Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Août 19th 2010, 7:20 pm

Cela ne fessait qu'une semaine qu'elle était a Tokyo, mais en générale une mission de ménage dans une ville ne prenait que quelque jours, pas plus... Mais pas cette fois! Cette endroit était étrangement démoniaque. Celle-ci pouvait sentir partout des êtres malfaisants. Cette ville en était envahit... La jeune et jolie demoiselle sentait qu'il y cachait de lourd secret... Cette fois cela ne serrait pas une mission facile. Elle aimait sa... Enfin une mission de taille. Enfin un défie! Elle était bien heureuse que Eizou l'est choisit elle pour y aller. De plus en n'envoyant qu'elle, il fessait preuve d'une énorme confiance en ses capacité. De plus, elle se doutait que quelque part il la surveillait, d'une manière ou d'une autre... Cet homme était un modèle pour Sayome. Sa force et sa magie dépassait l'imagination. C'était bien la seule personne sur lequel elle se pliait a tous ses ordres... Même avec Haku elle avait de la misère et pouvait rouspéter. Mais pas a celui-ci... Par contre celle-ci n'était dupe et savais très bien qu'il lui cachait des choses... Elle en aurait le cœur net lorsqu'elle se retrouvera seule a seule avec lui pour l'instant elle avait d'autre chat a fouetter! Dont une ville a nettoyer, il ne faut pas l'oublier! Depuis une semaine entière durant le jour, celle-ci partait en pêche d'information. Chaque jour elle prenait la peine d'aller chercher le journal pour voir les information du jours qui allait lui fournir des indice pour continuer son enquête. Eizou ne lui avait pas préciser qu'elle devait visé que les démons. De plus les Hitobito traquait aussi les humain nuisant pour les habitants de la ville sur lequel il chassait. Et a plusieurs reprise celle-ci remarqua le nom du tueur fou. Le journal le surnommait «L'ange de la mort». Les quelque article a son sujet l'intéressait pour être plus précis. Assez pour qu'elle prenne le temps. De fouiller dans les archive des journaux pour voir les autres... Tout en scrutant chacun d'eux, un ressortit du lots... En effet! Ce dernier avait été rédiger au tout début de cette année et se en octobre, le six octobre. Ce dernier était écrit par Kira Yûuki, une journaliste reconnu pour toujours aller au bout de ses piste... C'était seulement se que l'on rencontre. L'article parlait d'un lien entre l'assassina d'une famille et toutes la mafia qui avait été massacrer... Sur cette piste elle préparait bientôt une visite chez les Yûuki lorsqu'elle en aura l'occasion... Sayome voulait savoir tous se que cette journaliste savais pour mieux éclaircir cette fameuse histoire... Mais pour la ce n'était plus le temps a la recherche d'information, mais la chasse. La nuit venait de tomber. Sans attendre elle devait se rendre a son logement se changer et s'armer...

Que la chasse commence!! Aussitôt que le soleil disparue complètement du ciel, la jeune femme sortit de son appartement. Vêtu comme dans son habitude. Un chandail blanc qui est trop grand pour elle qu'elle attache pour ne pas qui le gène et une paire de jean pâle qui semble assez usée.. Même qu'un coter est maintenant un short. Celle-ci n'avait pas amener son long imperméable, il fessait chaud ses soir. Sur ses hanche elle avait deux ceinture en cuir qui s'entrecroisait et deux sabre y était accrocher. Sa chevelure qui tout a l'heure était libre, maintenant était attacher. Avec un sourire en coin elle partit comme un flèche. Elle se faufila un moment entre les ruelle de la ville pour voir si il n'y avait pas de proies... Mais rien a l'horizon! Alors elle décida de continuer vers les grand boulevard. Alors d'une des ruelle celle-ci prit une élan et escalada l'un des bâtiment en sautant de l'un a l'autre jusqu'à se qu'elle si rend. Un fois en haut elle se déplaça de toit en toit autour du grand boulevard. Cette rue était envahit par le vice... elle le sentait. Il y avait sans doute de la prostitution ou encore de la drogue... La nuit les vices ressorte toujours plus et ce dans chaque ville... mais ici comme dans tout cela semblait plus qu'ailleurs... Et en surlignant du regard quel le vie.

« Lui... » Marmonna t-elle.

Sans plus attendre cette dernière posa une main ferme sur son sabre droite qui était toujours dans son fourreau. Sayome recula de deux ou trois pas et sauta et juste au moment ou elle passait de l'autre coter du building cette si poussa un coup contre le mur de brique qui eu pour effet de la projeter sur le monstre qui se cachait dans un corps humain. Il avait sans doute manger la personne de l'intérieur pour avoir son enveloppe de chair... Il est répugnant! Elle s'était projeter a une vitesse si forte que lorsqu'elle le plaqua elle l'amena dans une ruelle et le plaqua directement contre un énorme mur de brique. Sans plus attendre celle-ci lui donner un coup de poing en plein visage suivit d'un coup de pieds! Au coup le visage de chaire du monstre déchira laissant voir le vrai visage de celui-ci, qui était vraiment repugant... Même qu'a chacun de ses coup la créature renfocait dans la pierre en abimant le mure... A ce moment celui-ci murmura quelque truc fébrile et tout d'un coup ses yeux se mit a briller d'une couleur rougeâtre... Le premier réflexe qu'eus Sayome fut de lui trancher la gorge. Aussitôt la dépouille de la créature fut tomber au sol. Trois autre démon apparu et l'encercla... Soudain, ceux-ci se dédoubla et dédoubla encore...

* Merd** J'avais pas prévu sa... ==''*Pensant-elle a ce moment tout en soupirant...

Il était maintenant douze qu'ils l'entourait. Sayome décida alors d'attendre leurs attaque. Elle se devait pour le moment tant qu'il était aussi nombreux faire preuve de défensive... En attendant leurs attaque elle pouvait facilement les dirrigers et les perturber de sorte qu'il s'attaque entre eux. Et s'était bien se que la demoiselle avait fait! Comme des idiots ses monstre tomba dans le panneau, et en s'excitant fit un parfait manque de coordination lorsqu'ils décidèrent tous de l'attaquer au même moment en se ruant sur elle. Celle-ci n'eu qua sauter rapidement pour éviter leurs attaque et ensuite sauter dans le tas. Tout se faufilant rapidement entre chaque attaque adverse celle-ci tranchait chacun des monstre jusqu'au moment ou il ne restait que du sang et de petits morceaux de celui-ci...

Se soir la la chasse avait été très bonne, de plus cette dernière était dans une forme splendide! Après les douze démons corbeaux celle-ci avait bien entendu continuer sa ronde et réussit a en tuer d'autre... C'était a ce demandait ils était combien ! xD Mais après tout ce n'était pas grave car après tout Tokyo était rendu maintenant son terrain de jeux... SA ville... En tout cas s'est se qu'elle croyait encore... Les dernier démon l'avait sortit du centre ville. Pour être plus précis l'avait mener dans le cartier résidentielle dans l'un des nombreux parcs.

* Dommage de souiller de sang ce jolie endroit... *

Pensa t-elle en fessant verser le sang du dernier ennemis.

Partout autour était maintenant tacher de sang. Il y en avait même sur les module pour jouer. Le cartier allait sans doute avoir une petite surprise lors de leurs réveille... Comme elle laissait leurs dépouilles personne ne pouvait distinguer qu'il était démon... Au sol il n'y avait que des membre un peu partout trancher... En tournant sur elle même tout en observant au tour celle-ci soupira tout en redressant la tête vers la lune. L'astre qui lui offrait la lumière dans ce petite parc entourer d'arbres feuillus. Soudain un bruit éveilla son esprit de tueuse tout en dégainant son sabre elle se rua vers le bruit. Et juste au moment ou elle s'apprêtait trancher la gorge de l'intrus, celle-ci laissa tomber son sabre sur le surprise...

« Shiun?! .. »

Dit-elle abasourdit...



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiun Nishibi
| Mr. le borgne silencieux || Mr. le borgne silencieux |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : Quelque part dans l'ombre...
Amour : Ah... euh... hum...
Arme : Aucune en particulier
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Août 21st 2010, 4:44 pm

Depuis le départ de Sayome pour Tokyo, c'était l'enfer. Ou plutôt, mon propre enfer venait de faire son apparition terrestre. Le seigneur et souverain de cette pagaille: ce crétin d'Akuma. Déjà que c'est un imbécile doublé d'un air bête, sa compagnie est un désagréable... C'est pire encore quand il devient un enfant gâté. Vous devinerez bien qu'il rageait de ne pas pouvoir aller lui aussi à Tokyo. Comme si on pouvait le laisser aller se promener librement en ville... Sa bêtise faisait de lui un danger publique. Mais que voulez-vous, on ne refera pas ce type. Il est condamné à être idiot toute sa vie. Et nous, à le promener en laisse au cas où sauterait sans raison sur les passants. Le seul agrément à son existence, c'est que l'embêter est amusant. Sauf quand il rumine dans son coin... En plus d'être jaloux, il passait plus de temps dans mes pattes. Comme Sayome et lui s'entendent plutôt bien - j'apprécie Sayome, c'est une jeune fille bien, pourtant, sur certains points, je ne la comprendrai jamais - ils passaient du temps ensemble. Du coup, puisqu'elle était partie, je devais me coltiner la présence de cet indésirable plus de temps qu'à l'habitude. Heureusement qu'il était encore plus irritable que d'habitude...

Ce jour-là, quelques vingt-quatre heures après le départ de Sayome, je squattais le divan du salon, celui devant la télévision. Je m'adonnais à l'un de mes passe-temps favoris; fixer le vide de mon oeil unique - l'autre ayant été arraché par un sorcier qui voulais s'en servir pour nous espionner -. J'ai remarqué autrefois que cette activité demandais peu d'énergie et d'efforts mentaux et c'est devenu une de mes activités préférées. Évaché comme je l'étais, presqu'étendu de tout mon long, j'occupais toute la place disponible. C'était l'heure du feuilleton préféré de la tête d'orange. Je le savais parfaitement, c'était l'une des raison qui m'avait poussé à faire mon heure d'absence dans la contemplation du vide à ce moment-là.

-Fais de la place s'il te plaît.

Je l'ignorai cordialement. Je n'avais rien à lui dire. Puis, la suite serait particulièrement amusante, alors je préférais autant le pousser à bout. Même s'il avait fait l'effort exceptionnel de dire s'il te plaît. D'ailleurs, je croyais qu'il ne savait rien de la politesse élémentaire, ce crétin. Enfin, ç'aurait été étonnant qu'il en sache plus toutefois. Très surprenant même. Néanmoins, ç'aurait fait une poussée dans l'avancée scientifique; même les idiots savent penser. Rien que cette idée me faire rire. La tête de ce garçon n'était qu'une boîte vide. J'ai déjà cogné dessus pour vérifier ce fait et ça sonnait bel et bien creux - il est à noter que je ne cognais pas avec l'autre main sous la table puisque je l'ai transformé en tamtam. Il offrait un très bon son d'ailleurs. -

-Bouge-toi Shiun! J'veux mater la télé!

Inaction de ma part. Malgré mon envie de lui offrir un de ces sourires moqueurs et de lui dire: «Sèche, abruti.», je me contins et restai immobile, n'affichant aucune émotion. Puis, répondre aurait insinué que je comprenais son langage primitif. Alors ça, pas question non plus. Les imbéciles sont faits pour rester des incompris. C'est un fait que lui même ne peut contredire.

-Crétin de borgne! T'es devenu sourd d'une oreille en plus d'avoir perdu un oeil ou quoi?

Euh... C'est bien lui qui venait de me traiter de crétin? Pffff.... Non mais.... Il devrait se regarder avant de critiquer les autres... Un vrai crétin... Toutefois... Toujours rien de ma part. Je le sentais, il allait bientôt péter les plombs pour mon bon plaisir en plus. Le plus marrant, c'était qu'il ne pourrait pas me frapper à cause de mes barrières. La dernière fois qu'il avait essayé, ça n'avait pas été sans douleurs. Comme je ne bougeais toujours pas, il s'énerva pour de bon. Tel un ange vengeur, il se mit à frapper tout ce qui lui tombait sous la main. Au point de tout démolir, même jusqu'à la télévision. Le crétin.

-Qu'est-ce que tu fous l'abruti?
-C'est de ta faute!

C'est fou comment il se reconnaissait bien quand je l'appelais abruti. La preuve que c'était vraiment un idiot.

-Qu'est-ce qu'il y a encore? Je sais que ça te rends nerveux d'être en ma présence, mais tu n'as pas besoin de tout casser pour attirer mon attention. Il suffit de demander gentiment.
-Tsk! Comme si ça me rendait nerveux de te voir! Idiot! Tu pouvais pas te tasser comme n'importe quel être humain?
-Ah! Tu voulais t'asseoir! Il fallait le dire plus tôt! Tiens, je te laisse la place volontier.

Je me levai comme si de rien était et quittai la pièce. Je m'étais bien amusé en voyant la tête déconfite de cet abruti. Dommage qu'il ait cassé le téléviseur. Les autres ne seraient pas très enchantés de l'apprendre.

Comme je m'y attendais, je fu convoqué plus tard à rencontrer maître Eizou. Bien entendu, je me pliai à sa demande sans répliquer. Je m'attendais à ce qu'il me reproche d'avoir taquiné Akuma comme toutes les fois où il cassait quelque chose, mais non. Quand j'entrai, il me dédia un sourire. Notre entretien dura quelques minutes à peine. Le soir même, j'était à Tokyo. Cela faisait longtemps que je n'avais pas mis les pieds dans cette ville. Pas depuis que j'y avais perdu mon oeil. Je ne connaissait pas très bien les rues et ruelles et je m'étonnais que Shinigami-sama n'ait pas envoyé Raise à ma place. Au moins, ç'avait l'avantage de m'éloigner de ce crétin d'Akuma. D'ailleurs, Yung devait renter ce jour-là. J'espérais bien qu'il l'embêterais un peu pour moi.

Enfin, je ne savais pas où j'étais rendu. Comment j'étais supposé retrouver Sayome dans cette immense cité. Si ça se trouvait, j'y passerait des jours... Je n'aurais pas pu atterir dans sa piaule plutôt qu'aux portes de la ville? Si je savais son adresse seulement.. Faudrait se débrouiller autrement. Je regardai le ciel. Déjà, il brillait d'étoiles. Je pourrais peut-être me trouver un banc de parc: il était trop tard pour trouver mieux. ce n'est qu'après une longue errance que je me retrouvai dans un parc. S'il avait été rempli de gamins durant la journée, il n'en paraissait pas moins vide et sinistre la nuit. Chouette endroit en fait. Ça me plaisait bien. Je pris en otage un banc et m'y assis. Comem je n'étais pas encore fatigué, je choisis de fixer le vide pour passer le temps. Celui-ci passa.

Il était désormais vachement tard. Je m'occupais toujours lorsque j'entendis des bruits de combat - sachez qu'avec ma vision diminuée, mes autres sens s'étaient développés-. Finalement, je n'avais pas eu à chercher Sayome; elle était venue à moi. Je ne bougeai pas d'un milimètre. Elle en finirait en quelques instants avant de venir me trouver pour m'occire, dès qu'elle se serait rendue compte de ma présence. Je ne lui laisserais pas cette chance, bien entendu, mais c'était moins fatiguant de la laisser venir à moi plutôt que d'aller à elle. Comme le je l'avais prévu, ça ne prit pas longtemps avant qu'elle ne débarque. En me reconnaissant, elle laissa tomber son épée surprise.

-Salut Sayo. Joli ciel, hein?

Je me penchai et lui récupérai sa lame avant de la lui tendre. J'étais beaucoup plus à l'aise avec une arme à feu qu'un sabre pour ma part. C'était aussi moins demandant, physiquement parlant, de tirer que de découper en tranches. Enfin bon. Chacun sa technique de tuerie.


Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Août 26th 2010, 6:20 am

S'était étrange comment cette jeune et jolie demoiselle avait un don pour d'adapté ou encore apprivoiser n'importe quoi... Que cela soit un monstre ou un univers inconnu. Depuis son plus jeune âge celle-ci du apprendre à s'adapter rapidement et a faire avec se qu'on à. Tout comme Haku aime tant dire... Pour Eizou la tueuse était l'un de ses plus beau trophée. Vous savez celui que l'on place derrière une vitrine et que l'on chérie. D'où elle était rendu il savait maintenant qu'il avait fait du bon travail et surtout qu'il l'avait très bien entrainer. Tl pouvait maintenant admirer le magnifique résultat que cela avait donner. C'était lune raison du pourquoi celui-ci l'avait envoyer a Tokyo seule. Sachant aussi que celle-ci était très perfectionniste. Cela donnait toujours un travail effectuer a la perfection. Il savait aussi que la jolie demoiselle était loin d'être stupide, même qu'elle était quelqu'un de très réfléchit, mais impulsive... C'était se qu'il pouvait ressembler a son plus grand point faible. Bref aussi elle était intelligente, mais celui-ci se gardait depuis longtemps des secret être elle et lui. En fait ce dernier lui avait toujours cacher des chose. Il lui montrai et expliquait bien se qui voulait lui dire, mais omètait toujours de lui dire toujours se qu'il savait. Pourquoi? Il y avait aussi le future.... Car si elle saurait tous se qui allait se passer dans un simple instant seconde donner quelconque information sur des évènement prochaine. Il pourrait y avoir beaucoup de dégât. Cette mission devait être secrète. Il n'avait pas totalement confiance a Sayome. Elle n'était pas encore un chef-d'œuvre... Il voulait qu'elle après par elle même... Ou plutôt qu'elle fasse travailler ses méninges... Il savait qu'il ne lui donnait pas une mission facile et encore moins précise, mais s'était son dernier teste. De plus il se disait qu'après tout se que cette être qu'il envoyait éliminer méritait se qu'il allait subir et que Sayome méritait d'avoir l'honneur de lui trancher la tête.... Après tout il lui avait quand même gâcher deux vie et lui fait vivre les pire souffrance... Il lui offrait opportunité d'une vengeance sur un plateau d'argent... Elle le remercia plus tard... Pour l'instant se n'était rien de bien méchant puisqu'elle ne s'était pas encore aventurer dans le puits. Bien entendu Eizou sans comprendre comment il fessait, mais gardait toujours une connexion avec ses « protégés ». Sayome aimerais bien comprendre comment celui-ci fessait sa. Sans doute grâce a son don... Il y a parfois des gens spéciale, Sayome et dans le fond tous ses confrère l'était. Il fallait dire qu'il y avait de tout. Du excentrique au antipathique... Vous voyez se que je veux dire? Disons que le petit nouveau avait avant le départ de Sayome l'aire toujours aussi effrayer qu'il était arriver. Comme si ils le mangeraient...

« Salut Sayo. Jolie ciel, hein? »


La voix de Shiun, qui suivait le bruit de son sabre se fracassant contre la pierre. Sans lui répondre la jeune femme resta légèrement surprise durant l'espace d'un moment. Elle ne s'attendait vraiment pas a voir ce dernier ici... Pourquoi Eizou avait envoyer Shiun? Pour la surveiller? Elle qui pensait faire pour une fois une mission solo... Sayome semblait parfois une manie d'aller toujours mettre son nez au qu'il faut pas, le genre de fille téméraire si l'on peu appeler sa comme cela. Devant celle-ci figer ce dernier se pencha pour atteindre son sabre afin de lui rendre.Ayant toujours la même expression perdu a le regardant, elle prit son arme et la remit ensuite dans son fourreau. Eizou ne lui fessait dont pas confiance?..

« Shiun mais qu'est-ce que tu fais ici?! Eizou ta envoyer pour m'aider? Il s'inquiétait peut-être? Tu peux lui dire que j'ai pas besoin de -bodygard-! »

Dit-elle tout en marquant une pause...

* Mouais... pas très sympathique l'accueille... =='' Je peux pas faire mieux? *

Sayome soupira. Elle n'aurait pas put se taire comme tout le monde?! Sur cette penser elle décida de se reprendre:

« C'est pas que je suis pas contente de te voir... Tu sais bien que sais pas contre toi... Je suis très contente de voir une tête que je connait! »

Rétorquât-elle tout en déplaçant une mèche de cheveux qui c'était déplacer durant son mouvement. Mais la elle ne comprenait pas Eizou, elle essayait toujours de lui montrer que tous se qu'elle entreprend est fait parfaitement mais ses jamais assez pour une mission solo? Elle était dure a suivre a la race?.. Qui sait vraiment se qui se passe dans la tête de se mec. S'était l'un des chose qui impressionnait Sayome. Il semblait toujours tout savoir, impossible de lui mentir. Il finit toujours tôt ou tard a tout savoir... De ses grand yeux vert émeraude celle-ci le fixa un moment et lui sourit histoire de détendre l'atmosphère. Mais attendez une minute est-ce que Eizou avait envoyer Shiun parce que la situation se compliquait?

« Non mais je suis sérieuse pourquoi tes lah? » Demanda t-elle directement.


-



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiun Nishibi
| Mr. le borgne silencieux || Mr. le borgne silencieux |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : Quelque part dans l'ombre...
Amour : Ah... euh... hum...
Arme : Aucune en particulier
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Septembre 5th 2010, 5:27 pm

Au moment où le sabre de Sayome quittait mes doigts et qu'elle l'eût remis à sa place, dans son fourreau, elle s'étonna de ma présence. Ou plutôt, elle se mit en colère. Enfin... Elle n'était pas contente de me voir là. À sa place, je crois que... Euh non. Je n'aurais pas été embêté. Je me fiche bien un peu de savoir si Eizou pense que j'ai besoin d'aide, du moment que mon travail était bien accompli. Il faut dire que Sayome et moi, on ne se ressemble pas tellement. Non, vraiment pas du tout en fait, sauf peut-être sur le perfectionnisme. Le travail bien fait. Il n'y a rien de mieux, je vous le dit. Enfin, c'est ce que je pense. Peut-être que je pense trop... Nahh... Sayome pensait trop elle. La preuve, elle soupira. Seules des pensées dérangeantes peuvent nous faire soupirer. À part l'ennui bien sûr. Ah, c'était peut-être ça aussi. Elle était très sûrement ennuyée de me voir là, alors qu'elle avait enfin la chance d'avoir la mission solo qu'elle rêvait d'avoir. Enfin, au moins, elle confirma ma pensée que ce n'était pas personnel, maiss plutôt professionnel. Comme on dit, ne jamais mélanger vie privée et travail. Malheureusement, c'était inévitable pour moi. Les Kage no hitobito sont ma seule famille et le plus gros de mes travaux. Elle voulait réellement savoir qu'est-ce que je foutais là, ça ne m'étonnais pas.

-En fait, je m'apprêtais à dormir sur ce banc. Je n'ai nulle part où dormir. Alors je me suis dis qu'un banc de parc ferait l'affaire. Je me suis toujours demandé quel effet ça ferait de passer une nuit à la belle étoile.

Long discours de ma part. Où avais-je trouvé assez de salive pour parler autant? Bonne question, je n'en sais rien. C'était juste très bizarre de ma part de placer autant de mots en si peu de temps. C'était plus que ce que j'avais dit en deux mois. Enfin, à peu près, disons. Je savais bien que ce n'était pas du tout la réponse qu'attendait Sayome, mais c'était dans ma nature de ne pas répondre directement aux questions, surtout celles qui avaient plus d'une réponse possible comme celle-ci. Je me rassis sur le banc et sortit un bonbon à l'emballage orange de ma poche avant de l'avaler. Je regardai Sayome un instant et sortit un autre bonbec avant de le lui tendre. Celui-là, il était mauve. Ce n,était pas de mes préférés... Du coup, ça m'ennuyait moins de lui en proposer un.

-Tu en veux?

Je restai immobile à fixai le vide pendant quelques instants. C'est fou tout ce qu'il y a à voir dans le néant. Je m'en amuse follement à chaque fois. En plus, ça m'évite d'avoir à réfléchir beaucoup plus qu'il ne faut. C'est bien d'avoir quelques petits absences de temps en temps, je vous l'assure. Vous devriez essayer. Enfin bon, il fallait bien que j'en vienne à expliquer à cette guerrière indépendante la raison de ma venue à Tokyo.

-Ce n'est pas parce qu tu n'es pas assez forte pour travailler en solo. C'est juste parce que finalement, c'est mieux si tout le monde débarque à Tokyo.

En effet, je n'étais que le premier à la rejoindre dans la capitale. Bientôt, maître Eizou nous y enverrait tous. L'émergence du mal dans cette ville était flagrante et épouventable. C'était fou comment il y avait trop de youki dans cette zone. La situation avait été mésestimée. C'était trop de travail pour une seule personne. Même tous ensemble, on en serait débordé. Parce que le mal ne venait pas que du présent, mais aussi du passé et du futur. Nous étions maîtres des ombres, mais pas du temps. Enfin, pas à ce que je sache. Je doutais que maître Eizou avait d'autres talents cachés, mais bon. Ce n'était pas comme si je pouvais aller lui demander de m'enseigner tous ses secrets. Je n'avais qu'une vie à vivre en tant qu'humain et il m'en aurait fallu plus d'une pour apprendre le centième de ses connaissances. Après tout, à combien de vies a-t-il eut droit? Des centaines? Peut-être. Je n'avais jamais osé lui demander son âge exact. Enfin, pas que ça m'intérressait non plus, c'était seulement pour vous aider à vous faire une idée du savoir infini de notre chef. Chef qui avait une particulière affection pour Sayome. Si cela entraînait la jalousie chez certains, moi, ça ne me faisait rien. Sayome était une jeune fille très compétente, une des meilleures d'entre nous, je n'allais pas le nier. Surtout que niveau tuerie et tout, je ne suis pas des meilleurs. Je suis plus performant à la défense qu'à l'attaque. C'est bien triste à dire, mais j'étais plus précieux pour mon bouclier que pour mes compétences meurtrières. Enfin, comme je l'ai déjà dit, je ne m'en sentais pas plus mal, ni plus triste. Dans une équipe, il faut des défenseurs, comme moi et des attaquants.


Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Septembre 17th 2010, 11:37 am

Une famille... Les Hitobito l'avait élever et lui avait permit d'avoir cela... Lorsque des démon avait saccager sa maison et ses parent a l'intérieur, cette dernière était la prochaine sur la liste des créature... Mais juste avant Eizou est arriver pour la sauver. Bien entendu celle-ci en avait aucun souvenir puisqu'elle était encore trop jeune pour vraiment réaliser se qu'il se passait. Pour dire vrai son plus loin souvenir qu'elle se rappelait été entre les mur de l'organisation et se entourer de sa « Famille ». Bien entendu la sienne était bien plus grosse qu'en générale les gens ont. La sienne était bien spéciale, mais comme dans tout les famille il y a parfois avec certaine personne que l'on s'attend ou s'attache moins bien. Il y a aussi certain ou une relation malsaine se créer au fils des temps. Comme pour elle et Hikari. Les deux depuis le plus vieux souvenir qu'elle avait ceux c'était pas aimer. Pas que Sayome n'avait pas essayer d'être amie avec elle... Non elle n'eut tous simplement pas le choix de la détester. En plus tout se qu'elle pouvait lui faire sans que personne ne s'en rendent compte. C'était tous ses excès de rage qu'elle semblait aimer se défouler sur la petite gamine qui venait d'arriver. Mais plus précisément c'est suite a un entrainement qui avait mal tourner contre elle qui avait éveiller un colère envers elle chez Sayome... Elle l'avait tout de même pas manquer. Durant un entrainement lorsqu'elle était age de 6 ans, Sayome avait déjà commencer a prendre conscience et contrôle sur ses pouvoir. Elle était encore jeune, ne savais pas se battre mieux que tous le monde encore, mais était tout de même puissante, devait comme entrainement tenir tête le plus longtemps possible a Hikari qui elle puisqu'elle était une demi-démone age dans les quatre vingt dix ans, mais n'avait l'apparence qu'une adolescente, avait profiter de la situation pour tenter de l'assassiner. Mais bien entendu personne ne réalisa vraiment se qu'il venait de se passer... Au début elle lui laissait des chance, tous en s'amusant un peu avec elle. Et lorsque la petite Sayome avait essayer un se ses technique sur elle, le seule moyen qu'elle avait de durer ou faire tourner le combat en sa faveur celle-ci se mit aussitôt en colère et se mit a lui administrer des coup mortel. Elle ne voulait plus lâcher la petite. De plus ses griffe de démon était empoisonner, et en la lacérant de tout bord et tout coter, juste avant que l'es autre intervienne en la maitrisant pour qu'elle lâche la petite qui avait eu son compte... Celle-ci lui avait casser plusieurs os dont l'épaule. La démone avait peut-être essayer de lui briser le cou, mais avait manquer son coup. Personnellement celle-ci n'aurait pas du la manquer. Car depuis se moment précis ou la petite demoiselle s'était réveiller a infirmerie, elle jura d'utiliser chacun de ses souffle pour se rapprocher de sa vengeances. Elle n'allait tous simplement pas s'en sortir aussi facilement. Elle ne savais pas encore a qui elle avait affaire! Pour dire vrai, je crois que s'était la seule personne chez les Hitobito que Sayome ne pouvait pas sentir! Tous les autre... Par exemple Shiun... Lui avait que quelque année de plus qu'elle, mais je me le demande vraiment qui pouvait vraiment ne pas aimer Shiun. Bon mise a part Akuma qui vie une relation de rivalité avec lui... Il n'était pas chiant, ni désagréable... Il était calme et être en sa compagnie était reposant... Non, dans le cas de Sayome celle-ci n'avait jamais eu de réelle problème avec lui, sauf lorsqu'il lui parle d'Hikari et lui dit devant elle qu'elle est gentille... Gentille tu dit?! Alors pourquoi elle a essayer de me tuer MERD******!????? Shiun et tous avait bien remarquer que ses deux demoiselle n'était tout simplement pas capable de se sentir, mais comme pour dans son cas celle-ci prenait plaisir à boucher son opposant. Et donc ne manquait aucune occasion de la faire sortir de ses gong, car après tous celle-ci était bien placer... Eizou le père d'Hikari ne jurai que par Sayome et son fils Raiden, que cette demoiselle aussi détestait presque qu'autant que Sayome... C'est tranquillement que Sayome avait vite comprit d'où provenait a la base toute sa haine. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait y faire après tout? Elle n'allait pas aller l'avoir pour lui dire: « J'excuse tout les tentative de me tuer car je te comprend... » Trop pour Sayome si vous voulez vraiment le savoir maintenant que s'était devenu une haine mutuelle, celle-ci portait un énorme plaisir a simplement la croiser entre ses mur pour la rabaisser par n'importe quel moyen... C'était peut-être immature de sa part, mais entre les deux qui était le plus immature selon l'age et vécus ? Mais se qui était le plus étrange ses encore que certaine personne de l'organisation ignorait leurs vécus et haine s'était impressionnant, comment les gens pouvait être aveugle tout de même. Ou savait quand fermer les yeux pour faire semblant de rien voir... Sayome a part la provoquer ne fessait pas grand chose... De l'autre coter se n'était pas du tout dans le même sens l'autre ne savait pas se défendre autrement que par les magouille et plan pour la détruire. Quoi que puisque cette dernière est encore la, vous devez vous doutez qu'aucune de ses tentative n'avait réellement fonctionner. C'était aussi sa qui sans doute pillait sur son orgueil mal placer... Mais revenons au relation qu'elle avait en générale avec les autre membres de sa « famille », car je croit que vous avez bien comprit qu'elle ne s'appréciait pas.. Par contre avec son frère cela avait toujours été le contraire. Kaiden lui s'était toujours donner comme mission de la protéger, même contre elle même. Elle le considérait comme un meilleur ami. I(l lui racontait tout... Disons qu'en effet il était très proche, même si leurs age était complètement différente... Ce démon comme son père avait des don divin. Ce jeune avait plus de huit cent ans... Je dit se jeune car ce dernier en avait l'apparence physiquement il semblait de la même age que Sayome maintenant. A peu près entre les 17 ou 20 ans. Loin de son age hein? Sayome n'avait jamais plus jeune réaliser qu'il était si vieux et dans son cas elle s'en foutait. Disons seulement qu'être tout court entourer de tueur la préoccupait plus que sa. Au sains de l'organisation jusqu'au moment ou Eizou informa a tous qu'elle était devenu un vrai Hitobito suite a sa mission seule a huit ans, ceux-ci n'avait pas le choix de la laisser un peu faire ses propre erreur pour bien apprendre avec celle-ci.. Mais deux de l'organisation n'était pas d'accord sur le choix du maitre. Ceux-ci était bien entendu son fils et Zenaku, c'était ceux qui avait toujours eu une comportement plus protecteur envers elle. Même qui avait demander a Eizou suite a sa décision de l'accompagner jusqu'au moment ou ils la trouverais réellement prêt pour partir de ses propre aille. Sayome n'avait jamais été au courant de cette discutions... A dire vrai si elle l'aurait su elle n'aurait été pas très contente. Comme dans la scène actuelle qu'elle vivait avec Shiun a Tokyo, celle-ci voulant toujours pousser ses limite, ne permet pas au gens de la sous-estimer. Elle aurait tous simplement été au courant de cela, la scène qu'elle leurs aurait fait... Même si elle savais très bien que c'était pour son bien, elle le prenait tous simplement trop personnelle. Et même a cette age la elle avait tout un caractère...

Mais ce n'était pas bien important pour l'instant... Elle était bien contente de revoir son ami, mais... Comme dans tout il y a toujours des mais... Elle n'aurait simplement aimer continuer sa mission seule. S'était juste pour sa qu'elle n'avait pas eu sous le coup un accueil très chaleureux. Bien entendu elle se reprit aussitôt en lui expliquant ses intention et celui-ci sembla très bien la comprendre. A vrai dire, dans ses quelque année passer a ses coter elle ne l'avait encore jamais vue en colère... Non jamais... Elle se demanda durant l'espace d'un moment a quoi il aurait l'air fâcher. Elle n'arriva tous simplement pas a l'imaginer. Il était toujours si calme et poser... Elle n'avait jamais connu une personne qui avait autant de sang froid... C'est alors que celuio-ci lui répondit. Dans ses manières de s'exprimer, celle-ci n'était jamais sur si il était sérieux ou tourner cela au sarcasme... Cela avait toujours été un mystère puisqu'il avait une manière d'amener les chose bien singulière. Celle-ci l'observa un moment de ses grand yeux verdâtre, ceux-ci avec la lueur de la lune se soir là scintillait tel deux émeraudes perçants. Pas un simple vert, non un vert foudroyant. Elle avait toujours eu ses yeux la. La jours et la nuit ceux-ci changeait de teinte tout dépendant de la luminosité. Suite a ses parole un silence 'installa durant l'espace d'un moment. Durant celui-ci la dernière prise par ses penser l'observait silencieuse et finit après quelque autre secondes écouler:

« Mais voyons! Je t'amène chez moi pour cette nuit. Demain on aura qu'a trouver un autre logement plus grand pour nous deux... Sa te va ? »


Répondit-elle alors a ses dire en passant un main dans sa longue et interminable chevelure qui n'était pas attacher. Sa main ensuite continua jusqu'à la boucle qui attachait le reste de sa tignasse et la détacha. En générale lorsqu'elle fessait cela s'était une signe que la chasse pour elle était terminer pour aujourd'hui. Elle pouvait quand même profiter un peu de la présence de son ami, non? Sur cette penser celle-ci s'asoya a ses coter sur le banc de parc. Lorsqu'elle s'accota contre la banquette celle-ci tourna la tête vers lui. Au même moment ce dernier sortit des ses poches deux suçons. En prenant le sien celui-ci en proposa un a celle-ci. Comme dans le temps quoi?! Ses alors que Sayome lui offra un léger sourire et prit d'une main délicate. Aussitôt entre ses main elle enleva le papier d'emballage et le pénétra entre ses lèvre aux teinte framboise qui s'amornissait très bien avec le reste de son visage. Depuis son arriver en ses lieux elle n'avait pas encore sourit. Elle n'était obséder que par une chose sa mission... Elle ne pensait pas a elle, toujours entre ses enquête et la chasse. Elle ne se donnait jamais vraiment le temps de respirer... Mais la puisque celui-ci était là... Elle avait envie de profiter de sa présence pour se détendre... C'était aussi peut-être pour sa que Eizou l'avait envoyer en premier. C'était dans sa manière d'être. Il était tous sauf être harcelant, désagréable ou épuisant. Il était toujours doux et paisible... Comme si il n'était jamais stresser angoisser... Peut-être gardait-il tous a l'intérieur ou n'éprouvait jamais ses émotion, mais tout pour dire que sa présence fessait du bien a la demoiselle... C'est alors que un certain silence s'était établit entre les deux que ce dernier continua en essayant de lui faire comprendre qu'il n'avait pas été envoyer parce que Eizou ne lui fessait pas confiance. Simplement qu'après mur réflexion il était mieux a cause de la menace d'envoyer tous le monde... Ou du moins plus de tueur sur se contrat... Celle-ci fini par comprendre, après tout sa réaction du tout début avait été plus impulsif que d'autre chose... Elle avait bien comprit qu'il y avait une plus grosse menace que prévus... Mais après tout pourquoi avait-il autant de vice partout dans ses lieux? Cela fessait plusieurs semaine qu'elle cherchait sans rien trouver comme cause... Soit s'était une être qui créait cela... ou quelque chose... mais quoi?! C'était toujours et encore un mystère pour elle, mais elle n'allait pas tarder de le découvrir... Après les quelque parole de celui-ci la jeune femme répondit d'un ton bien plus calme que tout a l'heure... En fait comme Sayome était dans la vie privée. De sa voix douce et détendu...

« ... Je comprend... Et je suis encore désoler de ma réaction un peu trop impulsive de toute a l'heure... Comme sa tous le monde devrait venir nous rejoindre tôt ou tard? Raiden? Zenaku? Akuma? »

Dit-elle en énumérant quelque nom au hasard...

Après ses parole celle-ci dressa la tête vers le ciel. Elle admira celui-ci si sombre parsemer d'étincelle scintillante. L'astre sur le coter là haut... Les cieux se soir là était si beau. Cela fessait un moment qu'elle était ici, mais jamais elle n'avait encore prit le temps de l'admirer. Elle était toujours presser et de plus ayant une aussi grande discipline personnelle, celle-ci se bouquait une de ses horaire. Disons que peu résisterais a une journée, comme elle était capable de s'organiser et faire. Surtout pas Shiun. Mais tous le monde avait leurs manière de procéder. Elle étant un peu insomniaque de nature ne dormait que très peu... De plus elle détestait perdre son temps. Alors lorsqu'elle ne dormait pas elle s'occupait et dans ses lieux vous pouvez vous doutez de sa manière de tuer le temps. Elle zigouillait des démon ou humain malfaisante ou sinon était en recherche d'information pour le soir bien ciblée ses prochaine proies...



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiun Nishibi
| Mr. le borgne silencieux || Mr. le borgne silencieux |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : Quelque part dans l'ombre...
Amour : Ah... euh... hum...
Arme : Aucune en particulier
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Septembre 22nd 2010, 7:10 pm

Quand Sayome me proposa d'aller dormir chez elle ce soir-là, j'haussai simplement les épaules. Ça n'était pas bien important de dormir sous un toit ou à la belle étoile; qu'est-ce que ça pouvait bien changer dans ma pauvre vie? En fait, pas grand chose. Je n'étais pas tellement exigeant en comparaison de bien des gens sur Terre. Quant à trouver un logement plus grad pour après, ça ne me faisait ni chaud ni froid. Je n'avais pas besoin de beaucoup de place, mais si Sayo en avait envie... Du moment qu'elle ne passait pas trois ans à le chercher m'entraînant à sa suite. Je n'avais nullement l'envie de me fatiguer à chercher un autre appartement alors qu'un simple bout de plancher me suffisait. En plus, c'était trop de travail que gérer un tel endroit. Ça demandait de bien vouloir payer un loyer et ça ne me disait guère. Je n'avais jamais eu trop trop à me préoccuper de ce genre de soucis en habitant chez les hitobitos, alors l'idée d'avoir à le faire ne me disait rien qui vaille. Après tout, j'avais déjà une maison. Ah lalala... J'aurais préféré que Maître Eizou ne m'envoie pas à Tokyo après tout. Quelle tâche pénible. Enfin bon, je l'accomplirais avec autant de classe que cela nécissitait, malgré que le fait de passer à une mission à long terme ne me plaisait guère. En particulier parce qu'un crétin de rouquin en ferait partie aussi. Néanmoins, les ordres étaient les ordres, je ne protesterais pas. Il fallait s'y faire. Ce ne serait pas la première fois que j'aurais reçu des ordres déplaisants. J'y survivrais néanmoins. Le contraire eut été étonnant.

En me servant une sucette, je songeai qu'il eut été impoli de ma part de ne pas en proposer à Sayo. Acceptant gracieusement, elle glissa le bonbon entre ses jolies lèvres bien rosées tandis que j'enfournais le mien sans vraiment trop de classe. C'était bon, je dévorais. Point final. Puis, imaginez que les orangées étaient mes favorites et que c,était exactement l'une d'entre celles-là qui s'Était glissée sur ma langue. Bonheur pour mes papilles gustatives. Je sais bien qu'en réalité, celles-ci n'ont rien à voir avec le goût excepté sucré salé amer acide umami, mais bon tout de même, je n'allais pas changer les expressions vieilles comme le monde. Savourant le goût de la pêche, goûtant ce bonheur avec plaisir. Chaque nouvelle sucrerie était un retour à l'extase, à un exquis paradis. D'ailleurs, il m'attristait tant de ne pas pouvoir ingurgiter autant de friandises que bon me semblait... Enfin bon, si je le faisais, imaginez-vous tous les problèmes de santé et de finances que cela pourrait me causer. Pas que j'aie déjà des problèmes à ce niveau-là. Habitant sous le toit de Maître Eizou, j'ai accès à plutôt pas mal ce que je veux. C'est un peu comme le paradis là-bas. J'y ai trouvé une famille, des amis, des ennemis aussi. Mais j'y ai surtout trouvé ma place, en quelques sortes. Pour ceux qui connaissent mon histoire, vous savez à quel point j'ai été délaissé. Pour ceux qui ne la connaissent toujours pas, il serait peut-être temps d'aller la lire. Je ne l'ai pas écrite pour rien à ce que je sache! On se presse un peu! Allez ouste! Que je ne vous revois pas à lire ceci avant que vous n'ayez lu le reste. Pour les autres, rester donc un peu. En attendant le retour des va-vites qui ont sauté la préface, je vais vous expliquer encore un peu mon sentiment vis-à-vis des Hitobitos. Accueilli par maître Eizou, la plupart d'entre nous avons quitté notre foyer réel. Cela crée un profond lien entre nous tous, une part d'appartenance à un groupe bien précis. Même si je n'ai pas de préférences particulières envers l'un ou l'autre des membres - Akuma ne compte pas - ils sont là pour moi et c'est la même chose de mon côté. Grâce à eux, j'ai obtenu une famille, un refuge. Ça représente quand même beaucoup à mes yeux. Toute mon enfance, j'ai voulu que mes parents me voient, soient fiers de moi. C'était sûrement trop leur demander. Quand je suis parti, ils ne se sont même pas retournés, c'était comme s'ils se débarassaient d'un poids trop lourd pour eux. Ou qu'il avait enfin réussi à se débarrasser du rat mort qui empestait leur bonheur. Il avait eu à me supporter huit ans, c'Était apparement trop pour eux.

Naturellement, je m'offusquait pas de l'accueil peu chaleureux que m'avait offert Sayome, mais certains s'en étonnerait puisqu'en sa compagnie et celle du démon, nous formions le tri du même âge. Ou approximativement. J'étais un peu plus vieux que ces deux-là, deux bombes explosives assis sur une cocotte à moineau quand ils le voulaient bien. attention, je ne compare pas Sayo à ce débile d'Akuma, c'est juste que, invraissemblablement, elle est capable de supporter cette tête d'avorton. Enfin, j'imagine que de son côté, ça doit être le même genre de réflexions qu'elle s'impose à propos de miss Hikari. Personnellement, je ne comprends pas trop pourquoi elles se détestent autant. Elles étaient aussi jolie l'une que l'autre, aussi talentueuse, ou presque, et elles occupaient un rang aussi élevé l'un aussi que l'autre. C'Était bête de leur part de se disputer pour cela. Enfin, si c'était la raison de leur différent. Peut-être y avait-il autre chose caché derrière tout cela, quelque chose que je ne comprenais pas. sayome insistait sur le fait que Hikari essayait régulièrement de la tuer, mais moi, je n'avais jamais remarqué ce genre de comportement chez la fille de notre chef. Je doutais que Sayo soit panoïaque, mais je croyais qu'elle exagérait. Peut-être un peu beaucoup, mais bon. Je n'arrivais juste pas à comprendre sa vision des choses. C'était peut-être la destinée, qui sait...

«Malheureusement... Maître Eizou compte nous rassembler ici pour le moment. Il y a trop de mal par ici.»

Non seulement je m'étais tapé tout ce chemin, mais il ne m'offrirais même pas un congé de ce crétin d'Akuma. J'aurais à le supporter encore et toujours. décidément, il semblait être partout où j'allais. Un vrai polle de colle malgré lui. Enfin, qu'y pouvais-ke à part soupirer et secouer la tête de désespoir. Une chose qui était très claire dans mon esprit, c'était que je ne resterait pas dans le même appartement que lui si Sayome lui proposait de nous rejoindre. J'irais m'en trouver un plus loin, à des milles du sien. Colocations avec un imbécile? Jamais. Je finirais par me retrouver avec des radis dans le curry, ce qui serait atrocement répugnant. Oh non! Ce type n'approcherait jamais mes quartiers, pas de mon vivant! S'il osait le faire, il ne recevrait pas du tout un bon accueil de ma part. Ça serait une des occasions où je lui agiterais sous le nez mon oeil, figé dans le vert du formol. Ahaha! Ça me fait rire toujours autant de voir alors la tête qu'il tire! C'est tellement drôle. Un mélange d'horreur et de colère impossible à réprimer. Sérieusement, il a un sacré problème pour gérer ses émotions. Ça ne me surprendrais pas qu'un jour, il meure d'une crise cardiaque pour surdose de rage éclattée d'un coup. Enfin, ça aussi ça me ferait rire. Bah oui, dites comme vous voulez, je suis sadique. Qu'est-ce que ça peut me faire. Je ne peux pas le sentir ce type. Il creverait devant mes yeux que je ne l'aiderais sûrement pas. Enfin bon, je dois avouer que s'il disparaissait de mon existence, je serais un peu ennuyé; je n'aurais plus de souffre douleur.

«Alors? C'est comment?»

Désolée, c'est un peu court, mais j'avais pas trop d'inspi ==''


Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Octobre 13th 2010, 12:24 pm

Depuis son arrivée Sayome avait eu le temps de maitriser son les nombreux lieux de Tokyo.Les habitudes commençait a se créer. Ses ronde aussi. S'était peut-être pour cette raison qu'il l'avait envoyer. Il se doutait peut-être qu'elle ferait un bon éclaireur... Puisqu'elle était toujours bien organiser, si il envoyait après les autres il savait qu'elles allait avoir déjà une piste ou un des endroit visé a surveiller plus que les autre. En quelque semaine seulement elle avait réussit a chasser de ce monde un tas de démon et cela ne semblait toujours pas assez. Mais qu'est-ce qui se passait ici? Qu'avait-il causer se si grand écart de balancement? Pourquoi y avait-il autant de mal dans ses rue sombre le soir? Est-ce que ce monde avait toujours été ainsi? Qui sais? C'était certainement pas Sayome qui pouvait répondre a cette question, puisqu'elle venait d'arriver depuis peux. Bien entendu depuis plus longtemps que son ami, mais se n'était qu'un détaille futile! Eizou semblait savoir se qu'il faisait, après tout jamais il ne semblait s'être tromper dans ses décision. De toute manière Sayome ne semblait guère avoir le choix. Elle était par contre très contente de ne plus être seule, même si elle ne l'aurait pas avouer. Elle ne connaissait encore personnes. Et à part quelque personne qu'elle avait interroger ou sauver, elle n'avait pas trouver de gens intéressant... Ou tout simplement qui lui donnait l'envie de continuer la conversation... Shiun n'était la personne qui la comprenait le plus dans les Hitobito soit!Mais il était un très bonne ami de Sayome. Et il ne faut pas l'oublier un frère d'arme reste a jamais un frère d'arme. Il y avait un code non écrit parmi les assassins chez le peuple de l'ombre... L'on protège coute que coute nos partenaire. Ils doivent pouvoir compter a vous autant que vous devez compter sur eux. Comme pour des militaire qui par en guerre. Vos compagnons en mission son de votre famille vous les protéger autant que vos arrière... Veux veux pas avec le temps et la mission accumuler, les habitude s'installe facilement... Combien de fois lui avait-elle sauver la peau? Et lui? Combien de fois son bouclier presque qu'impeccable lui avait sauver la vie? Cela ne se comptait plus. Après tout ils possédait un métier a risque... Il était normalement qu'il risque leurs vie durant leurs mission ou contrat... Mais après tout cela faisait partit du jeux... Mais dans se métier se qui avait attirer Sayome ne voulant jamais être mi de coter pour les mission importante, s'était l'excitation de que le combat lui procurait, tout comme l'adrénaline qui s'en suivait. C'était une sentiment qui pour la demoiselle n'avait pas d'égale. Ses dans ses moment ou rien n'est sur, que tu pourrait mourir n'importe quand... La ou l'erreur n'est pas de mise et ou la perfection est une obligation. C'est le genre de métier ou rien n'est jamais sur, tous peut être complètement différent par moment. Ses seulement les gens qui on une facilité d'adaptation qui peut y survive... Lorsqu'on a pas la responsabilité de surveiller les arrière d'allier ses seulement le tient que tu doit vérifier... Lors1que tu es envoyer seule, tu doit te fier seulement a ton jugement sans se fier au apparence. Sayome était l'une des mieux placer pour savoir que les apparence ne voulait absolument rien dire. Après tout elle et sa petite taille frêle... Qui pourrait se douter qu'elle cache en elle un arme de destruction massive?

Des démon il y en avait de tout sorte. Certain sont insensible a la magie, d'autre ne peuvent être heurter que par sa. Certain mange les chair humaine pour survive, d'autre ne mange pas leurs chaire ne fait qu'utiliser leurs corps comme déguisement...D'autre se nuisent que d'âme de toute sorte. Dans se métier il ne fallait pas seulement être une brute, mais avoir aussi un certaine connaissance en la manière. Il est sur qu'avec le temps et les évènement l'on a pas le choix de se rappeler de cela, mais chacun enfant avait au un cours la dessus sur les connaissance générale des monstres, mais il était si diversifier, que même aujourd'hui parfois Sayome ne connaissait pas toute les faiblesse de ses opposant. A quelque reprise durant quelque nuit ou les démon ne se montrait pas, ou tout simplement celle-ci ne les croisait pas et ne les sentait pas, elle allait dans les endroit malfamé de Tokyo. Des bar miteux, rue sombre coin déconseiller des ses grande ville un peu trop peuplées. Et a ses endroit elle avait commencer a recruter des mercenaire ou des terroriste si vous préférer. Étant seule celle-ci avait décider de faire des sous contrat. Cela lui permettrait d'avoir une équipe sous son contrôle pour faire un peu de ménage dans les humain nuisant et il ne se doutait pas que les Hitobito en serait la cause seulement qu'il ont été victime de terrorisme... Le plan était parfait. Ce plan lui était venu en écoutant les penser de dirigeant du pays... Elle avait remarquer à Tokyo dans se monde il y avait bien trop de corruption... Sa en était répugnant, comment il y avait des gens au visage a deux faces. Même que les pire s'était ceux que l'on ne soupçonnait pas... C'est demain seulement que celle-ci allait rencontrer son équipe au complet. Elle avait deja vue l'un d'eux, mais c'était leurs chef... Celui qui les dirigeait et leurs trouvait des boulot payant... Peut-être que Shiun, voudrait l'accompagner? Qui sait? Mais pour l'instant elle ne voulait pas penser a sa. Il allait de toute manière la contacter. Elle ne s'inquiétait même pas pour sa, elle connaissait ce genre de voyous. Il ne manquerait surtout pas une occasion de faire un gros coup d'argent...

Assise bien confortable sur le banc de parc celle-ci observa un moment son interlocuteur, lorsqu'elle lui demanda en quelque sorte des nouvelle de leurs compagnons. Elle remarqua dans son ton de sa réponse un ennuis.. comme si il n'était pas très contente que certain vienne les rejoindre. C'est alors qu'elle pensa aussitôt a Akuma. Après tout ceux-ci ne s'était jamais sentit... Il semblait même se détester autant qu'elle haïssait Hikari... Il fallait vraiment pas aimer quelqu'un pour accoter la haine que la jeune femme ressentait envers cette infâme démone qu'elle n'avait d'autre choix d'endurer. Sur cette même penser elle arriva a la conclusion que son ennemie allait aussi les rejoindre... Sur cette penser elle ne put s'empêcher de soupire...


* Ah non pas elle... Tout mais pas elle... =='' *


Pensa t-elle aussitôt.

Ensuite cette dernière repensa au parole de celui-ci et lui répondit tout en tournant la tête de son coter.


« Oui j'ai bien vue sa... Il y a tellement de mal par ici qu'il ma été impossible même de balancer un peu l'équilibre... Et ce malgré mes nombreuse chasse depuis mon arriver... »

Répondit-elle a ses mots. Sa voix était douce et suave... Après tout cela fessait un moment qu'elle n'avait pas prit le temps de se calmer un peu. Discuter, parler d'autre chose que du travail ou de recherche d'information. Elle était bien contente d'avoir quelque nouvelle de ses amis. Elle passa alors une main dans sa chevelure pour y détacher ses cheveux afin de les laisser libres. Ceux-ci lorsqu'il fut dégager longea son dos jusqu'au bas. Elle s'étira par le suite, toujours le suçon en bouche. Le prit par le bâton de sa main droit par la suite et lécha un moment ses lèvre ou un peu de sucre s'était glisser... C'est alors que le jeune homme a la chevelure argenter lui demanda comment s'était... Comment s'était quoi? Le suçon? Ou Tokyo? La jeune femme plongea alors son regard au teinte miroitant telle qu'un émeraude scintillante d'un aire interrogateur, tout en arquant légèrement la sourcil gauche vers le haut...

« Tu me parle de quoi là? Le suçon ou de cette ville? » Demanda t-elle toujours en l'observant... En suite lui répondit pour les deux question après tout cela n'allait pas être plus long de répondre au deux... « Eh bien, cette petite douceur est agréable... mais cette ville n'est pas de tout repos... Je sens qu'il y a des information que Eizou ne nous a pas donner sur cette ville... Je le sens... »

Répondit-elle simplement à sa question tout en ramenant une autre interrogation...



Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Octobre 24th 2010, 1:46 pm

Couché sous cette couverture si confortable, Kaiden avait les yeux fermés. Sa fatigue du matin lui avait complètement détruit. Lentement, mais assurément, le jeune homme ouvrit ses yeux troublés par la lumière du soleil. Le rayon du soleil à son zénith pénétrait dans la chambre en illuminait le moindre trace d’ombre. Dès l’ouverture de ses yeux, ses iris deviennent rapidement orangés à cause du soleil. Lorsque la lumière solaire entre en contact avec ses yeux directement, on supposait qu’il y avait un changement de couleur chez son système visuel, mais ce n’était qu’une petite illusion optique. En réalité, rien n’a changé, pas son allure, pas son physique, pas sa force. Tout semblait normal comme hier, mais une personne le manquait grandement. Ce parfum délicieux qui caressait son nez avait disparu depuis des jours, laissant sa place à une odeur de solitude totale. Cette longue chevelure noire qui descendait éternellement le long de son corps. La demoiselle était envoyée en mission à Tokyo. Apparemment, plusieurs présences maléfiques se réunissaient là bas. Pour quoi le maître n’avait-il pas envoyé Kaiden comme partenaire? Peut-être la personnalité et l’orgueil de Sayome ne le permettait pas. Elle, qui adorait travailler seule, paraissait satisfaite d’être seule. Cela blessait le jeune Kaiden, mais il ne le montrait pas, cachant tout signe de malheur en lui. Toujours couché confortablement dans son lit, il regarda le monde extérieur à travers sa fenêtre bombardée de rayons. On dirait qu’il était troublé, mais par quoi? Même lui ne savait pas la raison exacte. Il ne se sentait pas bien, comme quelqu’un avait brisé son cœur, comme si il était jaloux de quelque chose.

Soudain, deux êtres mignons sautèrent sur lui. Les Okamis de la jeune tueuse étaient sous les occupations de Kaiden. En étant un très bon ami, elle les avait confiés au démon divin. Bizarrement, ils développèrent une bonne relation, en s’amusant ensemble plusieurs fois par jour. Le fils du grand-maître ne comprenait pas comment ces deux êtres pouvaient être aussi actifs et joyeux sans leur maître, peut-être ils ont trouvé un autre qui leur plaisait? Bien sûr, Sayome restait cependant leur maître principal.

Quelques minutes plus tard, quelqu’un cogna à la porte. Le jeune homme blond retourna son regard vers le bruit et répondit par une question. Apparemment, Kaiden était demandé pour aller voir son père, aussitôt le matin. Le garçon se leva et s’habilla toute suite en mettant sa chemise rouge sur son corps musclé et une veste par-dessus. Il se mit aussi un pantalon blanc et pour finir, des chaussures bien confortables et stylistiques. Il ordonna aux okamis de le suivre et ouvrit la porte. Avec des grands pas, le demandé se dirigea vers la salle de son père. Malgré la grandeur du château, la salle du père ne se positionnait pas loin de celle de Sayome et celle de lui-même, c’était sûrement pour une raison stratégique. Le jeune homme passa près de la chambre de Sayome où l’action avait disparu depuis un bout de temps et cogna sur la porte de la salle attendue. Une voix grave, mais remplie de tendresse paternelle répondit la demande. Le fils ouvrit la porte respectueusement et la referma par la suite silencieusement après avoir entré. Un sourire se dessina sur les lèvres de son père. Confus, mais tout à fait calme, l’homme aux cheveux dorés regarda longuement son père avant poser la question tueuse qui ruina le silence agréable.


- Alors? Vous avez besoin de moi père?

- Comme tu es intelligent mon fils, en effet, j’ai besoin de toi.

- Et cela pour quelle raison?

- Je veux que tu ailles à Tokyo

Étonné par la demande, Kaiden avait un regard déplaisant, mais toute fois intéressé. Sans aucune hésitation, il posa le pour quoi instinctivement. Pour quoi son père l’aurait envoyé à Tokyo, où deux grands assassins étaient déjà présents? Il y avait Sayome et Shiun, les deux étaient assez pour accomplir la mission d’éclaireur.

- Parce que j’ai d’autres plans pour vous!

D’autres plans pour eux? Le jeune homme doutait les plans de son père. Il n’avait aucune idée de ces plans et supposait que même Sayome ne le savait pas. Le grand homme aux cheveux blonds insista sur la spécification des plans et le grand maître faisait que tourner autour du pot sur les informations générales. Il disait qu’il fallait regrouper des assassins puissants à Tokyo pour une mission plutôt surprenante. En même temps, Kaiden se questionna lui-même. Il y avait autant démons à Tokyo? Ou bien autre chose? En réalité, la solitude commençait vraiment l’envahir et il était heureux de la proposition, au moins il pouvait aller voir les gens qu’il connaissait.

Avant même que le fils eut le temps de dire un dernier mot, la porte s’ouvrit violemment. Avec un regard furieux, Hikari Shinigami, la petite sœur de Kaiden entra avec les manches levées. Elle avait complètement sorti ses gonds. On dirait qu’elle brûlait en feu tellement sa colère était grande.


- Pour quoi ce n’est pas moi que t’envoies?!! Et c’est lui?!

Le père semblait bouché puisqu’il n’avait pas prévu la présence soudaine de sa fille. Le grand-frère essaya de la calmer, mais à place il a presque reçu un coup de griffe en plein visage. Une chance qu’il possédait une telle puissance en main. Certainement, la petite était furieuse, jalouse même. Le fait que son frère était envoyé à l’étranger pour une mission détruisait complètement sa pensée saine et calme. Le père ne voulait pas dire qu’elle n’était pas assez puissante pour la mission, donc il essaya une autre manière d’approcher les mots.

- La mission est très dangereuse et je ne veux pas que tu te blesses.

Un sourire se plaça sur le visage de Kaiden. Comme toujours, son père séduisait les gens avec ses beaux mots poétiques. Par contre, avec la petite démone, enfin plutôt une demi-démone, devant lui, les mots poétiques ne faisait que l’effet contraire, malheureusement en effet. Malgré tout, il remarqua le signe des yeux du père et comprit aussitôt qu’il fallait qu’il s’en aille avant que la petite devenait un problème immense. À l’aide de sa technique d’assassin, le jeune démon divin quitta rapidement la salle. Sa main alla alors caresser la belle coiffure dorée, il n’avait jamais comprit pour quoi c’était le feu et l’eau entre lui et sa sœur, pourtant le frère l’aimait bien. L’assassin doué retourna dans sa chambre sans faire le moindre de gestes inutiles et prit son katana en main. Il avait complètement oublié que les okamis se cachaient dans sa chemise pour éviter les contacts visuels avec la petite sœur. Le beau jeune homme décida alors de les emmener, il supposa que Sayome serait contente de les voir.

Le katana à la main, il repassa voir son père, maintenant libéré du trouble grâce à sa mère. Il effectua quelques préparations et exécuta sa technique de téléportation. Un portail s’ouvrit en cercle. Le fils inclina sa tête comme signe de respect et entra dans le portail. Il n’eut pas le temps d’entendre son père dire bonne chance, mais le garçon avait comprit ce que voulait son père.

Arrivant maintenant à Tokyo, dans un parc bien illuminé, le nouvel arrivant ne distinguait aucune anormalité. Cependant, lorsqu’il baissa sa tête et vit le tas de sang et les démons à terre, Kaiden Shinigami sut la présence de sa chère Sayome. La technique de coupe et la méthode dont ces démons ont été tranchés répondaient parfaitement à celles de la jeune assassine. Tout à coup, il sentit aussi une grande puissance, enfin plutôt deux. Le tueur angélique conclut immédiatement les identités de ces êtres. L’assassin s’orienta vers la présence. C’était assez long à de vrai dire pour trouver le bon lieu dans ce grand parc. Après quelques minutes, il trouva finalement l’endroit correspondant.

Excité, l’homme monta sur un lampadaire pour observer plus loin. En suivant la direction de la puissance dégagée, il vit deux êtres assis sur un banc pas loin. Il remarqua toute suite les cheveux noirs de Sayome et ceux de Shiun, blancs comme de la neige. Les deux avaient une atmosphère bien intéressante et Kaiden décida de les rejoindre.


- Toujours aussi belle et en forme à ce que je vois, Sayome-chan.
Revenir en haut Aller en bas
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Octobre 26th 2010, 8:51 pm

Dans la vie en générale, il nous arrive souvent de croisé un tas de gens... Dans une vie, même qu'avec une bonne décennie l'on peut tous en repensant au personne croiser les plus marquant on peux dire que l'on a déjà vue fait le tour de se qui avait a voir... On est tous différent et blablabla! Bref on peut en conclure que chaque être vivant son différent, mais on peut facilement les ressembler entre type de personnalité divergeant. Certaine s'attire d'autre se repousse. Cela expliquerait aussi la raison du pourquoi on ne peut pas toujours plaire a tout le monde. C'est bien triste mais ses comme ça. Sayome d'après un psychologue se qualifiait dans les possibles cas de dédoublement de personnalité limite. Ce que cela signifie en mots simplifier, qu'elle aurait deux personnalité complètement opposer. En elle ses sans cesse un combat intérieur a fond d'elle même... Comme par exemple lorsqu'elle tu, en mission. Plus jeune Zenaku et Kaiden s'occupait d'elle comme des grand frère responsables de leurs petite sœur. Mais en lui donnant peut d'espace et de champ libre ou elle pouvait au moins avoir la sensation de vraiment se battre, cela gênait ses projet sans parler du combat. Lorsqu'elle se bat elle peut être très performante sans avoir reçu un coup... Mais donner lui se coup juste pour voir si après se qu'elle va t'avoir fait subir, si tu pourrais réussir a a remarcher un jour... Dès que l'adrénaline traversait son corps elle, sa puissance s'envoyait accroitre. Vous savez le genre de moment ou a pas le droit de se tromper, puisque ses une question de vie ou de mort... Les moment ou a n'importe quel instant tu pourrait mourir... Après tout leurs métier était sans doute le plus risquer existant... Le genre de moment ou tu a beau recevoir des coup tu ne sent absolument pas le mal, tu est tellement concentrer sur une chose précise, comme par exemple arracher ou trancher la tête de ton opposant. Le mal se fera sentit plus tard, mais durant tout le moment ou adrénaline est a son maximum il ne remarquera peut-être même pas qu'il s'était blesser... Sayome n'aime pas son autre personnalité et évite par tout moyen qu'elle refasse surface... Peu de gens avait put l'apercevoir... Ou plutôt personne n'avait réellement remarquer la différence puisque s'arrangerait pour ne pas la laisser faire. Mais en combat celle-ci n'aurait pas toute sa concentration... Il ne fallait simplement pas que la tueuse perde le contrôle en combat... Il paraitrait même si l'on en croit la psychologie que l'on a tous un problème mentale quelconque... Une phobie louche... Des tics... Se parler a nous même, mais bon si j'aurai une liste a faire on serait encore la longtemps... Dans son cas celle-ci n'avait aucun signes douteux... Mais depuis des année cela ne lui arrivait plus.. Si il advenait que l'autre reprenne le dessus et soi trop proche d'elle... Elle ne le ce pardonnerait jamais si il adviendrait qu'elle blesse Kai, Shiun, Zen, peu importe qu'elle quelqu'un qui lui importe sous le contrôle de de cette garce... Elle ne saurait même que dire... Qu'est-ce que l'on peut faire après tout... Après si cela est arriver... C'est arriver, tu ne peux pas revenir en arrière... Mais depuis un moment cela ne lui arrivait plus, elle n'y pensait pas en générale... De plus ce coter de celle-ci expliquait plusieurs de ses comportements étant enfant. Lorsqu'elle réussissait a se débarrasser de ses « chaperons », comme elle les appelaient plus jeune. Disons seulement que même a cette age la elle était dure a suivre. Lorsqu'elle décidait d'être désagréable s'était la kata. Mais en somme elle les adorait, seulement en combat elle aime le chalenge et ce depuis toujours... Et on arrive enfin au pourquoi voulait-elle être envoyer en premier a Tokyo? Car elle recherchait un mission moins facile... Elle commençait a en avoir mare des monde futurisme a la con ou la population son tous devenu des rats de bibliothèques... Ou des paumer. Elle voulait quelque chose qui avait plus d'ampleur... Plus de menace... Elle était tomber sur un jackpot! Après tout cette ville était bonder de possible cibles. Bien entendu il y en a des pire que d'autre mais en soit en peut de temps ou cette mystérieuse jeune fille avait comprit qu'ici il y avait trop de pommes pourries...

Ce passant seule dans cette mission elle avait organiser une troupe d'homme a son service. Tous des mercenaires diplômer... Ou si vous préférer des hommes qui n'ont plus a faire leurs réputation. Elle allait justement rencontrer les autre demain. L'arriver improviser de Shiun avait changer bien les chose... C'était pour cette même raison que la réaction de la tueuse avait peut-être démontrer peu d'enthousiasme... Tout en se débarrassant de toute émotions inopportunes a la mission celle-ci décida alors de se reprendre. De puis, les deux semblaient dans un parfaite harmonie. La jeune femme pouvait ainsi se reposer un peut en changeant la cadence, pour ensuite partir en direction de l'appartement qu'elle louait au tout début... Ce n'était pas Shiun qui l'avait déranger comme dit plus haut, cela changeait simplement tous... Quoi que dans son cas si elle lui dit qu'elle veux faire un certain travail seule celui-ci ne semblait pas être le genre de gars a obliger sa présence quelque part. Mais peut-être aussi voudrait-il participer au plan... Qui sait, peut-être qu'elle lui en parlera plus tard mais pour l'instant elle préférait laisser sa se coter après tout même si elle l'aurait pas avouer elle s'était tout de même sentit seule... Soudain un sentiment familier lui vint... Ou plutôt s'était l'effet de l'aura qu'elle avait sentit... C'était possible... Pourquoi Shiun lui aurait dit que les autres arriverait plus tard?! Si s'était plutôt un arriver aussi rapprocher. Cette aura... Elle aurait put la reconnaitre n'importe ou... Disons seulement qu'il n'y en avait pas deux comme lui.

* Kaiden..?! * Pensa t-elle tout en écartelant ses jolie yeux vert....

Pourquoi Eizou l'avait t-il envoyer? Ce n'était pas parce qu'elle n'avait pas envie de le voir, bien loin de là... Mais elle commençait a l'instant comprendre que la mission était plus important et menaçant pour Eizou désir avoir le duo a l'œuvre... Oui comme Shiun la penser plus haut Sayome était le genre de personne qui réfléchit sans doute beaucoup trop. Mais elle était comme sa... Pourquoi changerait-elle. Ce n'était pas qu'un défaut puisque cette dernière reste toujours alerte au alentour, car après tout n'importe quoi peu arriver et ce a tout hasard... Quoi que celle-ci ne croyait pas réellement au hasard... Oui il arrive que parfois dans la vie sa ne marche pas toujours avec la logique, mais celle-ci restait totalement sceptique a se sujet. Sayome ne s'affola pas cette fois, celle-ci avait déjà eu son deuil de sa mission solo... mais bon il ne fallait pas revenir a se sujet... Cela la chicotait encore un peu. Maintenant elle était même plutôt contente d'être tomber sur ceux qui son dans son top cinq de ses préférer au sien des Hitobito. Après si elle aurait tomber sur Hikari tout aurait été bien pire... C'était justement une chose qu'elle n'avait jamais comprit... Comment avait-elle fait pour que personne ne se rende compte de son premier essais d'assassinat sur Sayome... Cette fille ne manquait jamais une chance de l'attaquer dans le dos lorsqu'elle aurait une occasions.. C'était presque qu'une guerre entre ses deux la... Disons qu'elle n'avait pas hâte de la voir arriver a Tokyo... Elle va même s'organiser je crois pour partir très loin lorsqu'elle arrivera... Peut-être avec sa troupe de mercenaire attaquer en plein cœur d'une des corruptions cette ville... Pourquoi pas commencer par arrêter quelque contre-bande qui arrivera et continuer sa petite enquête.. Celle-ci était prête a faire tous le nécessaire pour nettoyer cette ville... Autant démon que humain dégoutant et au penser douteuse; qui lui donnait envie de vomir..

« Toujours aussi belle et en forme à ce que je vois, Sayome-chan. »

Mais une voix encore un fois bien familière retentit a ses petites oreilles. C'est a se moment qu'elle se retourna la tête en direction du son. C'est a se moment précise quel croisa son regard. Elle l'observa encore un moment et lui souriait après tout cela faisait un bail qu'elle n'avait pas travailler avec lui... Il se croissait plus entre leurs missions. C'est avec l'aide de deux de ses doigts fins prit le bâton sur lequel était accrocher la sucrerie qui était entre ses lèvres et lui répondit.

« Et toi toujours aussi charmeur a ce que je vois, Kaiden-sama... »

Dit-elle tout en plongea a nouveau son regard dans le sien munie d'un petite sourire en coin sur son jolie petit minois. De ses plus loin souvenir ce dernier avait toujours été tous prêt d'elle du moins du temps ou elle se rappelle. Lorsqu'elle était qu'une gamine celui-ci l'avait toujours intriguer... Presque qu'au tant qu'Eizou, si sa se trouve. Même encore maintenant elle trouvait toujours qu'il y avait quelque chose de spéciale chez lui... Toujours incapable de dire se que cela pouvait être... Parfois aucun mots précis ne décrit assez bien sa penser... Et bien c'était se cas la pour Sayome. Même que fillette elle était très impressionner face a sa puissance. Elle l'observait le loin durant le entrainement du groupe lorsqu'elle ne se battait pas encore lors des entrainement de groupe... C'était même bien avant que ce dernier ne s'occupe d'elle.... S'était il y a bien longtemps de tout manière. Depuis beaucoup de chose avait bien changer... Tous comme leurs relation qui chez les Hitobito était connu pour être très proche, mais personne n'était réellement sur des véritable couleur de leurs relation. Et ce même leurs plus proches amis. C'est alors lorsqu'elle voulu ouvrir a nouveau la bouche pour continuer d'une voix douce, mais se fit couper la parole suite a la vue de ses petits amis Okamis qui avait sortit leurs deux petite tête du col de la chemise de son amis. C'est alors que l'on peu remarquer dans les yeux de la petite tueuse pétiller lorsqu'il se ruèrent dans ses bras. Il était si mignon ses deux la. Elle était bien contente que le belle homme divin est répondu parfaitement a sa promesse, même qu'il lui avait amener ses petites puisqu'il ne voulait pas manquer a celle-ci en les laissant seule a la Kage no manshon...

« Ying & Yang !~ Kaiden ses bien occupé de vous? »

D
it-elle tout en les serrant de manière bien sur a ne pas les étouffer tout simplement avec amour, après tout c'était peut-être les seule élu ou elle ne se gênait pas par orgueil pour démontrer son attachement pour eux. La particularité de ses petite démon loup était la beauté de leurs différence qu'il les rendait inséparable. L'un était complètement blanc et l'autre noir. Le plus pâle avait sur son fond une petite lune oranger et le noir le même symbole était blanc. Plusieurs petite détails prouvait qu'il n'était pas de simplement louvetons, puisqu'il avait chacun d'eux étrange aille. Étaient-ils un mélange entre deux race qui sait.. Au tout premier regard ceux-ci semble pratiquement identique; mais si on observe bien chaque détail, seule un élément n'est pas complètement conforme au deux, leurs petite queux. Le blanc en avait une plus court très ressemblant au queux habituelle des loup et l'autre le plus foncer avait un queux plus semblable a celle-ci d'un chant, plus fine et longue. Lorsqu'elle finit ses mots en les serrant un moment l'un deux lui lécha la joue bien content de retrouver leurs maitre... C'est alors qu'elle éleva ensuite les yeux et souria a nouveau au jeune homme a la chevelure blonde mi court et ensuite continua tout en levant et en s'approchant de lui...


« Merci de t'être bien occuper d'eux... » Dit-elle tout en lui laissant un bise a la joue et tout en le fixant de son même regard digne d'un joyau telle un émeraude rare se retira vers la suite. « Je t'en devrais une! »

C'est simplement par la suite que cette dernière tourna ensuite les talon et en ce retournant vers Shiun. Dans son mouvement sa longue et interminable chevelure qu'elle avait détacher peu de temps avant l'arriver du tueur divin suivit son mouvement pour ensuite reprendre sa place jusqu'à dans le bas de son dos.. Une fois leurs regard croiser celle-ci ajouta un commentaire lui fessant remarquer qu'il n'avait pas totalement été juste dans ses propos de tout a l'heure...

« Alors il vont venir bientôt hein? A t'entendre tout a l'heure se ne pensait pas que cela arriverais aussi vite... »

Suivant se mots lui lui offra a son tour une de ses adorable sourire. Cela voulait dire qu'ils aurait le besoin urgent de trouver un nouveau logement pour trois, puisque son petit appartement miteux était maintenant décidément trop petite. Quoi que se soir ils allaitent devoir faire avec se qu'il avait, après tout leurs arriver n'avait pas été prévu ... Ensuite sans démontrer aucun signe de mécontentement cette dernière se plaça ensuite pour pouvoir observer les deux autre. C'est alors que la jeune femme posa se deux main sur ses hanche et continua en les invitant a la suivre­ Serait-il une bonne idée après tout de quitter la scène du meurtre donc elle était coupable avant que la nuit ne laisse place ensuite au jours.

« Vous venez? Le logement que j'ai prit est en plein cœur de la ville,. Il faudrait donc quitter le secteur résidentielle si on voudrais un jours si rendre dans le meilleur des cas... »

Dit-elle tout en invitant ensuite du regard Shiun de se lever pour les suivrent...






Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiun Nishibi
| Mr. le borgne silencieux || Mr. le borgne silencieux |
avatar
Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : Quelque part dans l'ombre...
Amour : Ah... euh... hum...
Arme : Aucune en particulier
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 0
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Novembre 1st 2010, 10:17 pm

Sayome renchérit sur mes paroles ce qui m'agaçun tantinet. Ce n'était pas tourner en rond un peu ça, puisque maître eizou l'avait dit, c'était bien vrai? Du gaspillage de temps. Enfin, qu'est-ce que je pouvais bien y faire? Pas grand chose à vrai dire. Après tout, ce qui est fait, est fait, non? Aussi, elle était sûrement plus à même de confirmer les dires de notre grand chef, elle était dans cette ville pourrie depuis un bon moment. D'ailleurs, je le remarquais un peu plus, l'air ici était vraiment dégoûtant. Enfin bon, ça devait être que je n'y étais plus habitué. Depuis combien de temps n'habitais-je plus en ville? Bof. Quelle importance. Je n'Étais pas là pour songer au passé, mais bien pour appuyer Sayo dans sa mission en attendant que les autres viennent nous rejoindre. C'était l'objectif un. Et j'étais reconnu pour toujours mener mon travail à bien, en dépit des problèmes. Évidemment, je fais allusion à ce crétin d'Akira qui me pourrit la vie juste par son existence. Ah non. Pas tant que ça. Il est tellement amusant à agacer. Un vrai petit volcan ce crétin. Vite en éruption d'ailleurs. Non vraiment, plus bête que ça, tu crèves. Cette sale tête d'orange. Si je pouvais, je décolorerais ses cheveux pétants jusqu'à ce qu'ils soient quasiment blancs, juste pour le faire enrager un peu. Enfin, c'était bien de savoir que Sayome avait bien bûché. Je la reconnaissait bien. C'était tout à fait son genre de se donner à fond dans ce qu'elle entreprenait. Enfin, pour qu'elle n'ait pas réussi à faire baisser le taux de démoniaquité dans l'air, il fallait que ça soit grave. Très grave. Je ne suis pas du genre à vanter les autres, mais je dois bien admettre que Sayo a du talent dans ce métier et qu'elle sait très bien ce qu'elle fait. Ce serait bête si je ne l'admettais pas. J'ai au moins cette qualité d'être plutôt honnête. Intégrité. C'est important.

Je vous ai déjà dit à quel point ça me marre de voir les gens s'interroger quant au sens de mes questions? Tout le monde me voit comme un espèce d'énergumène lunatique et un peu trop flou dans ses discours. Enfin, je dois avouer faire quelques abus dans l'ambiguité, mais c'est tellement amusant. Surtout quand la réponse n'est pas du tout ce que je demandais. Naturellement, dans ce cas-ci, je ne parlais pas du bonbec. Je savais déjà que c'était succulent. Sinon, je ne l'aurais pas acheté, bien sûr. Enfin bon, j'aurais peut-être pu être en train de l'interroger sur ses goûts personnels, mais ce genre de chose ne m'avaient jamais interressés. Même pas pour les cadeaux d'anniversaire. Dans ce temps, j'achète un truc qui me plaît et je l'offre en cadeau. Ça donne naissance à des réactions parfois un peu étranges. Drôle. Enfin, faut croire que j'ai un humour bien particulier, la plupart des gens n'approuve pas vraiment mes blagues. ou ne les rient pas, c'est relatif. Il y a longtemps que je l'ai remarqué, mais ça ne me fait pas changer non plus. Pourquoi faire? Je ne fus toutefois pas surpris d'entendre les soupçons qu'avait Sayome à l'égard de maître Eizou. C'était rare qu'il nous laisse partir en nous ayant tout dévoiler du jeu. Non, il se complaisait dans ses mystères et nous laissait le soin de réussir sans trop de casse tranquille. Je ne sous-entend pas par là qu'il nous jette vers l'inconnu sans préparation ni rien. Seulement, il ne nous dit pas tout. Il cache vraiment son jeu parfois.

J'allais répondre une de ces phrases typiques à la Shiun, mais bon. Je fus interrompu avant même d'Avoir pu commencer. Par Kaiden. Qu'est-ce qu'il foutait là lui? Ne vous méprenez pas, je n'étais pas mécontent de sa présence. Je n'avais rien contre lui. C'était un type assez bien, juste un peu trop trucmuche, mais ça ne comptait pas. Les séducteurs ont quelques qualités aussi. Comme d'arriver à l'improviste sans que je ne m'en rende compte. Je n'avais jamais été très doué pour ce genre de truc enfin... Je ne pouvais pas être bon partout. Heureusement, autrement, j'aurais certainement eu peur de moi-même. La perfection n'a rien d'attirant, c'est plus épeurant qu'autre chose. Viser à l'excellence est une meilleure façon d'agir. Bon, au moins, j'étais assez éveillé de sens pour l'entendre approcher avant qu'il ne s'annonce, à quelques pas de distance de Sayome et moi. D'ailleurs, il ne fit aucune mention de ma présence. Il salua simplement Sayome, lui chantant ses louanges. Pfeuh... Enfin bon,j'inclinai respectueusement la tête, Kaiden restait un de mes supérieurs. Puis, ça ne changeait rien qu'il ne me parle pas non plus. On s'était vu à peine quelques heures plus tôt. Puis bon, il fallait bien l'avouer, Sayo avait toujours été le centre d'attraction et ce n'était pas plus mal ainsi. Personnellement, le rôle de vedette ne m'allait pas tellement et je ne le voulais absolument pas non plus. Le Shiun que tout le monde connaissait, un type effacé, pas trop présent, toujours très à son affaire. Efficace dans son travail, bref, totalement moi. Si je devais agir autrement, je serais une autre personne et bon... Ce n'est pas ce qu'on veut non plus.

Naturellement, s'ensuivit les salutations de Sayo pour Kaiden, toujours aussi polie et amicale. Ces deux là... C'était un autre duo. Plus compréhensible qu'un autre. Surtout que Kaiden pouvait se montrer lpus aimable que la tête d'orange. Quoique... Dès que ça voit une jupe, ça s'excite pas mal. Enfin, c'est moins pire que d'autres. Si lui c'est le séducteur, on a aussi notre pervers nationnal. Je plains parfois les filles d'avoir à l'endurer. Pas Kaiden, mais notre pervers. Après tout, ça doit être assez chiant d'avoir un vicieux, qui essaie de vous tripoter dès que possible, toujours aux trousses. Enfin, ce n'était pas parce qu'à vingt ans je ne ressentais pas ce genre de besoins que je le lui reprochais. c'était simplement inconvenent. Enfin bon, tout ça pour dire que j'étais alors un peu comme la cinquième roue du carosse. Ou la troisième roue du vélo. Oui, bon, mauvais exemple, les gamins ont des tricycles. enfin, vous comprenez, tout le monde s'est déjà trouvé à la place de la personne de trop dans des retrouvailles entre bons amis. Ce qu'étaient Sayome et Kaiden. après tout, ils se connaissaieent depuis quasiment la naissance de sayome. Ils avaient grandi ensemble. Ou plutôt, Sayome avait grandi avec Kaiden qui lui était beaucoup plus vieux de par sa nature quelque peu... démoniaque. Bref, j'Étais un peu de trop. Ç ne m'empêcha pas d'incliner poliment latête, il restait un peu mon supérieur. En fait, j'avais pas mal de supérieur. Je n'étais pas le meilleur tueur or what so ever. J'étais plus un défenseur, les barrières vous savez? Pfffff.... Ce que c'est long..

Bientôt apparurent dans le portrait les deux Okamis de Sayome. Ying et Yang. Pour l'originalité des noms, on repassera. Une boule blanche et l'autre noire. Ça fait un peu cliché. Enfin, ça faisait sortir ce côté un peu kitsh de sayome, ce qui n'Était pas tellement une mauvaise chose. elle avait droit de se montrer un peu féminine par là. Non pas qu'elle me faisait penser à un garçon, mais alors pas du tout! C'était juste qu'elle se montrait toujours sous un jour fort, dominant. Je ne l'avais jamais vu pleurer, ni montrer ses points faibles. Elle jouait les dures. Dans notre milieu, on faisait tous un peu nos petits machos, mais bon. Une fille a le droit à ses caprices, un peu comme le faisait Hikari. Quoique... C'Était bien qu'elles aient leurs propres personnalités. En même temps, il fallait bien qu,elles apprennent à s'entendre. Je n'ai jamais compris d'où vient leur différent, mais bon. On n'y peut rien j'imagine.

Quand elle eut terminé de caliner ses compagnons poilus, Sayo me reporta un peu d'attention pour me faire remarquer qu'elle ne s'attendait pas à ce que l'on soit rejoint aussi vite. À vrai dire, je ne le savais pas non plus. En partant, maître Eizou ne m'avait pas informé de quand les autres arriveraient à leur tour. Après tout, c'Était lui le chef et on le savait tous très bien; il aimait garder ses mystères. Tant pis, moi j'avais fait ce que j'avais à faire, c'est tout.

-Hm... hm... Mouais mouais... Elle était vraiment délicieuse cette sucette, je crois que je vais me prendre des caramels maintenant...

Je lançai mon bâton tout grugé qui alla directement atterir dans la poubelle. Et le but! J'étais un as pour ça! À force de pratique, on finit par comprendre que tout est dans le mouvement du poignet. Enfin bon, je ne vais pas vous donner un cours sur comment on lance un objet dans une poubelle. J'ai autre chose à faire, hein! Bon, je disais donc que j'avais une folle envie de caramels. J'en sorti trois-quatre de ma poche et les déballai avant de les enfourner dans ma bouche. Je n'en proposai pas aux deux autres. Sérieusement, si je me mettais à offrir mes friandises à tous les passants, je serais toujours à la boutique en train d'en racheter. Et j'y perdrais encore plus de mon salaire, déjà assez minime puisque je ne travaille pas. Je dévorais le dernier quand sayo nous fit signe de la suivre. Il était d'aller à son appartement. D'Ailleurs, il était où? Pas à des kilomètres et des kilomètrse toujours? Enfin bon, j'y survivrais. Je me demandais juste comment elle allais réussir à tous nous loger là. Elle ne devait pas avoir loué quelque chose de très gros. Et il était hors de question que je dorme avec Kaiden et que Kaiden dorme avec Sayome. Ni m^me que moi et Sayome dormions ensemble. Non mais... Dormir contre une fille... Bleurrrrkkh.... Dégoûtant. en fait, juste dormir près de quelqu'.un me répugne.

-Et c'est loin ton appart? Oh, salut Kaiden.

Je me permettais les familiarités. Je n'avais qu'un maître: Eizou Shinigami, alors je ne vois pas pourquoi j'ajouterais le suffixe sama après le prénom de ce blondinet séducteur. Trop d'efforts pour rien et ça serait comme de dire que j'éprouvais un respect profond pour lui alors que je ne l'estimais pas, sans penser à le rabaisser non plus.
Terminé! Désolée, c'est pas très long, j'avais pas d'inspi et j'ai dû recommencer huit fois avant de pouvoir terminer à cause de mon ordi.


Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Sayome Hitashi
Fondatriceavatar
Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 27
Localisation : Derrière toi!
Amour : Hey quoi encore?!
Arme : J'en ai des tas... Tu veux les voir ?...
Date d'inscription : 03/12/2006

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien ou Mal, qu'est-ce que sa peut bien vous faire?!
Shikon no Tama :: La perle sauf les fragments dispersés.
MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   Décembre 23rd 2010, 10:59 pm

Kage no Hitobito ou on peut aussi traduire comme peuple de l'ombre. Il est bien normale que se nom ne vous dises rien, car si ses le cas ses que vous ne faites tous simplement pas partie du clan. Ceux-ci sinon sont connu pour garder l'anonymat lorsqu'il travail. Bien entendu chacun a son propre styles. En effet, se groupe sont plutôt nombreux en faites. Tous spécialiste de leurs art qui leurs ont valu le respect d'Eizou le grand maitre. Chacun on porter serment de garder l'existence de ce clan pour leurs personne ou encore leurs frère d'arme. Leurs existence devait absolument demeurer secrète, mais pour se qui est des nom de tueur, après tous cela ne changeait guère la chose. Lorsqu'il termine leurs mission, c'est: « Byebye On est partit. ». Plus jamais il revienne... En tout cas, c'était contre le code. Oui ce clan, malgré la liberté de mouvement des tueur spécialiser qu'il la comporte celle-ci avait quelque règle non écrite. De toute manière tous leurs avait était expliquer un peu avant d'avoir porter serment a leurs grand maitre. Mais ou disparaissait-il lorsqu'il partait du monde ou il avait été envoyer? C'est plutôt complexe a expliquer. Peut-ont appeler cela une autre dimension qui sait? Peut-être d'un futur loin ou approcher? De toute manière personne qui ne fait pas partit de l'organisation, ne peut savoir cette information. C'est justement grâce a l'excellence du fondateur que leurs repère est si bien cacher et si on peut dire introuvable. La seule manière de le trouver ses de savoir comment y aller. Dure pour un potentielle ennemis d'y pénétrer, même si je peux me le permettre , est une tâche complètement impossible a accomplir. Pour certain peuple il sont des ange garder, d'autre des meurtriers sanguinaires. Disons que les tâches de ses parfait mercenaire peuvent varier. Il sont de calibre pour anticiper et s'adapter a toute éventualité. C'est selon les hors de leurs senseï qu'il agissent. Parfois il peuvent être ignoble et dans d'autre circonstance être votre meilleurs allier. Chacun des Kage no Hitobito, sont en quelque sorte les soldat de l'armée de ce fameux Eizou Shinigami.

Malgré le mystère constant entre Sayome et Eizou, celle-ci connaissait toute même beaucoup celui-ci, ayant une relation très proche de celui-ci. Avec ses 16 année le lien qu'elle avait tisser surpassait sans doute celui-ci d'Hikari sa fille. L'avait telle déçu dans le passer pour qu'il démontre plus d'intérêt a la petite gamine orpheline.Peut-être, mais si on y pense réellement. Si son maitre n'avait jamais démontrer au tant d'attention a elle, celles-ci serait-elle amies. Après tout c'était la jalousie folle que l'hanyo éprouvait envers la réincarnation qui avait commencer cette guerre interminable. Maintenant Sayome ne s'inquiétait plus vraiment de la présence de la « Traite », puisqu'elle avait atteint un niveau de puissance qui rivalisait largement a cette dernière. Avant un coup bien placer vue sa rapidité de mouvement qui la surpassait elle aurait put la tuer dans le dos, durant une mission lorsqu'elle en aurait eu l'occasion... Mais maintenant s'était bien différent et si cette Enfoir** ce laissait a se genre d'acte Sayome lui règlerait son compte, tout en profitant du moment pour l'humilier. Elle se foutait complétement de sa gueule maintenant. Elle avait réussit a se la mettre a dos ce n'était pas compliquer a comprendre. Entre eux toute relation est morte. Il n'y a plus ne ce reste qu'un onze de confiance entre ses deux la. Même si son maitre les obligeait de s'unir pour une mission, leurs union serait plus hypocrite et une illusion que la réalité... Il ne fallait pas lui demander la lune lorsque qu'il était question d'Hikari. C'était plutôt simple, elle ne la portait simplement pas dans son cœur. Elle était des ennemis dans le même clan. Inutiles, mais s'était bien le cas... C'était bien la seule chose dont Eizou ne pourrait jamais obtenir de Sayome. Malgré son dévouement sincère envers Eizou, cela n'arriverais jamais. Ses perdu d'avance. Expliquer moi sinon comment créer un lien d'amitié avec une fille qui a plusieurs reprise avait tenter de vous tuer, mais vue l'échec essais de tourner cela a un accident, mais se qui rendait la demoiselle plus haineuse était les regard aveugle des Hitobito et même ceux qui était le plus proche d'elle. Personne ne voyait rien, s'était a croire qu'elle était folle... Sayome folle, il ne fallait pas y compter. Peut-être spéciale, mais voila tout. Elle pensait un peu trop, ok. Mais cela ne faisait pas d'elle une folle. Cette vermine du nom d'Hikari elle était une folle! Qui l'eut crut en regardant son frère Kaiden que le maitre aurait put donner naissance a une être aussi futile? Certainement pas Sayome... La comparaison avec sa soeur ne s'apliquait même pas... Kaiden lui était l'une de ses ancien protecteur avec Zenaku. Il était bien loin et trop humble pour se prété a au tant d'hypocrisie. Il était aussi l'un des quel la tueuse portait le plus de respect. Quoi que celle-ci avait toujours été bien sélective sur les gens qui méritait sont respect... Mais ce dernière s'était creuser un place tranquillement parmi ses personne de confiance. Même qu'il était une référence pour elle. Bien entendu celle-ci ne l'aurait jamais réellement avouer. Simplement car elle était bien trop orgueilleuse. Peut-être que de le dire aurait montrer trop d'intérêt a celui-ci. Elle n'était pas une demoiselle a cœur, mais une combattante. Tout se qui se passe a l'intérieur pour elle doit demeurer a leurs place initiale. Parler de se qu'elle pense sur une mission ok. Il n'y a pas de problème a sa, mais dire se qu'elle pense ou complimenté les autres , celle-ci n'était pas douer pour ne pas dire qu'elle ne le faisait jamais. Eizou la connait par contre mieux que qui compte. Même si il ne semblait pas comprendre pourquoi sa fille et sa fille adoptive se détestait a ce point... Peut-être que s'était sa mentalité de père qu'il l'empêchait de voir claire? Qui peux réellement deviner comment la tête de cet être divin pouvait fonctionner. Il y avait qu'un seule chose qui était bien sur, s'était que le maitre n'allait pas tarder a leurs faire signe, car l'envoi de deux Kage non Hitobito n'était pas rien. Shiun avait beau ne pas être le meilleur combattant, mais il était le meilleur a la défense. Il possédait un contrôle parfait sur des barrière magie surpuissante qui donnait au deux assassin une défense plus que parfait. Le fait qu'il avait envoyer le duo en plus... Eizou préparait quelque chose et se qui était le plus sur ses qu'il allait les avertir au moment voulu. Est-ce se soir, demain, dans une semaine? Qui sait. Se qu'il devrait faire durant l'attente d'explication était se qu'ils savais le mieux faire, la chasse et en usant de leurs bon jugement.

À cette heure tardive de la nuit et la circonstances de leurs retrouvailles, la jolie demoiselle, avait décider de rompe la chasse a la découverte de ses amie. Elle prit même la décision de les amener avec elle a son logement du moment qu'il puisse parler et organiser les prochain jours ou tout simplement les première tâche. Il y avait peut-être quelque truc que la demoiselle ne leurs avait pas encore parler, mais celle-ci gardait une réticence a leurs dire puisqu'après tout elle avait déjà tout organiser ou presque. Mais ce n'était pas bien grave, car après tout ce n'était pas réellement le moment opportun. Ses sur cette même idée que celle-ci avait commencer a marcher. Elle prit bien entendu le temps de les observer vers l'arrière pour voir si il la suivait bien. Pour se rendre a son appartement, ils devrait passer par la grande ville qu'ici l'on surnomme Tokyo et une fois en plein cœur de ses ville illuminer, d'une ruelle sombre précise ils allait pouvoir pénétrer le petit logement miteux que la demoiselle peu féminine avait loué en attendant l'arriver des autres. Bien entendu elle aurait espérer que Eizou la prévienne d'avance, mais bon elle se doutait qu'encore cela ne serait pas le cas. Mais bon ils n'allaient pas mourir a dormir légèrement coincer. Si les deux était trop mu-muche pour dormir sur le plancher elle prendrait leurs place... Il était vrai que Sayome n'était pas très féminine de se coter la. Elle avait l'apparence d'une mignonne petite fille, mais elle n'agissait pas comme telle. Elle avait même de la misère avec les capricieuse de se genre. Elle ne pouvait pas non plus supporter l'incompétence. Mais bon pour se genre de chose comme dormir dehors ou sur un plancher froid d'appartement, elle s'en foutait. Bien entendu elle avait son propre lit, mais elle pouvait très bien leurs laisser la place si eux était inconfortable avec le plancher encore un fois. Sayome n'aimait pas se compliquer la vie pour rien, après tout n'est telle pas déjà assez compliquer comme cela? Durant leurs marche les paysage se vit changer par des building au lieux d'arbre et de fleur. Il avait bien entendu laisser derrière eux les dépouille des démon que la demoise3lle avait chasser durant sa soirée. Pendant leurs pas, Shiun lui adressa une question, qui lui ressemblait beaucoup, vue sa paresse parfois légendaire. « Il est loin ton appartement ? ». Si il était loin? Pas vraiment , mais si Sayome se mettait a réfléchir de son point de vue alors peut-être oui cela serais loin pour lui, puisque toute les perception son largement différente de personne a personne. Celle-ci ne fit que tourner légèrement la tête vers lui pour l'observer un moment et répondit tout en continuant sur le même pas de marche:

« Pas vraiment... On arrive d'ici cinq minute peut-être... »


Répondit-elle simplement en replaçant son champs de vision droit devant elle.

Que Shiun parle pas beaucoup sa lui ressemblait, mais Kaiden... Pourquoi était-il aussi silencieux? Disons que sa ne lui ressemblait vraiment pas. Sayome lui offra a quelque reprise son regard a la jolie couleur verdâtre, sans y poser plus de temps. Elle s'inquiétait un peu de son comportement... Mais bon n'étant pas du genre a le réveller elle garderait encore son inquiétude pour sa propre personne... Autour d'eux dans la ville l'on pouvait voir les coin les plus sombre de la ville. Sans oublier ses résident peu fréquentable qui était encore dans ses rues. Ses deux compagnons pouvait alors remarquer plusieurs vices de cette ville et se en une simplement marche peu approfondit. Pour dire que celle-ci était envahit... On pouvait voir plusieurs type de genre, des greluche a moitie déshabiller au homme d'affaire qui selon le lieux roulerait dans affaire plutôt louche. Disons qu'il y avait toute une varier se soir comme tous les autres dans les rue de cette endroit. Mais san leurs laisser réellement le temps de se familiariser avec les lieux, la demoiselle prit une direction opposer, qui les mena ensuite dans une ruelle très sombre. Pour ensuite continuer son chemin vers une escalier en métale et s'arrêta qu'au dernier étage devant une porte noir. Elle prit sa clée et la pénétra dans la sérrure, aussitot fait la porte s'ouvra. Tout en entrant dans la pièce Sayome invita ses amis a pénétrer dans le logement. Ensuite celle-ci ouvrir l'interrupteur qui illumina l'une des pièce. Les deux put alors apercevoir un table dans le centre remplit de paperace,: plan, documentation, journale et etc. Pas très loin de sa iait un petite et étroite cuisibne. La salle da bain n'était pas non plus très loin. Et au fond de la pièce il y avait une autre porte fermer, s'était sa chambre. Disons seulement que l'appartement n'avait rien de spacieux, mais cela démontrait encore une fois que Sayome n'était pas tres compliquer lorsqu'il s'agissait d'une lieux pour dormir... Ensuite celle-ci s'approcha de la table et commença a la débarasser de tous les papier qui pouvait trainer par ci et par la, afin de leurs laisser une place pour s'assoir et peut-être manger ou boire quelque chose...

« Entrer et faites comme chez vous ! Désoler pour l'état de l'appartement ... Je ne m'attendait pas à avoir de la visite ... »

Dit-elle en les invitant a prendre une place d'un ton chanleureux .





Invité, saurais-tu me défier?
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse nocturne.{Shiun & Kaiden}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Monde moderne :: Quartier Résidentiel :: Parc-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit