Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit à la belle étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Nuit à la belle étoile   Juin 25th 2010, 3:28 pm

En pleine réflexion, le youkai Shippo râtissait la forêt d'Inuyasha de fond en comble comme s'il y cherchait une réponse, comme si après avoir passé un fourré une idée allait surgir d'ele même comme ça.. L'inquiétude le travaillait beaucoup plus qu'il ne le pensait, cela faisait combien de jours qu'il fuyait toute compagnie pour se concentrer sur toutes ces questions. Il avait bien sûr eu droit à quelques rencontres mais rien de très concres, c'étaient souvent soit des ennemis qu'il devait fuire héroïquement ou parfois des gens perdus. Ceux là par pure esprit farceur, il leur indiquait une mauvaise direction. A force d'être seul, il se faisait un loisir de peu de choses.

Il n'était pas spécialement malheureux, mais pas spécialement heureux... Secrètement, il savait qu'Inuyasha réussirait à s'imposer et à trouver une solution. Il avait beau être parfois bourru, stupide, fonceur, trop direct... il était malgré tout doté d'une étonante finesse d'esprit. Shippo avait toujours su bon d'accord pas dès le pemier jour mais il avait pressenti qu'il saurait trouver une solution au problème qu'ils rencontraient à nouveau.

Shippo marchait à quatre pattes en laissant dépasser ses poils de renards au dessus de la masse erbeuse qu'il franchissait. S'il avait eu conscience qu'on le voyait autant, il aurait eu honte. Finalement, il finit par trouver..enfin cogner dans un arbre... Alors qu'il se frottait la tête et qu'il donnait un violent coup de pied dans une pierre, uelque chose s'agita dans le feuillage de ce dernier... Quelque chose ou quelqu'un bien disimulé au regard. Shippo se mettait à râler contre la pierre et puis pour penser à autre chose... il les aligna pour se constituer une sorte d'assise où il pourrait se reposer sans se douter qu'il était loin d'êtreseul, installé paisibement près d'un arbre. Plusieurs présences étaient à décompter. Mais la nuit s'annonçait et même un youkai aussi puissant, féroce, invincible que Shippo avait grand besoin de repos.

Avant de fermer les yeux, il regarda le ciel et ses pensés revinrent vers son père. Quelle distance n'avait-il pas déjà parcourru depuis ce fameux jour! Cependant il restait une chose qu'il n'arriverait jamais à remplir la distance physique entre lui et son père bien trop éloigné de lui... A présent que parfois il se retrouvait seul, il repensait à toutes ces chasses qu'ils organisaient lui et son père. Il ne lui revenait que de bons souvenirs, c'était en grande partie grace aux contacts qu'il s'était fait au cours de ces dernières années. Cela lui donnait de la bonne humeur et c'était comme visionner des vieux films sans craindre la moindre répercussion; il revoyait ces moments avec un regard neuf.

Alors sans crainte comme à chaque nuit, il ferma ses yeux, ramena sa queue pour se couvrir les pieds et céda aux caprices de la fatigue. Dans ses rêves, il croisait de nouveau Kagome, il revisitait ce qui avait été leur périple à tous en refaisant l'histoire à sa façon. Cela l'amusait. Dans sa tête, il se saisissait d'une immense épée dix ...cent fois plus grosse que lui il infligeait de lourds dégâts aux alentours et là dans ce monde là où il contrôlait absolument tout il était le maître du monde. Les délires des rêves n'appartiennent qu'aux rêveurs... C'était sa méthode pour s'endormir, il le faisait toujours de la même manière avec un léger sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Juillet 28th 2010, 9:50 pm

Depuis longtemps, Momohime n'avait rien vu du monde. Elle s'était cloîtrée quelque part, prise de remords pour la mort de son père. Aujourd'hui encore, elle n'arrivait pas à se le pardonner. Même qu'elle doutait jamais pouvoir le faire. Comment aurait-elle pu oublier ce qu'elle avait fait? Elle avait beau de ne pas avoir conscience de ce qu'elle faisait à ce moment là, elle l'avait tout de même fait. De ses propres mains, elle avait retiré la vie de son père bien aimé. Si elle avait été plus prudente, peut-être aurait-elle évité une telle situation... Mais elle était tellement épuisée cette nuit-là, si fatiguée... N'empêche qu'il n'avait suffit que d'un seul instant d'innattention pour que toute sa vie bascule sans dessus-dessous. Parfois, on se dit que la vie est lassante, mais au final, on se retrouve à envier les anciens moments plus calmes où aucun regrets ne posaient sur nos frêles épaules. Enfin, c'est humain de désirer ce qu'on ne peut pas avoir. Si Momohime n'avait pas cette part d'humanité en elle, serait-elle plus heureuse? Elle se l'était souvent demandé, mais n'avait jamais réussi à trouver la bonne réponse. D'un côté, elle admirait les pouvoirs de sa mère. Pouvoirs qu'elles n'acquérerait jamais tous. De plus, un vrai yôkai ne se trouvait aussi dépourvu qu'un hanyô lors de ses périodes humaines. De l'autre, son quart d'humanité la rappelait à son père. C'était ce qui les rapprochaient tous les deux. Cette compassion qu'elle pouvait arriver à ressentir contrairement à beaucoup d'autres démons. Ce sentiment aussi de n'appartenir à aucune race. Ni humain, ni yôkai. C'était quelque chose qui la rendait différente de tous. C'était peut-être ça, sa caractéristique personnelle. Celle qui n'apparetenait qu'à elle.

En ce soir d'anniversaire de la mort, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil. Il était loin, inaccessible, pourtant si proche qu'il la narguait effrontément. Enfin, ce n'était pas tellement un problème. Elle pouvait passer aisément plusieurs jours sans dormir. Ce n'était pas comme si elle se retrouvait à moitié morte de fatigue le lendemain. Néanmoins, si elle ne pouvait pas s'assoupir plus de deux jours, elle se retrouverait avec d'affreux cernes bleus. Rien pour lui plaire... Comment garder un joli visage si elle n'en prenait pas soin? Un tantinet narcissique, elle ne tolérait pas paraître sous un mauvais jour. Suffisait qu'un ennemi ne fasse que frôler sa jolie figure pour qu'elle ne réponde plus d'elle et se transforme en monstre de sadisme. Elle pouvait vous inventez les pires tourments dans ses escès de colère. Une vraie furie cette fille quand elle voulait. Surtout quand son apparence physique était concernée. Bref, pas touche à son joli minois ou vous y gouterez.

Comme elle n'avait rien d'autre à faire que d'errer, elle se décida à faire ce pèlerinage qu'elle comptait faire depuis longtemps déjà, mais dont elle n'avait pas encore eu la chance de faire. Elle chercha un cours d'eau, ce qui ne fut pas difficile avec l'aide de ses sens. Elle réagissait très fortement à la présence d'eau dans son entourage. Après tout, c'était le source première de tout son pouvoir. Sans eau, elle ne pouvait presque rien faire. Heureusement que l'atmosphère est rarement privée d'humidité. Autrement, elle n'aurait plus grands atouts dans sa manche autre son agilité physique au combat. Ça peut sembler beaucoup, mais face à un adverse deux fois plus fort qu'elle, sans sa maîtrise de l'eau, elle n'avait pas grand chance de gagner à l'issue du combat. Au moins, elle se débrouillait bien, ce qui était ça. Ainsi, une fois sa rivière trouvée, elle y entra et se laissa dissoudre tranquillement. Elle était beaucoup trop loin pour faire le chemin à pied. Elle voulait se rendre à l'autre bout du Japon féodal. Elle aurait beau eu courir toute la nuit, elle n'aurait pas parcourut la moitié du chemin. En se laissant porter par l'eau, elle faisait un voyage de plusieurs jours en quelques minutes. Elle aurait seulement à se reposer quelques minutes une fois à destination. Elle devait seulement espérer ne pas tomber sur une mauvaise rencontre quand elle reprendrait forme solide.

Près de sa destination, elle recomposa son corps et s'assit sur la berge quelques instants, histoire de reprendre des forces. Pas que la perte énergétique était phénoménale, mais il lui fallait un peu de temps pour la récupérer et être gonflée à bloc de magie. Elle finit par se lever et poursuivre sa route. Elle n'avait pas loin à aller, elle le sentait. Elle ne s'arrêta que devant un grand arbre dont une partie de l'écorce était absente. Elle toucha cet endroit de sa main et sentit l'énergie parcourir son bras avant de s'évanouir. Alors c'était ici que son cousin avait été sellé? À ce qu'il paraissait, il ressemblait beaucoup à son père. Pas physiquement comme Sesshômaru, mais de caractère en fait. Elle ne l'avait jamais rencontré, pas même aperçut de loin. Elle se demandait si les rumeurs étaient vraies, pourtant, elle ne voulait pas le rencontrer. Elle avait peur d'être frappée par des souvenirs désagréables. Elle sentit un choc la parcourir et elle vit son père en compagnie de son frère. Rapidement, elle retira sa main du tronc d'arbre et quitta la clairière, cette endroit lui rappelait à de mauvaises mémoires.

Un peu plus loin, elle s'arrêta, pressentant une autre présence que la sienne. Elle fronça les sourcils. Ses sens lui disaient que l'autre créature était juste là, près d'elle, mais elle ne voyait rien. En tout cas personne. Pourtant, elle poubait l'entendre respirer clairement.


«Qui est là?»
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Juillet 29th 2010, 5:06 pm

Kyo Soma à sa grande habitude se baladait en foret. Pour lui les forêts étaient un véritable paradis, partout des plantes a brûlé et des arbres a perte de vue. Un feu se répandait si vite dans une forêt que du bonheur pour lui. Il sortit son briquet de son costume noir et refit le noeud de sa cravate qui s’était défait au fils du temps. Il alluma ensuite son briquet et il regarda un arbre majestueux sûrement centenaire et les flammes de son briquet s’intensifièrent et se jetèrent à l’attaque de l’arbre le consumant lentement, prenant de l’ampleur. Kyo humait l’air avec bonheur sentant la douce chaleur du feu se répandre en lui.
Kyo reprit donc se chemin en sifflotant heureux de se petit feu de joie.

Il entendit un mouvement au loin qui semblait vague mais cela l’intrigua, Il se demandait si ce bruit ne pouvait pas être causé par un être vivant, voir même peut être un humain. Il suivit donc les bruits en essayant d’être le plus discret possible faisant attention a ne pas marché sur une brindille pouvant se brisé, a ne pas marché dans une flaque d’eau. Donc à éviter tous qui pourrait permettre à la chose qui faisait du bruit de le repérer.
Il continua ainsi pendant au moins 15 minutes et quand la chose arrêta de faire du bruit il avança a plus vive allure ayant peur de perdre sa futur proie.
Il regarda a l’abris des regards de derrière un arbre déraciné observant la personne. Il remarqua alors que cette personne était une fille.
Il continua a la détaillé de haut en bas, elle se tenait près d’un arbre qu’elle avait même touché de la main. Jusqu’au moment ou elle prononça ses mots :

«Qui est là?»

Il se coucha le long du tronc de peur d’être repéré, il n’arrivait pas à croire que cette fille l’est repéré. Il chercha dans sa mémoire se repassant ses dernières actions à la recherche d’une erreur qui pourrait avoir trahis sa présence sans trouvé. Il commença a se demander si il n’ y avait pas une personne près de la fille mais ou ? Il n’osait pas non plus regarder de derrière sa cachette de peur d’être repéré. Il attendit donc la suite des évènement…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Juillet 29th 2010, 6:30 pm

Shippo arrivait à la partie de son histoire où arrivait le monstre qu'il devait arrêter, il était bien sûr très féroce monstrueusement grand et surtout avait des yeux qui donnaient froid dans le dos. Il s'agita nerveusement comme s'il recevait des charges minimes mais persistantes. Tout sonn corps refusait de se réveiller, il s'était à nouveau endormi très rapidement et ce comme une bûche. Quand il entendit le qui est là, son sang ne fit qu'un tour, il se croyait encore dans son rêve...

Alors comme il était dans une phase de semi sommeil proche de l'éveil, il sentait une présence près de lui.. Ne sachant si elle se trouvait dans son rêve ou non, il créa une illusion et se transforma en renard entourée de flamme. En fait, c'était l'image qu'il se faisait de son père, un puissant youkai robuste. Il s'en souvenait de moins en moins, même si certains moments restés gravés en lui. Son ilusion se dressa contre l'inconnue sans bouger toutefois. Elle disparut aussitôt après que Shippo gémisse et se tourne face à la terre. La fatigue l'étreignait, il s'accrochait sauvagement à son sommeil.

Puis une sauterelle lui effleura le nez et là il se réveilla d'un bond et se mit dans une position de combat. Ses deux mains le long de son corps, ses pattes arquées sauf qu'il marcha sur sa queue et retomba au sol. Encore sonné par ce réveil en fanfare, il dit seulement :


- Sauvez vous...je...je sais être méchant..je...sais être méchant.

Complètement étourdi par sa chute, il essaya de distinguer l'endroit où il était comme un nouveau né venant au monde. Tiré brutalement de son monde, il devenait de sale humeur. Ayant le dos sur l'herbe, il poussa sur ses bras pour se redresser pour ainsi clamer:

- C EST PAS DROLE D ENDORMIR QUELQUN QUI DORT... DE REVEILLER QUELQUN D EVEILLE ENFIN FLUTE C EST PAS BIIIIEN !!!

La cohérence du réveil ne faiant malheureusement pas partie du caractère de Shipo, cela grignotta le peu de patience qu'il avait... Il tapa nerveusement contre le sol tout en dévisageant la femme devant lui. La moutarde lui montait au nez... En parlant de moutarde, il aurait bien aussi un petit creux, mais cela attendrait ! Que faisait quelqu'un près de lui la nuit? C'était une question dont il aimerait au plus vite une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Juillet 30th 2010, 2:19 pm

Elle recula d'un pas en voyant un renard entourés de flamme surgir à ses pieds. Un Kitsune? Bah, rien qu'elle ne pourrait pas vaincre s'il se décidait à attaquer. Pourtant, il y avait quelque chose de factice dans cette apparition. D'ailleurs, elle n'avait pas senti cette présence auparavant. Elle était enterrée par une autre... À peine avait-elle eu le temps de s'étonner de cette apparition, elle n'était plus là. Elle balaya des yeux la clairière et baissa finalement les yeux. Un bébé kitsune dormait à ses pieds. Enfin, il ne tarderait pas à se réveiller le pauvre. Alors qu'une bestiole s'amusait à sauter sur le pauvre yôkai, il la chassa et sauta debout sur ses pieds. Apparement, il avait du coeur au ventre, mais il était vraiment maladroit. Il marcha sur sa queue et tomba d'une façon si cocasse qu'elle ne put s'empêcher de rire. Rire de ce son si cristallin qu'était sa voix enchanteuse, cadeau de ses racines de sirène.

Ce petite bout de diable ne semblait pas très content d'avoir été réveillé. C'était un drôle de petit bonhomme que celui-là. Elle arrêta de rire et observa le gamin, un air amusé sur le visage. Elle se pencha et souleva le petit être par la queue, un peu comme Inuyasha avait la manie de le faire; ils n'étaient pas cousin pour rien, le même sang coulait dans leurs veines. Elle le tourna dans tout sens avant de le reposer par terre avant qu'il n'explose dans une autre petite colère bien servie. Il avait encore l'odeur d'Inuyasha d'imprègnée sur son corps. Enfin, c'était l'odeur qu'elle croyait lui appartenir. Après tout, elle ne la connaissait pas puisqu'elle ne l'avait jamais rencontré. Toutefois, elle ressemblait à celle de Sesshômaru et d'Inu no Taishô. C'était ce qui l'avait intrigué.


«Dis donc petit Kitsune, qui es-tu?»

Elle hocha la tête. Puis, finalement, elle se rappela ce que son hilarité lui avait fait oublié. Il y avait quelqu'un d'autre pas tellement loin. Quelqu'un qui ne bougeait pas et qui ne semblait pas vouloir être découvert. Elle fronça les sourcils et se détourna de sa nouvelle rencontre, balayant de ses sens la forêt environnante. Comme son père était à moitié chien, elle avait hérité de leur puissant odorat et elle repéra finalement dans quelle direction l'étranger se cachait. Elle s'interposa entre le gamin et l'odeur; pas qu'elle tenait vraiment à lui, mais ça l'embêterait d'avoir à nouveau la mort d'un innocent sur les mains.

«Eh toi dans l'ombre! T'es aussi discret qu'un chat dans une meute de chiens. Sors donc de ta cachette.»

Elle savait exactement où il était. L'air de la nuit était humide et elle n'aurait aucun mal à se défendre. Puis, au besoin, elle pourrait toujours créer une barrière et déguerpir. Elle n'aimait pas la fuite, mais par moment, ça devenait encore plus efficace que l'attaque ou la défense. Restait simplement à savoir quelles étaient les intentions de cette tierce personne avant de décider quoique ce soit. Elle ne s'en faisait pas à propos du petit renard; un coup de poing arriverait à l'assomer.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Juillet 30th 2010, 4:38 pm

Kyo soma s’était terré contre son tronc d’arbre espérant ne pas avoir été découvert et que cette fille est découverte quelqu’un d’autre et non sa présence a lui. S’est se qu’il crut quand il entendit la voix d’une autre personne. Il ne pouvait voir a quoi ressemblait la deuxième personne sans risquer d’être vu il n’avait donc pas bougé. Attendant, mais il ne savait pas quoi attendre justement….
Il resta ainsi quelque temps mais une phrase le surpris, une phrase qui indiquait que la fille avait remarqué sa présence. Il ne s’avait pas comment réagir rester terré comme un rat ne lui plaisait pas, pour lui se n’était pas une conduite d’honneur. L’attaqué semblait une option mais pour quel raison ? La personne ne lui avait pas semblé agressive Il décida donc de se montré. Il se dit que si la personne semblait menaçante ou si l’envie lui prenait il n’aurait qu’a la brûlée. Il pourrait aussi observé l’autre personne.
Il se dit intérieurement la prochaine fois il prendrait un katana se balader juste avec un briquet n’était pas une bonne idée. Enfin bon le feu était déjà une défense suffisante et un briquet était plus discret qu’un katana.
Il se releva donc et épousseta son costume noir et remit sa cravate en ordre et il passa une de ses griffes dans ses cheveux pour les écarté et les remettre correctement.

-La comparaison avec un chat n’est pas très flatteur pour quelqu’un comme moi….ah qui ai-je l’honneur ?

Il avança de quelque pas vers les deux personnes la jeune fille s’était devant l’autre personne qui par sa taille devait être jeune, se qui l’empêchait de l’observer de la même occasion.
Il se mit a joué avec son briquet comme a son habitude sans dire un mot laissant un silence froid s’installé.

- Qui la personne que tu semble caché derrière toi ? Je ne compte pas la mangé tu sais.

Il espérait que sa carrure d’homme fort ne les effrayait pas trop, il continuait a dévisagé de ses yeux rouges la fille. Il se demandait si ses tatouages au drôle de motif sur sa joue gauche sa carrure et ses yeux allait intrigué ou effrayé ses interlocuteurs. Il passa même sa langue sur ses crocs en continuant de les observer. Il ne s’était pas présenter volontairement ni voyant aucun intérêt et ne cherchait pas a être polis.
Il réfléchissait au comportement de cette fille elle devait être forte ou du moins le pensé et semblait avoir un esprit de protection envers les plus faibles. Kyo se demandait qu’elle était l’intérêt à défendre des personnes moins fort que soit. Il n’avait jamais eu cette mentalité, i lavait apprit a écrasé les faibles et a respecté les forts et faire son possible pour se débarrassé d’eux. Il voulait testé la volonté de cette fille et la regarda droit dans les yeux ….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Juillet 31st 2010, 4:05 pm

Quand elle le saisit par la queue, il en eut honte, si honte qu'il n'osa pas réppliquer toute de suite. Le rouge lui montait aux joues et quand elle se redéposa au sol, le petit youkai en fut chamboulé... c'était exactement ce qu'aurait fait Inuyasha mais c'était différent, une fille l'avait soulevé...c'était plus intimidant. Il s'en voulait dans un sens..

Il se rappelait encore quand Kagome avait un jour essayé de le câliner... Il avait eu du chagrin, mais tout ce qu'elle avait réussi à faire c'était l'agacer encore plus. Alors il était parti genoux serrés en pleurant toujours plus fort... Inuyasha avait empêché qu'on veuille le suivre, il avait compris..que Shippo voulait être seul... Alors le fait que cette femme le prenne lui rappela cet événement, ses yeux s'assombrirent aussitôt... Juste après avoir poussé sa gueulante, il baissa très légèrement la tête.

Ses pensées allèrent vers Kagome, quand pourrait il la revoir ? Mais vraiment la revoir elle. Il s'était attaché progressivement à la troupe et sa présence lui manquait affreusement, bien plus qu'il ne l'aurait imaginé !

Il agit alors stupidement et au lieu de lui répondre, il lui sourit faiblement. Elle lui avait rappelé une période qui n'existait plus et bizarrement, il aurait eu envie de se blottir dans ses bras en pensant à tous ces instants. Oui, ce calin qu'il avait refusé, il l'aurait apprécié d'une certaine manière en cet instant. Comme il ne connaissait rien d'elle et qu'il avait toujours cette méfiance maladive alors il serra les lèvres et ne lui répondit pas vraiment.


- Et vous vous êtes qui ?

Et son rire, il lui avait rappelé Inuyasha... Cela devait venir du fait qu'il ne l'avait pas revu depuis longtemps alors il retrouvait son attitude parfois agaçante qu'il adorait. Alors avec un effort qui aurait pu déplacé une montagne, il articula:

- Shippo le puissant youkai !

Cette phrase aussi lui rappella la fois où il s'était jeté sur Inuyasha, c'était à une époque où il le prenait pour un parfait idiot et Kagome une femme en danger quelque part. Et finalement parfois, c'était lui qui était plus en danger face à elle... Alors oui, il avait donné son nom en mémoire de cet instant que ce femme lui avait fait revivre. C'était tout de même difficile, mais il avait réussi...

Elle.. elle hocha simplement la tête comme si tout était normal. Le truc c'était que pour Shippo dire son nom c'était beaucoup, depuis qu'il était un peu solitaire sa méfiance était revenue. Alors il ouvrit de grands yeux stupéfait.. Il était même surpris de sa propre réaction...

D'un coup... en même temps que la femme, il se sentit observé... Enfin comme il était plutôt confus, il préférait...se cacher derrière cette femme qui lui rappeler Inuyasha. Il réalisa qu'il se comportait pareil que s'il était présent. Cela l'agaça un peu, il tapa le sol et partit devant la femme et pointa un doigt accusateur vers la silhouette encore floue qui s'avançait. Mais subitement, il reprit sa place bien confortable juste derrière elle...Quand la personne dont il n'avait vu qu'une forme vague sans chercher à la voir parfaitement parla de lui alors là c'éait trop.

Il se mit devant celle dont il venait de faire connaissance et commença joyeusement par montrer ô combien il était satisfait de cette remarque qu'il avait trouvé plus qu'étrange...


- Il manquerait plus que cela que tu me manges et puis quoi encore !

Shippo se fit alors le plus impressionant qu'il put et s'entoura de flammes rougeoyantes qu'il fit disparaître aussitôt. Puis il se releva, il voulait juste que les choses soient claires, non il ne se cachait pas, il évaluait le terrain, c'était tout ! Là il était parfaitement détendu, son regard n'était pas agressif, il n'était pas non plus passif. Comme il ne savait encore s'il était ami ou ennemi bien qu'il craigne beaucoup les youkais. On lui avait souligné que c'était absurde de craindre son propre peuple.. Shippo secouait la tête en disant que c'était grace à cette solution qu'il était encore en vie.

Et comme tous ses sens étaient actifs.. il e rendit compte qu'il serait facile de l'achever en l'assommant alors il s'écarta de la femme de quelques pas, juste au cas ou. Mais il ne pouvait s'empêcher de se rappeler de bons moments de son passé en la voyant..c'était idiot mais.. il avait même été jusqu'à l'acepter dans son périmètre ce qui était unique. Une marge de sécurté était appréciable dans bien des cas...
Enfin c'était surtout elle qui s'était mise dans son périmètre... Mais il aurait très pu fuir et en y réfléchissant peut-être aurait -il dû...
Revenir en haut Aller en bas
Momohime
| Princesse des Pêches || Princesse des Pêches |
avatar
Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans un endroit humide
Amour : Sesshômaru? Faut pas charrier.
Arme : Tsubasa
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
100/100  (100/100)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: Pas de fragment, j'en veux pas!
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Août 2nd 2010, 4:13 pm

Elle n'avait pas tellement eu le temps de réfléchir aux réactions de ce petit renard. Elle avait autres choses à vérifer. Maintenant qu'elle savait celui plutôt inoffensif, elle préférait se concentrer sur le prochain arrivant. Celui-là, elle ne savait pas trop à quoi s'attendre et comme elle n'aimait pas tellement les surprises, autant s'arranger pour ne pas être prise entièrement au dépourvu quand l'inconnu daignerait montrer le bout de son nez. Enfin, s'il le faisait. Si jamais il prenait la fuite, elle ne se mettrait pas à le poursuivre. Qu'est-ce que ça lui rapporterait? Pas grand chose assurément. Quoiqu'en ces temps troublés, comment savoir si quelque chose résulterait d'une chasse pareille? On ne pouvait même pas se fier sur son voisin de toujours. En cette situation, notre jeune femme était bien contente d'être indépendante et d'aller et venir librement, sans contraintes. Pour l'instant, elle n'était alignée dans aucune direction particulière. Ne restait qu'à savoir dans quel sens irait le courant de ses intérêts. En ce moment, elle avait entendu dire que Sesshômaru n'était pas très copain avec Naraku, alors elle ne comptait pas s'en approcher pour le moment. Il faut comprendre que cette demoiselle est en admiration devant son cousin, quitte à avoir un faible pour lui, mais ça reste à développer et évoluer. Après tout, elle s'y connait si peu et si mal au niveau des sentiments...

Quand l'homme sortit, elle ne sut pas si elle devait se réjouir ou pas. Il était drôlement vêtu... Où avait-il trouvé de pareils vêtements? Ça ne semblait pas très comode ni confortable en plus d'être étrange... Raison de plus de se méfier. En plus, elle n'avait pas aimé comment il lui avait répondu. Ce n'était pas très grâcieux vis-à-vis d'une dame comme elle. Avant de demander son identité, il aurait au moins dû décliner la sienne! Ah... Les hommes... Tous les mêmes... C'est à peine si elle prêta attention à... Comment avait-il dit qu'il s'appelait le gamin déjà? Ah oui! Elle y était! Elle avait à peine porté à Shippo lorsqu'il quitta son ombre pour aller pointer du doigt l'être étrange d'un air accusateur, mais il retourna vite fait se cacher derrière elle. Elle retint tout de même un sourire en entr'apercevant ce comportement un peu gamin et adorable. D'ailleurs, elle avait tout sauf l'envie de sourire... L'autre intru jouait avec une drôle de petite boîte qui crachait du feu... Elle détestait le feu. À le craindre même. S'il osait s'approcher avec ce drôle de truc d'elle, elle fouterait le camp sans tarder, à part peut-être pour le transpercer d'une de ses lames. Il ne serait pas dit qu'elle serait partie sans rien tenter contre son adversaire.

Elle garda le silence et le laissa l'interroger sur le petit être derrière elle. Elle aurait été bien en peine de répondre; elle venait à peine de le rencontrer. C'était à peine si elle savait son prénom... Elle n'avait vraiment rien à dire à ce sujet. Puis, où était l'intérêt. Elle calculait tout à l'avance. Toujours. Du mieux qu'elle le pouvait, elle comptait toujours récupérer quelques profits de ses actions. Autrement, à quoi bon lever le petit doigt? L'autre petit s'agitait un peu à côté d'elle. Apparement, il ne voulait pas qu'on le prenne pour un pleutre ou une créature plutôt faible. Elle haussa les épaules et chassa une mèche de ses longs cheveux noirs ondulés hors de son visage. Sans même y penser, son geste était plus gracieux que nécessaire. En même temps, c'était difficile pour elle de faire autrement. À cause de ses origines, elle avait hérité d'une beauté perçante, mais aussi d'un côté séducteur instinctif. Les sirènes avaient beau avoir changé de profession et ne noyaient plus les marins, mais elles restaient tout de même des femmes quelque peu pernicieuses et très séductrice. On ne peut pas éradiquer tout ce qui a dans le sang par la volonté...

«Je ne sais pas qui vous êtes, alors je ne vois pas pourquoi je vous dirais qui je suis.»

Elle mourait d'envie de le voir cesser de tripoter cette espèce de boîte magique. Elle haïssait le feu plus que tout. Elle aurait tout simplement pu lui dire de laisser ça, mais ç'aurait été bête. Elle lui aurait alors révélé un point faible. Ç'aurait idiot de sa part. C'est déjà une plaie d'avoir des points faibles, mais s'il fallait en plus que le premier venu vienne à l'apprendre, ça serait le comble. Sans être prudente, elle ne connaissait pas la peur alors comment être prudente ou téméraire dans ce cas, elle était raisonnable et savait ce qui était bon pour elle ou pas. Machinalement, elle porta sa main à son peigne, histoire de vérifier qu'il était toujours en place. Elle ne comptait pas se laisser aller au mode bersek... Plus cela arrivait, plus elle risquait de perdre la raison. De fait, elle savait que si jamais cela devait arriver, sa mère la pourchasserait jusqu'à ce qu'elle ait fini par la tuer de ses propres mains... Jolie fin à laquelle elle n'aspirait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://maynoumaain.niceboard.net
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   Août 3rd 2010, 3:55 pm

Kyo Soma se tenant de manière stoique juste en observant les deux personnes en face de lui, il attendait la réponse a sa question voulant connaître qui était la personne caché en partit par la demoiselle. Il n’avait guère apprécié que le youkai lorsque le pointe du doigts.


-Tu sais s’est mal poli de pointé du doigt quelqu’un je pourrais te l’arracher pour sa. Mais je suis de bonne humeur petit youkai. Et j’ai jamais mangé de la chaire humaine ou youkai ou même Hanyo mais il y a une première a tous .


Il se retint de rire quand le petit être tenta de se rendre impressionnant s’entourant de flamme, il se dit que si il avait a le tué cella serait assez amusant de le tué avec ses propres flammes. Le petit être fit disparaître rapidement les flammes au désespoir de Kyo qui avait malgré tous regardé avec plus d’intérêt se petit être. Car celui ci les avait engendré lui-même des flammes se dont Kyo était incapable. Il fit même un sourire involontaire mai quand il s’en rendit compte il arrêta.

-Donc si je ne m’abuse un youkai avec une humaine intéressant. Qui servez vous ? Avez-vous un maître ou un engagement au près de quelqu’un ?

Il cherchait a savoir obtenir des informations sur les personnes, il se doutait qu’il n’était pas pour Kagome mais il cherchait a en être sur, il considérait dommage de tué des collègues au service de Kagome. Il ne s’attendait pas a que la demoiselle refuse de se présenter, c’est vrai qu’il ne s’était pas présenté lui-même. Se présenté ne lui plaisait pas beaucoup mais il se dit que si il voulait obtenir plus d’information il serait obliger.

- On me nome Kyo. Vous n’avez pas besoin d’en savoir plus sur moi, cella ne vous servirais a rien. Maintenant auriez vous l’extrême obligeance de me donné votre nom ?

Il avait dit cela sur un ton ironique tous en faisait une légère révérence. Il continua a s’amusé avec son briquet passant maintenant sa main dans les flammes sans dommages il cherchait a titillé les deux personnes devant lui toujours pour voir leur réaction mais il semblait pour l’instant gardé leur calme. Il décida de pimenter les choses.

-Je trouve qu’il fait froid par ici .Pas vous ?

Il embrasa une de ses mains avec l’aide du briquet puis il projeta des flammes contre un arbre .IL regarda ensuite pendant un certain temps l’arbre brûlant observant le mouvement des flammes avec un rictus de plaisir, il éteignit ensuite sa main. Il essuya ensuite un peu son costume et le remit correctement. Il reporta alors son regard sur les deux personnes puis Il avança de quelque pas en direction du youkai et de l’humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nuit à la belle étoile   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit à la belle étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une nuit à la belle étoile ~
» Nuit à la belle étoile [PV Léo]
» MINI-INTRIGUE N°4 ? soirée à la belle étoile.
» Pandora ? « La nuit lorsque l'espoir s'éteint, une étoile s'allume pour te guider. »
» La nuit des étoiles
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Hors jeux :: ARCHIVE(S) :: [†]Poubelle land![†] :: Archives RP-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit