait dans le monde féodale, c'est qu'elle s'inquiétait toujours pour sa petite fille, et si il lui arrivait quelque chose lorsqu'elle était ici ? Comment est-ce qu'elle allait le savoir ? Et qui allait-on prévenir si Hoshiko n'était pas là ? Il ne faut jamais parler de malheur certes, mais c'était une éventualité qu'il ne fallait pas négliger, et elle allait devoir réfléchir à comment régler cette situation. Il est vrai qu'après tout à l'école ou n'importe où d'ailleurs il pouvait arriver ce genre de chose... Mais bref ne pensons pas à cela, ça pourrait porter malheur à la petite et elle n'en avait pas besoin. Hoshiko marcha donc calmement dans ces territoires peut-être qu'elle trouverait je ne sais quel indice menant au père de la gamine, en tout cas cela serait bien parce que rien de ce qu'elle avait entrepris jusqu'à maintenant ne portait ces fruits. Bien sûr elle pourrait demander à sa fille, mais comment dire, celle-ci finirait par se poser des questions, et disons qu'Hoshiko n'avait pas encore trouver quelle excuses elle allait pouvoir lui raconter si un jour elle tomber sur Sakura... Bien que mentir à sa fille que vous venez à peine de retrouver ne soit pas vraiment adéquat. Qu'allait-elle faire alors ? Se débrouiller avec ce qu'elle a c'est déjà ça. Maintenant qu'elle marchait depuis un long moment, il est vrai qu'à la longue il serait appréciable de trouver un endroit pour se reposer quelques instant, mais en fait, elle n'avait pas toute sa journée puisque comme je vous l'ais dit elle doit rentrer tôt ce soir. C'est ainsi qu'elle se retrouva donc face à ce temple bizarre, de celui-ci il semblait émaner quelque chose de bien particulier, une sorte d'aura particulière qu'elle n'avait pas ressentit depuis plusieurs années. Mais ce n'était pas celle-ci qu'elle venait de ressentir à cet instant, cette aura qu'elle ressentait était une aura différente, elle lui semblait vraiment très familière et elle s'avançait de plus en plus en sa direction, qu'est-ce que cela signifiait ? Hoshiko allait bientôt le savoir... Le frottement des pas sur le sol lui semblait également familier, mais où est-ce qu'elle avait entendu ces pas ? Elle avait vraiment l'impression de déjà vue... C'est alors qu'une couleur violette se mit à luire de plus en plus en sa direction, celle-ci provenait de l'intérieur du temple et flottait plus ou moins dans les airs... Est-ce que c'était un fragment de perle ? Si c'était le cas, celui-ci brillait d'une façon pure, qu'est-ce qu'une "bonne âme" pouvait bien faire dans ces lieux ? Celle-ci ne savait pas que c'était risqué ? Hoshiko observa attentivement l'entrée de la grotte une silhouette vint à se former, une personne assez grande apparemment... C'est alors que cette personne sortie de l'ombre et surtout du temple... Hoshiko eut un sursaut en voyant celui-ci.


« Si je peux me le permettre qu'est-ce qu'une dame tel que vous faites dans ces lieux plutôt risqués et peu fréquentable..? »

Cette voix... Ce visage, ces yeux, elle ne pouvait plus rien dire tellement elle avait eue le souffle coupé... Tout lui été familier, et c'était bel et bien le cas... Elle l'avait toujours vue de loin, jamais elle ne s'était imaginé qu'un jour elle le verrait de si près. Il avait les même yeux qu'elle, ça ne pouvait pas être lui, elle devait halluciner, c'était impossible, il ne pouvait pas être là, elle a rêvé !!! La jeune femme fut tellement choqué lorsqu'il s'était approché d'elle qu'instinctivement elle fit deux pas en arrière, pas parce qu'elle avait peur ou quoique ce soit de ce genre, non elle était juste surprise, elle ne trouvait plus ses mots, son état de choc était tel qu'elle perdit l'équilibre et tomba sur les genoux, elle posa ses deux mains sur son visage pour cacher les larmes qui commençait à couler, mais elle ne pouvait pas le quitter des yeux... Mais elle réussit tout de même à bafouiller quelque chose...

- M...Matsuo... Je... Je... C'est impossible... Tu ne peux pas être là...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dans la famille... Je voudrais le fils et la mère ! (PV Mat)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la famille... Je voudrais le fils et la mère ! (PV Mat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'amour d'un fils pour sa mère, et inversément... (Brume)
» Dans la famille Le Quesnoy je voudrais...
» Dans le champ de fleur sauvage
» Jude Celestin - SCANDALE DANS LA FAMILLE PRESIDENTIELLE
» Dans la famille Mado je demande la fille !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Hors jeux :: ARCHIVE(S) :: [†]Poubelle land![†] :: Archives RP-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit