Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 William Knightley, caisse de fonds des méchants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Knightley
Personnage non validéPersonnage non validé
avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 1:30 pm



[list]
    PRÉNOM- NOM
    ═════════════

    Nom: Knightley
    Prénom: William/Élizabeth
    Surnom: «Le premier qui m'appelle Will est mort»/Éli, Lisa, Beth, Lizzie ♥
    Race: Humain
    Âge: 12 ans/10 ans

    Description Physique: William est un garçon, pas une fille. Je tiens à bien le préciser pour que cela soit clair dans l'esprit de tout le monde. Oui, avec sa taille et son allure mignone, si on lui met une perruque, il ressemble à une fille, mais ça, je ne vous conseille pas de le lui dire. Il tient beaucoup à son identité masculine pour plusieurs raisons diverses. Alors, on respecte son sexe et on ne demande surtout pas de preuves! Il ne se déshabillera pas pour vous montrer son entre-jambe et vous prouver son identité! Voyons! Ayez un peu de puder envers un gamin! Bande de vicieux!

    Pour un gamin de douze ans, William est plutôt petit. Il n'atteint même pas le mètre cinquante, ce qui le vexe profondément quand il se compare à d'autres jeunes de son âge. Plutôt maigrichon, il a l'air encore plus jeune qu'il ne l'est. Par-dessus ces os-là, il n'y a pas grand chair. À vrai dire à sa dernière visite médicale, il ne pesait qu'un peu plus de quarante kilogrammes. Il faut ici tenir compte de sa frêle ossature. En effet, quand on le regarde, on pourrait croire qu'une simple brise pourrait le casser en deux. C'est que par-dessus le marché, il n'est pas vraiment musclé. C'est assurément dû au fait qu'il fait très peu de sport. Plus musicien dans l'âme qu'autre chose, William n'a jamais été un grand partisan de l'activité physique.

    Si on jette un coup d'oeil à ses cheveux, on remarque qu'ils sont d'une couleur bleutée. Bien que ce soit curieux, ce noir teinté de reflets océaniques est sa couleur naturelle. Ni mèches, ni teinture n'en sont la cause. D'ailleurs, sa chevelure est coupée simplement, mi-long pour un homme. Sur son front tombe une épaisse frange un peu inégale et assez longue. Soigneux de sa personne, sa coiffure est toujours bien propre, lissse et soyeuse. On pourrait comparer sa tendre tignasse à de la soie.

    Sous sa longue frange se trouvent deux yeux, comme pour la majorité des humains. Plutôt grands, ils sont de couleur turquoise. D'ailleurs, n'importe qui d'observateur aura remarqué que son oeil droit est couvert d'un oeil de pirate. Celui-ci est de couleur noir, complètement simpliste. La cordelette qui le maintient à sa tête traverse son front à la diagonale dans un style plutôt élégant. en outre, on remarque une absence totale de sentiments au fond des yeux de ce garçon, sauf rares exceptions.

    Si je continue, vous pourrez remarquer que William porte plusieurs bijoux. tout d'abord, il a l'oreille gauche percée. Règle générale, il y porte une simple turquoise qui s'accordent bien avec ses yeux. Aussi, en jetant un coup d'oeil à ses mains aux ongles limés, on remarque plusieurs bagues, tout du moins deux. La première est une grosse parrure bleue d'un vieux style. L'autre n'est qu'un simple anneau en or ciselé. Il porte la première sur son pouce et la seconde sur un majeur. Sinon, bien cachée sous ses vêtements, une petite crois dorée pend à une chaîne en or, elle aussi. C'est un garçon qui aime le luxe.

    Au niveau vestimentaire, disons qu'il s'habille sérieusement. Il ne porte pas de jeans, ni de t-shirts. Il opte plutôt pour un style gentleman de l'époque victorienne. Dentelles, vestons de velours, chapeaux décrés de plumes et autres, souliers à boucle, canneééé Ce garçon ne suit aucunement les modes d'aujourd'hui et ne fait confiance qu'à son tailleur personnel pour ses vêtements.

    Bien que William n'est aucunement sportif, on remarque une grande flexibilité chez lui, pour un garçon. C'est un gamin très agile, surtout au niveau de la vélocité des doigts. Élevé un peu à la mode du 18e siècle, il a pratiqué certains temps l'escrime. Il n'est pas dit qu'il n'a pas retenu toutes les passes et bottes qu'il ait apprises. Il a beaucoup de précision au tir, affectionnant particulièrement le jeu de dards. Quand il marche, il est droit, le menton relevé, sûr de lui. Toute son attitude démontre de la bonne impression qu'il a de lui.

    Élizabeth est une jeune fille de dix ans à l'air très enfantin la plupart du temps. Comme son frère, elle est très menue. Ses jambes et ses bras sont maigrelets, son ventre forme quasiment un creux. Malgré ses membres graciles, elle ne ressemble pas à un paquet d'os, elle est simplement très mince. D'ailleurs, elle fait à peu près la même taille que William.

    Contrairement à son frère qui a les cheveux assez foncés, ceux d'Élizabeth sont plutôt pâles. En effet, ils sont d'un joli blond doré. De longueur assez moyenne, ils lui tombent sur les épaules, légèrement ondulés. Tout comme son frère, elle porte une longue frange assez inégale par endroits. Naturellement, comme elle imite son aîné, elle prend bien soin de sa chevelure et la lave régulièrement. Celle-ci ce trouve donc à être soyeuse et parfumée en tout temps. En tant que jeune fille, elle pourrait essayer plusieurs coiffure, mais elle préfère de loin laisser tomber sa tignasse lousse de toute contrainte.

    Autrefois, Lizzie avait les yeux du même turquoise que William, bien que peut-être un peu plus vert, près du vert d'eau. Ajourd'hui, ils sont plutôt d'une couleur rubis... La plupart du temps, ses prunelles sont vides d'expression. Les deux seules qu'on y lit sont l'amour et le sadisme. Naturellement, la seconde revient plus fréquemment que la première.

    À l'inverse de William qui affectionne les bijoux, Élizabeth n'en porte pas, excepté une petite chaine qui a pour pendentif une turquoise polie. C'est une réplique de la couleur des yeux de son frère. Elle ne s'en sépare jamais, pas même pour se laver. C'est un cadeau de sa part auquel elle tient beaucoup. D'ailleurs, c'est lui qui lui a donné le goût pour les vêtements propres et à l'ancienne mode. Ils sont très assortis tous les deux.

    Pour terminer, Lizzie se tient tout aussi droite que son frère. Elle a une endurance spectaculaire. Elle est toujours en train de manger et elle déborde d'Énergie. C'est un vrai bout'entrain. Toutefois, depuis quelques temps, elle prends souvent des pauses un peu terrifiantes, faisant allusion à une espèce de folie... Ses sourires se montrent de plus en plus monstrueux... Enfin, elle garde toujours ses mains si fines et agiles sur un clavier de piano... bien qu'elles étranglent très bien...
    Description Psychologique: William, c'est tout un garçon. Normalement, je vous suggèrerais de ne pas essayer de le comprendre, mais voilà, je n'ai pas le choix, je dois tout expliquer. Si vous n'arrivez pas à suivre, ou si cette description psychologique vous ennuie, passez par-dessus, ça vous évitera bien des problèmes.

    Ainsi donc, je disais que Wiliam est quelqu'un de spécial. Pourquoi? Bien parce qu'il n'est pas comme les autres, voilà tout. Des amis? Il n'en veut pas. C'est normal d'après vous de toujours vouloir être seul? Ben pour lui, ça l'est. Être constament entouré de personnes qui bavassent et tente de faire des plaisanteries, c'est... emmerdant. Tandis que lorsqu'on est seul, il n'y a personne pour nous déranger, personne pour interrompre le cours de nos pensées. Le paradis sur terre quoi. En même temps, c'est bon pour la débrouillardise. Si on résume ça en quelques phrases, il est solitaire et très indépendant. Akito n'aime pas travailler en coopération; il se sent toujours obligé de recommencer le travail des autres, pas assez à la hauteur du sien. Ultra perfectionniste le gars.

    D'un autre côté, il pense que la meilleure attitude à adopter, c'est d'être toujours poli et ce en tout temps. Il applique cette règle du respect très strictement, voir, exessivement. D'une part, c'est une vieille habitude, de l'autre, il n'arrive pas à concevoir un monde où on ne respecterait pas le rang des autres. En même temps, c'est le moyen de s'accrocher la bonne impression des autres et d'atteindre pas mal de ses objectifs sans avoir à trop sortir son porte-monnaie.

    C'est aussi quelqu'un de très scrupuleux. Il ne va jamais, ou presque, à l'encontre des règles. Il faut dire qu'il n'en a seulement pas l'envie. À quoi bon faire quelques choses d'interdits? C'est le genre de personne à peser le pour et le contre avant d'agir. S'asseoir et réfléchir un peu avant de commettre une action, ça prend quelque secondes, mais ça sauve parfois de problèmes ennuyants. Ce n'est pas le genre de personne impulsive qui font tout sans réfléchir.

    Comme vous vous en doutez, il n'est pas tellement bavard. Il n'étudie jamais, mais il est très assidu à la tâche. Il lui arrive souvent de s'épuiser pour terminer un travail. Parce qu'il faut terminer ce qu'on a commencé. Donc, tous ses temps libres sont consacrés au travail.

    Si on résume, c'est un intellectuel, solitaire, réfléchi et bûcheur...

    Qu'est-ce que William aime et qu'est-ce qu'il n'aime pas? C'est une question difficile à répondre. Ce garçon n'a jamais pris le temps de s'arrêter et de se dire; j'aime faire ceci, je n'aime pas faire cela. Donc ses goûts restent bien basiques et peu développés parce qu'il n'a jamais cherché à les appronfondir plus que cela. Règle générale, on peut dire qu'il ne supporte pas le manque de respect et la paresse. N'importe qui peut réussir avec un minimum d'efforts. Quoi d'autre... Ah! Depuis toujours, il déteste manger des champignons. Il n'en dit jamais rien, mais il trouve tout de même le goût horrible. Sinon, à force de travailler, il y a pris goût, mais enfin, c'en est presqu'uniquement une habitude. Son plus grand plaisir, c'est passé du temps avec sa soeur et de lui rendre de menus services. Il affectionne son piano et aime bien manger des sucreries. Il n'y a rien d'autre à dire à ce sujet parce que, bien que ce soit dommage de devoir l'avouer; William est un garçon terne et sans couleur.

    Des rêves? William n'en a qu'un: permettre à sa famille d'être à nouveau réunie. Ce n'est pas pour rien qu'il s'est mis à la nécromancie. Autrement, jamais il ne se serait approcher de ce type de magie noire. En fait, il aimerait revenir à quelques quatre ans en arrière, que ses parents ne meurent jamais, que Lizzie soit restée la même et surtout qu'on ne le traite plus jamais de fou...

    Comment William agit avec ses semblables? Pas tellement bien malheureusement... Il est toujours froid et distant. Du fait qu'il réussit tout mieux que tout le monde, ou presque, il ne peut pas lier de vraies relations avec les gens. Il n'a pas tellement d'amis parce que son sérieux fait fuir bien des gens. Il a toujours cet air austère collé au visage ce qui ne lui attire pas tellement les sympathies des autres. Enfin, ce n'est pas bien important pour lui. Du moment qu'il ne se fait pas d'ennemis... Avoir des amis, ça ne sert à rien. Même avec sa famille, excepté Lizzie, il agit comme un prince dédaigneux. De toute façon, ses aînés le croient désormais complètement fou, alors... Jamais il ne s'engage dans de grandes conversations. Quelques mots suffisent à répondre à une question. Il est carrément asociale. Donc, vous ne serez pas surpris quand je vous annoncerai qu'il n'a jamais eu de copine et qu'il n'y compte pas. Il n'en a pas besoin puisqu'il a déjà Lizzie. Puis, il s'est toujours imaginé l'amour entre deux personnes, outre la famille, comme un manque affectif et il n'a pas besoin de plus d'affection qu'il en a déjà. Pour toujours et depuis toujours, c'est un solitaire. Enfin, on peut dire au moins qu'il est excessivement poli... C'est déjà un bon point pour lui...

    Lizzie, selon toutes apparences, est une jeune fille plutôt calme et réservée. En effet, elle est plutôt silencieuse. elle reste toujours dans son coin et ne va jamais vers les autres d'elle même. Quand elle parle, elle y va de la mannière la plus concise possible. Elle fait de courtes phrases et ne tourne pas autour du pot. Malgré tout, sa voix est posée et elle a une facilité d'élocution sans pareille. En accord avec soncaractère, elle n'ose pas donner son opinion, ni contredire.

    Contrairement à beaucoup d'autres, elle n'est pas du genre curieuse. Elle ne se préoccupe pas de savoir les secrets des autres. Elle ne pose jamais de questions. Elle a déjà assez à faire pour y répondre lorsque c'est elle qui est interrogée... D'un autre côté, elle ne s'intéresse pas vraiment à la vie des autres. Certains vont la prendre pour une égocentrique, mais ce n'est pas tout à fait ça. Si quelqu'un avait le désir de lui raconter sa petite vie, elle l'écouterait attentivement. Elle sait entendre les paroles de son entourage. Elle éprouve même de l'emphatie pour les gens qui osent se confier à elle.

    Si aux premiers rapports, sa timidité est maladive, Lizzie est une amie très précieuse. Elle est toujours prête à rendre service. Elle essaie de donner un coup de main dès qu'elle le peut si on le lui demande. Si elle ne te tend pas la main, tu peux quand même la saisir, car elle n'est jamais hors de ta portée. Nullement paresseuse, elle met beaucoup de coeur dans ce qu'elle entreprend. Elle ne lambine pas avant de se mettre à la tâche et ne se plaint jamais. Par nature, elle est très travaillante. En outre, elle est très fidèle à ceux qui réussissent à percer la muraille de sa gêne. Loyale, elle n'hésita jamais à prendre la défense d'un ami, même si ces instants de bravoures son plus rares.

    En plus d'être travaillante, c'est une fille persévérante. Elle n'abandonne jamais, même si elle sait très bien que c'est hors de ses capacités. Lorsqu'il s'agit de se surpasser, elle n'a pas son pareil en tenacité. C'en devient même de l'acharnement. Cependant, elle a réussi grâce à ce trait de carctère à s'améliorer dans de nombreux dommaines.

    C'est aussi quelqu'un de très brillant, comme beaucoup d'autres de sa race. Elle obtient des résultats scolaires très élevés sans beaucoup se forcer. Elle est aussi plutôt perspicace. La berner est un véritable défi en soi. Est-ce du à ses origines ou à un sixième sens quelconque? C'est une bonne question. Cependant, si elle sait distinguer le vrai du faux, elle ne peut mentir avec élégance à ses semblables.

    Lizzie a deux valeurs très importantes; le respect et la politesse. Elle ne tolère pas qu'on soit irrecpectueux envers ceux qui sont plus âgés ou d'un rang plus élevé. Malgré sa timidité, elle salue toujours les gens qu'elle croise en s'inclinant. Lorsqu'elle s'adresse à quelqu'un, elle se fait un point d'honeur à utiliser les bonnes marques de politesse.

    Au cours de son enfance, un gros défaut s'est développé chez elle; la jalousie. Elle ne peut supporter que quelqu'un la surpasse dans quoi que se soit. Elle ne peut pas s'empêcher d'envier les gens qui ont ce qu'elle n'a pas. C'est un défaut qu'on ne lui a jamais corrigé pour la simple raison qu'elle à toujours su bien le cacher... Heureusement qu'elle n'est pas adepte de la phrase: «C'est pas juste!»

    Comme beaucoup, elle a le désir d'être aimée et appréciée par tous. Elle a besoin d'affection et qu'on reconnaisse son existence. Elle veut être appréciée pour ses talents et ses points forts. Cependant, elle est un peu maladroite et elle ne sait pas comment amener les autres à l'apprécier avec ses qualités comme ses défauts.

    Et... depuis quelques temps, elle a ce côté mystérieux de sa personnalité qui vient d'apparaître. En effet, elle a un nouveau penchant au sadisme et la cruauté. Il lui arrive d'enttrer en transe et de se mettre à vouloir étrangler tout ce qui bouge...





      TECHNIQUE
      ═════════════

      Classe: Shaman
      Arme: L'argent, un fleuret et des mains
      Style de combat: Euh, généralement, William préfère régler ses problèmes avec quelque chose de facile: de l'argent. La cupidité de l'homme lui offre régulièrement cette occasion de le faire. Dans le cas où ça ne fonctionne pas, suite à des rencontre de bêtes féroces, combat au fleuret. Ouais bon, il y va un peu trop dans l'élégance du mouvement pour que ça soit tellement efficace... Sinon, il est plutôt doué pour lancer des projectiles. Puis bon, dans un cas de besoin extrême, il a d'autres moyens de se défendre.
      Technique(s): Aucune Technique
      Pouvoir(s): Deads' control: William peut faire appel aux défunts qui sont enterrés là où il se trouve, humains comme animaux. Il ne les ramène pas à la vie, ils deviennent plutôt des pantins complètement sous ses ordres. Ceux-ci viennent dans l,état où ils se trouvent. Du coup, ils ne sont pas très solide et ne sont utiles qu'à la diversion.

      Death scythe: En faisait appel à la scythe des morts, William peut envoyer quelqu'un dans l'autre monde. Il ne s'agit pas d'une vraie scythe, simplement, le coup porté traverse de part en part le torse en une ligne bien découpée. Naturellement, cette attaque lui demande beaucoup d'énergie.

      S'il possède d'Autres pouvoirs, il ne les connait pas encore...
      Point fort: Avec son esprit très analytique, il sait bien préparer ses coups à l'avance et évaluer ses chances. De plus, il est riche comme crésus alors il peut acheter pas mal qui il veut, suffit de simplement savoir soudoyer correctement. Puis, il y a Lizzie qui ne laisserait jamais quelqu'un faire du mal à son frère.
      Point faible: Lizzie apparaît toujours comme bon lui semble, faisant fi de son opinion. Il n'a pas beaucoup de moyen très efficaces de défense. Sur un champ de bataille, il est plus encombrant qu'utile, malgré sa stratégie.




        HISTOIRE
        ═════════════

        Histoire de votre personnage: 12 décembre 1998, quelque part à Londres

        «Happy birthday to you! Happy birthday to you! Happy birthday, happy birthday! Happy birthday to you!»

        Des applaudissements fusèrent de toutes parts autour de la chaise haute d'un bambin qui était inconscient de son premier anniversaire de vie. À côté de lui, il y avait sa maman, son grand frère de 8 ans et sa grande soeur de 5 ans. Celle-ci souffla les bougies sur le gâteau d'anniversaire à la place de son frère, trop jeune pour comprendre le rituel. Les parts de ce chef d'oeuvre culinaire furent rapidement distribuées à tous les invités. c'était sa fête, mais il restait dans sa chaise haute tandis que les adultes discutaient entre eux en mangeant et que les quelques enfants jouaient avec ses aînés. Derrière lui, il y avait une montagne de cadeaux dont il ne connaîtrait jamais le donneur. Il vieillissait d'un an, mais en réalité, qui s'en préoccupait? C'était simplement un prétexte pour se réunir chez les Knightley. Parmi la longue liste d'invités, il n'y avait que de riches personnes influentes. Quoi de plus logique quand on savait que la famille Knightley était à la t'ête d'une des plus grandes maisons de disques dans le monde. D'ailleurs, la musique était plus qu'une affaire familiale; Mr Knightley était l'un des plus grands violonnistes de l'époque et Mrs Knightley était l'une des soprnos les plus demandées. Le frère de Mr Knightley était chef de l'orchestre symphonique de Montréal. La musique, ils s'y connaissaient et nombreuses furent leurs compositions, quoiqu'ils se gardaient bien de laisser d'autres gens apprendre ces pièces jouées une seule fois en convert avant d'être reléguées au placard.

        Pourtant, ce soir-là, ce n'était pas un membre de la famille qui jouait, mais un groupe d'étrangers, employés pour cette fête sans que jamais on ne les revoit. Et il y avait ce bébé, seul dans sa chaise haute. Personne ne lui prêtait vraimment attention. Personne jusqu'à ce qu'une délicieuse jeune femmed'environ 28 ans ne vienne le cueillir dans ses bras. Avec ses longs cheveux bonze ondulés et ses yeux bleu-vert, elle était déjà resplendissante. Vêtue de cette robe turquoise, elle était époustoufflante. Son visage d'ange s'illumina d'un sourire lorsque ses bras saisirent ce petit bout de chou, son fils. Elle l'embrassa sur le front tendrement avant de retourner à ses invités. Elle devait leur montrer à quel point son garçon était charmant, à quel point il était beau. Le portrait de son papa. Comme un poussin, la jolie grande soeur suivait sa maman en traînant derrière elle le grand frère, ce qui attendrissait les dames à leur passage.

        Après la tournée des adieux, maman alla couché bébé, déjà près de s'endormir. Assise dans la berceuse, la belle voix d'Elinor Knightley s'éleva en une jolie beceuse pour endormi le petit William. Celui-ci gazouilla quelques instants avec elle avant de s'endormir profondément en position foetale, ses petits poings fermés avec relâchement dans le sommeil. La jeune mère se leva et déposa son enfant dans le berceau qui trônait au milieu de la chambre d'enfant. Elle démarra le petit module qui pendait au-dessus, ce qui enclencha le roulement d'une berceuse. Une berceuse qui avait été composée à son unique intention à sa naissance. Celle-ci était la sienne, il 'y avait que lui qui s'était endormi en l'écoutant, c'était SA berceuse.

        25 décembre 2000

        Lorsqu'il se réveilla, William se glissa hors des couvertures et se chaussa de ses pantouffles. Pour un gamin de trois ans, il était déjà très autonome. Il glissa son nez hors de sa chambre et jeta un coup d'oeil dans le couloir; personne. Il sortit de la pièce toute douillette pour s'aventurer dans le corridor glacial puisqu'on était en décembre. Aujourd'hui était un jour spécial, aujourd'hui, c'Était Noël. Noël. C'était un de ses fêtes préférées. En tout cas, il le sentait bien, ce Noël là, il l'aimerait, ce serait son favori. Son troisième Noël, il l'avait attendu avec impatience. C'était son tour de rejoindre le groupe familial, son tour à lui de posséder son propre instrument. Il ne savait pas lequel on lui destinait, mais il mourait d'impatience de savoir. Sous le grand sapin illuminé de toutes parts, il y avait des dizaines de paquets. Il se demanda s'il aurait une clarinette comme sa grande soeur ou une flûte traversière comme son grand frère. Il y avait tellement de cadeaux et pas moyen de deviner lesquelques étaient à lui parce qu'il ne savait pas lire. Il sursauta quand une main se posa sur son épaule.

        «Chut Will! C'est moi, Sarah.
        -Tu m'as fait peur...»

        La fillette sourit et lui ébouriffa les cheveux avec entrain. Emb^té, le gamin lui tira la langue dans une affreuse grimace, histoire de la punir par cette vue horrifiante. Elle éclatta de rire à la vue de son petit frère, ce qui le mit encore plus en colère. Néanmoisn, c'Était Noël alors il évita de lui tirer les cheveux violemment. Il se contentant de mordre son doigt et d'aller se réfugier plus loin d'elle. Elle éclatta en pleurs et se laissa tomber sut le sol, toute chiffonée. Triste d'avoir causé du chagrin à sa soeur, il s'approcha d'elle et lui frotta le dos pour la consoler. À sa grande surprise, elle le renversa sur le dos et se mit à le chatouiller. Son rire fusa haut et clair. Celui-ci attira leur grand frère, qui le réprimanda de faire autant de bruit si tôt le matin. Néanmoins, il fut vite attiré dans le jeu, lui le grand de dix ans déjà. Les cris redoublèrent. S'y mêlèrent bientôt les cris d'un bébé.

        Après quelques instants, ceux-ci se calmèrent et Mrs Knightley se pointa au salon, une gamine dans les bras, son mari sur les talons. Ils souriaient affectueusement au spectacle de leurs aînés en train de jouer. Mrs Knightley posa sa benjamine sur le sol et celle-ci rampa vers ses frères et soeur en gazouillant tandis que les parents s'asseyaient dans les bergères installées de chaque côté du sapin.

        -Qui veut voir ce que lui a emmener le père Noël?

        Les plus vieux cessèrent de se tirailler et William attira Élizabeth dans ses bras. C'Était déjà un grand frère très attentionné. Il adorait tenir sa petite soeur. Lors de la distribution, il l'aida à déballer ses cadeaux, bien qu'il attendait avec impatience de recevoir son paquet contenant son instrument de musique. Vint le moment où il ne restât qu'un minuscule paquet sous l'arbre de Noël, trop petit pour contenir même un harmonica. Sa mère le lui tendit pourtant en souriant. Hésitant et déçu, il déballa tout de même le petit présent. À l'intérieur, il y avait seulement une clé. Le gamin qu'il était esquissa une petite moue de contrariété: où était son instrument de musique? En le voyant aussi consterné, ses parents échangèrent un sourire entendu. Ils lui prirent gentiment la main et le guidèrent vers la porte du salon, celle qui donnait sur la salle de musique. SA maman prit gentimenet la clé de sa main et l'insérra dans la serrure sous les yeux émerveillés de l'enfant.; il n'avait pas le droit d'entrer là d'habitude.

        La première chose qu'il vit quand la porte fut ouverte se trouva à être un grand piano à queue laqué noir au milieu de la pièce, un chou bleu posé dessus. Ravi, le gamin s'avança et s'approcha du bel instrument. Il grimpa sur le banc et s'assit devant le clavier, se demandant comment on en jouait. Il leva sa main droite avant d'appuyer sur une touche avec son index. Un son en sortit. Enchanté, il recommença et essaya toutes les touches à sa portée. Puis, il commença à les jouer dans le désordre. Peu à peu, l'air ressemblait vaguement à Jingle Bell. C'est un don très rare que monsieur William venait de montrer; l'oreille absolue. Ça n'Était pas arrivé depuisdes lustres dans la famille, si ça s'Était déjà vu. Peut-être en ferait-on un petit Mozart?

        Avril 2003

        -William?

        La petite fille de quatre ans tirait sur les pantalons de son grand frère. Celui-ci s'arrêta de marcher et jeta un regard attendri sur la fillette.

        -Qu'est-ce qu'il y a Lizzie? Ça ne va pas?

        Effectivement, la gamine avait les larmes aux yeux et semblait sur le point d'Éclatter en sanglots.

        -Je... j'arrive pas à le jouer...

        Sa voix pleine de trémolos se brisa sous une pluie de pleurs. Embarrassé, William l'attira maladroitement dans ses bras et lui tapota la tête. Curieusement, Elizabeth n'avait toujours de yeux que pour William, prêtant peu d'égards à Sarah et Henry. C'était d'ailleurs à cause de son admiration pour lui qu'elle apprenait le piano plutôt que la flûte traversière, instrument qu'on lui destinait au départ. Pour le reste, vous devinerez qu'elle imitait son idole en tout point. Elle pensait comme lui, elle voulait faire tout ce qu'il faisait, un vrai petit mouton.

        -Voyons, ne pleure pas. Viens, je vais te montrer.

        À cet âge, après à peine trois ans d'étude au piano, on pouvait déà considérer William Knightley comme un virtuose. Il avait donné quelques concerts déjà, présentant quelques unes de ses compositions. À cette raison, il avait été attitré personnellement d'enseigner cet art à sa petite soeur. D'ailleurs, celle-ci ne voulait pas qu'il en soit autrement. Ainsi donc, avec grande patience, il s'installa au banc de piano avec elle et l'aida à jouer cette passe plus difficile de cette valse. Bien que moins talentueuse que son aîné, la gamine montrait d'étonnantes aptitudes à ce sujet.

        Après quelques instants de pratique, il s'avéra qu'elle était tout à fait apte de réussir. Pour passer un peu de temps à se divertir, ils s'installèrent donc à jouer quelques duos, complètement enivrés par la musique. Une fois qu'ils étaient sur un banc de piano, ces deux-là étaient impossible à arrêter. Toutefois, il fut temps de tout cesser, une fois le répertoire entammé au quart. Leur tante venait d'entrer et il fallait lui montrer de la sollicitude. Elle venait de perdre son mari dans un accident de voiture. D'Ailleurs, elle-même en avait gravement souffert, perdant du coup aussi son bébé.

        -Bonjour ma tante, fit William en se levant et allant vers elle.

        La dame aux cheveux noirs l'attira dans ses bras et le serra contre elle. William avait toujours été son préféré de ses quatre neveux.

        -Comme tu as grandi! ET ce duo! Tu joues magnifiquement bien mon p'tit Liam!

        William n'avait jamais permis à quiconque de lui donner des surnoms sans protester. Néanmoins, il n'avait jamais rien dit à sa tante qui l'affublait de toutes sortes de petits noms étranges et variés.

        -Je vous remercie ma tante. Lizzie joue plutôt bien aussi.

        La fillette s'approcha timidement pour se cacher derrière son frère. La tante Vanessa l'avait toujours un peu effrayée. Elle n'était pas méchante avec elle, mais elle craignait plutôt qu'elle ne lui vole l'affection de son frère. Elles étaient en quelque sorte, en compétition dans l'affection de William. Lizzie retint un vilain regard à l'intention de sa tante et lui souria, l'air peu convaincue, mais bon.

        Vanessa resta à souper. D'ailleurs, elle passait souvent la soirée chez sa soeur adorée. Le repas se passa agréablement en famille. On n'aurait jamais pensé à un portrait plus uni... Pourtant, la famille Knightley était tout sauf parfaite...

        Juillet 2005

        «Gaaarghhh!»

        Dans un dernier soubresaut, le dernier souffle de la vie de Mr Knightley s'Échappa d'entre ses lèvres. À côté de lui gisait sa femme, morte également. Sans un bruit, sans se faire remarquer par personne, l'intru se sauva de la maison, sa tâche étant accomplie. D'ailleurs, elle réussi même à caresser les chiens au passage qui frétillèrent de la queue. La nuit noire enveloppa le meurtrier loin du manoir Knightley.

        Le lendemain, c'était le chaos au manoir. LE lieu de rendez-vous de tous les journalistes en quête de nouvelles à sensation. Henry tentait de consoler Sarah qui pleurait à chaudes larmes tandis que William s'occupait de distraire Lisbeth, trop jeune pour comprendre ce qui se passait. Ou plutôt, trop sensible. La tante Vanessa avait vite accouru rejoindre ses neveux et nièces attristés par le décès subit de leurs parents affectionnés. Ou plutôt, leur meurtre plutôt que leur décès. La nouvelle fit longtemps jaser les gens. Le restant de la famille fut évacuée du manoir et allèrent s'installer chez la tante Vanessa.

        Novembre 2005

        Depuis le décès de leurs parents et le début de leur séjour chez la tante Vanessa, William avait remarqué un comportement étrange chez sa petite soeur, Lizzie. Elle ne pratiquait presque plus le piano, elle était de plus en plus taciturne. D'ailleurs, elle ne lui parlait plus autant qu'avant, ce qui avait pour impact de l'inquiéter. Après tout, n'était-elle pas sa soeur chérie, son petit trésor? Quand il la questionnait, elle répondait seulement qu'elle s'ennuyait de papa et maman. Que pouvait-il faire alors...

        Un soir, en rentrant de l'école, la maison était silencieuse. C'était bizare. Il y avait toujours un peu de vie chez la tante Vanessa, à cause des chats. Sa tante avait une affection particulière pour cet animal. Elle en possédait des douzaines. Il la voyait déjà des années plus tard, complètement gâteuse avec une proléfaction de chats aux pieds...

        «Tante Vanessa? Lizzie?»

        Il monta vers le grand salon où elles avaient l'habitude de s'asseoir en attendant le retour des aînés. Le spectable qui l'attendait le troubla. Sa petite soeur chérie était là, penché sur le cadavre de sa tante, ses petits doigts enserrés autour de son cou. Le jeune garçon se sentit figer d'horreur en voyant ceci. Il n'arrivait pas à prononcer le moindre son. Qu'est-ce qui était arrivée à sa petite soeur d'à peine 6 ans? Une larme coula le long de sa joue. Celle-ci poussa alors ce qui sembla être un ricannement moqueur et jouissif. C'est alors que William remarqua la plaie béante à son flanc droit.Q'est-ce qui s'Était passé?

        «Lizzie?» fit-il en s'approchant d'un pas.

        La fillette se tourna brusquement vers son frère, les yeux d,une couleur rougeâtre. Ses dents se découvrirent, carnassières. Elle cracha un peu de sang et se leva, les bras tremblants, les jambes molles. Lentement mais sûrement, elle s'avançait vers son aîné qu'elle adorait tellement. Dans sa main gauche, elle tenait un couteau qu'elle leva dans les airs. Un sourire des plus sadiques se traça sur ses lèvres. Figé par la terreur, William n'arrivait pas à avancer, ni à reculer. Puis, ce fut finalement le vide. Le vide après une grande douleur.

        Quand il se réveilla, il était dans un lit d'hôpital, entouré de son frère et de sa soeur, SArah, pas Lizzie. À leurs mines désolées, il fronça les sourcils. Qu'est-ce qu'ils avaient pour etre aussi malheureux? D'ailleurs, il lui semblait que sa vision était réduite. Il leva la main et la porta à son oeil droit. Il était couvert d'un pansement. Il se redressa, se souvenant ce qui s'Était passé, ressentant une grande douleur au flanc.

        «Will! Ne bouge pas! Tu es gravement blessé!»
        «Où est Lizzie? Je ne la vois pas...»
        «Lizzie est morte.» assena Henry.

        Alors que SArah reprochait à son frère de lui avoir annoncé la nouvelle aussi brusquement, les paroles descendaient dans l'esprit de William. Lizzie... sa chère petite soeur de six ans... morte? Impossible. Affolé, son coeur se mit à battre à la chamade. Naturellement, la machine qui suivait son pouls se mit à faire des pics et des pics. Ceci alerta l'infirmière et on vint vite lui donner des sédatifs pour qu'il se rendorme...

        Janvier 2008

        Un an que William était à l'asile. Un an de traitements et de suivit à l'hôpital parce qu'il était supposément... fou. C,était ce qu'on avait diagnostiqué en le voyant parlé sans cesse des visites nocturnes que lui faisait Lizzie. Il disait qu'elle venait, l'air monstrueuse. Elle lui sussurait des paroles qu'il n'arrivait pas à comprendre à l'oreille. Il avait l'impression qu'elle se moquait de lui. Il ne voulait plus sortir, il agissait comme si mettre le nez dehors allait le tuer. Que sa soeur viendrait le chercher et l'emmènerait loin, loin dans les ténèbres. Accablés par ses assertions qu'il faisait en public, son frère et sa soeur décidèrent de lui trouver une place l'asile où on pourrait peut-être le traiter et lui retirer ces sottes idées. Pourtant, après un an, William y croyait toujours. Il voyait sa petite soeur venir. Être caline avec lui avant de lui raconter des choses horribles, horribles!

        Ce matin-là, il était assis sur le balcon, sur un siège et il fixait le vide. Ses mannières étaient disparues, il avait maigri considérablement. Il remarqua à peine qu'un gentleman s,était arrêté devant lui. Il ne prit conscience de sa présence que lorsqu'il lui posa la main sur l'épaule et susurra ceci à son oreille:

        «Je puis vous aider à chasser votre soeur...»

        William se redressa et fixa l'homme, un gamin d'à peine 16 ans finalement, blond comme tout. Ses yeux lui dirent de parler, qu'il accepterait n'importe quoi. Il lui expliqua alors qui il était et son prix à l'échange de ce service. Et des autres qui viendraient assurément. Le gamin de 10 ans accepta. Son visiteur l'emporta au loin.

        Quelques jours plus tard, le face à face entre les deux cadets de la famille Knightley se fit. ALors, Will découvrit tout. Lizzie avait cédé son corps à une multitude de youkais de peu de conséquence pour avoir le pouvoir de tuer la meurtrière de ses parents; Vanessa. Elle avait surpris une discussion entre la tante et ses chats qui lui avaient tout fait découvrir. Néanmoins, dans cet état, elle était devenu trop dangereuse. À l'aide de son nouvel associé, William la scella. Et le sceau se trouve précisément dans son oeil droit. Pourquoi? Parce qu'il avait d.éjà là une très vilaine cicatrice.

        Il retourna à sa soeur et son frère, prenant son allié dans toute cette histoire comme serviteur personnel, créant sa propre compagnie, une compagnie de peluches qui faisaient de la musique.
        Face a la menace actuelle[4 lignes]: C'est son allié qui lui a fait part des troubles qui agitaient le Japon. Il lui ordonna d'en apprendre plus à ce sujet. Il a longtemps suivit les évènements sans s'en mêler, ni faire mine de savoir quoique ce soit à ce propos. Puis, finalement, avec la mort de la Sorcière immortelle, il vit l'occasion d'entrer en jeu; ce Yuri Nako semblait l'être le plus puissant à en devenir. La personne la plus apte à lui garantir son unique désir, à faire accroître ses pouvoirs. C'est pourquoi il se propose d'être leur aide financière. Pour conquérir le monde et accomplir on ne sait quels desseins, il faut de l'argent.
        Alignement[Bien ou mal]: Mal, William est un méchant garçon.

        Autre: On dit que William Knightley est doté de l'oreille absolue en plus d'avoir une mémoire photographique.
        Certains croient que le plus jeune de la famille Knightley est un dingue.
        Sa compagnie de peluches lui a valu beaucoup d'argent et tous les enfants en raffolent.
        À ce qu'il paraît, il aurait vendu son âme à un démon. Celui-ci rôde parfois près du manoir Knightley. Ce démon serait sa petite soeur, reconnue à sa chevelure blonde et ses yeux rougeoyants.
        Ce que personne ne sait, c'est ce qu'il a promis à son serviteur en échange de ses services.







Nom/Prenom: Il est déjà à plein d'endroits xD
Surnom: Euh, à vous de choisir mes nouveaux tits noms
Age: Hey!!! Vous savez quio? J'ai 17 ans dans 3 mois et 14 jours!!! ♥
Double compte?
{} Oui ; {X} Non Quadruple compte xD
Comment avez-vous découvert le forum?
{} Via un partenaire; {} Via un topsite {X} Autre Je me souviens plus ><
Votre présence: Très fréquente. Je suis toujours là xD
Nombre de lignes que vous faites en général: Une trentaine quand je suis pas trop inspirée, je crois
Code du règlement:
Spoiler:
 


Dernière édition par William Knightley le Octobre 2nd 2010, 4:17 pm, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 2:10 pm

LOL rebienvenu William Elizabeth
Revenir en haut Aller en bas
Aya Hirumoto
|MODO| |Collégienne| Réincarnation d'Inuyasha|MODO| |Collégienne| Réincarnation d'Inuyasha
avatar
Féminin
Nombre de messages : 1108
Age : 21
Localisation : J'en sais rien dans un cimetière?
Amour : Je l'aime, même si je sais qu'il est mort..
Arme : Tatsuki et Ryû et d'autres petites armes
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Pouvoir:
59/100  (59/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 Fragment
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 2:21 pm

Re bienvenue, Lizzie l'osseuse! *SBAF* (attention, si vous voulez savoir de quoi je parle, allez lire "l'apprenti épouvanteur" )


Aya's themeAya's memoriesAya's little secrets


Je suis la réincarnation d'un clébard et alors? Cela te déranges à ce point-là, Invité?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 2:28 pm

Bienvenu will =) ! { sais très bien qu'elle n'aime pas sa et qu'elle va avoir une envie folle de l'étrangler xD }



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nakumo Tutsomochi
|Collégienne| Réincarnation de Shippo||Collégienne| Réincarnation de Shippo|
avatar
Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 20
Localisation : Sers-toi donc de tes yeux !
Amour : Euh ... Hum.
Arme : Mon épée, Flower of Fire, ainsi que mes pouvoirs.
Date d'inscription : 20/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 ... Normal, pour une réincarnation, non ?
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 2:35 pm

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
William Knightley
Personnage non validéPersonnage non validé
avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 2:41 pm

Argh! Will est un gars!!! Sauf exceptions rarissimes. Ah, j'ai tellement hâte d'avoir fini pour vous faire lire mon idée que j'aime trop ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yûri Nako
| Réincarnation de Naraku || Réincarnation de Naraku |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 1470
Age : 28
Localisation : Dans ta tête mon pauvre...
Amour : Pff!
Arme : Saiko no Ryanko, Zélos mon shinigami et bien plus...
Date d'inscription : 15/01/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
94/100  (94/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Mal
Shikon no Tama :: 2 fragments
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 12th 2010, 2:50 pm

Caisse de fond d méchant?! O0 J'ai bien hâte de voir sa en texte xD ! Huhu



Invité, tu peux toujours courir, mais tu ne pourra pas mchapper
Yûu Theme
Killer Instinct Theme
Revenir en haut Aller en bas
William Knightley
Personnage non validéPersonnage non validé
avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 14th 2010, 7:36 pm

Héhé. Va bien vous falloir un peu d'argent: L'argent donne du pouvoir. è_é
Revenir en haut Aller en bas
Megumi Tsuji
|Etoile montante de la chanson||Etoile montante de la chanson|
avatar
Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 28
Localisation : Jamais au meme endroits.
Amour : ...
Arme : Mes mains et pieds, ma voix et les esprits.
Date d'inscription : 29/07/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 1 A vous de le trouver...
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 14th 2010, 7:44 pm

Bienvenu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tao & Seika Nako
|| |Réincarnation d'Hakudôshi et de Kanna|||| |Réincarnation d'Hakudôshi et de Kanna||
avatar
Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 26
Localisation : Vous êtes un inconnu...je n'ais pas le droit de le dire
Amour : Quoi?! mais c'est dégeulasse!!
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Septembre 14th 2010, 8:04 pm

Il a pas tord la wtf1 re-bienvenu *rire*
Revenir en haut Aller en bas
William Knightley
Personnage non validéPersonnage non validé
avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Octobre 2nd 2010, 4:18 pm

Enfin terminé ma fiche!
Bon, elle est un peu bâclée par endroit, mais j'ai juste hâte de jouer Willichou!
J'améliorerai plus tard =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Octobre 2nd 2010, 4:30 pm

Bon ça a été vite à lire puisque je suivais petit à petit j'ai rien à redire !!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
William Knightley
Personnage non validéPersonnage non validé
avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Octobre 2nd 2010, 7:30 pm

Alors je suis bon? xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Octobre 2nd 2010, 8:11 pm

oui lol jte valide
Revenir en haut Aller en bas
William Knightley
Personnage non validéPersonnage non validé
avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   Octobre 2nd 2010, 9:48 pm

Yé! Merci!
Manque juste à préparer un p'tit perso vacant et Paf! Je suis prêt à rejoindre les rangs de mes nouveaux amis, les méchants xD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: William Knightley, caisse de fonds des méchants   

Revenir en haut Aller en bas
 

William Knightley, caisse de fonds des méchants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» La Suisse débloque les fonds de Jean-Claude Duvalier
» Haiti-Politique :Fonds national d’éducation : illégale, la méthode utilisée
» SECURITÉ DE PREVAL ET ARISTIDE: L'ETAT DOIT METTRE FREIN AU GASPILLAGE DES FONDS
» William Delacroix [ Voleur ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Administration :: [♣]Présentation des personnages[♠] :: Personnages validés :: Humains-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)