Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aika Kiyoi
| Une mercenaire à contrat || Une mercenaire à contrat |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Localisation : Surement dans une forêt à cheval
Amour : Disparu... Les dragons peut être?
Arme : Une lance nommée Shimobashira et deux manji sai.
Date d'inscription : 01/10/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]   Octobre 23rd 2010, 1:17 pm

Un hurlement déchirant, perçant et pourtant pas assez pour extérioriser toute la douleur ressentie. Tout le monde l'entendit. Certains s'évanouirent, d'autres cachèrent les yeux des enfants, d'autres encore hurlèrent en echo, des larmes coulèrent devant ce spectacle que nul ne voudrait voir dans sa vie. La vie de cette femme venait d'être brisée au sens propre et figuré du terme. Le craquement sourd des os cèdant sous la pression de cette machoire fut entendu aussi de tout le monde avant de laisser place à ce hurlement précedemment décrit. Il fallut l'intervention d'un homme pour que le monstre lâche sa victime afin de se tourner vers lui. Et quand ce dernier terrassa enfin la bête, la femme n'en avait plus pour très longtemps. Tous savaient qu'elle était enceinte, et tous savaient qu'elle n'en reviendrait pas. Mais elle survécut on ne sait par quel miracle au détriment de l'enfant.
La vision devint flou avant de redevenir nette pour laisser voir des cicatrices sur la peau pâle d'une femme au corps jeune. Des cicatrices minimes, parfois à peine visibles mais bel et bien présentes qu'on pouvait sentir si on effleurait l'épiderme. Une main aux doigts fins et pâles parcourut la chair mortifiée...

Un brusque sursaut tira Ai de son rêve, ou plutôt de son cauchemar. Car la femme de ce cauchemar, c'était elle, le corps mortifié, c'était le sien, et l'homme qui l'avait défendu, c'était son mari, disparu depuis l'incident. La youkai se redressa, elle s'était endormie par inadvertance sur l'encolure de son étalon qui continuait de suivre le sentier au pas. La sueur coulait le long de son cou, c'était la fin de l'après midi et la température baissait légèrement. Dans une grimace, une de ses mains se porta à son ventre, là où étaient les cicatrices. Des cicatrices qui recouvraient en réalité tout son buste. Avec le temps, elles s'étaient atténuées mais juste après son réveil, on pouvait encore deviner la forme de la machoire du youkai qui l'avait attaquée. Et il arrivait parfois, comme maintenant, qu'Ai s'endorme et revive cet instant. C'était la seule et unique douleur qui la rongeait de l'intérieur, une douleur psychologique qu'elle ne pouvait oublier, toutes les autres douleurs étaient ridicules et négligeables à côté de celle-ci. Le hurlement résonna encore quelques temps dans sa tête, il lui était toujours difficilement imaginable que ce hurlement ait pu sortir de sa gorge mais les faits étaient là.
Se massant la nuque, elle reprit les rênes d'une main et partit au trot. Il fallait trouver un lieu où elle puisse se détendre. Les villages étaient donc exclus car la présence d'autres personnes et des regards sur elle l'irriteraient. Elle se mit à fredonner, tout en cherchant, un chant qu'elle avait entendu de nombreuses fois en Chine. On entendait à peine l'étalon parmi le bruissement des feuilles dans le vent, seul le cliquetis métallique de la lance dans la sacoche pouvait les faire remarquer. Au bout de longues minutes, ils s'arrêtèrent. Ai venait d'entendre quelque chose, pas une menace, non, seulement le lieu qui pouvait lui convenir: une source chaude. Elle avait entendu le bruit d'une petite cascade, trop loin pour qu'un humain entende, mais pas pour elle. La jeune femme s'enfonça dans les bois au petit galop. Quelques branches tombées à terre obligea le cheval à sauter par dessus mais rien d'autre à signaler si ce n'est l'humidité de plus en plus présente dans l'air leur disant qu'ils étaient sur la bonne piste.

L'étalon s'immobilisa dans un petit espace tranquille où sa maîtresse enleva ses vêtements et ses bijoux sauf une légère tunique blanche. Inutile de prendre plus, les youkais sont physiquement plus résistants que les humains, aucun vent donc ne pouvait la rendre malade même si elle était trempée. Néanmoins, alors qu'elle se changeait, une présence vint s'immiscer, une autre personne, et humaine sans aucun doute car aucun youki ne l'entourait. Refusant de se rhabiller et faire demi-tour, d'autant plus qu'elle tenait à son hygiène, la youkai se dirigea vers l'eau tant décontractante. Elle n'avait pris qu'une seule étoffe, un châle de soie fin, blanc également, brodé d'un dragon. Elle le déposa sur une branche basse près de la source où elle se glissa.
La source était assez grande, creusée dans la roche mais disposée de manière à créer comme deux bassins séparés par une arrête rocheuse. Ai sentait donc la présence de cette autre personne, surement dans le bassin mais de l'autre côté, ils ne se voyaient donc pas. Ca arrangeait quelque peu la jeune femme qui était toujours un peu tendue.

A peine était-elle entrée, que l'eau eut un effet des plus relaxant. appuyant sa nuque contre le rebord rocheux, elle se laissa aller, laissant ses cheveux flotter librement et l'effleurer, n'était retenu par rien. Sa monture broutait non loin avec les sacoches à côté et elle avait même laissé ses armes avec. Peut être que l'autre personne l'avait entendu, en tout cas elle n'était pas venue et la youkai ne comptait pas y aller non plus. Alors qu'elle renversait sa tête en arrière pour bien remettre ses cheveux, une bourrasque souffla sur la forêt, assez légère mais pas pour l'étoffe de soie qui s'envola. Ai eut juste le temps de la voir passer par dessus l'arrête qui séparait presque en deux le bassin d'eau chaude alimentée par la cascade.
Ne voulant pas perdre cette soie, elle avanca ausi vite qu'elle put dans l'eau pour contourner les rochers et aller de l'autre côté où l'étofe c'était déposée et flottait à la surface. Ce qui était drôle, c'était que seul le motif flottait et était visible comme si le dragon cherchait à rester à la surface. Ce n'est qu'après, que la jeune femme vit l'autre personne.


Désolée de venir vous déranger, mon etoffe s'est envolée.

Mais au moment où elle s'avancait pour prendre la soie, son pied s'enfonça dans une espèce de crevasse, juste assez large pour que son pied entre jusque la cheville, une cheville dont les os n'apprécirent pas ce traitement. La youkai s'affaissa un peu mais réussit à ôter son pied non sans quelques plaies qui rougirent l'eau alentour. La jeune femme lâcha quelques jurons en chinois et prit son habit avant qu'il ne soit tâché mais le courant provoqué par la cascade évacua le sang sans compter la rapidité avec laquelle son corps soigna ses blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]   Octobre 23rd 2010, 11:31 pm

Les dernier jours avait été légèrement plus ardu qu'à l'habitude... Qu'est-ce qui était «l'habitude » pour cette demoiselle? Il est vrai que cela peut porter a la confusion, puisqu'elle ne venait pas de ses deux monde, que cela soit du monde moderne ou du féodale... D'où elle venait? Voila la question... Si j'aurais cette réponse peut-être que je pourrait vous éclairer sur cette interrogation, mais ce n'est pas le cas. Aller savoir si elle viens d'une tout autre dimension ou d'un futur éloigner/rapprocher. C'était complètement le néant... A croire qu'elle était apparue de nulle part... Après tout qu'elle était la routine a la base pour cette dernière? Qu'avait-il de plus dure cette fois dans se monde... La mission n'était pas claire? Qu'avait-il qui brimait son énergie cette fois. Pourquoi cette mission prenait et prendrait plus de temps qu'à l'habitude? Après avoir passer un mois a combattre des démons de toutes sortes ou des humains nuisent; celle-ci avait réaliser que cette fois c'était belle et bien différent de tout les monde ou endroits si vous préférer qu'elle avait eu la chance de visiter. Partout s'était le même refrain... A croire que se monde était remplis que de vices. A croire que ses résidents honnêtes sois en minorité. Peut-être qu'il était un peu tôt pour Sayome de porter des jugements, mais elle se fiait a se qu'elle avait vue... Elle sentait que son maitre ne lui avait pas tout dit. C'était comme une impression qu'elle avait... Comment l'expliquer? C'était peut-être son instinct féminin... On dit qu'il est plus fort et plus juste que celui des hommes... Mais encore une fois était-ce vraiment cela ou une tout autre chose. La tueuse n'était pas dupe, elle était bien consciente que Eizou pouvait souvent lui cacher des chose, mais pour cette mission... Pourquoi aurait-il fait sa ? Voulait-il lui apprendre quelque chose en omettant de lui préciser quelque petit détail? Se soir là Sayome n'arrivait pas a penser a autre chose... Elle n'avait jamais été très bonne non plus pour jouer ou vaguer a d'autre occupation... C'est peut-être étrange a dire, mais sans personnage pour l'obliger a faire autre chose celle-ci n'arrêterais tout simplement jamais ... Étant ambitieuse celle-ci n'avait que ses objectif en tête... Rien ne pouvait la divertir plus que réaliser ses objectif... Vous connaissez des gens aussi borner. Pour ma par j'en est jamais rencontrer des semblable a cette fille, s'était plus ironique comment elle pouvait être complètement contradictoire dans tous les sens de sa personnalité... Des fois en équipe, elle serait le genre de fille a se plaindre qu'elle ne veux pas tout faire, mais faire complètement l'opposer de ses dires... Très peut dans se monde n'avait encore eu le malheur de rencontrer cette petite exterminatrice capricieuse. Ceux qui on eut moins de chance avait put remarquer lors de la rencontre une femme plutôt désagréable et peu fréquentable... Après tout tous le monde est différent; dans la vie ses connu, on peu pas toujours plaire a tous le monde. Étant quelque de parfois peu délicat dans ses propos et plutôt direct en élocution il n'était pas rare qu'elle se faisait des ennemis. Ce qui était le plus ironique dans tout sa c'était que au sain de son organisation il n'y avait pas vraiment de gens qu'il la détestait... Bien entendu Sayome ne comptait pas cette garce d'Hikari, puisqu'elle n'était qu'un êtres futiles et dépourvue d'intérêt... Tous pour dire que de tout manière celle-ci avait déjà des compagnon... On peut aussi appeler des amis ou encore des frère d'armes. Nommer le comme vous l'entendez ou vous trouver que cela sonne mieux. Elle n'avait pas besoin de ses faire d'autre... De plus, elle n'avait pas été envoyer pour faire des jolie sourire et être adorable... Elle devait faire un grand ménage et si ils avait un problème avec ça... Tes mieux de te barrer de son chemin car son jolie petit minois sera votre dernière vision avant les ténèbres profonds de la mort. Se chemin vous entrainera ensuite possiblement a bruler entre les flammes de l'enfers... Mais qui sait... Par exemple celle-ci n'étant pas du genre a tuer n'importe qui, sauf si ses les ordres de Eizou, sinon elle choisit bien ses cible. S'était pour cette seule et unique raison qu'elle n'avait pas assassiné certain démon qu'elle avait croisée sur sa route depuis son arriver dans se monde étrange.

C'est seulement une fois après être sortit du repère des « Yôrozoku », qu'elle continua son chemin traversa le territoire au complet des montagne. Elle avait eu le temps de se reposer lorsqu'elle s'était évanouit suite a une charge successive de combat ou elle avait utiliser de puissant pouvoirs. Oui Sayome était très puissante, mais tout ses pouvoir lui siphonnait énormément d'énergie... Encore le même refrain... « Kagome »... Sa ressemblance presque trop parfaite mise a part ses jolie yeux vert, l'avait encore sauvée d'une situation plutôt mortelle... Encore une preuve que cette mission lui offrait a croire qu'elle avait un lien avec les deux femme de ses étranges rêves. Toujours le même sentiment bizarre de tout connaitre toujours de soit lorsque rien t'attache a se monde... Le démon okami, celui-ci qui était le chef avait presque sembler encore plus bouleverser par la rencontre que le toutou mal élever... Inuyasha et Kôga, deux amour de cette fameuse Kagome anciennement appeler la sorcière immortelle? Sans doute... S'était simplement en se fiant a elle seule et au fait lors de la rencontre qu'elle se doutait. Bien entendu certain de ses rêves lui fournissait quelque souvenir ou moment ou elle était en leurs compagnie... Après tout peut-être que cette demoiselle était une femme typiquement adorable... Elle semblait avoir laisser en arrière en mourant un tas de gens qu'il l'aimaient... Pensait-elle en durant la fin de sa marche entre les grand rocher du Tokyo féodale. Lorsqu'elle était partit, le matin était si tôt que l'apparence de la nuit était toujours dans le ciel. Lorsqu'elle avait franchir la dernière montagne qui lui restait sur son chemin le soleil sortit son jolie minois et lui offrit un beau petit spectacle de couleur. Savait après tout, pique au bon moment. De plus a cette hauteur, la jeune femme avait pratiquement l'impression de toucher les nuages se qui rendait la vue encore plus agréable pour Sayome... Il fallait l'avouer cette dernière profitait de son excursion pour se délecter des paysage. L'air semblait tellement plus fraiche qu'à Tokyo en plein cœur de la ville... Sans oublier les bruit... Depuis les quelque jours passer dans cette univers celle-ci était apaiser par les son de la nature... Le bruit que les feuille fait lorsqu'un vent vint les claquer ensemble, le chant des oiseaux... La marche se faisait bien, elle commençait a ce dire qu'il serait une bonne idée de retourner dans le monde moderne pour se changer et mieux se préparer a un plus grand voyage... En continuant vers après avoir descendu montagne se retrouvait bien plus loin le puits d'où elle était abouti ici... Durant son voyage elle n'avait eu sans cesse des démon qui lui barrait la route... Tous désirait sa perle qui semblait être bien connu dans se monde pour être un attrape a monstre... Mais ce qui est le plus étonnant dans tout sa, c'est qu'elle avait put traverser une grande distance tout en augmentant le rythme un seule démon cette fois... Le chemin était simplement long, mais c'est seulement lorsque le soleil commençait a s'apaiser et que la température s'était tranquillement apaise qu'elle s'arrêta en pleine foret un moment suite a l'entente d'un bruit d'écoullation d'eau... Un tel son ne pouvait provenir que d'une chute ou généralement les source d'eau chaude ne sont pas loin.Elle commençait de plus a reconnaitre le paysage. Comme dit plus haut elle avait vraiment la mystérieuse impression d'être déjà venu tant de fois ici. Elle connais les lieux, s'y retrouve, mais elle ne comprend pas comment elle peut savoir tous sa... Mais bref sans revenir a se sujet et s'éterniser encore plus longtemps . Sayome suivit le son et rapidement elle découvrit comme a ses prédiction un source qui semblait dès plus accueillante... C'était presque comme si l'eau lui fesait des clein d'oeil, ou si vous préférer lui criait de sauter dans le bassin.

* Aller sa va pour aujourd'hui... *

Pensa t-elle tout en déposant sa main sur sa boucle de ceinture, qu'elle détacha par la suite. Dans ce même mouvement la demoiselle laissa au sol ses plusieurs katanas tous rester accrocher a celle-ci. Bien entendu n'oubliant pas que sont médaillon était un piège a démon. Elle prit soin de placer sa ceinture juste a coter d'où est-ce qu'elle prévoyait déjà s'installer sur un roche. La tueuse de dévêtis de son manteau en le laissant trainer au sol derrière elle. Ses bras se redressa par le suite pour poursuive vers le haut en enlevant sa camisole noir qui semblait tacher de sang a plusieurs endroit. Ses blessures eux avait de puis longtemps été guérite, mais les taches de se liquide rougeâtre ne voulait plus partir... On a chacun nos moment de faiblesse puisque personnes n'est parfait... Autant humain, qu'« hanyo » ou « youkai »... Tout le monde on toujours besoin d'un pause.... Certain plus longtemps que d'autre... Certain moins souvent que la majorité, mais en somme tous on leurs moment ou leurs gardes sont moins aux aguets... Suis je entrain de dire que c'est aussi le cas pour Sayome... Non pas tout a faite, puisque jamais cette dernière ne prenait vraiment le temps de s'arrêter et de se vider complètement l'esprit. Elle avait par exemple belle et bien prit le temps de s'arrêter de marcher en découvrant un peu plus tôt les source d'eau chaude de se coter. La tueuse avait beau être une bourreau de travail, son hygiène était aussi très important pour elle.. C'était la première fois depuis un moment qu'elle n'avait eu le temps ou simplement la chance de la faire. Alors lorsqu'elle les avait trouver la magnifique créature ne s'était surtout pas gêner pour y pénétrer avant que quelqu'un lui prive d'un tel occasion en or... Sur cette même penser l'humaine enleva ses pantalon tous en profitant d'emporter avec lui sa petite brésilienne en dentelle. Aussitôt les pied a nouveau dégager celle-ci continua sur sa lancer. Celle-ci déposa son pied au fond de l'eau et s'y glissa tranquillement tout en détachant sont tout dernier élément. C'est seulement juste avant qu'il ne touche a l'eau qu'elle le lança sur son tas de vêtements. Lorsqu'elle laissant pénétrer tous son corps dans l'eau celle-ci laissa surgit un soupire... Comme si enfin elle pouvait se détendre un peu... Après tous parfois ne rien faire. Simplement prendre le temps de respirer et de réfléchir un peu, cela ne faisait jamais de mal a personne! Un sourire se dessina sur les lèvre de la demoiselle juste avant qu'elle ne plongea sa tête doucement dans l'eau pour mouiller sa longue et interminable chevelure foncer. Quelque seconde plus tard, elle ressortit paisiblement son visage tout en tenant sa tignasse humide entre ses petit doigts fins. Tout en exécutant par le suite un mouvement de rotation tout en démiellant ses cheveux avec ses mains, elle s'accota sur le rebord de pierre grisâtre. La demoiselle éleva son minois vers le ciel. Entre les branche elle pouvait facilement apercevoir la lune; mère de la nuit et ses enfant de nombreuse étoiles qui parsemait les cieux.


*... si je pars demain très tôt en direction de l'arbre de Goshinbu... J'atteindrai le puits en après midi... Cela me donnerait le temps de parler aux autres... *

Songeait-elle prit par son horaire pour demain. Après tout valait mieux prévenir que guérir. C'est alors que ses penser changea a nouveau de direction. Elle ne pensait plus que juste a sa mission, mais d'un manière plutôt secondaire. C'est coéquipier faisait quoi en ce moment? Après tout cela faisait au moins plusieurs jours qu'elle était accidentellement tomber dans le puits. Elle avait complètement oublier les autres... Shiun la connaissance ne devait pas trop s'inquiéter pour elle, mais Kaiden... Elle avait complètement oublier comment il pouvait être sur protecteur a son égare. Cela était comme cela depuis qu'elle était petite.

* ...à l'heure qu'il est doit sans doute être mort d'inquiétude... *


Songeait t-elle en passant a lui. Elle n'avait vraiment pas prévus son arriver... Surtout que celle de Shiun l'avait laisser face a la stupéfaction. Ses en refermant les yeux qu'elle lâcha par la suite ses nombreux cheveux qui tombait délicatement un après l'autre de l'emprise de ses doigts, pour ensuite se diriger vers cet pierre qui l'avait si longtemps fasciner. Lorsqu'elle rentrait en contacte avec sa pause celle-ci brillait d'un étrange lumière a la fois dorée et violet. C'est alors qu'une aura imposante se fit sentir... Sayome ne s'en préoccupait pas tant que cela, oui elle semblait imposante, mais sans réel mauvaise intention. Elle décida de laisser sa la, et de demeurer au chaud le niveau de l'eau arrivant juste avant la poitrine. Prise dans c'est penser elle ne remarqua l'arriver de la « youkai ». Seulement lorsqu'elle eu le temps d'atteindre son vêtement de soie qui devait lui être chère après tout... Sayome n'avait pas encore de signe que la femme lui voulait du mal pour un quelconque raison... Quoi que l'énorme fragment de perle qu'elle possédait semblait la rendre un ciblé adorer pour les types de cette races. Mais pourquoi ne pas donner une chance pour un fois... à ce moment la demoiselle avait déjà largement eu le temps de ré ouvrir ses jolie yeux pour fixer l'intrus du moment tout en arquant le sourcil. C'était au même moment que cette dernière la remarque et lui adresse quelque mots. Suivant ses paroles la demoiselle fut bien contente d'attendre un peu pour bien analyser la situation... Surtout que si elle aurait foncer sur elle cela lui aurait gâcher le moment... Disons seulement que se n'était pas dans ses intérêt. Quoi qu'encore une fois elle pouvait parfois être le type de personne qui se fou royalement des gens... Cela dépend toujours des gens... Comment il sont... Se qu'il on dans le ventre... Ou encore comme Sayome aime bien lire et comprendre les penser des gens pour mieux les analysées... La démone s'était excuser de l'interrompe et lui expliqua avait courut après son morceaux de soie. Pour sa elle l'avait bien vue. Après tout pourquoi être désagréable... mais si elle ne connaissait pas cette femme? Sans rapprocher ses main ou bras de ses arme elle plongea son regard dans celui de son interlocutrice et répondit par la suite sereine et suave.

« Ça va, après tout la nature est a tout le monde... »

Elle avait eu peu de temps pour remarquer le tissu lorsqu'il flottait sur l'eau, mais elle avait eu tout juste assez de temps pour le contemplée dans ses détail. Celui-ci broder d'un dragon... Cette mystérieuse créature cracheuse de flammes ... Plus devrais-je dire plutôt cette majestueuse créature mythologique? Elle poursuivit en observant le morceau de douceur quel gardait soigneusement entre ses mains...

« Le dragon est superbe... C'est la créature mythologique avec le phénix la plus intéressante je dirais... »

Finit-elle simplement.
La démone put facilement apercevoir une étrange lumière jaillir du pendentif que la dernière descendante des Hitashi. Si l'inconnu qui se retrouvait devant elle était assez visuelle peut-être remarquerait-elle qu'a son bras droit son tatouage de flamme noire circuler sur sa peau. C'était un le seule effet qu'un forte concentration d'énergie au contacte de sa peau créait se déclenchement. Le cristal comme elle l'appelait se retrouvait a être sans doute le plus gros fragment de la perle « Shikon no Tama » qui restait... Selon certaine rumeur qu'elle avait entendu autour d'elle dans certain village ou elle n'était que de passages durant les dernier jours... Qu'elle donnait de la force au démon... Et au humain cela ne semblait faire aucun effet... mais pourquoi en avait-elle sur elle...



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Aika Kiyoi
| Une mercenaire à contrat || Une mercenaire à contrat |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Localisation : Surement dans une forêt à cheval
Amour : Disparu... Les dragons peut être?
Arme : Une lance nommée Shimobashira et deux manji sai.
Date d'inscription : 01/10/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]   Novembre 5th 2010, 7:45 am

Ses doigts fins prirent l'étoffe soyeuse et divinement brodée pour la mettre sur ses épaules, laissant le dragon apparaitre sur le noir de jais de ses cheveux qui s'écoulaient dans son dos. La youkai ne répondit pas de suite aux paroles de l'humaine. Néanmoins, un doux sourire apparut sur ses lèvres. Qu'on parle des dragons, en bien évidemment, lui faisait plaisir et jamais ce sujet ne la lasserait. Etre entre femme d'ailleurs était préférable à être avec un homme, dans les sources d'eau chaudes, à son avis car les hommes avaient toujours l'instinct déplacé de détailler sous toutes les coutures les femmes qu'ils disaient 'belles'. Une attitude qui exaspérait la jeune femme bien que ce soit une tactique efficace pour approcher ses clients mâles. Un peu désuète certes mais c'était à croire que les hommes n'apprenaient pas. Heureusement, ce fait n'était pas valable pour tous et offrait un peu de répit aux femmes.
Désirant rester dans une conversation calme, sereine entre jeunes femmes civilisées et de bonnes familles à première vue -en effet d'habitude les jeunes femmes issues de basse extraction ont l'habitude de s'enfuir quand elles sont dérangées par des inconnus-, Ai ne dit rien à l'éclat lumineux qu'elle avait vu. Malgré cela, elle ne put s'empècher de se dire qu'il ressemblait à ce qu'elle avait ressenti dans cette auberge, avec le mercenaire Bankotsu. Décidément les humains de ce pays étaient plus bizarres les uns que les autres et c'est ce qui faisait rester la chinoise. Au fond, ce n'était pas plus mal, le Japon rattrapait son retard sur le plan technologique et artistique par l'esprit que possédait ses résidents, ou plutôt, certains de ses résidents car un paysan restait un paysan. Sur ces pensées, elle répondit à son interlocutrice d'une voix calme, douce et claire
.

Bien qu'elle soit à tout le monde, certains ne tolèrent pas d'être dérangés pendant leur moment de détente. Et s'excuser n'est que la politesse la plus fondamentale, je ne fais que la respecter tout en étant sincère.

Cette voix, depuis quand ne l'avait-elle pas utilisée? D'habitude, dans les villes, villages ou avec ceux qu'elle rencontrait rien n'était vraiment sincère et serein dans les tons qu'elle employait mais là...Sa voix était vraiment...celle du jeune femme d'à peine vingt ans comme elle semblait avoir? Aucun ton de mesquinerie, de sadisme ou de froideur n'était venu ternir les sons. Il en était aussi de même pour son regard.

Oui les dragons sont vraiment fascinants et forment une paire avec le phénix. Ce dernier est, en Chine, le symbole de la féminité et de l'Impératrice ainsi que de la beauté, de la bonté, de la paix et de la prospérité. On l'écrit même avec les idéogrammes du bonheur. En revanche les dragons...

La youkai enleva l'étoffe de sur ses épaules pour le replacer devant l'humaine, à plat sur la surface de l'eau.

Ont un rôle beaucoup plus développé. Symbolisant l'Empereur et le pouvoir impérial en général, ils peuvent être messagers des dieux, gardiens de richesse de la Terre et maîtres des éléments. Celui-ci se nomme Shen-Long, le dragon que seul l'Empereur peut arborer sur ses vêtements. Mais de tout les dragons, Tian-Long est sans doute le plus vénérable après Long Wang, le Roi dragon. Il est le gardien des Cieux et des demeures divines, "le dragon céleste", je crois qu'il est désigné ainsi dans votre pays. Parfois, il arrive même qu'il porte des messages des Dieux aux hommes.

Elle replia la soie trempée et se redressa légèrement pour émettre un sifflement fort mais bref. Les rôles des dragons mythologiques, elle les connaissait par coeur. Combien de fois son père les lui avait conté? Et ces légendes l'interessaient d'autant plus que dans son dos, et jusque son ventre, était déssiné un phoenix, ou plutôt tatoué, ainsi qu'un dragon sur son épaule cette fois ci. Le dragon était un héritage de son père mais aucune idée pour le phoenix. Néanmoins, ces derniers lui avaient valu de pouvoir devenir concubine à la Cité Interdite et avaient permi également de camoufler partiellement toutes ses cicatrices.
Peu de temps après le sifflement, l'étalon apparut, sans un quelconque harnachement. Il s'arrêta non loin du bord et la youkai sortit de l'eau pour pouvoir mettre l'étoffe sur son encolure pour qu'elle sèche au vent. Après l'avoir flatté et l'avoir renvoyé à quelques mètres où il commença à brouter, elle retourna dans l'apaisante eau de source. Puis son esprit se tourna de nouveau vers le scintillement perçut quelques minutes plus tôt. Quelle était donc cette chose que les humains avaient sur eux? A quoi servait-elle? Au premier abord avec Bankotsu, elle avait pensé à un quelconque sortilège qui décuplait ses forces mais il avait donné la preuve plus tard que ce n'était pas le cas, pas tout à fait. Malgré cela, elle continua sur sa lancée pour ne pas poser des questions directes et brutales qui forceraient presque son interlocutrice à lui mentir.


Enfin...peut-être que vous ne croyez pas à tout cela après tout les Dieux ne se montrent quasi jamais à nous, même aux youkai. Mais il faut reconnaitre que vous ne semblez pas étrangère aux phénomènes...magiques avec ce que vous portez autour du cou et les étranges tatouages sur vos bras.

Certes, on faisait plus subtil mais en sous entendant qu'elle savait ce qu'était le pendentif, peut être aurait-elle des réponses à ses questions? En espérant que l'humaine ne le prenne pas mal bien qu'Ai ai fait tout son possible pour ne pas paraitre hostile, juste curieuse.
Son regard se perdit même un instant vers l'eau alors qu'elle rajustait sa robe dont les pans s'écartaient et elle vit qu'à travers le vêtement mouillé on voyait un bout du phoenix tatoué. La jeune femme ne fit rien de spécial néanmoins, à quoi cela servirait-il? Il était là et n'allait pas disparaitre tout à coup. De plus, elle se plaisait à penser que ces marques, ces symboles des divinités la mettait au dessus de tout les autres, même youkai dont l'intelligence de certains peinait à décoller du sol.


Mais je dois d'abord m'excuser, je ne me suis pas présentée. Aika Kiyoi, je viens de Chine.

Inutile d'en dire plus. D'ailleurs la croirait-elle si elle disait avoir 746 ans et qu'elle était une mercenaire? D'un autre côté, ce n'est pas comme si c'était ce qu'on devait préciser en premier lors des présentations.

[Voilà! Encore désolée pour le retard, j'attendais que mes examuns se terminent pour me consacrer au Rp ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]   Novembre 5th 2010, 3:03 pm

Lorsque l'on débarque dans un monde qui n'est pas le notre il est sur que la première fois que cela nous arriver nous somme dépayser.... C'est vrai après tout nous on est habituer en un paysage, des habitude qui pour nous est totalement banal. C'était peut-être pour sa que certain peuple ne s'entend pas avec d'autre ou qu'il y a des guerre entre clan. Sayome baignait depuis un mois a peu près dans un univers totalement inconnu.é Bon bien entendu ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Mais parfois Sayome se demandait qu'est-ce que la norme... Celle- ci n'ayant jamais vécus des moment banal ou normale dans sa vie. Lorsqu'elle rencontre des gens par moment elle se demande si elle est normale... C'était seulement avec les Hitobito qu'elle n'avait pas se problème. Vous savez l'existence banal d'une adolescente qui a des devoir, des examen, peut-être un petit ami. Un balle de promo, etc. Ou la paysanne sur un chant... Jouer rester enfantin. Ce n'était pas pour rien, que cette jeune femme âgée de 17 ans semblait dépasser son age. Le vécus de chaque être est différent tout comme son cheminement... Ce que Eizou lui répétait plus jeune lorsqu'elle n'arrivait pas a suivre Hikari ou encore moins Kaiden. Cela la mettait dans une colère noir. Sayome possédant un esprit compétitif très aigus était toucher par l'orgueil lorsqu'elle perdait ou lors de cours durant des entrainement arrivait dernière... Elle c'était même tellement entrainer que rapidement elle avait montrer dans le classement. Elle se rappelle parfaitement du visage d'Hikari la première fois qu'elle l'avait sur passer. Cela avait presque été jouissif... Mais ne vous méprenne pas elle n'avait que neuf ans ou presque... Depuis cette date elle n'avait jamais arrêter de la battre, dans cette discipline en tout cas. Et plus elle grandissait plus elle gagnait contre elle... Plus la rivalité entre les deux vu s'accroitre... Il fallait dire que Sayome craignait qu'à son retour elle tombe nez a nez avec elle... Disons que sa lui donnerais l'envie de ne pas l'informer du monde féodale pour qu'elle reste seule a s'occuper de Tokyo. Petite tactique qui pourrait très bien échouer si l'un de ses coéquipier lui révèle, mais elle pourrait tout de même tenter le coup ... Mais revenons a la question : Qu'est-ce qui est normale? Assez vague de comparer. Sayome ayant été élever dans un monde qui autour d'elle n'était que magie, combat et puissance. Chaque jours pour chacun la mort les appelait peut-être... Chaque mission est différente... Dans chaque mission il y a toujours des complication... Quel quel soit.. Cela a toujours été comme sa... C'est lorsqu'elle a commencer a exécuter des mission qu'elle a vue autre chose... Mais avec se genre de vie un enfant ne reste pas gamin bien longtemps... C'est été justement le cas pour la petite tueuse. Mais cela est une toute autre histoire. Après sa petite escapade, elle avait trouver le moyen de mieux se retrouver lorsque de son retour accompagner. Elle pourra ainsi mieux s'armer et amener quelque autre joue joue intéressante par si par la. De plus elle assez de bras pour amener la nécessaire... Bien entendu dans la tête de la demoiselle cela n'arrêtait vraiment jamais. Même si elle se détendait, elle continuait a songer a demain. Après tout le rôle que Eizou lui avait donner dans la mission suite a un entretien seule a seule lui tenait vraiment a cœur. Eizou connaissait les ingénieuse technique de Sayome. Et lui avait donner le feux vert pour toute opération improviser de sa part. Faut croire qu'avec le temps celle-ci avait gagner sa confiance. La seule chose que son maitre reprochait a Sayome a dire vrai était qu'elle était difficile a suivre. Parfois il pouvait la perdre complètement... C'était plutôt dure a expliquer. Puisque les don de Eizou son si développer qu'il peut surveiller de loin des gens. C'est aussi se genre de normes encore une fois que la jeune femme a la longue et interminable chevelure d'ébène. Déjà dans le monde moderne des spécialiste travaillait a la confection d'une de c'est opération, s'était aussi pour cette raison qu'elle devait a tout prit y retourner. Après tous elle devait quand même faire un suivit de leurs travail. De plus avec son excusions surprise ils avaient sans doute eu le temps de faire leurs travail... Celle-ci avait bien hâte de voir le résultat après tout la cible, ou plutôt les cible était beaucoup d'humain véreux du monde moderne... Des pomme pourrie de moins!

Dans la source Sayome était si bien, il fallait tout de même le préciser. La température de l'eau était parfaite. Cela rendait son bain fort mieux agréable. L'eau demeurait encore en mouvement dans le bassin suite au mouvement de la démone alerter par la perte de sa magnifique soie. Tout en étirant sa jambe dans l'eau celle-ci laissa ses deux main glisser le long de celle-ci. Elle était bien contente de se laver, disons qu'il y à longtemps qu'elle s'était lasser de l'odeur du sang que ses vêtement projetait. Disons que les dernière meurtres avait été plutôt sanglant, mais bon c'est des chose qui arrive dans le métier... Prit d'un sur dose colère, se défouler sur une victime ou cible était toujours fort plus agréable comme mission... Le bijoux en contacte avec sa peau faisait réagir un étrange symbole qu'elle avait de tatouer sur le bras. Depuis le tout début celui-ci tournait autour de son bras presque comme un serpent. Sayome aimait les dragon oui... mais appréciait moins en combattre un... Bien qu'elle est un penchant vers le phénix plus que le majestueux et terrible dragon. Pour qu'elle raison? Pêut-être que la symbolique que lorsque cette magnifique créature s'éteint donnant naissance a la vie. Elle en avait vue qu'une fois de ses deux yeux vert et c'était a se demander si elle ne l'avait pas halluciné... Il était si beau... Il illuminait le ciel sombre a son passage... Même au loin elle pouvait admirer et détailler ses longues plumes rouges et dorées... Le paysage qui avant n'était que ruine et cadavre, donnant ensuite jours a un grand champs de fleur et la vie... Cela ressemblait un peu a la mort de l'ancienne sorcière immortelle... Quoi qu'elle n'était pas démon, mais seulement une puissante sorcière posséder par un démon au tendance meurtrière et masochisme(xD)... Mais bon on est qui pour juger hein? Voulant simplement détendre l'atmosphère puisque la jeune femme voulait relaxer remarquant les dessin de son jolie vêtement changea aussitôt le sujet ignorant ainsi la remarque: « Mais non tu me dérange pas! Tire toi une buche! » Après tout si elle engageait la conversation s'était que la personne ne semblait pas trop être dérangeante... En tout cas pour l'instant... Et de tout manière connaissant les manière de Sayome qui manque un peu de tact par moment, celle-ci l'aurait tout de suite su si elle l'aurait importuner... La voix de celle-ci était suave et cristalline. Le mauvais caractère dont elle peut parfois avoir semblait être partit en vacance pour la nuit. Comme si plus rien ne la touchait vraiment. La youkai sembla aussitôt emballer par la tournure de la conversation. Elle enchaina sereinement . La tueuse aimait sa manière de résumer la perception du phénix dans son pays. L'information semblait avoir été bien choisi et celle-ci le partageait clairement. Peut-être que cette rencontre serait plus enrichissante que prévus... Se dit-elle juste avait que son interlocutrice continua a propos des Dragons qui semblait la passionner. La jeune femme l'avait tout suite remarquer en voyant ses yeux pétiller lorsqu'elle en parlait la deuxième fois qu'elle avait ouvert la bouche... Tout en continuant son élocution celle-ci avait replacer la soie sur l'eau la laissant flotter pour mieux montrer le Dragon qui y était broder.Sur c'est dernière parole Sayome demeura songeuse... Sans répondre a ses information... Elle resta simplement silencieuse a fixer l'eau après que la youkai est enlever le tissu de l'eau. A quoi pensait-elle? Elle ne réagit seulement après que l'inconnu l'interpèle à nouveau. Elle ne semblait pas vraiment vouloir revenir directement au sujet, mais continuait dans la ligne de mirent de les mystère de la magie.. Suite a ses parole, la jeune femme ne peut s'empêcher de lui offrir un léger sourire, car après tout s'était a peu près l'histoire de sa vie... Sayome ne pouvait comme pour tout les Hitobito être toujours franc ou claire dans certain de leurs réponse... Disons seulement qu'il devait toujours garder un certain mystère... Celle-ci décida simplement de opter pour une réponse plutôt évaser.

« Ouais, mais bon... On peu dire que je connais ça... »

Dit-elle pour ensuite laisser place au silence qui était si apaisant tout comme la source. A ce moment une maigre brise vint caresser son visage. Déplaçant quelque mèches de cheveux a son passage. Après quelque secondes par si par là, la dame se présenta en s'excusant de ne pas l'avoir fait avant.Sans laisser perdurer un moment de vide celle-ci enchaina a la fin de ses paroles...

« Je suis aussi fautive... Quant à moi je me nomme Sayome Hitashi... » Dit-elle en la fixant un moment pour ensuite continuer: « Dites le moi si je suis trop indiscrète, mais qu'est-ce que vous faites si loin de chez vous? »

Fini t-elle. Enfin celle-ci espérait que celle-ci ne le prend pas mal, mais Sayome était simplement quelqu'un de curieuse de nature. Sans oublier qu'il était dans son intérêt de parler d'elle... comme cela lui évitait bien entendu de parler de sa vie... Ou de devoir mentir a la rigueur...

{Voila fini =)! Et pour le retard il y a vraiment pas de problème sa arrive a tous le monde xD }



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Aika Kiyoi
| Une mercenaire à contrat || Une mercenaire à contrat |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Localisation : Surement dans une forêt à cheval
Amour : Disparu... Les dragons peut être?
Arme : Une lance nommée Shimobashira et deux manji sai.
Date d'inscription : 01/10/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]   Novembre 7th 2010, 6:24 am

Les sources chaudes devaient bien être une des rares choses identiques à son pays à croire que seuls les plaisirs les plus simples liaient tout les hommes, en dehors de la mort... Les dragons, les sources chaudes, tout lui rappelait son pays, enfin presque. Là bas elle était réellement une noble si on peut dire, avec ses suivantes, ses domestiques, ses gardes et des armoires sculptées remplies des soies les plus fines ainsi que tout ce maquillage... Où étaient passées les années dans le luxe et l'indolence? Une assassin avec l'éducation et les manières d'une femme de la cour et surtout avec sa mentalité...Heureusement ce caractère s'était atténué, elle avait changé pour ainsi dire. En fait, sa rencontre avec Akemi Ryôsei lui avait évité de devenir comme ces autres sous youkai qui tuaient bêtement quasi par habitude sans se poser de question. Et d'ailleurs où était-il? Cela allait faire deux siècles qu'il était partit...Bon nombre de personnes auraient abandonné toutes recherches depuis longtemps mais pour un youkai, deux siècles ne sont rien. Il était parti tuer celui qui avait tué son beau père et blessé à mort sa femme, tuant leur enfant du même coup mais maintenant? Aucunes nouvelles, rien... Et elle qui lui avait la promesse de lui être fidèle en toutes circonstances. Sa promesse tenait toujours d'ailleurs. Aucun autre homme ne l'avait touchée... Cette femme contrastait totalement avec celle qu'elle voulait montrer et qu'elle était. Yin Ren était une tueuse efficace, intransigeante, nuls moments d'hésitation ou de compassion passait dans ses yeux mais Aika Kiyoi... Rien que son nom signifiait "Lamentation Pure" littéralement, quel tueur portait un tel nom? Certes, il y avait quelques réminiscences de son passé, de ses anciens réflexes mais depuis qu'elle était tombée enceinte, tout semblait bien loin. On pouvait presque la voir comme une pauvre jeune femme pleurant son amour perdu au clair de lune près d'une source d'eau claire, ses longs cheveux de jais cachant son visage dans ses kimonos de soie...
Voilà tout ce qui passa dans sa tête en pensant à son pays et ce qui l'avait amené ici. Personne d'ailleurs, n'était au courant sur cette île, qui s'y interesserait? Mais parfois, l'envie de parler la prenait mais elle se taisait, retenue par quelque réflexe du passé ou tout simplement par l'air peu aimable de ceux qu'elle rencontrait. Néanmoins, quand la jeune humaine lui demanda ce qu'elle faisait ici, Ai se sentit...libre comme si l'eau lui enlevait toutes ses chaines et la laissait parler. Elle parla donc, tout en omettant quelques détails pour préserver un peu son identité.


Une histoire de famille... Mon père a été tué par un youkai japonais alors je suis venue ici avec mon époux... Cela remonte à longtemps et aujourd'hui je suis sans résidence précise et sans mari suite à des incidents survenus. Parfois j'aimerais rentrer mais il est hors de question que je parte sans avoir découvert ce qu'est devenu mon mari.

Heureusement que la jeune femme avait appris à cacher ses émotions sinon peut-être qu'elle aurait laissé s'échapper quelques larmes. De toute manière, sa voix était légèrement tremblante comme à chaque fois qu'elle repensait à l'attaque qui faillit lui couter la vie et à la disparition de l'homme qu'elle aimait. D'ailleurs, la lettre qu'il lui avait laissé était encore sur elle, toujours cachée quelque part, non loin comme si l'encre résistait au temps qui s'écoulait pour rendre toujours les idéogrammes lisibles. Des mots qu'elle ne lisait plus désormais car chaque idéogramme s'était gravé dans sa mémoire. Toujours les mêmes phrases, toujours les mêmes mots et toujours la même douleur qui s'y découvrait en la lisant. N'y avait-il pas un moyen rapide de le contacter? En parlant de dragons on pouvait penser au ciel. Plus aucune contraintes naturelles, pas de rivière ni de lacs à contourner, pas de montaches, pas de brigands ni de soldats, juste l'ombre se projetant sur les feuilles des arbres et sur les plaines avec une vue interminable, en ligne droite... Certes, ses pouvoirs étaient idéals pour accomplir ses assassinats, étaient car celui de sécréter du poison n'était toujours pas revenu. Les dragons ne devaient pas être capables de voler? Pourquoi donc n'avait-elle pas hérité de cet attribut? Enfin, maîtriser le sang n'était pas une mauvaise chose non plus.

Et puis...étant donné que seul l'Empereur peut arborer des dragons et que je ne peux m'empècher d'en porter, on me condamnerait à mort même si j'étais une de ses concubines.

Que le Japon était simple... Le fait qu'il soit plongé dans cette guerre civile entre youkai et humains et les seigneurs entre eux laissait libre cours à toutes les ignominies possibles d'où la présence régulière de brigands et de criminels en tout genre. Alors qu'en Chine où la paix était déjà plus présente, on prenait le temps et la peine de traquer les fautifs comme elle qui 'usurpait' les attributs de l'Empereur. Mais franchement, comment des hommes aussi armés soient-ils pourraient l'attraper, elle? Son statut de concubine impériale ne marcherait plus, trop de temps c'était écoulé, ni celui de noble. En revanche celui de youkai serait déjà plus persuasif. La Yin Ren d'autrefois n'avait pas totalement disparu, peut-être même qu'elle pourrait revenir en force de façon permanente si on le lui demandait.

Mais assez parlé de moi. A moi de vous demander quelque chose si vous le permettez. Vous avez dit que vous connaissiez ce qui a trait à la magie, puis-je savoir jusqu'où et surtout, quel était l'éclat que j'ai vu? Je l'ai déjà remarqué sur un autre humain mais je n'ai pas eu le temps de l'interroger sur ce phénomène et cela m'intrigue, je suis assez curieuse de nature.

Deuxième personne avec un éclat bizarre, ça ne devait pas être un hasard et Ai ignorait encore beaucoup de choses sur le Japon sur le plan mystique et magique, les usages étant différent de ceux chinois. Mais heureusement, cette fois malgré l'éclat, la youkai n'avait pas laissé apparaitre sa vraie forme même partiellement.

[Je dois te remercier pour l'ava, il est magnifique vraiment! Le pire c'est que j'avais cette image avant sur mon ordi mais je l'ai perdu à cause d'un virus... Je voulais aussi te remercier sur la cb mais à chaque fois que je venais tu partaiiiiis x) Encore merci **]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans" [Pv Sayome]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Monde féodale :: Forêt(s) :: Les Sources d'Eau chaude-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit