Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juin 7th 2010, 7:00 pm

La paix, la paix, la paix, la paix !!! ENFIN LA PAIX !!! ENFIN DU CALME ! enfin un endroit où elle pouvait être tranquille, sans que personne vient pour la déranger ! Voilà tout ce que la jeune femme recherchait depuis plusieurs semaine : avoir la paix, être tranquille que personne vient la provoquer, l'énerver bref elle voulais se détendre ne pas être stressé, voilà tout ce dont elle avait besoin : du calme. Ce qui était vraiment très compliqué ces derniers temps... Après tout ce qui c'était passé dans les deux mondes, elle n'avait pas vraiment eue le temps de s'occuper de ses affaires, il y avait toujours eue quelque chose pour la perturber... Mais pour la première fois depuis un long mais alors très long moment, elle pouvait enfin décompresser et ne penser à rien, elle était même d'humeur très calme. Pour l'instant elle n'avait rencontré personne sur sa route depuis trois ou quatre jour, c'était vraiment très reposant de ne pas être dérangé à longueur de temps. Elle aurait bien voulue fêter cela au bar des Geishas mais étant trop jeune, on ne l'aurais pas laissé rentrer, c'est pire que dans le monde moderne les bars ici !!! Midoriko abandonna donc rapidement cette idée malheureusement... Mais où pouvait-elle donc aller ? Il est vrai que le monde féodale, c'est pas vraiment terrible pour tout ce qui est détente, rien qu'en sachant qu'il y a plein de démons et tout autre
monstres qui s'y baladent un peu partout, elle allait toujours être dérangée par l'un d'entre eux. Ses choix étaient vraiment restreints surtout qu'elle n'était pas vraiment motivée à se battre, elle préférait se reposer un peu et économiser ses forces pour le moment. Alors la jeune femme décida de errer par ci par là, jusqu'au moment où elle finirait bien par trouver un endroit où elle serait tranquille. Néanmoins le monde féodale avait beaucoup changé depuis sa "première mort" elle avait beau se souvenir de son ancienne vie, ce n'était pas pour autant que le monde s'était arrêté de tourner pour autant, et un tas de nouveau territoire qu'elle n'avait jamais connue auparavant avaient fait leur apparition on ne sait trop comment d'ailleurs, pour la plupart d'entre eux. Enfin peu importe, cela faisait de nouveaux endroits à explorer si on peut dire cela. Donc ne sachant pas vraiment trop quoi faire, la jeune femme décida de s'aventurer un peu au hasard et on verra bien ce qui se passera pour une fois!!!

C'est par une belle matinée que tout commença, enfin belle, cela dépends de l'endroit où vous vous trouver. Midoriko était en route depuis plusieurs heures déjà, le soleil était même assez haut, mais bizarrement il ne faisait pas très chaud dans ce coin de la région. La jeune femme se trouvait dans une vallée plus qu'étrange en fait, il y a avait de la neige sur les arbres alors que ceux-ci était couverts de feuilles comme au printemps, le ciel n'était pas bleu mais noir comme en pleine nuit alors que le soleil était là, ce n'était même pas une éclipse ou quoique ce soit d'autre qui pourrait y ressembler, c'était vraiment un endroit très bizarre. La jeune femme n'avait jamais rien vue de tel jusqu'à présent. Tout semblait être déréglé ici, rien ne semblait réel. Serait-ce une illusion ? Mais dans ce cas, qui pouvait bien provoquer cela ? La jeune femme ne sentait la présence de personne, d'aucun Youkai, d'aucun hanyo, de monk ou miko et encore moins d'humain, même pas la présence d'un quelconque fragment de perle. Mais alors que ce passait-il ici ? Où avait-elle encore atterrit ? Il semblerait malheureusement pour elle, que cet endroit ne serait pas un lieu reposant pour elle, comme elle le souhaitais tant. Pour Midoriko, pour une fois qu'elle n'était pas de mauvaise humeur, il fallait qu'elle tombe encore sur un endroit sordide... Mais bon sang c'est pas possible de tomber sur un endroit normal dans ce fichu pays ??!! C'est pas possible ça époque moderne ou féodale c'est toujours la même chose à la fin, c'est toujours aussi désagréable! Et évidement lorsque l'on tombe sur ce genre de lieu insolite, il faut s'attendre à ce qui se passe des choses plus que hors du commun; mais pour cela la jeune demoiselle avait finis par en prendre l'habitude, le jour où il ne se passerais rien ce n'était pas demain la veille.... Quoiqu'il en soit, même si ce lieux était étrange, celle-ci continua de s'y aventurer, l'avantage au moins c'est qu'elle n'aurais certainement pas le temps de s'ennuyer. Mais ce qu'elle n'avait pas prévue c'est que ce lieux était complètement désertique !! Oui elle était au calme et cela était loin de la déranger mais le problème est que Midoriko était loin d'être une personne très patiente, et elle n'aimait pas s'ennuyer et depuis un ou deux jour elle commençait vraiment à s'ennuyer, il n'y avait personne à tuer, personne sur qui crier et passer ses nerfs et ça devenait vraiment pénible à force. Ce qui est encore plus dérangeant dans le fait qu'elle s'ennuie, c'est qu'elle finit par s'énerver... Mais comment faire pour passer ses nerfs dans un endroit où il n'y a personne ? C'est encore plus énervant !!!! Qu'est-ce qu'elle aller faire ? Donner des coup de pieds dans tout ce qui est à sa portée ? Dans des cailloux ? Pfff est après, ça ne changerais rien à la situation. Midoriko avait besoin de crier, s'énerver sur quelqu'un... Cela peut sembler bizarre mais crier sur tout et n'importe quoi était une sorte de passe temps pour la jeune femme, elle trouvait ça distrayant, malheureusement pour elle, là il n'y avait personne dans les parages. C'était difficile à admettre mais quelqu'un lui manquait... Non pas pour ce que vous pensez, mais pour autre chose, Yûri est la tête de turc de la jeune femme, son punching-ball bref vous l'aurez compris quelqu'un sur qui elle aimes bien passer ses nerfs même si quelque fois c'est vrai qu'il ne faisait rien de mal qui pourrait énerver Mido, mais là c'était pas le cas, il était pas là et la Miko s'ennuyait vraiment, pour rester polie. Et lui où est-ce qu'il était là hein ????? Pourquoi il n'est pas là ??? elle va crier sur qui maintenant ?! Il peut pas se rendre utile pour une fois ???? NON il faut croire que non. bien sûr il n'y avait pas que sur lui que c'était amusant de crier, il y avait aussi Sawako également, mais disons qu'avec celle-ci cela devenait rapidement ennuyant et en plus ce ça, la jeune sorcière s'énervait trop rapidement, ce qui n'était pas le cas du démon, la jeune femme aimait bien tester les nerfs de celui-ci, elle voulais voir jusque où ses limites seraient atteintes, et tant qu'elle ne réussiras pas à le pousser à bout, elle ne serait pas satisfaite, elle voulais absolument voir sa réaction quand il serait en colère contre elle. Une chose agaçante avec Yûri est que c'est une personne très patiente et la plupart du temps c'est Midoriko qui s'emporte encore plus voyant que celui-ci ne s'énerve pas... Alala à croire qu'il le fait exprès... Bref tout ça pour dire que Mido s'ennuyer à mourir et n'ayant rien de particulier à faire dans cet endroit étrange, elle décida de s'asseoir et d'observer les changements se produisant dans cette vallée, car oui tout semblait être en mouvements, les choses se modifiaient au fur et à mesure, d'un certain coté c'était inquiétant voir effrayant... Qu'est-ce qui pouvait bien provoquer tout cela ? Ce devait être une force très puissante après tout....

La jeune demoiselle s'asseya alors calmement sur l'herbe fraiche de cette vallée, il y avait à présent très peu d'arbres autour d'elle, le ciel était redevenu normal : bleu avec quelques nuages blanc par-ci par-là. La neige avait disparue et les arbres étaient à présent en fleurs. Mimi ferma les yeux quelques instant et se concentra sur cet environnement pour trouver l'origine de ces choses étranges. Mais elle avait beau se concentrer, elle ne sentait rien, il n'y avait vraiment aucune présence dans les parages, il n'y avait qu'elle. Celle-ci soupira avant d'ouvrir les yeux de nouveau. Le paysage avait encore changé, La jeune miko ne se trouvait plus dans une immense vallée mais dans un village, et ce n'était pas n'importe quel village, c'était le village des Taijuya !!! Bien sûr n'ayant encore jamais vue ce lieu avant Midoriko ignorait complétement ce détail. Hein, quoi ? Comment ça elle n'a jamais vue ce lieux, alors qu'il est à proximité de la grotte où sont originale s'est sacrifiée ? Et bien oui en effet !!! Pourquoi me demanderez-vous ? et bien c'est très simple ce village n'existait pas encore à l'époque de la grande prêtresse Midoriko, des villageois s'y sont installés peu de temps après la mort de celle-ci influencés par les actes qu'elle avait réalisés même s'ils ignoraient la véritable histoire de la Miko. Enfin bref, la jeune demoiselle curieuse se leva et et se dirigea vers le village en ruine qui se tenait non loin d'elle. Elle entra dans celui-ci et observa attentivement ce qui se passait. Elle passa à coté des rempares en bois qui protégeait le village et entra dans celui-ci, elle regarda tout autour d'elle : tout n'était que dévastation, il n'y avait vraiment plus rien qui ressemblaient à des maisons, sauf une cela devait être celle du chef du village probablement ce sont toujours celles-ci les plus solides bizarrement. Si ce n'est pas honteux !!! Pourquoi toutes les maisons ne sont pas construites à l'identique ? Qu'est-ce que c'est que ce "favoritisme" pourris ? Il n'est pas un dieu à ce que je sache non ?! Et ils osent prétendre ensuite que tout le monde est logé a la même enseigne !!! Quoiqu'il en soit Midoriko s'avança jusqu'à ce qu'elle voit un très grand nombre de tombe près des rempares du villages, il semblait vraiment y avoir eue un sacré carnage ici voyant le nombres de celle-ci... Mais pourtant celles-ci étaient bien entretenues, malgré qu'il n'y avait pas âme qui vivent en ces lieux, vraiment parfaite comme illusion, il y avait tout en détails même les fleurs sur chacune des tombes... Tout à coup, Midoriko sentie la présence de quelqu'un non loin d'elle, elle n'était plus seule dans ce village, enfin !!!

* Tiens, il va peut-être enfin y avoir de l'action...*

La jeune femme se retourna et fit se trouva nez-à-nez avec un villageois, faisait-il parti de l'illusion où était-ce quelqu'un qui se trouvait là comme elle ? Celle-ci aller peut-être bientôt le savoir... Elle s'avança alors près de l'individu et ne put s'empêcher de lui poser cette question même si elle savait qu'elle était dans une illusion, disons que cela lui passerais le temps...

" Dites, il s'est passé quoi dans ce village ? "

Demanda-t-elle calmement, et oui la curiosité de Midoriko l'emportait toujours....




[HRP : C'est un PJN qui va intervenir après, donc je préviendrais quand j'en aurais finis avec xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juin 14th 2010, 3:57 pm

PJN jouera ici le rôle de Akito Villageois résidant dans un village non loin du village des Taijuya



Akito, est un homme d'environ 45 ans père de famille aimant sa femme et sa fille, c'est un homme sans histoire. Celui-ci à toujours eue une vie que l'on pourrais qualifier de parfaite, ce qui est assez rare dans l'ère féodale, on peut dire qu'il fait partie des chanceux qui n'ont jamais eu affaire aux Youkai, il n'avais rien a apporter pour ceux-ci, et il savait toujours se cacher et protéger sa famille qu'il chérissais plus que tout au monde. Cet homme ne vit d'ailleurs que pour sa chère et tendre et leur enfant. Depuis qu'il est tout petit Akito a toujours été d'une nature à rendre service aux autres sans rien demander en retour, il n'as jamais chercher à obtenir de l'argent ou plus de nourriture pendant les périodes difficiles qu'il pouvait rencontrer. C'est un homme gentil, bon et généreux et sans histoire. Malgré l'horrible drame qui se déroulais sous ses yeux avec le démon Naraku qui s'était emparée du corps de la pauvre Kagome, celui-ci a toujours sut rester positif, il était persuadé qu'un jour ou l'autre quelqu'un mettrais fin à cette horrible situation et qu'un jour la pauvre demoiselle serais enfin libre, que Naraku serais punis pour ses affreux crimes.... Mais comme beaucoup de monde, Akito a peur de Naraku, celui-ci sais bien mieux que d'autre ce dont ce monstre est capable, il l'as vue et vécut de ses propres yeux, et il n'aimerais pas se retrouver en face de lui. Il en tremble rien que d'y avoir cette pensée. Pourquoi ? Et bien c'est tout simple Akito a vécut un immense drame. Même si sa famille n'as pas été directement touché par les abominables choses de Naraku. Il ne pourras jamais se remettre de cette expérience... Pour faire simple, cet homme a perdu beaucoup d'amis. Akito vit non loin du village des Taijuya et de la grotte de la grande prêtresse Midoriko, dans le village voisin pour être précis. Celui-ci se rendais souvent dans le villages des exterminateurs de démons. Il avait beaucoup de respect pour tous. Malgré qu'il soit pacifiste, il était convaincu que ceux-ci vaincraient Naraku. Mais, il faut bien le dire Akito n'est pas un combattant, il ne sais pas vraiment se défendre, il ne s'intéresse pas trop à cela, le plus important pour lui c'est que sa famille soit en sécurité. Et c'est ce qu'il a fait lorsque son village fût attaqué par les démons. Il s'est enfuit avec sa femme et leur enfant pour les protéger, mais ce qu'il ignorait c'est qu'à son retour, le village voisin serait complétement dévasté. Lorsque plusieurs jours plus tard il rentra dans son village, celui-ci passait au village des Taijuya pour prendre de leur nouvelles avec sa petite famille. Quel ne fut pas son choc lorsqu'il trouva le village détruit !!! Il ne pouvait plus tenir sur ses jambes, celle-ci étaient devenues trop lourdes qu'il tomba littéralement à genoux sur le sol. Tout son corps tremblait il été remplie de tristesse. Même si aucunes personnes vivant ici ne faisait partie de sa famille, il ne pouvait s'empêcher de pleurer... Et ce jour fut bien la première fois de sa vie où il regrettais amèrement d'être parti, d'avoir fuit, il s'en voulait vraiment, il savait bien au fond de lui même que sa présence n'aurait rien changée, et qu'il aurait certainement péris avec les autres villageois mais il ne pouvait s'empêcher de culpabiliser.

"TAIJUYA-SAMA !!!!!!!!!"

Criait-il un peu partout dans le village. Mais bien sur personne ne répondait tous étaient morts. C'est alors que celui-ci aperçu qu'il y avait des tombes dans ce village, alors quelqu'un les avaient enterrés ? Quelqu'un s'était pris la peine de faire ceci ?! C'est ainsi qu'il se releva, il ne pouvait pas rester une seconde de plus ici, il ne voulais pas que sa femme et sa fille assiste à cet horrible spectacle ! Donc il les raccompagna dans leur village. Là bas, il appris par le chef du village qu'il y avait eue aussi beaucoup de pertes humaines dans la population, mais celui-ci s'estimait heureux d'être toujours en vie et qu'ils avaient eue beaucoup de chance comparé aux village voisin... Celui-ci lui raconta durant plusieurs heures ce qui s'était passé, ce que cet horrible Naraku avait osé faire a ces gens, ce piège qu'il avait réalisé à la pauvre Sango, que celle-ci n'est plus alors que la seule survivante de tout son clan....
Akito culpabilisait vraiment beaucoup, il était très redevable envers la famille de la jeune Sango, non en fait de tout son clan. Grâce a eux il était encore en vie. Il voulait faire quelque chose pour la remercier, mais il était beaucoup trop tard, il ne pouvait plus rien faire. Le soir venu, il se souvint des tombes près de l'entrée du village, il donna un coup de poing dans sa main et s'écriât :

" Ça y est !! Je sais ce que je vais faire !!! "


Sa femme le regardait de façon très étrange et se demanda ce que celui-ci avait en tête, alors Akito la rassura avec un léger sourire et lui dis de ne pas s'en faire qu'il ne ferais jamais rien de dangereux... Depuis ce jour, chaque matin, très tôt à l'aube, cet homme pris la décision de se rendre dans l'ancien village des Taijuya afin de s'occuper des tombes, celui-ci exerçait la même chose : il reformait la terre de celles-ci et changeât les fleurs tous les jours. C'était vraiment très peu de chose mais cela lui tenais vraiment à cœur. Il savait très bien que Sango-sama ne pourrais pas venir s'en occuper tout les jours, étant donné que celle-ci était à la poursuite de Naraku. Il voulait que celles-ci restent toujours magnifique, et que ce soit une façon pour tout le monde de ne jamais oublier les exterminateurs de Démons, et tout ce que ceci avaient fait pour chacun d'entre nous. C'était le seul service qu'il pouvait rendre, et il disait qu'il n'y avait que lui pour faire cela, c'était sa destinée disait-il. Il faut bien que quelqu'un s'occupe des morts... Comme je vous le disais plus tôt Akito avait une belle vie comparé à celles des autres villageois, mais la chance finis toujours par tourner, et lorsque le malheur s'abat sur vous, vous avez peu de chance de vous en sortir... Et celui-ci va bientôt le découvrir...

C'est par une journée tout à fait ordinaire que le destin de cet homme sans histoire va basculer définitivement. Il faisait un temps vraiment magnifique dehors, Akito comme maintenant plusieurs mois partit donc en direction du village des Taijuya tôt le matin, il avait comme à son habitude, une pelle dans la main gauche et un sot d'eau dans lesquels des fleurs se trouvaient. L'homme marcha une bonne heure d'un pas calme est assuré. Le soleil était au rendez-vous et cela s'annonçait comme une journée chaude pour la saison. Lorsqu'il passa devant la grotte de l'ancienne grande prêtresse, il la regarda quelque instants et fit un geste comme pour la saluer tout en souriant. Elle faisait elle aussi partie des morts qu'il aurait voulue prendre soin, mais il ne se sentait pas à la hauteur de celle-ci, il ne se sentait pas digne d'un tel privilège alors celui-ci priait juste en revenant du village des exterminateurs de démon, lorsqu'il avait finit sa tache, pour son repos éternel. Comme tout le monde ici, Akito avait un immense respect pour la Grande Miko Midoriko. C'était un symbole de paix pour les villages aux alentours, ils existaient un peu grâce à elle, grâce à son sacrifice. Puis celui-ci repris sa route. Une quinzaine de minutes plus tard celui-ci se trouva donc dans le village des Taijuya, du moins celui-ci y ressemblait trait pour trait. Cependant Akito est un homme très naïf, il ne fait pas attention à certains détails, et il n'avait donc pas remarqué qu'il n'était pas vraiment dans ce village, mais qu'il avait bel et bien basculé dans une illusion. Enfin quoiqu'il en soit, il valais peut-être mieux pour celui-ci qu'il ignore ce triste détail. Cet homme était seul et donc profita de cet instant pour vérifier qu'aucun démon ou tout autre personne ne vienne souiller ce lieux sacré et donc ce dirigeât vers l'ancienne maison de Sango. Il observa l'habitation toute sombre et ne trouva rien de suspect posa sa pelle et son sot à l'intérieur de celle-ci. Avant de commencer il devait d'abord nettoyer les tombes et disons qu'un sot et une pelle c'est un peu encombrant non ?! Après avoir déposé son petit matériel l'homme sorti de la maison, trop occuper à regardé ce qui se passait à l'intérieur, il n'avait pas remarqué qu'il n'était plus seul dans le village. L'homme s'arrêta net lorsqu'il aperçue la jeune femme, disons qu'il était surpris, il ne venait jamais personne ici lorsqu'il était là.

" Dites, il s'est passé quoi dans ce village ? "

Demanda celle-ci tout en s'approchant de lui. L'homme ne savait plus quoi dire, même si cette femme était vraisemblablement beaucoup plus jeune que lui, on ne pouvait pas mentir, celle-ci était vraiment très belle, et la première chose qui attira l'attention de Akito était les yeux de celle-ci, ils étaient vraiment magnifique, il n'avait jamais vue des yeux aussi bleus que cela, cette version de ce bleu était vraiment très rare... et difficile a décrire pour celui-ci. La jeune femme semblait avoir beaucoup troublé l'homme par sa présence, qu'il ne savait plus quoi répondre. Mais autre chose le frappa, il avait l'étrange impression d'avoir vue ce visage, mais où ? Il ne s'en souvenait plus, c'est alors qu'il l'observa plus en détail mais ceci de façon très discrète pour ne pas éveiller l'attention de la jeune femme, jusqu'à ce qu'il s'en souvienne, Oui !!! C'est ça elle ressemble à la grande Miko !!! Mais comment cela était-il possible ??? Il en resta bouche bée lorsqu'il en pris conscience. Il resta silencieux quelque instants et lui dit alors :

"Mon dieux, comme vous lui ressemblait tant !!! "

Voilà la seule chose qui pouvait sortir de la bouche de celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juillet 9th 2010, 5:54 am

L'impolitesse, le manque de respect, la naïveté. Voici trois choses que la jeune demoiselle ne supporte pas chez les gens. Trois choses parmi tant d'autre cela va de soit. Mais ici c'est de cela qu'il s'agit. Midoriko est une jeune femme qui comme vous le savez à présent, est loin d'être très patiente avec son entourage, en effet lorsque celle-ci pose une question à quelqu'un, elle veut une réponse rapide, sans détour et surtout sans mensonges. Pour ce qui est du mensonge ici, la jeune femme n'avait pas encore assez d'information sur cet inconnu qui se tenait devant elle, pour émettre une quelconque hypothèse à son propos, elle verrais cela un peu plus tard probablement. Celle-ci avait posé une question bien simple à cet étranger, elle n'avait rien demandé de particulier, mais étrangement celui-ci détourna sa question et parla d'un autre sujet. Hors c'est une chose que la jeune demoiselle ne supporte pas qu'on ignore ce qu'elle vient de dire. C'est totalement un manque de respect ! Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Midoriko est loin d'être une personne n'ayant aucun respect, lorsqu'on lui dit quelque chose elle écoute le plus attentivement possible même si cela l'agace. Quoiqu'il en soit celle-ci n'hésitera pas à remettre la personne en place si ce qu'elle a entendue lui déplais, et c'est bien ce qu'elle comptait faire ici également.

"Non mais pour qui est-ce que vous vous prenez là ? Je vous ait posé une question, vous pourriez répondre non !!! Et j'en ai strictement rien à faire de ressembler à je ne sais quelle personne ! Qu'est-ce que ça peut faire après tout ! "

Le regard de la jeune femme avait littéralement changé, celui-ci était vraiment très méchant, mais celle-ci faisait tout pour qu'il ne se doutes pas qu'elle n'était plus mauvaise qu'il ne le paraissait. Mais ce qu'il y avait de plus agaçant pour celle-ci c'était le regard de ce type !!! Comment osait-il la dévisager ainsi ? Pour qui est-ce qu'il se croyait celui-là ? Oui même s'il pensait être discret, celui-ci avait un regard très insistant sur la jeune femme, c'était franchement désagréable. Elle s'avança lentement et calmement en sa direction et le regarda avec insistance tout comme celui-ci le faisait et s'écriât :

- QUOI !!! QU'EST-CE QU'IL Y A ???

L'homme sursauta naturellement vue le ton plus qu'agressif de Midoriko... Mais celui-ci ne disait rien, il semblait vraiment perturbé par quelque chose, mais quoi ??? Quoiqu'il en soit, ce silence déplaisait fortement à la jeune prêtresse cependant elle faisait tout son possible pour garder son calme ce qui est assez surprenant me direz vous. Et bien en fait je vais vous expliquer un peu la raison de son état. Bien qu'elle n'ait jamais vue ce lieu, Mimi avait la vague impression d'être déjà venue de plus ce n'était pas vraiment cela la raison de son calme, en effet ce village était vraiment très très étrange, rien ne prouvais donc qu'elle parlais vraiment à un paysans quelconque, cela se pouvait parfaitement être je ne sais quel ennemi qui tenterais de la piéger... Étant seule dans ces lieux, elle préféra rester sur ses gardes plutôt que de tomber dans un de ces sordides pièges de n'importe quel idiot. D'ailleurs, celle-ci ne pouvait s'empêcher de s'interroger sur ces lieux, pourquoi se village change tout le temps ? Qui fait cela ? Elle n'en avait aucune idée... Elle avait beau chercher en regardant tout autour d'elle, il n'y avait rien. Rien d'anormal, aucun objet identique ne restais sur place... Mais qui pouvait bien faire ça ??? Pourquoi surtout ??? Le sera-t- elle un jour ? Enfin bref. Pour en revenir à cet étranger Midoriko s'avança calmement vers lui et respira un grand coup avant de devoir s'énerver pour de bon :

- Bon je vais vous poser la question une dernière fois et franchement, je vous conseille fortement de me répondre avant que ça ne se termine mal... Que s'est-il passé dans ce village ?

Le regard de Midoriko avait clairement changé et son aura commença vraiment à noircir de plus en plus, et ça n'avait pas du tout l'air de se calmer. Akito était-il si naïf que cela pour ne pas remarquer qu'il courait un grave danger face à cette jeune femme ? Son silence semblait aller dans se sens. Mais pourquoi ne lui répondait-il pas ? Midoriko l'avait-elle menacé ? Non!! Pas du tout bien au contraire, elle avait été polie et n'avait pas hausser la voix. Et celui-ci restais là bouché bée à la regarder comme un idiot. S'il avait quelque chose à lui dire, qu'il le dise et on en aurait bientôt terminé. Mais non Akito resta sans voix face à la jeune femme qui se tenait devant lui. La jeune prêtresse ne comprenait vraiment pas pourquoi celui-ci agissait ainsi, pour une fois qu'elle n'avait rien fait, pour une fois qu'elle ne criait pas et bien non cela n'était pas encore suffisant. Les gens sont vraiment de plus en plus étranges dans cette époque. Il faut vraiment avoir un sacré caractère pour pouvoir supporter tout cela.... C'était évidement le cas de Midoriko mais celle-ci commençait vraiment à être blasée de tout cela... En effet peu importe l'époque où elle se rendait, il y avait de plus en plus de choses abjectes rien n'allait correctement pour elle des deux cotés. D'un côté il y avait ses soit disant parents qui n'en avait strictement rien à faire que leur fille qu'ils prétendaient aimer ait disparus, en autre, et de l'autre, il y avait tout ces imbéciles de démons, d'humains qui s'en prenaient à elle comme par le passé : ils veulent la tuer ou se servir d'elle. Mais qu'avait-elle donc fait pour mériter cela ??? Rien absolument rien !!! Quel avait été son crime ? Vivre apparemment, mais n'espérez pas qu'elle ira se suicider pour vous faire plaisir non mais là vous rêver !!! Alors qu'allait-elle donc faire pour changer cela ? Et bien "sacrifier" les autres à sa place... Et il faut croire que ce type aller être le prochain sur sa longue liste... Lui aussi bien sûr n'avait certes probablement pas mérité cela, mais vous savez lorsque votre âme est remplis de haine, vous ne faîtes plus attention à ce genre de détails... Mais était-il vraiment là ? Ou ne serais-ce qu'une illusion de cet étrange village ? La réponse ne sera probablement jamais connue. Quoiqu'il en soit il était beaucoup trop tard pour cet homme, la patience de Midoriko était maintenant arrivée à son terme, le regard de celle-ci devint encore plus vide qu'il ne l'était déjà et celle-ci se mit à tendre le bras face à lui, elle avait à peine posée sa main sur le cou de celui-ci, qu'il se mit enfin à ouvrir la bouche pour prononcer quelques mots... Midoriko ne bougea pas d'un pouce et se mis à écouter ce que celui-ci avait à dire...Disons que pour le moment il était en sursis et que sa vie basculerais peut-être en fonction de sa réponse....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juillet 12th 2010, 5:49 am

Un jour où l'autre, la roue tourne, tout finis par basculer, l'on ne peux pas toujours avoir de la malchance ou de la chance dans la vie, c'est ainsi. Disons que si les choses ne changeraient jamais pour certaines personnes, ce ne serait pas juste pour ceux qui ont toujours souffert de ne jamais connaître le bonheur. Mais malheureusement ceux qui ont toujours connus la chance et le bonheur, eux aussi ont un jour ou l'autre ce droit et ce privilège, si on peut parler de privilège lorsqu'on évoque la souffrance... Il en serait donc ainsi pour le pauvre Akito également, celui-ci avait déjà traversé un drame en perdant tout ses amis exterminateurs de démons... mais il semblerais que cela ne soit pas assez pour le destin ce genre de souffrance. Il devrait un jour où l'autre passer par là aussi. Après tout même si ce n'était pas aujourd'hui, il devra mourir et l'on pourra aussi qualifier cela comme une souffrance qui cette fois serait irréversible. Mais celui-ci avait-il imaginé un jour, qu'il mourrait des mains d'une des personnes qu'il avait toujours le plus respecté ? Non évidement non. Néanmoins cela serait encore pire que tout ce qu'il aurait pût penser, en effet il aller mourir et cela par les mains de la réincarnation d'une des personnes qu'il respectait le plus. Pourtant cette jeune inconnue lui avait laissé le temps de répondre, mais visiblement Akito était un homme assez borné, il n'aimait pas tout laisser en plan, il voulait lui aussi comprendre ce qu'il se passait autour de lui, mais comme je vous l'ait dit Akito est un pacifiste alors il ne cherche pas la bagarre cependant celui-ci étant quelqu'un de très positif, cela le rend aussi vraiment très naïf, il ne se rends pas toujours du danger qu'il cours...


La jeune et jolie demoiselle qu'il ne cessait de dévisager ne semblait pas du tout être une personne très patiente, ce qui était tout le contraire du villageois.

"Non mais pour qui est-ce que vous vous prenez là ? Je vous ait posé une question, vous pourriez répondre non !!! Et j'en ai strictement rien à faire de ressembler à je ne sais quelle personne ! Qu'est-ce que ça peut faire après tout ! "

Le pauvre il ne pouvait s'empêcher de la regarder, cette jeune demoiselle lui rappeler vraiment quelqu'un, mais qui ? Celui-ci en était tellement perturbé qu'il était complétement perdu dans ses pensées, et ne se rendait pas compte qu'il n'avait pas répondu à la jeune étrangère, et encore moins qu'elle lui avait adressé la parole.

*Ce visage, ces yeux, je les connais j'en suis certains mais de où ? Je dois me tromper cela ne peut pas être elle, ce serait vraiment trop beau, avec tout ce qui se passe !! *

Qu'arrivait-il donc à Akito ? Celui-ci serait-il en train de perdre la mémoire à son âge ? Il devait avoir quoi environ 35 ou 40 ans pas plus, la vieillesse aurait-elle déjà frappé ? Non ce n'était certainement pas cela. Il faut dire que voir cette jeune femme l'avais vraiment perturbé, tout chez elle, lui rappelais quelqu'un, mais ce quelqu'un était mort depuis très longtemps, et Akito n'était même pas encore né donc cela était totalement impossible... Ce pouvait-il qu'il se retrouve face à cette personne qui fait tant de mal à travers le Japon féodal en ce moment ? Ce pourrait-il que ce soit elle, cette jeune femme se tenait face à lui? Mais qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Alors c'était donc cela, celle-ci est venue vérifier jusqu'où elle était connue, jusqu'où sa réputation de sorcière immortelle s'arrêtait... Et bien malheureusement Akito connaissait son existence, oui le villageois savait parfaitement qui était Kagome, il savait que l'horrible et redoutable monstre qui avait tué ses amis exterminateurs de démons avait pris possession du corps de la jeune et gentille miko... Mais vous me direz, alors pourquoi, il n'as pas encore remarqué que ce n'était pas cette Kagome qui se tenait devant lui ? Et bien c'est tout simple, Akito n'as jamais vue la jeune prêtresse déchue, il sait juste que c'est une femme extrêmement belle, avec de long cheveux noir et un regard plus que terrifiant. Il est vrai que pour les personnes qui n'ont jamais eue à faire a Kagome ou Midoriko, il est assez difficile de savoir qui est qui... Les deux jeunes femmes ont effectivement plusieurs ressemblances... MAIS... Ne vous y trompez pas, Midoriko et Kagome sont totalement différente l'une de l'autre et Akito allait bientôt le découvrir... Celui-ci n'avait encore rien répondu à la jeune demoiselle qui se tenait face à lui, beaucoup trop perdu dans ses pensées et il fallait vraiment être aveugle pour ne pas remarquer que celle-ci était en train de s'énerver de plus en plus. Le vieux villageois avait pris sans trop s'en rendre compte une attitude assez déplacée lorsqu'on se tiens face à quelqu'un de particulièrement démoniaque, bien que celui-ci l'ignore totalement....

- QUOI !!! QU'EST-CE QU'IL Y A ???

Hurla-t-elle justement, bien sûr ce cris plus que désagréable réussis à faire sortir le vieil homme de ses songes, avec un très beau sursaut de surprise..... Cette fois il en était bien sûr, oui cela ne pouvait être qu'elle !! Il ne connaissait personne d'autre de plus méchant et machiavélique que la jeune Kagome. Pauvre Akito, il venait de prendre conscience que sa vie allait finalement pas être aussi longue qu'il l'avait espéré. Il savait parfaitement que celle-ci ne resterait pas là à le fixer sans rien faire, cette fois, il était bel et bien finis. A cette pensée, il ne cessait de trembler de peur...

* Mon dieux, je suis finis, je ne verrais jamais ma fille grandir, et ma femme sera malheureuse et obligée de se cacher toute sa vie....*

Les yeux du villageois brillaient celui-ci sentant sa fin très proche avait énormément de mal à retenir ses larmes. Qu'avait-il donc bien fait pour mériter cela ? N'avait-il donc pas été un homme toujours bon et soucieux de toutes les personnes qui l'entourent ? Si, mais malheureusement, la vie, je dirais même plutôt la mort semblait complètement en avoir rien à faire de ce qu'il avait bien pût faire tout au long de son existence, disons qu'à présent il était normale qu'il souffre un peu...La jeune femme s'était avancée un peu plus et soupira...

- Bon je vais vous poser la question une dernière fois et franchement, je vous conseille fortement de me répondre avant que ça ne se termine mal... Que s'est-il passé dans ce village ?

Comment ? Comment celle-ci pouvait oser poser une telle question ? N'était-elle donc pas responsable de tout ce carnage ? Akito ne comprenait vraiment pas l'attitude de la jeune et jolie demoiselle, celle-ci aurait-elle perdue ses esprits lorsque Naraku a pris possession de son corps ? Voilà les pensées qui traversaient en se moment la tête du villageois, malheureusement il était beaucoup trop tard pour celui-ci de se poser des question. La jeune Midoriko avait vraiment perdue toute patience face au silence de celui-ci. Si vous êtes un démon ou tout autre personne possédant de nombreux dons et que vous étiez sur place, vous pourriez sentir l'aura de la jeune femme qui émanait en ce moment du corps de celle-ci, elle était vraiment démoniaque pour une simple humaine. En un peine quelque mouvements, Midoriko avait agrippé le cou de Akito, celui-ci était à présent en grave danger, il sentait que la main de la jeune femme commençait à le serrer de plus en plus fort et là il était temps pour lui de répondre, peu importe ce qu'il dirait, il voulait gagner du temps, pour que ses dernières pensées ne soit que pour sa femme et son enfant....

- S'il vous plait..... Ne me tuer pas..... J'ai une femme et un enfant...

Dit-il apeuré tout en se mettant à tousser.

" Je suis sûr que vous valez beaucoup mieux que cela, beaucoup mieux que ce démon..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juillet 21st 2010, 7:28 pm

Les gens sont-ils donc vraiment tous idiots dans ce monde ? Et bien il faut croire que oui apparemment... Comment une personne peut-elle être assez bête pour révéler de telles informations a quelqu'un qu'il sait démoniaque ? Pourquoi les gens ne prennent-ils dont jamais la peine de réfléchir au moindre détail ? C'était tout de même incroyable d'entendre ça à notre époque !!! Non mais vous vous imaginez dire devant un démon ou tout autre personne de cette classe : je veux dire par là des assassin et ce genre de chose, hurler " J'ai Une femme et autant d'enfant !!! " HAHAHA mais elle est parfaite celle-ci, encore des victimes de plus, encore de la chaire fraiche a aller manger ! Voilà encore un exemple qui exaspère la jeune femme, personne ne se prends la tête a réfléchir, il faut vraiment être inconscient et fou, pour oser le faire. Mais franchement je vais bien vous dire une chose, tout cela n'étonne même plus Midoriko, l'époque a eue beau avoir changé, avoir quelques années en plus ce n'est pas pour autant que l'humain ait évolué avec le temps, parfois celui-ci semble avoir même régressé... C'est vraiment pathétique, et là c'est trop tard, celle-ci le sait très bien, venant d'une époque future que tout cela n'ira jamais en s'améliorant, les Hommes seront toujours aussi bêtes, à quelques exceptions près, heureusement. Malheureusement ce n'était pas le cas de cet individu, mais que voulez-vous qu'elle fasse ?! La jeune Miko en as depuis bien longtemps plus rien à faire de ces misérables vermines, ils gâchent leur vie, à raconter de tout et n'importe quoi et bien soit, qu'ils le fassent !!! En fait cela fait bien rire Midoriko ce genre d'idiotie, cela prouve encore une fois que malgré son jeune âge elle est encore plus intelligente que tout ces imbéciles qui croient connaître mieux le monde alors qu'ils n'ont jamais rien vécut .

Entendant les mots de cet homme, bien sûr la jeune femme fut une fois de plus bel et bien déçue, elle qui s'attendait quand même à un minimum d'explication n'aura donc le droit qu'a un stupide :

" S'il vous plait..... Ne me tuer pas..... J'ai une femme et un enfant..."

- Je suis sûr que vous valez beaucoup mieux que cela, beaucoup mieux que ce démon...


Comment osait-il dire des choses pareilles ? Comment pouvait-il oser mettre à ce point sa femme et son enfant en danger en révélant leur existence ???? N'avait-il donc pas vue qu'il était sur le pont de mourir ? N' avait-il donc pas encore compris que Midoriko ne le laisserais pas partir ? Qu'il ne s'en sortirais pas comme ça ? Pourquoi fait-il cela ? N'aime-t-il donc pas sa famille ? Il faut croire que non !!! Il ne savait même pas qui était la personne qui se tenait devant lui, il avait juste une vague idée qu'il aller peut-être mourir, mais non celui-ci agit de manière si individualiste et égoïste qu'il ne pense même pas qu'il vient de mettre en péril la vie de sa chère famille, mais quel idiot bon sang !!! pensait alors la jeune femme... Bien que celle-ci n'en avait complétement rien a faire de sa famille, Mido ne pouvait s'empêcher de lui rétorquer ceci :

- ESPÈCE DE SALE ÉGOÏSTE !!! ES-TU VRAIMENT SI STUPIDE QUE CELA ? N'AS TU PAS IMAGINE UNE SEULE SECONDE QUE JE PEUX M'EN PRENDRE A TA FAMILLE MAINTENANT QUE JE SAIS QU'ELLE EXISTE ????

La colère de la jeune femme était tellement grande à présent qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de serrer le cou de cet étranger, et l'on ne peux vraiment pas dire qu'elle n'y allait pas de main morte!! En effet celle-ci serra tellement fort le cou de sa victime que l'on pouvait entendre ses os craquer petit à petit et d'une grande rapidité... le cou de celui-ci devenait vraiment tout rouge, elle l'étranglait d'une telle violence que celui-ci avait vraiment de plus en plus de mal à respirer...

- Comment oses-tu dire que je ne vaux pas mieux qu'un démon... Tu ne sais vraiment pas à qui tu à a faire misérable !!

L' homme toussait de plus en plus, Midoriko pouvait l'entendre se plaindre mais là elle n'en avait complètement rien à faire, cette fois il était vraiment trop tard, elle ne reviendrait pas en arrière et ne s'arrêterait pas en si bon chemin. Cet idiot ne savait vraiment pas dans quel pétrin il venait de se mettre ! Mais pourquoi n'a-t-il pas réagit avant ? Pourquoi il raconte des choses vraiment absurde ? Comment les gens peuvent-ils à ce point ne pas tenir à leur vie et celle de leur entourage !!!!! C'est alors que Midoriko en eut assez de le tenir dans ses mains, possédant un fragment de perle dans l'un de ses bras la force de la jeune femme avait vous vous en doutez bien considérablement décuplé. Bien que celle-ci n'en avait vraiment que faire de ce fragment et toute la puissance qu'il pouvait lui offrir, la jeune demoiselle n'hésita pas du tout à profiter de la situation... Ce fût donc avec une grande facilité que celle-ci souleva d'une main le corps de Akito et le projeta violemment dans une maison plus qu'en ruine de ce sordide village. La jeune demoiselle soupira longuement face à cette situation, il est vrai que beaucoup de personnes l'avaient énervée ces derniers temps, mais celui-ci les surpasser de très haut ! Oui je vous assure, même s'il n'avait rien fait d'extraordinaire pour cela, l'on peut dire qu'il se trouvait au mauvais endroit et au mauvais moment, il était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Ce qui peut assez vous surprendre, car même si oui son "compagnon de route" si on peux vraiment appeler cet individu comme cela, lui mettait les nerfs à bout, elle n'avait jamais été aussi en rage qu'en ce moment même! Son visage était vraiment froid et glaciale, à faire trembler n'importe quelle personne sensible.... L'aura de la jeune femme devenait vraiment diabolique, et comme vous le savez tous, lorsqu'on est à bout de nerfs il nous arrive d'avoir une force encore plus élevée que d'ordinaire, alors avec un fragment de perle en plus entre les mains, je vous laisse imaginer les dégâts qu'elle peut faire...

L' homme atterri sur la maison en ruine qui fut immédiatement réduite en pièce à cause de l'impact. Ce villageois était vraiment en piteux état, et sonné par le choc. Le voyant ainsi Midoriko ne pût s'empêcher d'avoir un sourire sur le coin de la bouche, il n'allait certainement pas en rester qu'à cela, c'était loin d'être terminé en fait, ce n'était que le début d'une longue et pénible souffrance qui l'attendait.... C'est alors que le temps se mis à changer de nouveau, le vent commença à souffler et faire virevolter quelques mèches de cheveux de la jeune miko puis quelque flocons de neige virent se mêler au spectacle. Ce qui était vraiment étrange dans ce village c'est que les saisons ne se suivaient pas du tout, il avait beau neiger, il ne faisait pas froid, on se croyait même au printemps... Néanmoins cela n'avait aucun effet sur la concentration de Mido. Elle commençait à présent à s'habituer à ces étranges phénomènes et n'y prêtait plus attention, tout ce qui l'intéressait c'était d'en finir avec ce type et de façon très radicale. Donc elle se mit à avancer d'un pas calme et lent en direction de ce type. Celui-ci repris conscience tout doucement, bien sûr entendant les pas de la jeune femme, le visage de celui-ci devenait livide, il tremblait de peur à l'idée de ce qui allait lui arriver. Midoriko le voyait et sentait cette peur qui avait déjà commencer à le consumer petit à petit. C'est une triste fin qui attendait cet homme, il se trouvait face à son destin, le destin qu'il avait choisis, qu'il avait mal choisis... Si seulement il s'était pris la peine de répondre à Midoriko, une question tellement facile...MAIS NON !!! Comme toujours les Humains n'en font vraiment qu'à leur tête. Que dis-je les humains ? Les gens faibles je devrais plutôt dire. Mais celui-ci ne semblait pas si faible que cela, ou alors il était complètement idiot. En effet Akito, le vieux paysan se releva avec beaucoup d'efforts; qu'elle ne fut pas là son erreur une fois de plus! Il faut vraiment être fou pour faire cela!! Mais peut importe Mimi n'en avait plus rien a faire de ce type sans importance, lorsqu'elle le vit se lever, elle se tenait debout face à lui et le regarda d'un air à vous glacer le sang puis elle se mit à le regarder de plus près, enfin elle semblait chercher quelque chose sur le torse de celui-ci tout en posant sa main sur celui-ci... Notre Hystérique de service se mit à la bouger légèrement vers la droite... Non c'était pas là, trop loin, pensait-elle à cet instant précis, puis elle la décala légèrement vers la gauche et s'écriât :

- Ici, pile au bonne endroit !!!


Mais de quoi pouvait-elle bien parler ? Devait probablement se dire cet inconnu du jour. La prêtresse, sentait la peur envahir le corps de Akito, son cœur battait de plus en plus vite, elle le sentait vraiment bien, c'est d'ailleurs de cette manière qu'elle constata qu'elle ne s'était pas trompé de lieu. C'est alors qu'elle retira sa main doucement juste avant de l'enfoncer violemment dans son corps lui arrachant complètement la peau, cassant la plupart de ses os elle avait maintenant le cœur de celui-ci entre les mains... Une énorme flaque de sang commença a s'écouler du corps de cet individu sans défense et continua de tomber sur le sol. La main de la jeune femme était bien sûr immaculé de sang, puis celle-ci ce mit à serrer le cœur de Akito :

- Voilà ce qui va se passer à présent, si je sers encore plus fort, tu va commencer à manquer d'air, le sang qui s'écoule de ton cœur jusque dans le reste de ton corps, ne va plus irriguer correctement, tu va ensuite commencer à pâlir par manque d'oxygène et de sang et tu va mourir dans une lenteur plus qu'horrible...

Puis la jeune femme desserra la main du cœur de Akito :

- Tu n'as vraiment rien a me dire ?

- Vous n'êtes qu'un démon un horrible démon ! monstre !!! Koff Koff

Celui-ci avait d'ores et déjà bien du mal à respirer mais il ne se rendait même pas compte de ce qu'il venait de dire alors ? La rage de Midoriko monta d'un cran suites à ces mots, c'est alors qu'elle resserra de plus en plus fort le cœur du vieil homme, celui-ci hurlait à la mort, c'est le cas de le dire !

- Tu ne sais pas qu'il ne faut jamais contrarier une femme qui tient ton cœur entre ses mains ? Ou tu es vraiment un idiot ?!!!



Je vous assure même à l'article de la mort les gens ne se prennent même pas la tête à réfléchir ! Il faut vraiment avoir un sacré culots pour oser comparer Midoriko a un démon, c'était vraiment très insultant pour cette jeune femme, surtout qu'elle valait beaucoup mieux que la plupart de ces microbes... Mais l'homme rétorqua de plus bel

- Vous êtes le diable en personne !!!

Bon sang, encore une fois comment ne pas s'empêcher de rire face à ce genre de comportement ? Il pensait vraiment blesser la jeune et jolie demoiselle en lui disant ça ? Pff il se trompait sur toute la ligne... Mimi éclata de rire :

- Moi ? Le diable ? Haha c'est très amusant, tu ne m'as pas bien regardé je crois ? Je suis un ange !!!

Dit-elle en montrant un cours instant le regard bleuté qui lui donne une apparence en effet très angélique que c'est assez perturbant pour ceux qui n'ont vue que son regard maléfique. Elle ne ressemble vraiment pas à un monstre avec celui-ci.

- Comment serais-je capable de faire le moindre mal ?


Dit-elle en souriant. L'homme était en train de mourir d'en d'atroces souffrance et dans une telle lenteur, mais qu'est-ce qu'il pouvait être bruyant !!! Rah je vous jure il ne peut pas être plus discret ? Rien de tel pour énerver Midoriko un peu plus!

- HO LA FERME !! J'en ai plus que marre de toi !!! Maintenant que tu es là, tu vas payer pour tout les autres !!! Tu vas savoir ce que c'est que de perdre quelque chose de précieux : ta vie !!! Tu va voir ce que c'est que de savoir que tu va mourir alors que tu n'avais rien demandé, que tu n'avais jamais rien fait pour mériter cela...

Dis elle avant de prendre une ultime pause.

- Hum, rassures-toi à part être un idiot finis, je n'ai aucune raison de te tuer, tu n'était qu'un cobaye, oui un test, je devais vérifier quelque chose... Pars en paix ta famille ne mourras pas, du moins pas de mes mains !!! Repose en paix!!

Enfin, Midoriko retira sa main du corps de l'étranger d'une telle violence que celle-ci fit encore plus de dégâts qu'elle ne l'aurait imaginé, elle venait de lui arracher le cœur et le corps de l'homme s'écroula sur le sol sans vie !!! Elle observa quelque seconde celui-ci avant de l'écraser dans sa main, puis soupira. C'était bien la première fois qu'elle tuait quelqu'un. Elle l'avait déjà fait dans l'époque moderne, mais elle avait une bonne raison à cette époque, mais là ce n'était pas le cas, cet homme n'avait rien fait de mal. Si elle lui disait, Yûri serait fier d'elle ou pas ? Allait-elle lui dire ? Après tout il n'avait qu'a être là ! Bizarre, il faut croire que tuer cet homme l'ait vraiment perturbée pour qu'elle se demande ce que l'autre penserait de ceci...

La neige cessa, le ciel se dégagea, les restes du cœur étrangement furent réduit en cendre, ainsi que le cadavre du vieil homme, avant que ceux-ci ne s'envolent loin du village. Le vent cessa également et le soleil se mit à briller, le village disparu sous les yeux de la jeune femme. Elle n'avait pas vraiment le temps de se poser des questions qu'elle entendit des pas arriver non loin d'elle, la jeune demoiselle soupira mais resta silencieuse, disons que ce n'était vraiment pas le moment de venir l'ennuyer....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juillet 28th 2010, 3:38 pm

Kyo soma circulait dans les plaines depuis trois longues heures qui pour lui semblaient interminable.Il avançait a pas lent, il ne savait plus vraiment ou il était mais cella n’avait guère d’importance pour lui. Il n’avait trouvé personne sur sa route pas même un animal a brûlé se qui l’énervait au plus haut point. Il avait espéré tombé sur un lapin ou un animal de se genre mais aucun animal n’avait montré son museau comme si il sentait le danger de s’approcher de Kyo. Du moins s’est se que pensait kyo.

Au bout d’un certain temps il se stoppa nette et décida que un buisson ferait tous aussi bien l’affaire qu’un animal , il sortit alors son briquet d’une de ses poches du costumes noirs qu’il portait et enflamma sa main . Il envoya un jet de flamme puissant sur un buisson se qui le fit s’embraser. Il poussa alors un soupir de soulagement en regardant le feu crépité qui consumait le buisson.
Il reprit ensuite son chemin et une lassitude lui vint de nouveau le buisson n’ayant que calmé de manière passagère sa soif de consumer quelque chose par les flammes. Mais il ne trouva rien cette fois il avait beau cherché rien ne semblait assez gros a son goût.
Il trouvait vraiment le temps long sur cette petite route, il n’avait croisé personne et une mélancolie lui vint en pensant au futur et aux grandes villes et à tous immeubles a brûlés.
Il se mit même a parlé seul :

-Ah que s’es triste ici… Au moins dans le futur les immeubles sa brûle bien et avec les yakusa je pourrais trouvé un job. Si je trouve pas quelque chose a brulé de vivant je vais devenir marteau. A l’odeur du napalm au petit matin me manque.

Il continua ainsi son chemin pendant une dizaine de minutes avant d’entrevoir une personne au loin se qui le fit sourire. Il se demandait si cette personne accepterait de parler un peu. Si se n’était pas le cas il avait décidé de l’incinéré. Il se dit me^me que après la conversation il pourrait toujours tué cette personne.
Il augmente la cadence de ses pas mais qu’il remarqua que la personne non loin était une femme il s’arrêta et épousseta un peu son costume et remit correctement sa cravate. Une demoiselle au peut être que je pourrais me détendre après avoir causé avant de la brulé se dit il intérieurement.

Il se remit a avancé vers elle avec un sourire .Avant de lancé cette phrase toujours ne se dirigeant vers elle :

-Bonjour mademoiselle .Que peut amené une jolie demoiselle a voyagé seul par ici ? Les routes ne sont pas sures. Il serait fort dommage qu’une demoiselle ravissante comme vous soit blessé ou pire car elle voyageait seul. Je me présente on me nomme Kyo. Et vous ?

Kyo soma ne pouvait détaché le sourire de ses lèvres et il essayai de resté calme, il jouet avec son briquet dans sa poche et luttait intérieurement pour pas incinéré la demoiselle, du moins pas tous de suite…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Juillet 31st 2010, 5:04 pm

L'ennui... Savez vous ce que c'est que l'ennui ? Bien sûr que oui, regarder :

« ennuyer » a été formé sur le latin de basse époque inodiare formé sur la locution in odio esse = « être un objet de haine ». L'objet de haine, se trouve ici en ces lieux, oui je parles de "ces" lieux, car cet endroit est tellement bizarre que l'on se serait dire s'il n'y a qu'un ou plusieurs lieux. L'objet de haine est ici Midoriko, haineuse comme toujours, la jeune femme venait de tuer un homme innocent... Était-il une illusion ou bien quelqu'un de bel et bien réel ? Telle était la question. Tout ne semblait tellement être qu'une illusion, qu'il est difficile de dire quand elle s'arrête et quand commence la réalité. Mais peu importe, la jeune femme est ce qu'elle est une meurtrière et c'est tout, disons qu'elle ne fait que rendre la monnaie de sa pièce aux autres. Bref chacun d'entre nous dans un moment où un autre de sa vie, a cet objet de haine qui l'entoure, le consume ou bien lui permets de vivre de survivre, de lui donner une bonne raison de se venger par exemple. Mais pour Midoriko c'était un peu différent, ses objets de haine, elle n'en avait plus sous la main, elle venait de tuer le plus récent, elle avait même pris soin d'arracher un morceau de la manche du villageois afin de s'essuyer ses mains couvertes de sang, avant que celui-ci ne disparaisse comme la victime. Et oui Midoriko s'ennuyait déjà à peine celui-ci mort... Que voulez vous, son objet de haine, permanent et favoris, enfin favoris et un bien grand mot, n'était pas là, il fallait donc bien qu'elle se trouve une distraction non ? Mais encore une fois ce n'était pas pareil, c'est vrai il y a une grosse différence entre passer ses nerfs à hurler à tout bout de champs sur un démon, et passer ses nerfs sur un faible humain... Les humains ne sont pas des jouets très résistants, alors disons que le temps de distraction est vraiment très restreint avec ceux-là.

Enfin peu importe mais c'était tout de même très dommage que ce lieux remplis d'illusions ne soit pas capable de fournir quelque chose de plus distrayant et comment dire quelque chose de plus résistant que son jouet de ces dernières minutes... Que voulez vous ? Mademoiselle n'est jamais satisfaite, et puis disons le ce n'est pas très correcte de laisser quelqu'un s'ennuyer non ? Bref, la jeune Midoriko ayant finis de s'essuyer tout ce sang de ses mains avait jeter le morceau de tissus par terre qui disparu instantanément, celle-ci restait sur ses gardes, étrangement elle sentait quelqu'un s'avancer non loin d'elle.... Était-ce une illusion une fois de plus ou non ? Si cela était le cas, elle espérait tout au moins que celle-ci serait moins décevante que la précédente. Les pas qu'elle entendait, étaient de plus en plus proche, et très peu discret, je dirait même plus un pas lourd, était-ce celui d'un homme ? Oui probablement... Il va de soit que la jeune femme ne prit même pas la peine de se retourner, pourquoi le ferait-elle d'ailleurs ? Cela devait surement être encore un idiot du village qui venait l'ennuyer. La voix de celui-ci se fit entendre, et en effet il s'agissait bel et bien d'un homme... Et celui-ci avait l'air particulièrement prétentieux...

- Bonjour mademoiselle. Que peut amener une jolie demoiselle a voyager seule par ici ? Les routes ne sont pas sures. Il serait fort dommage qu’une demoiselle ravissante comme vous soit blessée ou pire car elle voyageait seule. Je me présente on me nomme Kyo. Et vous ?


Il va s'en dire que celui-ci avait beaucoup de toupet. Encore un qui ne connaissait pas la jeune femme, cela commençait a devenir fort énervant à force, il serait bien que celle-ci soit disons plus reconnue, au moins les gens la laisserais tranquille... Mimi soupira un long moment, c'était pénible, elle n'avait vraiment pas du tout envie de se battre, elle savait d'ailleurs que ça n'en vaudrait pas la peine, que de toute façon le compte de cet imbécile serait réglé rapidement.... Haaa bon sang, pendant encore combien de temps devrait-elle faire le sale boulot ? Il était plus que temps qu'elle se trouve un petit jouet qui s'en chargerait à sa place !! Mais où trouver un tel jouet ? Un jouet assez fort pour se débarrasser en deux temps trois mouvements un petit innocent de pacotille ? Où trouver quelqu'un qui lui obéirait sans cesse, sans vouloir tenter de s'en prendre à elle un jour ou l'autre... Devrait-elle se résigner à demander à Yûri s'il n'avait pas ça dans sa collection de stupides pantins ? Malheureusement, il est fort probable que oui qu'elle n'ai d'autre choix que celui-ci... Malheureusement malheureusement oui, disons que cela ne l'enchantait guère de lui demander ce genre de service... Pourquoi ? C'est tout à fait simple, ce serait pour lui une bonne occasion de lui claquer en pleine figure que c'est elle qui as besoin de lui, et ça... Jamais elle ne supporterait de l'admettre... Si vous saviez à quel point c'est humiliant de se faire sauver la vie, par ce type, cette personne qu'elle n'apprécie pas tellement alors ça.... Disons que c'était encore pire. Enfin, pour le moment elle n'était pas à cela, elle avisera le moment venue. A ces mots, la jeune femme ne put s'empêcher de rire...

* Non mais regardez le moi, celui-là ? Il croit vraiment me faire peur ? Pour qui il se prends cet imbécile ? *

Pensa-t-elle tout en soupirant, elle n'avait jamais rien entendue d'aussi stupide, mais alors vraiment rien... Cette fois c'est bon, il valait peut-être la peine qu'elle se retourne, histoire de bien le martyriser...

- Moi ? Une jolie demoiselle ? Très fort, pour quelqu'un qui me voit de dos... Enfin bref, ce n'est pas ça le plus important... Premièrement, je n'en ais rien a faire de ton nom.... Qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? Tu te crois assez important pour que je prenne la peine de le retenir ? Non mais laisse moi rire....


Dit-elle en se retournant calmement, elle fit une petite pause et s'approcha de cet étranger, bizarrement habillé, tiens, tiens, quelqu'un de l'époque moderne pour couronner le tout hein ?!

- En effet, les routes sont très dangereuse je ne te le fait pas dire, mais franchement si tu penses que c'est ça qui va m'effrayer tu te mets le doigts dans l'œil.... Et tu veux que je te dise pourquoi ??? ... Le véritable danger ce trouve juste en face de toi.... Je suis encore pire que toutes les choses que tu as déjà vue jusqu'à maintenant... Je suis encore pire que la peste.... Tu ne me crois pas ? Tu me trouve trop prétentieuse n'est-ce pas ? Et bien sache que je n'ai jamais été capable de mentir... Prépares toi à vivre un enfer sur terre, car je vais devenir ton pire cauchemar !!!!

Les yeux de la jeune femme se mit à luire de sa plus belle couleur de noir qu'elle n'avait jamais portée jusqu'à maintenant... Son aura était de plus en plus maléfique, la force que celle-ci pouvait dégager n'avait pas encore atteint son maximum mais cela ne devrait plus tarder... Midoriko se tenait face à cet intrus qui avait osé la déranger, enfin il y aurait peut être un peu d'action... Pendant que la jeune femme posa sa main sur autour du cou de celui-ci, le paysage changea une fois de plus, le village qui entourait la jeune femme jusqu'à présent disparue rapidement laissant place à un paysage des plus triste, on aurait dis un désert en pleine montagnes, un désert tout rouge... Il faisait sec, et la température était plus chaude qu'il y a encore quelques minutes... Même le sol avait cette couleur marron/rouge, couleur assez singulière. C'est alors que la jeune prêtresse souleva assez facilement le corps de l'inconnu, pratique quand vous avez un fragment de perle dans la main non...? Puis celle-ci l'envoya valdinguer dans les rocher avec une telle violence, que cela en deviendrait presque impressionnant venant de la part d'une jeune fille.

- J'AI FRANCHEMENT PAS DE TEMPS A PERDRE AVEC UN MINABLE COMME TOI ALORS PARS AVANT QUE JE NE CHANGE D'AVIS ET TE TUE !!!


Mimi soupira avant de commencer à s'éloigner, mais soudain elle stoppa net, il y avait quelque chose qu'elle n'avait pas remarquée, elle sentie une présence qui lui était familière, cette petite présence si chaleureuse, si agréable à vivre...Elle tourna les talons et observa le jeune homme, elle regarda aux loin ses bras...

* Il est pas loin... Mais où...? Voyons voir....*

Elle regarda encore un moment et c'est là qu'elle le vit, un si joli fragment de perle dans la paume de sa main gauche, un si beau fragment de son âme qui se baladait et attendait sagement que sa propriétaire vienne le chercher.... Elle sourit d'un air sadique, et dis...

- Hum finalement j'ai changé d'avis, je vais te tuer ...

La jeune femme commença alors à rejoindre l'individu qui se tenait là bas contre ces rochers, mais encore une fois quelque chose vint l'interrompre... Il y avait d'étranges choses toutes blanches qui se mirent à voler tout autour d'elle, ces objets semblaient venir de nul part, c'était vraiment de plus en plus bizarre cet endroit, limite effrayant... Ces objets bizarres semblaient de plus en plus agités, au fur et à mesure qu'ils tournaient autour d'elle, ce qui commença grandement à énerver la jeune femme... Celle-ci soupira, et donna plusieurs coups dans quelques un d'entre eux. Ceux-ci tombèrent par terre mais restaient toujours très agité. Midoriko décida d'en attraper un au vol et observa ce que c'était...

- Hmm c'est quoi encore que de ces saletés ? soupirait-elle... Du papier ? Non des papillons en papier...? Qu'est-ce que ?

C'était vraiment l'incompréhension totale !!! D'où est-ce que ça venait ces trucs là ? Et pourquoi y en avait-il autant autour d'elle ? C'était vraiment très intrigant.... Mimi lâcha l'origami, car oui s'en était un mais celui-ci vint se reposer immédiatement sur sa main ainsi que tout les autres, il devait y en avoir quoi ? Une vingtaine, une trentaine ? Mais qu'est-ce que cela signifiait ? C'est alors que toutes ces petites bestioles disparurent dans une immense lumière blanche et laissant place à un objet plus que significatif... En fait, il s'agissait d'une lame... Une épée fine et transparente, mais c'était impossible !!!! Impossible cette lame ne pouvait pas se tenir là, alors qu'elle était....

- Yan... Yansu... C'est... C'est...C'est pas possible...

La jeune femme ne pouvait s'empêcher de bégailler, sous le choc de ce qu'elle était en train de voir, disons que c'était physiquement impossible que cette arme soit là....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Août 7th 2010, 4:02 am

Kyo Soma avait observer donc la femme de dos et avait essayé d’être polis enfin cella n’était guère dans ses habitudes de faire preuve de beaucoup de respect ou de politesse. Il avait espéré que sa courtoisie serait un atout pour commencer une discussion. Mais cella ne donnât pas le résultat espéré. Cella se confirma avec les phrases qu’elle prononça.

-Moi ? Une jolie demoiselle ? Très fort, pour quelqu'un qui me voit de dos... Enfin bref, ce n'est pas ça le plus important... Premièrement, je n'en ais rien a faire de ton nom.... Qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? Tu te crois assez important pour que je prenne la peine de le retenir ? Non mais laisse moi rire....


A se moment la elle se retourna et sembla l’observer, elle ne semblait pas surprise de sa tenue se qui indiquait pour Kyo soit qu’elle avait déjà vu des gens habillés comme lui, soit qu’elle se désintéressait juste soit qu’elle venait du monde moderne .Les paroles qui sortirent de sa bouches quelque secondes après qu’elle les observer le surprire. Il ne s’attendait pas a sa venant d’une femme. Il n’arrivait pas a le croire une femme le menaçait.

-Toi un danger laisse mo…

Il coupa nette sa phrase, la femme en face de lui semblait changer, s’est yeux se mirent a luire. Il sentit même une certaine puissance se dégager d’elle. Elle passa une main autour de son coup et au même moment le décor changea il se trouvait comme un désert avec du magma. Il en restait totalement ébahis et en même temps terrifié. Pas terrifié d’être ne face d’une telle puissance mais terrifié de ne rien avoir vu venir. Il n’eu pas le temps de reprendre ses esprits que cette fille le souleva et l’envoya valdinguer contre des rochers. Il n’avait pas vu venir se coup. IL se releva avec quelque difficulté étant encore secoué du choque contre les roches quand il entendit.

-J'AI FRANCHEMENT PAS DE TEMPS A PERDRE AVEC UN MINABLE COMME TOI ALORS PARS AVANT QUE JE NE CHANGE D'AVIS ET TE TUE !!!

Il l’entendit soupiré et la regarda s’éloigné de quelque pas quand elle s’arrêta. Elle revint sur ses pas et se mit a l’observer. Il ne comprit pas tous de suite se qu’elle cherchait mais il comprit quand se qu’elle cherchait quand son regard se posa sur ses bras.

*Elle sent mon fragment, coriace la fille et pleine de surprise sa m’apprendra a être cordiale la prochaine fois j’étripe et après je cause….*

Ses suppositions se confirmèrent quand elle arrêta son regard sur sa main gauche. Il sortit son briquet près a s’embrasé ou a cramé cette jeune femme qui ne lui posait que des ennuis quand commença a avancer vers lui après qu’elle est annoncé qu’elle allait le tué. Elle s’arrêta dans son élan quand des petits choses se mirent a tourné autour d’elle il remarqua alors que s’était des petit insectes blanc ou quelque chose de se genre.

-Houlà encore un truc bizarre….

Il comprit assez vite que se n’était pas la fille qui contrôlait ses choses car elle semblait tous aussi surprit de voir ses choses la ici. Il en profita pour avancer de quelque pas toujours près a la frappé. Il la vit en attrapé un.
Il entendit les mots de la jeune qualifiant ses choses de papillons de papier se qui le surprit.
Il n’arrivait pas a savoir d’où ces choses venaient.
Puis d’un coup elles disparurent et un flache lumineux lui fit détourné le regard sous la surprise, quand il reporta son regard sur l’endroit ou avait eu lieu le flache il vit une épée.
Il n’en revenait pas tous se succédait de manière étrange sans véritable explication.

-Yan... Yansu... C'est... C'est...C'est pas possible...

Ces paroles lui firent réalisé se qu’il avait oublié, la demoiselle était toujours la, et elle semblait connaître cette épée. Elle semblait encore plus surprise que lui comme choqué par la présence de l’épée ou par se qu’il venait de se passé. Il ne savait pas quoi faire. Profité de la situation et la frappé. Ou prendre l’épée et la frappé avec. Ou encore essayé de parlé avec elle pour tenter d’avoir une explication de tous se qui venait d’arrivé si vite.
Il observa un certain temps la demoiselle avant de parler.

-Mais qui es tu ? Et qu’est ce qui se passe là ?

Il n’avait pas attaqué n’ayant aucun katana sur lui et il n’avait guère tenté de prendre l’autre lame apparu se méfiant des choses apparaissant et disparaissant comme ca. Il restait ne posture défensive près a paré toute attaque ayant pu tester la force physique de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Août 18th 2010, 1:10 pm

Les Hommes je vous jure dès qu'ils ont une idée en tête rien ne les arrêtes ceux là ! Quand cela allait-il donc cesser ? Quand pourrait-on enfin la laisser tranquille ne serait-ce qu'une journée ? Était-ce donc trop demander ? Il faut croire que oui... Mais pourquoi donc tant d'acharnement ? N'avait-il donc rien d'autre à faire ? Était-ce un test ? N'en avait-il donc jamais assez, elle n'en avait pas encore fait suffisamment ? Il fallait qu'il la teste sur tout et n'importe quoi ? C'était quoi ce truc ? Pourquoi était-il comme ça ? Jamais elle ne le comprendrait. Ce type elle en avait vraiment plus que marre, il ne lui fait pas confiance hein? Et bien tant mieux elle non plus !!!! Il veux la tester, okay qu'il s'amuse, et après il dis que son temps est précieux qu'il n'as pas de temps à perdre et blablabla !!!! Car tout ça c'est des sottises! S'il avait vraiment pas de temps il ne se prendrait pas la tête à toujours la tester sur n'importe quoi !! Voilà ce que Midoriko pensait lorsqu'elle vit cette épée faire son apparition sous des faits vraiment très étranges. C'était bien sûr impossible que sa fameuse lame se trouve ici, puisqu'elle l'avait rangée tout simplement ailleurs, où ? On s'en moque totalement, personne ne savait juste où celle-ci était rangée, donc il était évident que la lame qui se trouvait dans ses mains n'était pas la sienne... Mais on est jamais sûr de rien tant que l'on à pas essayer n'est-ce pas ? Donc apparemment Yûri voulait la tester, du moins c'était ce qu'elle pensait. C'est vrai quoi, qui d'autre qui lui pourrait faire apparaître cette épée ? A part lui, elle ne connaissait personne capable de faire cela. Mais pourquoi faire ? Alors ce type était une illusion de plus dans cette vallée c'est ça ? Allez savoir peut-être que celui-ci voulait la mettre face à plusieurs situations étranges pour voir comment elle réagirait. C'est vrai qu'il était vraiment bizarre comme homme, qui par cette chaleur s'habillerait ainsi ? Personne n'était assez stupide pour faire cela, personne à moins d'être complètement fou peut-être... Ce qu'il y avait encore de plus étrange c'était que cette "illusion" semblait encore plus surprise qu'elle d'arriver ici :

- Mais qui es tu ? Et qu’est ce qui se passe là ?

C'était vraiment très drôle, en y réfléchissant Midoriko se dit que Yûri avait parfaitement une imagination très bizarre, quoi de plus normal pour un type qu'elle trouvait fou. Midoriko souris en regardant cet imbécile comme si elle allait se faire prendre à un piège aussi ridicule.

- Humpf, depuis quand les illusions sont-elles aussi stupides ? Elle resta là à sa place tout en se mettant à chercher quelque chose autour d'elle, elle observa tout les environs mais ne trouvait pas du tout ce qu'elle cherchait... Mais où pouvait-il bien être ?

- Yûri, franchement tu me déçoit énormément, t'aurais pût me trouver mieux comme test ! Qu'est-ce que tu veux que je fasse avec ça ? Ça va être encore plus rapide qu'avec l'autre humain !!!! BON SANG TU POUVAIT PAS M'ENVOYER UN VRAI DÉMON AU MOINS AU LIEU DE CETTE SOUS RACE ?! C'EST TROP TE DEMANDER ?

Hurla la jeune miko, toujours persuadée que ce soit l'œuvre du démon, celle-ci s'énervait de plus en plus. Celle-ci avait vraiment l'impression qu'il la prenait pour une idiote. C'était vraiment frustrant de penser qu'une personne la trouvait si naïve, ne savait-il donc pas encore à qui il avait affaire ? Elle était vraiment déçue. Mais bon ce n'était pas le moment de penser à ce genre de chose, il y avait là une proie qui n'attendait que cela pour mourir et bien que sa dernière volonté soit réalisée n'est-ce pas ?

Midoriko regarda un long moment l'imitation de Yansu... Celle-ci était-elle à la hauteur de son originale ou non ? Pouvait-elle se permettre de prendre quelques risques ? L'on dit toujours "qui ne tente rien, n'as rien" Mais cette illusion, en valait-elle vraiment la peine ? Quoique d'un certain côté ce n'était qu'une illusion, alors après tout que risquait-elle vraiment ? Même si d'un certain côté, ce n'était pas une illusion faite par n'importe qui, il fallait au moins reconnaître ça. Celui-ci avait vraiment tout calculé, le forme particulière du visage, la couleur des cheveux étranges, sa tenue qui ne va pas du tout avec "le décor", cette odeur de Hanyo si...Si désagréable, il avait même fait très fort : oser créer l'illusion que celui-ci portait un fragment de perle dans son bras. Cette illusion était parfaite je dirait tellement parfait qu'on aurait vraiment pût la prendre pour une réelle personne.... Ce qui faisait doutait cela était bien évidement ce fragment de Shikon, comment Yûri avait-il été si méticuleux dans ses détails ? Elle avait déjà eue l'occasion de gouter à ses illusions mais, celle-ci semblait si différentes des précédentes, c'était vraiment impressionnant.

La jeune demoiselle démoniaque, souriait avant de se mettre à crier une fois de plus que s'il voulait vraiment jouer à ce jeu ridicule et bien elle le ferait. Celle-ci empoigna correctement Yansu dans sa main et la pointa en direction du demi-démon...

- Prépares toi à faire un tour en enfer et bon débarras !!!!

L'épée de celle-ci se mit à luire d'une couleur bleuté et elle frappa Kyo en plein dans le ventre, celui-ci fur projeté une nouvelle fois très loin dans les roches rougeâtres qui étaient devenues le nouveau décor des lieux... Bien entendus ce n'était pas vraiment l'effet attendu... Quelque chose clochait avec cette épée de pacotille, elle n'était pas comme l'autre et n'était pas vraiment puissante comparée à son originale. Pff mais quel gâchis ! Tu parles d'une arme ! Rien à voir avec la seule et unique lame de la miko. Que voulait vous quel fasse avec ce truc ? Déjà c'était ridicule qu'elle ait à user Yansu pour se débarrasser d'un vulgaire Hanyo, alors en plus si elle devait se retrouver avec une épée pareille, non merci !!! Midoriko soupira, elle avait une nouvelle fois vue juste, ce n'était vraiment pas sa lame... Tu parles d'une déception... Mais d'un autre côté elle n'était pas vraiment surprise, elle s'en doutait un peu et elle râla de nouveau :

- Relèves-toi espèce d'incapable, c'est rien du tout le coup que je t'ai porté alors fait pas ta victime !

Puis celle-ci planta son épée dans le sol et croisa les bras attendant que son adversaire daigne se relever, il en mettait un temps fou, son coup était-il aussi puissant que cela ? Non impossible, elle avait l'impression de l'avoir à peine effleurer ! C'était un peu ridicule pour une illusion de faire croire qu'elle avait des difficultés à se relever vous ne croyez pas ? Rien de tel pour énerver un peu plus Midoriko, qui à présent se mit à taper du pied impatiente d'en finir une bonne fois pour toute. Disons que cela n'était vraiment pas drôle, tu parles d'un adversaire intéressant tss à chaque fois qu'elle le frappait à peine il s'écroulait au sol, tu parle d'un test pourri ALALALA !!!! Mimi soupira une fois de plus tout en regardant à présent son épée... Elle venait d'avoir une idée, elle la sortie donc de terre tout en la secouant pour virer la saleté qu'il y avait sur sa belle lame transparente puis elle se tailla le bras et fit sortir le fragment de perle qu'elle avait dans celui-ci et le déposa directement dans Yansu. et se mit à sourire sadiquement. Bien que ce n'était pas véritablement sa lame parfaite, celle-ci réagissait plutôt bien, on avait l'impression que l'épée c'était mise à battre durant un cours instant puis la lame qui était transparente commença petit à petit à noircir jusqu'à arriver à la pointe, comme si l'on avait versé un genre de liquide dans une bouteille... Mais ce n'était pas le cas, c'était bel et bien un fragment de perle souillé qu'il y avait dans celle-ci et Yansu se mit à luire d'un noir vraiment magnifique !

* Maintenant on va rire...*


- Bon j'ai vraiment plus de temps à perdre, reste au sol ça m'est complétement égale ta fin est proche


Qu'allait-il donc se passer maintenant ? Kyo allait-il encore resté là planté par terre ou se décider à se relever avant de mourir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Octobre 25th 2010, 3:58 am

Kyo Soma était donc resté en position près a paré des attaques venant ce cette étrange femme. Il la regarda et eu une sueur froide au moment où elle le regarda en souriant. Il trouvait cella peu rassurant même pour lui et surtout pour lui souriant régulièrement sadiquement il n’aimait guère les gens lui souriant. Il avait l’impression que lui le chasseur devenait proie.

-Humpf, depuis quand les illusions sont-elles aussi stupides ? Après cette phrase comme jeté ne pleine figure par la fille il s’énerva. Elle le traitait d’illusion et de stupide a la fois sans était plus qu’il en pouvait supporté. Il se mit a joué nerveusement avec son briquet se demandant encore comment il allait la tué…


-Yûri, franchement tu me déçoit énormément, t'aurais pût me trouver mieux comme test ! Qu'est-ce que tu veux que je fasse avec ça ? Ça va être encore plus rapide qu'avec l'autre humain !!!! BON SANG TU POUVAIT PAS M'ENVOYER UN VRAI DÉMON AU MOINS AU LIEU DE CETTE SOUS RACE ?! C'EST TROP TE DEMANDER ?

Il se dit que la fille être complètement folle parlant a une personne imaginaire du nom de Yuri, mais se nom était comme resurgit du passé pour lui, il avait connu un Yuri avant…Il se dit que il devrait la frappé suffisamment fort pour après la questionné sur ce fameux Yuri mais la laissé en vie. Mais le terme de sous race le fit littéralement sortir de ses gonds.

-C’est qui la sous race humaine…. S’est plutôt toi humaine… J’en brûle dix comme toi par jours. Et s’est toi la stupide de m’avoir sous estimé. Et tu vas voir qui s’est l’illusion tu seras plus iren sauf de la poussière. Un misérable tas de cendre et d’os calciné…

Il avait allumé son briquet quand celle si prit l’épée qui au départ était apparu de nulle par et la pointa vers lui . Il se dit que cette fois il s’était fait avoir l’épée n’avait pas disparu comme il escomptait elle semblait très réel.

-Prépares toi à faire un tour en enfer et bon débarras !!!!


Celle si lui asséna un violent coup d’épée dans le ventre le projetant dans des rochés lui cassant une cotte et le sonnant .Il resta un certain temps sonné au sol essayant de reprendre ces esprits .Quand il les reprit il la vit l’attendant l’épée planté dans le sol comme le narguant. Il n’avait même pas entendu la phrase avant qu’elle pante son épée tellement sonné mais il n’avait pas besoin de l’entendre pour décider se qu’il allait faire. Il allait tous bonnement s’en débarrassé.

Il se redressa et sourit sadiquement a son tour il la regarda mettre un fragment dans l’épée.

- Frappé un dragon sa sert rien sa a la peau dure ma pauvre… Et tu sais que joué avec le feu s’est dangereux surtout le souffle d’un dragon,… Ta mère pourra pas e reconnaître tellement tu seras cuit… La dernière chose que ut verra sa sera mes flammes pauvre cruche d’avoir osé me frappé…


Sans aucune autre sommation il créa un jet de flamme avec son briquet qu’il dirigea droit ver Midoriko puis tous en avançant vers elle il continua a créé des boules de feu dirigé vers les jambes de Midoriko et ses bras.

-Je suis le feu destructeurs je vais tous purgé….On va voir s’est qui la sous race moi je suis née au moins a moitié démon. Si mon père n’avait pas choisi une sale humaine….

Il s’arrêta se s’avancé vers elle et s’embrasa entièrement puis partant de lui envoyait successivement et sans interruption des vagues de flammes dans toutes les directions. Il se mit à rire comme un dément.

-Se soir il y a de la viande fraîche au dîné…Moi je l’adore bien cuite….


Il reprit son avancé vers elle et pour s’amuser il donna un coup de ses griffes sur un rocher l’entaillant….Il ne s’occupait plus de Midoriko avec toute ses flammes il se dit qu’elle devait déjà être calciné et il s’assit au sol se reposant. Il se dit qu’il n’avait rien a craindre personne ne pouvait résisté a un telle brasier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Octobre 25th 2010, 3:35 pm

Décidément Midoriko n'aurait donc jamais la paix aujourd'hui !! Ni aujourd'hui ni jamais il semblerais en fait, à croire que c'était beaucoup trop demandé sur cette fichue planète sur ce fichu monde !!!! Ni d'un côté ni de l'autre les gens ne savaient pas ce que c'était la phrase "FOUTEZ MOI DONC LA PAIX M**** !!!" Et bien non !!! Aucun de ces imbéciles ne savaient ce que cela voulez dire, mais est-ce vraiment étonnant dans le monde où nous vivons ? Dans ce fichue pays où tout le monde se mêle de tout où tout le monde se mêle de vos histoire alors que cela ne les regardes en rien mais vraiment en rien !!!! La jeune femme avait toujours détesté cela que quelqu'un s'occupe de ses affaires, oh bien sûr je vous voit venir avec vos réflexion sur sa curiosité, mais contrairement aux idées reçues Mimi ne se préoccupe plus de certaines choses lorsqu'elle sait que cela ne la regarde pas... Elle n'avait pas non plus un manque totale d'éducation, malgré que la majeur partie de celle-ci, elle ait dût se la faire toute seule, mais soit.... Lorsque vous osez vous mêler de la vie de Midoriko un jour ou l'autre vous finirez pas le regretter, vous êtes d'ores et déjà prévenus. La seule et unique chose qu'elle avait voulue c'était avoir la paix pour pouvoir réfléchir correctement sans être interrompue, et malheureusement c'était quelque chose qui lui était impossible de faire dans le sanctuaire, il y avait toujours du bruit, mais ce sont les avantages ou inconvénients de la vie en communauté... Il fallait dire que la jeune femme avait encore besoin d'un temps d'adaptation, ayant vécue la majeure partie de sa vie presque toujours toute seule, ce n'était pas tout le temps évident de vivre avec d'autres personnes, surtout avec des caractères diverses... Bref la vie en communauté ce n'est pas toujours facile, mais avec le temps on s'y fait petit à petit.

Depuis quelques temps la tête de Midoriko aimait bien lui jouer de drôle de tours, il semblerais que la mémoire de la jeune femme revenait à elle petit à petit, ce qui était assez perturbant c'était de ne même pas savoir que celle-ci avait eue des pertes de mémoires, mais elle n'était pas folle, elle ne savait toujours pas pourquoi et surtout comment cela était arrivé, mais le plus important c'est que celle-ci commençait à se souvenirs de certaines personnes... La jeune femme s'était donc éloignée du bruit pour penser à cela correctement mais le hasard des choses ou alors une immense malchance fit qu'elle ne se retrouvait jamais longtemps seule où qu'elle aille... La seule personne qu'elle aurait voulue voir, la seule personne avec qui elle aurait bien voulue parler ne pouvait pas être présente dans ces lieux malheureusement, et pourtant dieux seul sait combien cette personne lui manquait. Bien sûr elle aurait pût la rejoindre dans le monde moderne, puisque c'était là que cette personne vivait, ce n'était pas compliqué, elle aurait juste à traverser le puits et aller la rejoindre et basta on en parles plus ? C'est bien ça que vous vous dîtes non ? Et bien à vrai dire, c'était bien plus compliqué que cela... De un parce que le puits était assez loin de là où elle se trouvait actuellement, en plus l'environnement et le décors change tout le temps, de deux, elle n'avait pas envie de marcher aussi longtemps, et de trois, la plus compliquée de toutes ces raisons... C'était qu'elle n'avait aucune idée où se trouvait cette fameuse personne.... Pourquoi ? Comment ça elle ne sait pas où est cette personne ? Et bien facile, cette personne elle ne sait pas qui elle est.. Non Non je vous jure que c'est vrai, en fait elle sait qui est cette personne et en même temps elle l'ignore, oui je sais c'est compliqué, mais pas tellement il faut juste détailler les choses et tout deviens plus facile à comprendre !!! Donc je m'explique, en fait il s'agit de la personne qu'elle voit tout le temps dans ses souvenirs ou bien qui apparait en fantôme, vous savez dans la bibliothèque du sanctuaire ? Le petit garçon d'une dizaine d'années, vous voyez ? Et bien oui c'est celui-ci... Depuis quelques jours le visage du gamin est de plus en plus précis, et même tout à fait net, mais cet enfant est une personne qu'elle a connue lorsqu'elle avait environ 4 ans, et puisqu'elle ne savait pas qu'elle avait perdue la mémoire, elle ignore totalement de qui il s'agit, elle ne se rappelle pas du tout quel est le prénom de celui-ci, alors je ne voit pas comment elle pourrait savoir où celui-ci vit... De plus comme je vous l'ait dit, cette rencontre s'est produite lorsqu'elle était toute petite alors forcément le gamin a grandit et changé tout comme elle. La seule chose qu'elle se souvenait à présent sur cet enfant, c'est que ce n'était pas n'importe quel gamin qu'on croise dans la rue comme ça par hasard... Ce garçon un peu plus âgé qu'elle, c'était son Onii-san, grand-frère pour ceux qui ne connaissent pas le japonnais... Et OUI !!! Midoriko avait un grand-frère, un grand-frère qu'elle connaissait depuis longtemps mais très très très très longtemps !!! Qui est-il d'où vient-il ? Ça, ça reste un mystère total, c'est juste que c'était SON Onii-san !!! Une personne qu'elle appréciait beaucoup, qu'elle aimait beaucoup même, bref ils étaient vraiment très proches ces deux-là... Au point de vous dire que oui Onii-san était la seule personne qui avait le droit de se mêler des affaires de la jeune femme sans que celle-ci ne lui reproche quoique ce soit !!! Mais pourquoi est-ce qu'elle ne le vois plus et ne lui parle plus ? C'est une bonne question, qui sait depuis quand elle a perdue la mémoire. La seule chose qu'elle voulait en ce moment c'était bien de revoir celui-ci, le problème c'est que ne sachant pas comment c'était passé leur dernière rencontre, en serait-il de même pour son grand-frère ? C'est vrai que si cela se trouve, ceux-ci ne se parlent plus suite à une dispute ou quelque chose de ce genre, comment savoir ? Seul Onii-san le sait !!!! Alala qu'est-ce qu'il en savait des choses son grand-frère, c'était impressionnant parfois, disons aussi que les choses étaient plus faciles pour celui-ci étant donné son plus grand âge par rapport à elle, mais ça elle n'en avait rien à faire qu'il ait 6 ans de plus qu'elle, ça ne changeait rien, au contraire, c'était d'autant plus intéressant... Midoriko ne s'ennuyait jamais lorsqu'elle était avec son frère, en effet celui-ci avait une sorte de don de la captiver avec tout ce qu'il racontait, non il ne disait jamais des choses pour impressionner la petite gamine qu'elle était, ce n'était pas du tout le genre du gamin. La seule fois où celui-ci l'as impressionné sans s'en rendre compte, c'était lors de leur première rencontre, celui-ci l'avait débarrassé de trois morveux en un rien de temps et leur avait réglé leur compte : l'un avait volé dans le mur et les deux autres, celui-ci leur avait cogné respectivement la tête l'une sur l'autre... A cette époque, pour elle, ce garçon était vraiment très fort et celle-ci ne s'attendait pas du tout à ce que quelqu'un vienne l'aider. Ces mecs là étaient horrible depuis plusieurs mois ils n'avaient de cesse de l'ennuyer et personne ne disait rien ou ne réagissait, mais le pire de tout c'était que c'était une fillette de 4 ans, non mais vous vous imaginez déjà à cet âge ? Oui déjà à cet âge on lui pourrissait bien sa vie. Pff !!! Heureusement pour elle que ce petit garçon était intervenu, qui sait dans quel état elle se serait retrouvé sinon ?

Malheureusement pour elle ce jour là, ses parents n'étaient pas là, aujourd'hui c'était sa mère qui devait venir la rechercher, c'était chacun leur tour, un jour sur deux c'était à elle, son père était venu la veille, et ce jour là, la mère de Midoriko n'était pas arrivé à temps, et l'école avait finit par fermer et la petite ne pouvait plus attendre et dût rentrer seule à la maison, oui toute seule à 4 ans, en y repensant, elle avait eut de la chance quelque part que ce ne soit que des enfants qui s'en prennent à elle, cela aurait pût être pire. Mais par chance, celui qu'elle appellera plus tard "Grand-frère" était intervenu, et il n'avait pas fait que leur casser la figure non, il l'avait raccompagnée chez elle, lui avait soigné ses blessures et était même resté pendant deux heures avec elle, en attendant le retour d'un de ses parents. C'était pas n'importe qui, qui aurait fait ça pour elle... La petite fille ce jour là avait eue la peur de sa vie, elle ne s'attendait jamais à ce qu'on la frappe avec autant d'acharnement, elle ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi ceux-ci s'en prenaient à elle. Mais depuis ce fameux jour, elle n'avait plus jamais eue de problème, son grand-frère leur avait fait mordre la poussière et ils avaient eue leur dose et c'était bien fait pour eux !!! Bien sûr, la gamine ne s'attendait pas du tout à retomber sur ce garçon plus tard. Mais la vie ou le destin en avait décidé autrement, ils se voyaient régulièrement : quelques fois elle partait le voir avant que l'école ne commence, d'autre fois c'était à la sortie des classes, bref tout le temps ou presque. Et oui, qu'est-ce que vous voulez, pour une fois qu'il y avait quelqu'un avec qui elle pouvait passer du temps sans que cela ne soit à l'école, elle n'allait pas se priver !! Et puis de toute façon ça ne dérangeait même pas son grand-frère, c'est pas comme si elle était devenue un pot de colle à tout le temps le suivre, faut pas abuser non plus. Onii-san faisait parti des rares personnes qu'elle n'avait pas la sensation de déranger, si celle-ci avait envie de le voir elle avait juste à demander si c'était possible point, et quand ce n'était pas possible, elle n'en faisait pas une maladie non plus, elle était sage et patientait à la prochaine fois. Pour une fois qu'il y avait quelqu'un qui appréciait sa présence, elle n'allait pas tout gâcher non plus, surtout que celui-ci agissait comme n'importe quel grand-frère agissait, et ce n'était donc pas pour rien qu'elle le considérait tel quel et qu'elle l'avait nommé ainsi, c'était le grand-frère qu'elle n'avait jamais eut et qu'elle n'aurait jamais. A cette époque personne n'aurait pût prendre la place de son frère et certainement encore maintenant... En effet celui-ci faisait ce que personne n'avait fait avant, il veillait sur elle et la protégeait personne n'avait le droit de faire du mal à Midoriko, et si quelqu'un osait, ça se finissait très mal pour cette personne !!! Mais aujourd'hui, le seul problème est : Où est-il ? Qu'est-il devenu ? Est-ce qu'il va bien ? Il n'y avait pas d'autre mots à dire que SON Onii-san lui manquait...


Ce qui est assez drôle avec cette fameuse histoire de perdre la mémoire, c'est qu'on pouvait faire pas mal de supposition, comment réagirais son grand-frère s'il apprenait ce qu'elle est devenue aujourd'hui ? Cette folle, cette hystérique, cette sadique, il ne la reconnaîtrait même pas ou alors il ne serait pas surpris ? Est-ce qu'il tiendrait toujours à elle s'il la voyait comme ça ? La petite fille si gentille, innocente et naïve qu'elle était lorsqu'il l'a connu avait tellement changé, cette fillette qui était toujours souriante et joyeuse en sa compagnie n'a plus du tout l'air qu'elle avait avant... Parce oui, Midoriko était souriante malgré l'enfance qu'elle vivait... Grâce à qui à votre avis ? Ben ouais au moins lorsqu'elle n'était pas chez elle, celle-ci pensait à autre chose et oubliait qu'il n'y aurait peut-être personne le soir lorsqu'elle rentrerais chez elle. Et ça elle ne pouvait pas le cacher à son Onii-san tout ce qui se passait à sa maison, il devait être le seul à voir comment se comportait la prétendue mère de Midoriko avec sa fille, déjà rien que le premier jour de leur rencontre, celle-ci rentrée chez elle et voyant sa fille n'avait eue rien d'autre à dire que de se demander ce qu'elle allait bien pouvoir faire d'elle... Était-ce vraiment ça le rôle d'une mère n'était-elle donc pas sensé s'inquiéter et demander si sa fille allait bien ? Et bien non ! Yamiko Tsubasa était loin d'être ce genre de mère, elle ne s'était jamais comporté en tant que tel, pour elle, être mère c'est un travail, une corvée, un vrai cauchemar quoi !! Si vous saviez le nombre de fois où elle hurlait sur la petite pour rien alors que celle-ci ne faisait rien de mal, c'était du grand n'importe quoi !!! D'où est-ce que vous croyez qu'elle vient toute cette agressivité que Mimi exprime à présent ? Elle a eue un bel exemple avec cette femme ! Simplement voilà peut-être un autre soucis, disons que le frère de Mido avait ce je ne sais quoi, qui faisait qu'elle n'était jamais énervée en sa présence, en fait en y réfléchissant bien maintenant c'était son regard qui agissait ainsi, la couleur de ses yeux était si spéciale, ce bleu, cet éclat de couleur vous hypnotisait radicalement... Je vous jure il y avait quelque chose avec cette couleur qui faisait que si vous les regardiez, vous ne pouvez plus bougez la tête, vous n'avez pas envie de détourner le regard de ces yeux si apaisant, c'était bizarre. Et c'est même d'ailleurs à cause de cela enfin je devrais plutôt dire grâce à cela que la jeune femme avait réussis à se calmer l'autre jour à la bibliothèque, le visage avait beau être flou, on reconnait toujours une couleur !!! Mimi n'en avait jamais revu de tel jusqu'à présent... A moins que...?


Ah si, oui une fois elle avait eue cette impression, il n'y a pas si longtemps que cela, dans une soirée plutôt arrosée au bar des Geishas lorsqu'elle avait parlé avec Yûri ce soir là, il avait eut pendant un moment ce regard, mais ce n'était pas le même que celui de son Onii-san, ha ça non rien de comparable avec celui d'Onii-san !! Celui d'Onii-san était mieux, il y avait toujours ce côté gentil et apaisant dans son regard, mais celui de Yûri n'avait rien à voir avec celui-ci, comment vous expliquer ? Hum ce n'est pas que c'était un regard désagréable non loin de là, mais disons qu'il était particulier, un peu étrange aussi et inhabituel, disons que Yûu avait toujours eut ce regard haineux et rougeoyant et là le voir avec un regard plus calme disons, c'était surprenant, oui c'est le mot : surprenant. Bref tout ça pour dire qu'il y avait de forte chances qu'en retrouvant son grand-frère, le comportement de Midoriko change de nouveau et qu'elle s'assagisse, mais tout ça ce n'est qu'une hypothèse, car si cela se trouve celle-ci ne le retrouvera peut-être jamais, ou qu'il en ait juste plus rien à faire d'elle. Le problème c'est qu'ayant beaucoup changée, son point de vue sur lui changerait peut-être également... Après tout il était passé où tout ce temps ? Certes ils se sont peut-être disputés on en sait rien, mais il peut être aussi fait comme tout les autres, il est parti et l'a laissé toute seule pendant tout ce temps. C'est pour ça qu'elle voulait le retrouver pour savoir. C'est un peu étrange de dire cela, mais ces derniers temps la seule personne qui ne l'ai pas laissé planté là toute seule comme une idiote c'était bien Yûri, il est vrai qu'il avait pas mal de point commun avec son Grand-frère sauf que lui, il n'agissait pas en grand-frère mais plus comme un type qui se prends pour son père et qui lui donne des ordres, bientôt il lui dirait : "va dans ta chambre t'es punie !" Alala si seulement il n'était pas si désagréable à vivre parfois.... Mais bon, il est vrai aussi quand ce moment cela semble s'améliorer, mais pour combien de temps ? Mais il faut dire que Yûri se mêlait un peu trop de la vie de Mido quelques fois alors qu'elle ne lui a rien demandé, donc elle le prends très mal et je vous l'ai dit, Mimi a horreur qu'on se mêle de choses qui ne la regarde pas et en voilà encore un exemple qui va gouter à sa rage.

Parce que Oui voilà encore un monsieur je me tape l'incruste qui vient de se mêler de ce qui ne le regarde pas... Mais c'est quoi cette manie b*rdel de M**** ?!!! Non mais c'est vrai quoi ? Qu'est-ce qu'ils ont tous à lui demander ce qu'elle fait à tel ou tel endroit ? Elle fait encore ce qu'elle veux non ? Et son nom ? Pourquoi ils veulent tous savoir son nom est-ce que elle ça l'intéresse de savoir comment ces crétin se nomment ? NON non non et NON !!!! Elle n'en avait complétement rien à foutre de tout ça, un futur mort n'as pas besoin de donner son nom alors encore un imbécile qui use sa salive pour rien alala je vous jure ce que les futurs morts peuvent être pénible... Non mais vous croyez franchement qu'elle laisserait cet idiot s'en sortir aussi facilement après ce qu'il venait de dire ? ELLE une sous race ? ELLE ????? NON MAIS IL S'EST BIEN REGARDER CET ABRUTIT LA ? HAHAHA C'était pitoyable pathétique est-ce qu'il espérait vraiment l'effrayer en disant qu'il en brulait dix "comme" elle peut être ? non mais n'importe quoi, il n'y avait personne comme elle déjà et de plus même si une autre "humaine" existait comme il le définit celle-ci n'arriverais pas à la hauteur de la jeune femme et ceci en toute modestie bien sûr... Bref en le frappant violemment au sol et quand je dit violemment c'était encore un tout petit coup comparé à ce que celle-ci était capable de faire, mais rassurez-vous jamais oh grand jamais la jeune femme ne montrerais toute sa force et surtout pas pour un petit hanyo de pacotille comme ce gars, il ne manquerais plus que ça! Donc je disais qu'après ce coup, celui-ci resta au moins un bon cinq minute sonné à terre, et après c'est elle la sous race alors hein ? Trop drôle... Non mais est-ce qu'elle allait encore attendre longtemps comme ça que celui-ci daigne se relever ? Celle-ci avait autre chose à faire mais bon tant qu'on est là, avec cette épée même si ce n'est qu'une vulgaire imitation, autant en profiter et s'amuser, elle soupira plusieurs fois avant que celui-ci ne se réveille de nouveau...

* Alala Onii-san dommage que tu ne soit pas là pour voir comment je vais me débarrasser de cette vermine, tu serais surpris de me voir comme ça...*


Pensait-elle à cet instant, et ouais Midoriko avait grandis et changée et en plus de cela, elle savait parfaitement se battre, ces instincts de son ancienne vie avaient laissés de grosses traces mais aussi il faut bien l'admettre, Yûu n'avais pas fait un si mauvais travail avec celle-ci, il ne faisait pas que des choses inutiles il semblerait. Test ou pas test, la jeune femme était curieuse de savoir ce qu'en penserait également celui-ci, est-ce qu'il était là quelque part caché à l'observer ou non ? Elle finirait bien par le savoir, c'était aussi pour cette raison qu'elle ne partait pas immédiatement, elle voulait aussi voir ce qu'avait ce prétendu mec devant elle, rétamé là par terre comme une poubelle qu'on venait de mettre à la déchetterie (xD)... C'est alors que n'en pouvant plus d'attendre, celle-ci commença à ouvrir la bouche mais n'eut le temps de prononcer quoique ce soit, que celui-ci s'était enfin décider à se relever, et il était temps...

- Frappé un dragon sa sert rien sa a la peau dure ma pauvre… Et tu sais que joué avec le feu s’est dangereux surtout le souffle d’un dragon,… Ta mère pourra pas te reconnaître tellement tu seras cuit… La dernière chose que tu verra sa sera mes flammes pauvre cruche d’avoir osé me frappé…

La jeune femme éclata de rire intérieurement, waw quelle répartie, mais quel langage oh mon dieu un vrai gamin... Le genre de chose que tu dis à un enfant quand t'as quoi dix ans ? Pff franchement c'était vexant, Midoriko était tombé sur l'idiot du village tu parles d'une plaie et le voilà qu'en plus de dire des anneries, celui-ci jouait en plus à la puissance avec elle, non mais qu'est-ce qu'il croyait ? Avait-il la moindre idée de la personne à qui il s'adressait ? Non il fallait croire que non puisqu'il se buter à continuer et voilà en plus de cela qu'il vient la tanner sur ses histoires de familles... Mais qu'est-ce qu'elle en avait à faire hein ?!

- Je suis le feu destructeurs je vais tout purger….On va voir s’est qui la sous race moi je suis née au moins a moitié démon. Si mon père n’avait pas choisi une sale humaine…

Et blablabla cause toujours tu m'intéresse... C'est alors que celui-ci créa un pseudo jet de flamme avec un briquet... Pff et ça se dit un dragon ? N'importe quel enfant peut le faire, il suffit juste de prendre une bombe aérosol un briquet et le tour et joué tu parle d'une plaisanterie là !!! Non mais c'est quoi cette M**** ????? Il se dit demi-démon et il n'est pas foutue de faire un truc sans du matériel ? WOOOW Tu parles!!! Et après il se plains de se faire insulter de sous race Oh my god !!! Si ça ce n'était pas une insulte à la force de la jeune femme... Et voici qu'à présent mesdames et messieurs le clou du spectacle de ce soir monsieur Kyo le clown qui lance des petites boules de feu, qui touche à peine la jeune femme, deux seulement l'avait touchée... Mais malheureusement pour lui, ce qu'il ignorait en ne sachant pas qu'il s'attaquait à Midoriko c'était que lorsque celle-ci était en contact avec un fragment de perle, les pouvoir de celle-ci était rapidement efficace, c'est ça l'avantage d'être la réincarnation de la grande Miko, elle n'est pas comme tout les autres qui ont besoin de porter ce fragment tout le temps sur eux pour se maintenir en vie... Et non, elle c'était plus facile. Mais quoiqu'il en soit les choses semblaient enfin devenir intéressantes, en effet il s’arrêta et envoya sans interruption des vagues de flammes dans toutes les directions. Il se mit à rire comme un crétin fini, rah qu'est-ce qu'il pouvait avoir un rire agaçant, même le rire d'une hyène était beaucoup plus agréable à ouïr, mais la jeune femme en avait assez, c'était d'un tel pathétique, que celle-ci n'esquiva aucune de ces flammes et les laissa l'entourer jusqu'à ce qu'elle ne soit plus visible de l'extérieur... OH MON DIEU Midoriko se suiciderait-elle ? Non mais ça va pas la tête ? Mourir des mains d'un mec comme ça ah non merci autant aller se pendre tout de suite pff !! Pff non c'était le seul moyen qu'elle avait pour avoir la paix un instant alors elle en profita un peu, observant qu'elle n'était plus visible par l'autre demi-démon, la jeune femme s'entoura d'un puissant Kekkai que personne ne peux détruire à moins d'être une puissante miko, et manque de bol, il n'y en a aucune dans les parages. Profitant de ce petit temps de tranquillité, la jeune femme s'asseya sur le sol en tailleur et posa sa tête sur sa main droite en soupirant...

- Pff... C'est même pas amusant, au moins avec Yûri c'est plus distrayant... C'est pas vrai il finirait même par me manquer celui-là ?

Dit-elle en faisant une légère grimace, puis elle se secoua la tête, observant attentivement cette fausse Yansu, d'où pouvait-elle bien venir ? Il fallait bien admettre que cette vallée était étrange mais au point de lui fournir une arme, c'était impossible, cependant elle n'avait ressenti la présence de personne... C'était vraiment étrange, et néanmoins la seule chose intéressante qui se passait ici, bien qu'à l'abri dans son Kekkai, la jeune femme pouvait toujours entendre ce qui se passait dehors, et voilà que ce type stupide s'amuse à casser des cailloux, super, même un enfant de 4 ans serait moins stupide, mais sérieux il avait combien d'âge mental ?

* Quel crétin *

Pensait-elle... C'est alors que celle-ci se releva rapidement, c'était trop saoulant de rester là sans rien faire, et lorsqu'elle s'ennuie, elle s'énervait encore plus donc autant en finir une bonne fois pour toute. Elle leva son épée en l'air et la reclaqua un bon coup sur le sol se qui fit disparaitre toutes les stupides flammes qui l'entourait et désactiva par la même occasion son Kekkai, et bien évidement la fin du coup se porta directement sur Kyo... Elle avança calmement en sa direction et ouvra la bouche pour régler ses compte :

- Bon.... Reprenons depuis le début, de une comme tu le voix, t'en brule peut-être dix comme moi, mais le résultat doit pas être terrible puisque comme tu le vois, je n'ai même pas une égratignure

Dit-elle en donnant un coup de Yansu sur le bras droit de celui-ci toujours en avançant...

- De deux, tu parles, tu parles mais c'est tout ce que t'es capable de faire ? Tu parle d'un demi-démon ? Heu il est où ton sang de Youkai ? Parce que franchement même un gamin de huit ans et plus doué que toi...

Puis elle continua sur sa lancée et frappa un coup sur son bras et fit tomber son petit briquet de M****...

- Bon après tu m'excusera mais j'abrège j'ai pas que ça à foutre... Alors déjà ma mère je l'emmerde et royalement et j'en ai rien à foutre qu'elle me reconnaisse pas puisqu'un jour je la tuerais de mes propres mains !!! ET TA SALE HUMAINE DE MÈRE COMME TU LE DIS SI BIEN, C'EST GRÂCE A ELLE QUE T'ÉTAIT EN VIE JUSQU'À MAINTENANT PUISQUE C'EST ELLE QUI TA PORTÉE PENDANT NEUF MOIS, ET JE SUIS BIEN D'ACCORD TON C*NNARD DE PÈRE A FAIT UNE ERREUR CAR MAINTENANT T'A CROISÉ MA ROUTE ET TU VA CREVER PARCE QUE TU N'AURAS PAS ASSEZ DE SANG DE YOUKAI POUR SURVIVRE PAUVRE M**** !!!

Dit-elle en lui hurlant un gros coup sur lui tout en le frappa de nouveau avec presque toute sa force ce qui l'envoya valser de nouveau sur les rochers, ah ça le dérangeait tant que ça d'avoir une mère humaine hein ? Et ben elle allait vite lui régler son problème à ce pauvre type... La jeune demoiselle soupira de nouveau tout en le regardant pleine de rage...

- Bon allez Midoriko, t'as pas que ça à faire alors finis-en une bonne fois pour toute avec celui-ci...

Dit-elle plus calmement, l'environnement changea de nouveau, le ciel s'assombrit comme l'aura de Mimi en ce moment, celui-ci était vraiment très noir et les nuages ne tardèrent pas à craquer et une pluie battante s'abat alors sur une immense étendue d'herbe verte, la jeune femme fut rapidement trempée des pieds à la tête mais ça lui était égale, tant qu'elle ne l'aurait pas tué, elle resterait là...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Octobre 31st 2010, 1:45 pm

Kyo avait cru incinéré la pauvre fille qui s’était trouvé en face de lui avec ses boulles de feu et ses vagues de flammes, il était tellement concentré dans ses flammes sentant le feu en lui et autour de lui il était comme entrance comme il lui arrivait parfois dans certain incendie qu’il créait. La dernière fois que sa lui était arrivé, il sen souvenait comme si s’était hier. Il se trouvait dans le monde moderne il avait fait brulé un petit immeubles de trois étages et il était resté a l’intérieur les flammes calcinait les meubles les gens a l’intérieur l’odeur du bois qui brule et du plastique il avait adoré ses quelques instants si cours pour lui trop court….
Jusqu’au moment ou les pompiers avait débarqué et ou il avait du se sauvé en les tuants biens sur ainsi que le policer ayant tenté de l’abattre…

Il avait les yeux vides regardant droits devant lui contrôlant juste ses flammes…Jusqu’au moment où la fille qu’il croyait morte face disparaitre ses flammes en le blessant du même coup il recula sous le choque et reprit ses esprits. Il la regarda au moment ou elle se mit à lui parlé. Il n’aurait jamais pu imaginer quel lui survive pour lui cella était tous bonnement impossible.

-Bon.... Reprenons depuis le début, de une comme tu le voix, t'en brule peut-être dix comme moi, mais le résultat doit pas être terrible puisque comme tu le vois, je n'ai même pas une égratignure

Il la regardait surpris et en même avec une goutte de respect elle n’avait rien alors qu’il avait déferlé une véritable fournaise. Il n’eu pas le temps de réfléchir sur son bras droit se qu’il l’entailla son bras et le fit poussé un léger cri non pas tellement douleur mais de surprise maintenant en plus d’avoir l’audace de sur vivre elle le frappait…

-De deux, tu parles, tu parles mais c'est tout ce que t'es capable de faire ? Tu parle d'un demi-démon ? Heu il est où ton sang de Youkai ? Parce que franchement même un gamin de huit ans et plus doué que toi...


Il allait lui dire qu’elle ne la permettait pas de l’insulté et que cette fois il allait l’écorché vive et qui lui ferait avalé sa langue mais il n’eu pas le temps qu’elle lui enchaina un autre magistrale coup d’épée lui faisant tombé son briquet du même coup. Il avait reculé sous le coup d’épée et se sentait désarmé autant contre les coups physique que verbaux de cette jeune femme. Lui un hanyo se faisait battre par une simple humaine.

- Bon après tu m'excusera mais j'abrège j'ai pas que ça à foutre... Alors déjà ma mère je l'emmerde et royalement et j'en ai rien à foutre qu'elle me reconnaisse pas puisqu'un jour je la tuerais de mes propres mains !!! ET TA SALE HUMAINE DE MÈRE COMME TU LE DIS SI BIEN, C'EST GRÂCE A ELLE QUE T'ÉTAIT EN VIE JUSQU'À MAINTENANT PUISQUE C'EST ELLE QUI TA PORTÉE PENDANT NEUF MOIS, ET JE SUIS BIEN D'ACCORD TON C*NNARD DE PÈRE A FAIT UNE ERREUR CAR MAINTENANT T'A CROISÉ MA ROUTE ET TU VA CREVER PARCE QUE TU N'AURAS PAS ASSEZ DE SANG DE YOUKAI POUR SURVIVRE PAUVRE M**** !!!


Elle lui hurlait littéralement dessus en le frappant le projetant une fois encore le propulsant une fois de plus contres des rochés. Il s’adossa au rocher tenant ses cottes qui devait êtres enfoncé voir cassé en plusieurs endroit. Il essuya d’un revers de sa main le sang de ses lèvres.
Il n’osait même pas se relevés, il n’en revenait pas d’être tombé sur une jeune femme aussi forte. Elle s’emblait ne plus n’avoir aucun respect pour lui comme si il n’était rien et soupira. Il la regardait avec haine il voulait lui montré qui il était la tué comme tant d’autre humain lui montré qu’il n’était pas faible.

-Bon allez Midoriko, t'as pas que ça à faire alors finis-en une bonne fois pour toute avec celui-ci...

Il hoqueta au prénom de Midoriko, il la regardait d’un coup autrement non plus avec un mélange de peur, de haine et de respect mais d’affection et de joie. Il avait enfin retrouvé sa sœur après l’avoir tant cherché. Il n’aurait jamais cru la trouvé comme sa et ici. Il la regardait de haut en bas oubliant totalement qu’il avait voulu la tué et que elle comptait toujours le tué elle.

-Je suis désolé de t’avoir sous estimé…d’avoir cru pouvoir te battre. Et de t’avoir manqué de respect.

Il s’appuya sur un rocher et se releva doucement avec difficulté, il dut s’y reprendre par deux fois pour réussir a se redressé. Il avança de un pas vers elle et la regardé de nouveau.

-Frappe moi si tu veux mais sache que tu tuerais un membre de ta famille … je suis de ton sang du moins pour ta mère, je ne savais pas avant que tu dises ton prénom. Je t’ai cherché tu sais…Je n’ai su ton existence que tard…Alors vas y frappe si tu veux mais voila…Je ne compte pas me battre contre toi je t’ai cherché trop longtemps pour sa.

Kyo Soma avança avec difficulté vers sa sœur lentement la regardant droit dans les yeux.

-Je t’ai jamais serré dans mes bras et je te serrerais dans mes bras la maintenant ou alors frappe moi mais je réessayerai derrière. Je ne compte pas te reperdre Midoriko. Je comprends mieux pourquoi tu m’as battu…Et je remercie le hasard de t’être tombé dessus…Même si j'aurais préféré d'autre retrouvailles moins violente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Novembre 5th 2010, 4:45 pm

Ce matin, je me réveille calmement comme tout les matins, mais celui-ci s'avère être plus difficile que les autres. Je me retrouves dans une immense pièce blanche et celle-ci me semble absolument glaciale, la lumière m'éblouis vraiment beaucoup, ma vision est vraiment très floue et j'ai un immense mal de crâne, mais pourtant j'arrive à distinguer que cette pièce ne me dis absolument rien du tout. Ma vision est un peu moins floue, je commence à observer cette pièce étrange, à ma gauche il y a une immense fenêtre qui donne sur un jardin, je constate avec surprise que nous sommes déjà en avril, le temps passe tellement vite que j'en avait oublié que c'était le festival du Hanami, cette fameuse période où l'on célèbre les cerisiers en fleurs, je soupire un peu dégoutée, et me retourne de l'autre côté du lit, à ma droite, il y a tout au bout de la pièce une porte. C'est d'ailleurs cette même porte qui m'a réveillée, quelqu'un venait-il de la fermer ?... Étrangement dans mon sommeil j'avais même eue la sensation que quelqu'un était en train de me parler, mais j'ai probablement rêvé car il n'y avait personne dans cette pièce... C'est alors que quelque chose attire mon attention sur la pseudo-table de chevet qui se trouve à côté de moi. Il y avait si je me souvient bien deux petites fleurs roses, c'était des fleurs de cerisiers, ma fleur préférée. Qui pouvait bien savoir que c'était ma fleur préférée ? Je n'avais aucun souvenir de l'avoir dit à qui que ce soit, étrange... Bref je m'apprêtait à me lever et les prendre pour les regarder d'un peu plus près mais, je m'y résigna rapidement, des vertiges commencèrent à m'envahir et ma tête me faisait vraiment très mal, je me rallonge aussitôt et ferme les yeux espérant que cela passe plus vite.

Quelques heures plus tard j'ouvre de nouveaux les yeux, et bizarrement je ne me retrouve pas du tout dans la même pièce où j'étais avant... Non en fait cette pièce m'était beaucoup plus familière que la précédente. Je me trouvait bel et bien dans ma chambre. Que c'est-il passé ? Avait-je rêvé ? Probablement, je me levait calmement et regarda sur ma table de chevet, mes deux petites Sakura n'étaient plus là, dommage, j'aimais beaucoup cette fleur, cette couleur rose et blanche si particulière, et son parfum...Cette si petite fleur qui n'était qu'éphémère et qui disparaissait rapidement et réapparaissait tout les ans, je ne serait pas vous dire mais je l'aimait beaucoup... Je me souvient qu'une fois quelqu'un m'as dit il me semble, que celle-ci savait parfaitement comment j'allais appeler ma fille si j'en avait une un jour, "Sakura" pour elle c'était évident, je n'avait pas eue besoin de lui dire que c'était ma fleur préférée en même temps, c'était assez flagrant surtout au printemps j'en avait souvent sur moi... Mais aurait-elle dit la même chose si je lui avait dit que ma fleur préférée était le pissenlit ? Je ne crois pas... Quoiqu'il en soit celle-ci se trompait, je n'avait nullement l'intention d'avoir des enfants, non pas parce que je ne les aimes pas mais parce que je suis trop jeune, bon certes je n'avait que 8 ans mais bon. Même à présent que j'ai 16 ans les choses n'ont pas changées, je suis toujours trop jeune et je ne me projetais certainement pas aussi loin dans l'avenir, Mais vous me voyez moi avoir un enfant ? Alors que j'ai trop de mal à gérer ma vie de M****... Qu'elle serait celle de mon enfant alors ? Non merci autant qu'il ou elle ne viennent jamais au monde...Et puis d'ailleurs avec qui franchement ? Je n'ai confiance en personne... Mais peut importe... Pour en revenir au sujet... Je me levais donc de ce fameux lit où je m'était réveillée tôt en plus de cela, ma tête me faisait vraiment très mal et je n'osait pas du tout me lever. Mais il le fallait, aujourd'hui c'était samedi et il n'y avait pas école, mais néanmoins je devais me dépêcher, il ne fallait surtout pas que j'arrive en retard !!! Cela serait impardonnable de ma part. Alors je me hâtait de me préparer, prendre ma douche rapidement et m'habiller avant de descendre prendre mon petit déjeuner, comme tout les samedi j'était très pressée, j'avais toujours hâte que ce jour arrive, je savait que aujourd'hui comme chaque semaine je ne m'ennuierais jamais. C'était un peu comme une sorte de rituel ou je ne sais quoi, pour moi c'était une évidence je passerait une bonne journée. Mon petit pain et mon croissant terminés je finit rapidement de boire mon verre de jus de fruit ainsi que mon petit bol de lait chocolaté. Ensuite je sortie de table et déposa mes petites affaires dans l'évier, et monta rapidement pour prendre un petit gilet histoire de ne pas avoir froid dehors, puis je redescendit aussitôt. Je me dirigeait alors vers la porte, tournant la poignée, m'apprêtant à dire au revoir à mes parents, j'ouvre la porte et là un blocage quelque chose m'arrêta net...

- Mais où-est-ce que je vais ?


L'horreur venait de se produire, mais qu'est-ce qui m'arrive ? Pourquoi est-ce que je suis bloquée devant cette porte ? Où était-je donc censée aller ? Mon petit monde s'écroule autour de moi, je ne comprends pas du tout ce qui se passe je me sens complètement perdue, moi qui allait si bien encore quelques minutes plus tôt, à présent je me sens très mal j'ai l'impression d'avoir un gros trou noir en face de moi, mais qu'est-ce qui se passe ? Je referme immédiatement la porte et me dirige avec précipitation dans la cuisine en direction de ma mère, je lui demande où est-ce que je dois aller, et celle-ci me regarde avec un air ahurit, celle-ci me rétorque, qu'elle pensait que je le savait vue l'empressement dans lequel je partait, mais non, je n'en avait étrangement pas la moindre idée, puis je commençait à me plaindre de nouveau de maux de tête. Ma mère pris ma température rapidement en apposant sa main sur mon front, celui-ci était parfaitement normal et voilà qu'elle me dit..

- Tu dois encore faire un peu de fièvre...


De la fièvre ? Mais comment-ça ? Je me sentait parfaitement bien et je ne me souvenait pas avoir été malade, je regarde alors ma mère sceptique et tentant de comprendre ce qu'elle venait de dire.

- Quoi ? Tu ne t'en souvient pas ? Tu as eue une forte fièvre, et ça fait deux jours que tu dors... On commençait à s'inquiéter, même le médecin est venu, il a dit que ce n'était pas bien grave, qu'il fallait que tu te repose.

Quoi ? Comment où est-ce que j'avais atterrit ? Ce n'était pas possible je ne pouvait pas être chez moi, j'ai dût me tromper de maison !!! Ma mère venait-elle bien de me dire qu'elle s'inquiétait pour moi ? Ah bon ? C'était bien la première fois que j'entendais celle-ci me dire ça, ça me faisait vraiment bizarre d'entendre ces mots sortir de sa bouche, elle qui d'habitude est tellement agressive et n'as de cesse de me crier dessus pour un oui pour un non, celle-ci savait aussi donc être gentille ? Était-ce possible cela ? Ou était-ce simplement une hallucination dût à cette soit-disant fièvre ? Ce qui était encore plus étrange en ce moment c'est que je ne me sentais pas du tout faible et encore moins fiévreuse, mise à part ma tête qui me faisait horriblement souffrir comme si l'on me donnait des coups de marteaux, je me sentait plus ou moins en pleine forme. Ce qui me perturbait d'avantage c'était le fait que je n'avais aucune idée de l'endroit où je devait me rendre. Est-ce que quelqu'un m'attendait quelque part ? Si c'est le cas, je ne devrais pas trop m'inquiéter cette personne finira bien par téléphoner pour prendre de mes nouvelles et savoir pourquoi je n'était pas encore arrivée non ? En tout cas il n'était plus question pour ma mère que je sorte, celle-ci me dit fermement que je devais me reposer et que je devais rester à la maison et elle me disais même qu'elle n'avait pas envie qu'il m'arrive quelque chose sur la route... Mais que lui arrivait-il ? Elle s'inquiétait vraiment pour moi finalement ? Quoiqu'il en soit je n'avais pas vraiment le choix et je devait rester là calmement. Environ une heure après celle-ci entra dans ma chambre car mon père m'avait plus ou moins forcé à me renvoyer me coucher malgré que je n'en avait pas envie. Celle-ci arriva à mon chevet et me dis qu'elle est mon père devait partir pour un voyage d'affaire mais qu'il ne serait pas long cette fois-ci et que normalement lundi soir ils seraient rentrés... Ah ouais super... Je comprenait mieux maintenant pourquoi cette soit-disante inquiétude ça cachait forcément quelque chose !! Mes parents savaient pertinemment que cela me déplaisait lorsqu'ils partaient comme ça, alors pour jouer bonne figure ils étaient toujours plus ou moins gentils avec moi avant leur départ, histoire que je m'habitue à la situation...

Mais voilà ce que ne comprenaient pas mes parents c'est que j'avais beau n'avoir que 8 ans, et avoir vécue cela toute ma vie, je ne m'y ferait jamais, jamais je ne pourrait me faire à ce genre de situation et honnêtement quel genre d'enfant normalement constitué pourraient s'habituer à cela ? Donnez-moi les noms si vous les connaissaient. Était-ce franchement trop leur demander ne serait-ce qu'une seule fois de temps en temps de s'occuper un peu de moi ? De faire passer leur petite fille avant leur travail ? Était-je donc si désagréable que cela ? C'était trop dur et cela s'empirait d'années en années... Plus le temps avançait et plus je me sentait exclue de ma propre famille, c'était compliqué pour moi de garder le morale et surtout de sourire, je ne me souvient même pas quand était la dernière fois où j'ai sourit. Je me sentait vraiment seule par moment... Quelques minutes plus tard mes parents quittaient la maison et se rendaient vers l'aéroport de Tokyo... Pour une raison étrange, je me sentait vraiment encore plus seule que d'habitude aujourd'hui, j'avais vraiment la sensation de rater quelque chose de très important et je dirais même quelqu'un d'important pour une raison qui m'est encore inconnue. Le temps en plus de cela semblait filer avec une telle lenteur c'était affreux, cette journée n'en finissait pas, je trainait lentement dans ma maison, cette immense et même gigantesque maison vide, j'avais à peine 8 ans et pour moi cette demeure semblait ne plus avoir de fin tellement elle me semblait grande, et aujourd'hui encore plus que d'habitude, je n'avais pas testé, mais j'était presque sûre d'une chose si je me mettait à crier là tout de suite maintenant je suis certaine que l'on pourrait entendre mon écho tellement les pièces me semblaient vides, mais en même temps c'était bel et bien le cas.... La journée passait donc très très lentement et je ne bougeait pas trop de ma chambre j'avais même pris le téléphone sans sa base, pour ne pas être obligée de descendre s'il sonnerait éventuellement. Je ne me sentais pas vraiment en état de faire des aller-retour de ma chambre situé à l'étage jusque dans le salon. Malheureusement la fin de journée approcha et je n'avais reçue aucun appel... J'étais là allongée comme une idiote dans mon lit à attendre un fameux appel, on aurait dit une petite désespérée qui attendait le père noël, mais on était loin d'être en période de noël et je n'avais aucune idée de la raison du pourquoi j'étais dans cet état là... Qui donc aurait dût m'appeler par inquiétude ? Je ne savais pas du tout, peut-être que c'était juste mon imagination que personne ne devait m'appeler après tout. Et ce maudit mal de tête, c'était vraiment insupportable rien de ce que j'avais pris ne me le fit partir cette fois c'était trop, tout me déprimait, de rage mais surtout de peine j'éteignis ce satané téléphone et fondit en larmes dans mes couvertures, cette journée était un enfer, je n'avait qu'une hâte c'était qu'elle se termine... Bon sang mais qu'est-ce qui avait pût m'arriver ? Encore quelques heures plus tôt je voulait qu'elle soit la plus longue possible afin de passer un bon moment, mais c'était tout le contraire qui se produisait, je me sentait vraiment mal.

Les années avaient passées, elle n'étaient pas spécialement des plus agréable pour autant, mais j'avais survécut tant bien que mal. Aujourd'hui c'était différent, je haïssait le plus de gens que je pouvait, je n'avait confiance en personne et je ne croyait que très peu de gens, les personnes honnêtes n'existent plus pour moi. J'ai appris que j'ai été adoptée, merveilleuse nouvelle, adopter un enfant qu'on ne s'occupe jamais, si j'avais sût j'aurai appeler je ne sais quel service social de Tokyo pour qu'on vienne me sortir de là, mais bon je ne savait rien... La seule chose qui me revenait en tête maintenant c'est que je comprenait mieux pourquoi j'avais la sensation que je devais me rendre chez quelqu'un ce jour là, car c'était effectivement le cas, chaque samedi j'allais voir Onii-san à présent je m'en souvient, pourquoi il n'as pas essayer de me joindre ça j'espère qu'un jour je le saurait. Onii-san serait peut-être bien la seule personne en qui je pouvait avoir confiance, mais bien sûr cela après une très longue discution, j'avais des tas de choses à régler avec lui, je voulait comprendre, mais pas me disputer avec lui, mais il fallait d'abord pour cela que je le retrouve... Malheureusement le plus dur c'était de savoir où je pourrait le trouver, je ne me souvient même pas de son prénom... Mais pour le moment je ne pourrait pas encore m'attarder sur mes recherches non avec la chance que j'ai, pour changer, voilà que j'arrive dans une vallée plus que pourrie, un endroit complétement paumé où le paysage ne reste jamais à l'identique, je suis vraiment tombé sur des tas de choses étranges, la première des plus importe est que je me retrouve nez-à-nez avec un villageois complétement cinglé, il me prends pour je ne sais quel miko, ensuite pour une sorcière et enfin un démon, plus stressant que lui, il n'y a pas !!! Enfin c'est ce que je pensait jusqu'à ce que je ne le tue, d'ailleurs j'ignore toujours si ce type était une illusion ou s'il était vraiment réel, car oui j'ai oublié de vous le préciser cette vallée n'est pas comme les autres, puisqu'en plus d'avoir un paysage plus que farfelue du genre de la neige en plein été, vous voyez le genre ? Et bien je doit faire face en plus de cela a des illusions plus saugrenue les une que les autres... b*rdel !!! Mais pourquoi est-ce qu'il faut toujours que ce genre de M**** tombe sur moi ? J'en ai MARRE !!! Est-ce qu'un jour cet acharnement contre moi cesserait ? Tout ce que je demande c'est qu'on me laisse un peu tranquille que je puisse respirer enfin, mais il va de soit que dans ce fichu monde c'était trop demander... Mais ce vieil homme illusion ou non, n'était pas la pire rencontre que j'ai fait... Non en fait c'était que l'entrée avant le plat de résistance et tu parle d'une nouvelle... Je venait à peine d'assassiner ce minable qu'un second réapparue, dans un costume-cravate plus que ridicule, celui-ci vient me faire la conversation comme si de rien n'était... Mais franchement qu'est-ce que j'en avait à faire de savoir son nom ? Ce type ne m'intéressait pas je voulais juste la paix, sa vie m'est complètement égale... Non mais il croyait me faire quoi celui-ci ? Voilà qu'il se mets à raconter je ne sais trop quel baratin et à se croire plus fort que moi ? Hahaha mais savait-il vraiment à qui il avait affaire ? Non apparemment, pour lui c'était trop compliqué de réfléchir un tant soit peu... Jamais les gens ne se disent qu'ils peuvent avoir devant quelqu'un de beaucoup plus fort ? Et bien tant pis pour lui, je n'avais pas l'intention de m'éterniser ici avec cet imbécile, j'ai d'autre chats a fouetter moi !!! Alors voilà en voulant faire le malin à me lancer des pseudo-flammes, mais vous savez avec quoi ? Un briquet !!! Un stupide briquet, celui-ci se disait hanyo, et il faisait ça avec du matériel humain en quoi était-ce un pouvoir ? Qu'est-ce qu'il espérait vraiment me faire avec cette chose aussi pathétique ? Les hommes ne réfléchissent donc jamais ?!! Vous vous doutez bien que celui-ci fut tout a fait étonné de me voir sortir indemne de ses soit disante puissantes flammes... Tu parles, il ignorait totalement qu'elle puissante personne se tenait devant lui, et il mourrait ignorant !!!

C'est alors que celui-ci se mit à la regarder d'une façon plus qu'étrange et tout à fait déplaisante pour la jeune femme avant de dire des choses étranges...

- Je suis désolé de t’avoir sous estimé…d’avoir cru pouvoir te battre. Et de t’avoir manqué de respect.

Intéressant alors, celui-ci avait peut-être quelque chose dans le crane ? La jeune femme fut agréablement surprise de ces dires, c'était la première chose d'intelligente qu'il venait de dire depuis tout à l'heure, il était bien temps !!! La pluie continuait toujours de tomber fortement, il commençait même un peu à faire froid, mais celui-ci continuait son discours tant bien que mal tout en s'efforçant de se lever et de marcher il était dans un état lamentable, preuve faite que Midoriko n'y allait jamais de main morte.

-Frappe moi si tu veux mais sache que tu tuerais un membre de ta famille … je suis de ton sang du moins pour ta mère, je ne savais pas avant que tu dises ton prénom. Je t’ai cherché tu sais…Je n’ai su ton existence que tard…Alors vas y frappe si tu veux mais voila…Je ne compte pas me battre contre toi je t’ai cherché trop longtemps pour sa.

Hein ? Quoi qu'est-ce qu'il venait oser de dire ? Lui un membre de sa famille ? HAHAHAHAHAHAHA !!! Ridicule c'était totalement RIDICULE !!! Non mais n'importe quoi... La jeune femme ne pouvait s'empêcher d'éclater de rire, c'était d'une aberrance totale, je vous jure ! Celle-ci ne pût s'arrêter et se moqua de lui

- HAHAHA Alala tu dois être vraiment à l'article de la mort pour sortir des conneries pareil mon vieux, tu te rends même plus compte de ce que tu dis...

Celle-ci repris un ton très sérieux et termina enfin...

- NE REDIS PLUS JAMAIS ÇA !!! N'OSE PAS DIRE QUE TU ES DE MA FAMILLE !!! N'OSES MÊME PAS PRÉTENDRE ÊTRE MON FRÈRE OU JE NE SAIS QUOI !!! JE N'AI QU'UN FRÈRE ET ÇA NE SERA JAMAIS TOI !!! TU NE LUI ARRIVERA JAMAIS A LA CHEVILLE ESPÈCE DE MINABLE

Dit-elle dans un accès de rage immense avant de lui remettre un coup d'épée sur lui...





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Novembre 17th 2010, 9:13 am

Kyo Soma ne sut quoi faire ou dire quand Midoriko se mit à rire en face de lui. Il était détruit de l’intérieur. Il la regarda se moqué de lui sans pouvoir dire ou faire que quelque chose. Il l’avait cherché sa sœur si longtemps. Il l’avait ne face de lui et il n’avait pu tiré d’elle que des rires et avant des coups.


- HAHAHA Alala tu dois être vraiment à l'article de la mort pour sortir des conneries pareil mon vieux, tu te rends même plus compte de ce que tu dis...

- Je t’assure tu es ma sœur je sais que cella doit te surprendre mais cella est vrai.

- NE REDIS PLUS JAMAIS ÇA !!! N'OSE PAS DIRE QUE TU ES DE MA FAMILLE !!! N'OSES MÊME PAS PRÉTENDRE ÊTRE MON FRÈRE OU JE NE SAIS QUOI !!! JE N'AI QU'UN FRÈRE ET ÇA NE SERA JAMAIS TOI !!! TU NE LUI ARRIVERA JAMAIS A LA CHEVILLE ESPÈCE DE MINABLE


A se moment la elle lui remit un coup d’épée qu’il nu pas la force d’esquivé et il retomba par terre il n’avait plus la force de se levé ni de se déplacé il n’en pouvait plus. Cette pluie incessante ne l’aidait pas non plus. Il la regarda droit dans les yeux avec défit comme pour lui dire de frappé si elle voulait continué. Jusqu’a au moment une goutte d’eau rentra en contact avec sa joue le brûlant sévèrement et il poussa a se moment un gémissement de douleur. Il se recroquevilla pour essayé d’évité un maximum la pluie qui tombait essayant de caché la moindre parcelle de peau.

- Tu as peu être un autre frère mais tu ne pourras renié que je suis de ton sang. Je suis ton demi-frère me tué ni changeras rien sauf rajouté un mort a ton tableau de chasse mais tu sauras toujours au fond de toi que tu as tué ton demi-frère. Je t’ai si longtemps cherché, heureux de t’avoir retrouvé même si se n’était pas les retrouvailles que j’avais espéré.Entre toi et cette pluie…

Il se mit a toussé en riant, Il n’avait put retrouvé sa sœur que par hasard et celle-ci le tuait a petit feu coup après coup, entaille après entaille, blessure après blessure.La pluis elel aussi continuant son travail.

-Alors tu attends quoi pour m’achever ? Allé tue moi pourquoi tu attends un ? Déverse ta rage sur moi si tu veux. Je ne t’ai rien fait mais si tu veux tué un hanyo de ta famille vas si. Je ne suis pas quelqu’un de bien mais tu ne peux pas renié la vérité même si cela te déplait. J’oubliais…ta mère enfin notre mère est morte…un incendie a ravagé son appartement elle n’a pas survécu.


Il ne put s’empêcher de rire tous en crachant du sang …Au moins sa mère avait fait quelque chose de bien. Lui donné le nom de sa demi-sœur.

-Tu compte alors m’aidé ou m’achevé un ?

Il se relevé une fois encore se mettant droit devant elle laissa la peau tombé et brûlé son visage lentement mais sûrement….

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   Novembre 17th 2010, 11:49 am

Alors comme ça Midoriko avait un grand-frère ? Mais depuis quand ? Et de où est-ce qu'il sortait celui-là ? Voilà les questions que pourrait se poser les gens si la vie de celle-ci était un film... Après tout ce n'était pas un peu le cas ? Imaginer le scénario de malade que ça pourrait faire ? Par contre en ce qui concerne le succès ça je ne préfère pas me prononcer... Non mais c'est vrai, observons un peu de plus près : c'est l'histoire d'un bébé qui a un jour été retrouvé dans les rues de Tokyo, et là commence les rebondissements, ce bébé est une petite filles de quelques jours à peine, celle-ci est rapidement emmené dans un orphelinat afin qu'on lui trouve une famille, pour l'instant jusqu'ici tout est normal, ce même orphelinat lui trouve rapidement une famille, bon là si on été dans un film il y aurait une jolie musique et tout le tralala mais Ho, vous vous doutez bien que si le film a à peine commencé il ne peux pas se terminer aussi bien n'est-ce pas ? Donc un second rebondissement arrive, cette même famille qui a pris la petite la rapporte quelque jours plus tard effrayé par on ne sait trop quoi... Répéter cette même scène avec différent couples environ une trentaine de fois et ceci durant un an, bien sûr dans le film cela prendre je dirais entre cinq et dix minutes de l'histoire ? Qui sait...? En tout cas pas moi, je ne suis pas scénariste, je n'ai pas l'esprit assez tordu pour faire ce genre de choses (xD) Bref alors on continue pour ne pas trop attrister les téléspectateurs, c'est là qu'entre en scène le fameux premier couple, vous savez celui qui a trouvé le bébé ? Et bien c'est celui-ci, une année entière vient de s'écouler, Midoriko a donc voyagé de famille en famille trente fois, merveilleux pour un bébé n'est-ce pas ? C'est ainsi que tout s'arrange dans le film, après avoir négocier de longues heures avec sa femme, le mari réussit à la convaincre d'adopter le bébé... Encore une belle fin pour le film. Seulement voilà, nous ne sommes qu'aux premières minutes de celui-ci, il faudra donc de nouveaux rebondissement, et des péripéties... Mais que pouvons nous ajouter d'autre au scénario pour que ça marche ? Ah !!! Voilà j'ai trouvé, nous allons raconter que les parents de la petite sont des Hommes d'affaires et que ceux-ci voyagent depuis toujours à travers le monde et parfois juste dans le Japon... Donc les scénaristes n'étant pas ingrats diront que la petite fille voyagera à présent toujours avec eux, celle-ci découvrira donc quels magnifiques pays regorge notre belle planète.... Cependant dans un film, comme vous le savez tous, pour que cela fonctionne il faut que l'histoire reste tout de même assez réaliste... Donc la gamine est alors âgée de 4 ans et il est grand temps pour elle de cesser de voyager partout avec ses parents car l'éducation ça compte beaucoup, et cela serai très mal vue dans le film de voir un enfant toujours voyager mais qu'on ne voit jamais aller à l'école ou ne serait-ce juste tenir un livre entre ses mains. C'est ainsi que Monsieur et Madame Tsubasa Yamiko et Haiko de leurs prénoms décident d'emménager dans une petite banlieue de Tokyo dans ce qu'on appellera ici les "quartiers résidentiels" et évidement pour faire plus pratique pour la petite demoiselle leur maison est situé pas loin de l'école primaire et maternelle... Néanmoins, il faut que vous sachiez que dans toute l'équipe qui participe à la création de ce film, il y a également des sadiques qui écrivent le scénario et le producteur adore ça... Donc nous allons à nouveau amener un "élément perturbateur" pour la jeune Midoriko c'est tellement mieux après tout !!! Qu'est-ce que cela pourrait donc être ?

" Les parents ne sont jamais là et la petite doit s'occuper de tout et toute seule ! "


Disait un des scénariste, parmi tant d'autre assis dans une salle de réunion pour créer ce film. Ainsi vue donc naitre une nouvelle idée pour le scénario, mais ce n'était pas tout, il fallait qu'il y est autre chose, quelque chose du genre que la fillette ignore au sujet de ses parents... Peut-être ajouter qu'en plus d'être toujours absents ceux-ci ne donnent jamais de nouvelles et ne prennent jamais de nouvelle de la petite ? Mais bien sûr dans ce genre de chose, en pleine réalité les gens n'y croirait pas, personne ne croirait qu'il existerait des scénaristes assez fous et cruel pour réserver un tel sort à l'un des personnage. Il y aurait toujours quelqu'un pour contredire et se mettre à râler quelque chose du genre c'était trop horrible et blablabla !!! Mais seulement voilà ici on était pas dans un film, ici on étés en pleine réalité, la vie de Midoriko pourrait être un film certes, mais qui aurait envie de regarder ce genre de chose ? toujours à lui arriver des trucs les plus grotesques que les autres...Et là aujourd'hui qu'est-ce qui lui tombait encore sur la tête ? Que cet abrutit c'est son demi-frère ???? HAHAHAHA Elle est bien bonne celle-là !!! Mais quand est-ce que tout cela allait cesser ? Quand est-ce qu'on allait arrêter de lui raconter des conneries ?! C'est quoi la prochaine révélation ? Qu'elle est morte ? Pff ! Ha non mais je vous jure c'était d'un stressant.

Ce pauvre type avait osé, il avait osé dire qu'il était du même sang qu'elle, non mais pour qui est-ce qu'il se prenait ? Elle avoir un seul lien de parenté avec cet individu ? Plutôt mourir... Les gens étaient capable de tout et n'importe quoi lorsqu'ils avaient peur pour leur peau, c'était un réflexe automatique que beaucoup de gens ont, vous savez histoire de gagner le plus de temps possible avant de se faire tuer, histoire de perturber son adversaire... Enfin vous voyez un peu le tableau non ? Encore un qui ne savait pas à qui il avait affaire, encore un qui se croyait mieux que les autres il faut croire, ce type aurait pût dire un tas de truc mais non, il avait osé dire quelque chose d'impardonnable, il avait osé placer la barre très haut, mais beaucoup trop haut pour lui malheureusement car là il allait regretter ce qu'il venait de dire! Midoriko ne supportait pas ça, que quiconque ose se prétendre être un membre de sa famille mais là c'était pire que tout ce pauvre imbécile avait dit quelque chose qu'il aurait mieux fait de ne jamais dire! Son frère, oser se faire passer pour son frère b*rdel de M**** !!! Midoriko n'a eue , a et n'aura qu'UN SEUL et unique frère, PERSONNE JE DIS BIEN PERSONNE ne prendra la place de celui-ci !!! Onii~san était le seul grand-frère qu'elle avait toujours eue et elle n'en voulait pas d'autre, il n'y avait pas mieux car il n'existe pas mieux comme personne pour avoir le droit à ce titre, à ce rang appeler ça comme bon vous semble. C'était ainsi et ça ne changerait jamais... C'était déjà assez pénible de ne pas pouvoir le voir, de se souvenir de si peu de choses à son sujet, de ne plus se souvenir de son nom et de où il vivait, qu'est-ce qu'il est devenu et surtout s'il va bien... Non c'était pas encore pénible tout ça il fallait maintenant que qu'un crétin vienne prendre sa place!!! Et tout ça pour quoi ? Parce qu'il a le même sang ? Et alors !!! Qu'est-ce qu'elle en avait à foutre ? Ce n'est que biologique, ce n'est que de l'ADN après tout !!! Qu'est-ce qu'il savait de la fraternité ? Rien du tout !!! Personne à part Onii~san n'avait été là pour elle, et lui parce qu'il a un peu de sang identique à elle ça y est il se permets de jouer le grand-frère NON MAIS ET PUIS QUOI ENCORE M**** !!!!

La jeune demoiselle s'éloigna de l'individu qui l'écœurait de plus en plus qu'il parlait, celle-ci ne supportait pas le son de sa voix, c'était vraiment agaçant, elle était encore pire que la voix de l'autre idiote dans le bar des Geisha la dernière fois, pourquoi encore attendre une minute de plus que celui-ci se relève, elle en avait assez entendu et s'il voulait être épargnée franchement il ferait vraiment bien de rester là où il était : couché au sol !


- Tu as peu être un autre frère mais tu ne pourras renier que je suis de ton sang. Je suis ton demi-frère me tuer ni changeras rien sauf rajouté un mort à ton tableau de chasse mais tu sauras toujours au fond de toi que tu as tué ton demi-frère. Je t’ai si longtemps cherché, heureux de t’avoir retrouvé même si ce n’était pas les retrouvailles que j’avais espéré. Entre toi et cette pluie…

Pff pitoyable, pitoyable, comme si ça lui ferait quelque chose de tuer quelqu'un de son sang, qu'est-ce que ça pouvait bien faire, c'était quoi du sang après tout, mis à part des globules...C'était rien, il ne savait pas qu'en disant cela ça ne lui faisait ni chaud ni froid, qu'espérait-il d'ailleurs ? Qu'elle culpabiliserait ? Oh ça non jamais, jamais elle culpabiliserait de tuer un membre de "son sang" comme il aime si bien que cela le dire. Aucune personne jusqu'à maintenant faisant partie de ce fameux sang n'avait été là pour elle, n'avait pris soin d'elle ou ne se serait inquiété jusqu'à maintenant, c'est pas au bout de 16 ans qu'on se bouge le c** non c'était bien avant qu'il fallait se remuer, des excuses c'était tellement plus simple à trouver que de faire le nécessaire. La seule et unique personne qui avait agit en tant qu'un vrai frère, celui-ci n'était même pas de son sang, il aurait pût passer son chemin lorsque petite elle avait des problèmes avec des sales gamins mais non, il était intervenu. Il aurait put ne pas vouloir la revoir après cet événement, il aurait pût penser que ce n'était pas nécessaire de devenir son ami, mais non Onii~san avait toujours été là... Toujours présent lorsque Mimi en avait besoin, toujours là même quand elle n'en avait pas besoin, Onii~san était le grand-frère qu'elle avait toujours rêvé d'avoir et son souhait s'était réaliser, on ne pouvait pas trouver mieux que lui comme frère, ou juste comme ami. Un lien c'était créée entre les deux et c'était peut-être pour ça qu'ils avaient été séparé, peut-être parce que justement il devenait la seule vrai famille que la jeune femme aurait voulue avoir. Surement en voyant que celle-ci ne répondait plus et qu'elle n'avait pas l'intention de rester une seule seconde de plus il continua encore son discours...

- Alors tu attends quoi pour m’achever ? Allé tue moi pourquoi tu attends hein ? Déverse ta rage sur moi si tu veux. Je ne t’ai rien fait mais si tu veux tué un hanyo de ta famille vas-y. Je ne suis pas quelqu’un de bien mais tu ne peux pas renier la vérité même si cela te déplait. J’oubliais…ta mère enfin notre mère est morte…un incendie a ravagé son appartement elle n’a pas survécu.

Dit-il avant de marquer une pause... Pour reprendre comme si de rien n'était...

-Tu compte alors m’aider ou m’achever hein ?

Midoriko n'avait pas entendue sa question, celle-ci stoppa nette lorsqu'il prononça des paroles sur sa mère.... Qu'est-ce qu'il venait de dire ? Sa mère est... Morte...? Et en plus de cela, il avait l'air satisfait et heureux de le dire ??? Mais qu'est-ce que... Est-ce qu'il était fou OU TOUT SIMPLEMENT DÉBILE ? Et en plus il ose dire qu'il est son frère !!!! Attends là, sa mère est morte et lui il ose l'annoncer de manière aussi froide !!! Il ose dire ça comme si on disait bonjour ça va ???

- Ma mère... Est morte... Et tu oses encore dire que tu est content de me voir, la femme qui m'as mise au monde est morte ET TOI TU OSE TE PLAINDRE QUE JE VEUILLE TE TUER ALORS QUE T'AS TUE MA MÈRE !!! mais t'es vraiment qu'un sale égoïste !!! Il ne t'ai pas traversé une seule seconde dans ta tête sans cervelle que j'avais peut-être des choses à lui dire ??? Que j'avais des questions à lui poser ??? Mais ça t'arrive jamais de réfléchir M**** !!!! POURQUOI T'AS FAIT ÇA !!! POURQUOI TUER MA MÈRE !!! De ta faute je ne pourrais jamais la voir, de ta faute je ne serais jamais pourquoi elle a préférée garder une M**** telle que toi au lieux de moi !!! MAIS CRÈVES !!!!!!!!!!

Il ne fallait pas être née de la dernière pluie pour comprendre au son de sa voix que c'était lui qui l'avait tuée, cet espèce d'enfoiré avait tué sa génitrice et sans aucun regret en plus de cela, et en plus de ça il osait venir lui parler comme si de rien n'était ? Qu'est-ce qu'il pensait ? Qu'elle lui sauterait dans ses bras et qu'elle serait heureuse de le voir ? Celui-ci à présent de nouveau en face d'elle, apparemment la pluie avait un effet dévastateur sur celui-ci et c'était tant mieux pour, il était en train de mourir à petit feu et elle n'allait pas le pleurer, d'un geste rapide et vif celle-ci le poignarda avec son épée en plein dans le cœur ou presque j'en sait rien, il fallait qu'il se taise, qu'elle l'ait raté ou pas elle s'en foutait la pluie ferait le reste, ceci étant fait, la jeune femme s'éloigna de lui et de cette maudite vallée, étrangement elle réussit rapidement à quitter les lieux, elle n'avait pas pensé à prendre le fragment de perle de celui-ci, elle se disait que de toute façon il serait probablement mort, et même si quelqu'un d'autre venait lui prendre elle pourrait toujours retrouver ce fragment un jour donc ce n'était pas un soucis. Midoriko s'était assez éloignée de tout cela maintenant, la pluie était toujours présente, alors ce n'était pas que dans la vallée qu'il pleuvait alors ? Ce n'était peut-être pas plus mal, au moins personne ne verrait que sous cette pluie, des larmes coulaient le long de son visage... Celle-ci venait en quelques instant apprendre qu'elle avait encore une mère depuis tout ce temps, et on venait de lui reprendre... Une fois de plus elle se retrouvait seule et orpheline pour la seconde ou la troisième fois si on compte celle tout bébé... Pourquoi est-ce que la vie s'obstinait à ne pas lui faire de cadeau ? Cet alors qu'à cet instant, pour la première fois depuis qu'elle l'avait rencontré, elle aurait bien voulu qu'il soit là, pour la première fois elle avait envie de lui parler, mais il n'était pas présent... Où était-il ? Elle n'en avait pas la moindre idée, allait-elle se mettre à sa recherche ? Elle n'en savait rien également. Et pour une fois ce n'était même pas Onii~san qu'elle voulait voir...

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

GRRRRR allez voir ailleurs si j'y suis !!! (PV Kyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» boxing day!
» Allez voir "le bal des actrices"
» Event 2015, le grand rp! [allez voir le sujet des inscrits pour les détails sur les tours]
» Je... Suis ravie de te voir? STERAH
» Je suis folle. Et toi?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Hors jeux :: ARCHIVE(S) :: [†]Poubelle land![†] :: Archives RP-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit