Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nakumo Tutsomochi
|Collégienne| Réincarnation de Shippo||Collégienne| Réincarnation de Shippo|
avatar
Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 20
Localisation : Sers-toi donc de tes yeux !
Amour : Euh ... Hum.
Arme : Mon épée, Flower of Fire, ainsi que mes pouvoirs.
Date d'inscription : 20/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 ... Normal, pour une réincarnation, non ?
MessageSujet: Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]   Mai 16th 2010, 3:13 pm

Ce soir-là, Nakumo était sortie assez tard de son école. Elle n'a pas été collée, mais elle avait un exposé à terminer de toute urgence, et avec la bénédiction du professeur, la rouquine était restée bien plus tard que les autres élèves. Kiraya, son amie, avait voulu rester avec elle, mais elle aussi devait rentrer chez elle. C'est donc seule qu'elle était sortie de l'école. Il faisait déjà nuit, et le ventre de la hanyô commençait à crier famine. Et personne pour la raccompagner ! Néanmoins, elle finit par se mettre en marche vers sa maison.

Comme toujours lorsqu'elle se trouvait dans des endroits où beaucoup de monde venait, elle avait utilisé ses illusions pour cacher ses ... signes particuliers. Tout en marchant, Nakumo pensait à ce qui se passerait si jamais on découvrait ce qu'elle était vraiment. Peut-être qu'on l'utiliserait comme cobaye, pour tester de nouveaux produits. Ou qu'on la disséquerait, histoire de voir ce qui se passe de différent dans son organisme. *STOP !* La rouquine avait frissonné à cette pensée. Brrr ... il valait vraiment mieux pour elle que personne ici ne découvre sa véritable apparence.

Elle décida de se concentrer sur autre chose, et jeta un coup d'œil vers les petits magasins -papeterie, épicerie ...- et son regard finit par tomber sur des magazines exposés sur une vitrine. Nakumo alla les observer d'un peu plus près. C'était des magazines "people". La rouquine soupira d'un air exaspéré. Les gens n'avait vraiment rien d'autre à faire que de lire ce genre de choses ? *C'est vraiment désolant ...* avait-elle pensé en s'éloignant un peu plus loin. Quelques secondes plus tard, un drôle de bruit retentit dans les ruelles. Oups ... ce bruit venait du ventre de Nakumo. Il fallait qu'elle rentre vite chez elle, sinon elle allait mourir de faim ! La hanyô accéléra donc le pas, éclairée par les lampadaires bordant les murs.

Puis, tout d'un coup, elle déboucha sur une ruelle quasi déserte. C'est assez rare, surtout à Tokyo. Il n'y avait même pas un chat dehors. Angoissant un peu, elle s'avança d'un pas mal assuré. Puis, sur le trottoir d'en face, elle vit un petit groupe d'adolescents bruyants. *Génial ... il fallait en plus que je tombe sur eux !* Faisant mine de ne pas les voir, Nakumo commença à marcher rapidement, droit devant elle, sans jeter un regard aux ados. Raté : ceux-ci s'avançaient vers elle, l'air moqueur.

"Salut, toi ! Tu sais, une petite collégienne comme toi ne devrait pas trainer seule le soir ..." (elle portait encore l'uniforme de son école.)

La hanyô lui lança un regard méprisant, puis se rendit soudain compte qu'elle était encerclée. *Oh oh ... ça ne sent pas bon du tout !!* Intérieurement, elle commençait à paniquer, mais elle riposta d'un ton très calme :

"Que je sache, tu n'es pas mon père, et heureusement, tu ne fais même pas partie de ma famille. Je n'ai pas de conseils ni d'ordre à recevoir de toi. Et maintenant, laissez-moi passer ... immédiatement."

Ils éclatèrent tous de rire. Puis un garçon gothique, qui semblait être le chef de la joyeuse troupe, rétorqua :

"Mais c'est qu'elle veut nous donner des ordres, la petite !" Il avait perdu son sourire. "On va t'apprendre à essayer de jouer ta chef, gamine."

Le cercle s'était resserré. Nakumo avait pâli. Que faire ? Et puis, tout d'un coup, elle décida de faire ce qu'elle n'avait jamais osé faire avant : elle annula l'illusion qui l'entourait, dévoilant sa véritable forme aux ados. Ceux-ci, complètement stupéfaits, avaient commencé à reculer, mais ne s'étaient pas enfui pour autant. Alors la hanyô en rajouta une couche : elle fit apparaître deux boules de feu de taille moyenne, juste au-dessus de ses paumes. Enfin, avec un petit sourire moqueur, elle dit :

"Qui veut une belle boule de feu dans sa tronche ? C'est gratuit, profitez-en !"

A ce moment-là, ils s'enfuirent tous en hurlant et en la traitant de sorcière. Nakumo, elle, était prise d'un fou rire et était carrément pliée en deux. Elle en avait pratiquement les larmes aux yeux ! Puis quand elle se fut calmée, elle décida de reprendre sa route. Mais, juste avant qu'elle ne se remette en marche, elle entendit un bruit derrière elle. Terrifiée, elle demanda d'une petite voix :

"Euh ... qui est là ?"

Et c'est seulement à ce moment-là que Nakumo se rendit compte qu'elle avait oublié d'enclencher à nouveau l'illusion qui lui de cacher ses oreilles et sa queue de renard. Très vite, elle fit un geste de la main, et elle fut à nouveau recouverte du sortilège. Mais elle savait très bien que ça ne servait à rien, et qu'elle ne pouvait rien faire, à part espérer que l'individu ne l'aie pas vu ...
Revenir en haut Aller en bas
Matsuo Takashi
|Star du cinéma|Hero's leader| |Réincarnation de Miroku|||Star du cinéma|Hero's leader| |Réincarnation de Miroku||
avatar
Masculin
Nombre de messages : 697
Localisation : Dans les territoires défendus
Amour : Secret d'état! xD
Arme : Huryu
Date d'inscription : 28/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
5999/9999  (5999/9999)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 fragment
MessageSujet: Re: Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]   Mai 26th 2010, 11:37 am

Ses dure à dire parfois... Sa nous prend tellement la tête... Les fameux problème familiaux. Comment passer à coter? Que l'on soit une star de cinéma rien ne change... Chaque famille on leurs propre problème. Dans le cas de Matsuo ses principalement avec son père. Depuis que le jeune homme avait décider de s'inscrire comme les autre adolescent de son age à l'école. En effet, celui-ci qui durant toute sa jeunesse avait fait l'école a la maison, s'était organiser avec sa mère pour s'inscrire a l'académie de Tokyo dans le dos de son père. Lui, ne voulait en aucun cas savoir que son fils se trimbalerais avec les autres jeune dévergondé et rebelle de notre époque. Hey oui! Le père de l'acteur fétiche des adolescentes de Tokyo avait son opinion déjà fait de la société de nos jours. C'était peut-être sa manière pour lui de le protéger, mais ne comprenait-il pas que Matsuo avait besoin et envie de ce changement prématuré. Son père... Le fameux et indispensable Himura Takashi! L'homme qui a révolutionné le monde télévisuelle. Celui qui a amener sa vision dans le monde des média. aussi l'homme qui avait tous appris a Mat. Était pas seulement le vétéran du cinéma mais aussi son modèle ne lui adressait tous simplement plus la parole. Depuis se temps la une énorme solitude le rongeait. Malgré tous se qui s'était révéler être étrange dans le monde féodale. Malgré ses aller et retour dans le passer, ses film et tourner son école. Le jeune homme trouvait encore le temps de passer a la maison et a chaque fois celui-ci fessait face au même mure. Son père dans son salon de paix en pleine prière, qui remarque l'arriver de son fils, mais n'y porte même pas d'attention. Pour tout dire il l'ignorait depuis l'histoire de l'académie. Comment quelqu'un pouvait être aussi rancunier et bornée pour un petite malentendu. S'était bien ridicule et était l'une des source des enragement du jeune homme. Son père lui ne l'engueulait pas... Non il ne s'occupait tous simplement plus de lui, que cela soit au tant physiquement ou psychologiquement. C'était comme si il n'aurait jamais eu de fils, ou tout simplement que son fils était mort dans son cœur. S'était même rendu que le jeune homme envisageait s'acheter sa propre demeure... Encore une fois ce dernier ne voulait pas agir sur un coup de tête il devait se laisser le temps de respirer un peu et de bien vérifier ses projet avant de se lancer tête baisser. Il fallait dire qu'avec dix-sept ans d'expérience on finit tôt ou tard a se connaitre et Matsuo lui savais pertinemment qu'il était peut-être quelqu'un d'un peu trop spontanée et aventurier. En sortant de l'école a l'heure habituelle le jeune homme, n'avait rien pour la soirée. Pas de simulation, pas de publicité, ni de tournage, rien, NADA! S'était bien comme sa car sincèrement Matsuo était légèrement exaspérer et fatiguer de sa semaine. Vendredi s'était en quelque sorte sa soirée pour relaxer un peu. Alors avant même que le soleil ne se couche le jeune homme était partit en direction de son domaine familiale. Histoire de se changer, puisqu'il avait l'obligation de porter l'uniforme de l'académie et en même temps il allait bien pouvoir prier un peux pour les gens qui en aurait besoin. Durant sa marche il n'arrivait a s'enlever de la tête le fameux jour ou lui et Ayaka une jolie demoiselle qui avait rencontrer dans la même jour furent mêler a un atroce carnage. Les deux n'était pas seule. Il y avait même plusieurs jeunes d'à peu près son age qui semblait eux aussi aller a la même école que lui. Même qu'il en avait recroiser certain d'entre eux durant ses heure de cours. Étrangement malgré ce qu'ils avaient vécus chacun semblait préférer ne pas s'adresser la parole... S'était plus tôt étrange vous ne trouvez pas? Que certain gens après un certain traumatise ou ayant vécus le même cauchemars n'avais pas envie d'en parler entre eux, qui semblait être des êtres spéciale... Et la dame au regard écarlate et a la divine chevelure d'ébène... Pourquoi leurs voulait-elle du mal? Encore une fois cela resterais un mystère... En tout cas tant qu'il ne retournerais pas dans l'autre monde...

Lorsqu'il mit le pied dans son domaine les gardes le laissa passer avec un simple regard qui voulait dire "Bonsoir Monsieur Takashi, bienvenu a la maison". Tout en longeant son énorme jardin en élevant son regard il put apercevoir son père l'observer par la fenêtre de sa chambre. Par la suite Son père tourna les talon en voyant qu'il était repérer.

*Mais quel bornée* Pensa t-il, tout en soupirant.

Avait-il vraiment envie d'y parler en fin de compte. Cela avait faire plusieurs mois qu'il ne se parlait plus, mais Matsuo connaissait son père comme sa poche et savais très bien se qui sa passait dans sa tête. Il pouvait lire en lui comme il pouvait lire l'heure sur une horloge. Il savais de tous manière que son père n'allait pas se calmer tant et aussi longtemps que ce dernière resterais inscrit a l'académie de Tokyo et bien entendu son chantage n'allait pas faire changer d'avis le jeune homme. Il avait désirer cela toute son enfance alors que maintenant il vit depuis plus de trois mois les conséquence de ses acte il n'allait certainement pas revenir en arrière! Bien entendu que non! Tout en prennant un grande respiration il pénétra dans son énorme manoir tout en se dirrigeant vers l'escalier ou apres quelque minute amenait a sa chambre. Dans celle-ci celui-ci se changea d'habit. Il avait choisit qulque chose de confortable pour relaxer. Une jean décontracter avec un T-Shirt blanc. Tous en se dirigeant vers la sortit Mat enfilait sa ceinture en cuire. Aussitôt fait voulant prendre l'aire et profiter des dernier moment du soleil, dans la cage d'escalier, celui-ci monta sur le rebord d'un fenêtre qui avait prit le temps d'ouvrir avant. Pourquoi ne pas en profite pour se bouger les puces? Sur cette penser le jeune homme observa la descente qu'il l'atendait si il sautait. Soudain un sourire aparue sure ses lèvres. Tout en prenant un élant il sauta dans le vide. Et durant sa chute celui-ci atrapa une statue qui le retint pour ensuite se repropulser vers un énorme pilon de piere qui hornait le devant du presque château. Une bien agripper celui-ci se laissa descendre au sol. Oui sa pouvait lui prendre parfois. Peut-être était-ce enfantin de sa part, mais cela fesait partit de sa personnalité de dépasser toujours ses limites. Dès qu'il en avait l'occassion il sautait tête baisser. Étonnant qu'il ne se soit jamais vraiment blesser. Quoi qu'habituellement il garde toujours le controle des situation de se genre. Au sol Matsuo regarda autour de lui et en tombant sur le garage il lui vint une drole d'idée... Même qu'une sourire aparessa sur son visage. Celui-ci avanca et entra dans le famaux garage ou la porte centrale souvrit aussitot laissant aparecevoir de nombreuse voiture et apareille motoriser. Sur le mur sur des crochet était acrocher toute sorte de clées un peu partout. De sa main gauche il en prit une et apuya sur le bouton dévérouiller. Aussitot un un bruit atira son attention sur une tres belle moto. Bon oui Matsuo avait son permis. Surtout que dans tout ses fiml ou presque son personnage se promène en moto... Sachant pertinament qu'e;lle était a son père et qu'il était déconseiller de la prendre le jeune homme ne put s'empêcher d'en prendre posession pour la soirée!

Que croyez-vous que le beau jeune homme a fait vingt minute plus tard? Il a enfiler son casque qui masquait complétement son visage et a appuyer sur la poignes d'accélération et POUFFFF "bonsoir monsieur est partit!" Cela fessait même une léger moment qu'il était arriver dans le secteur de la ville de Tokyo, ou il s'amusait comme un petit fou dans les rue. De plus personne ne pouvait vraiment le reconnaitre puisque son masque masquait son identité, alors pas de fan et enfin la paix! Après avoir fait et refait les grand boulvard de la ville, il s'engagea dans les plus petite rue. Mais ayant amagasinez trop de vitesse, celui-ci ne put éviter sa qui s'était placer sur son chemin... Le derrière de la boutique était dans un bordelle, il avait du jetter une énorme pancarte de bois, mais l'avait simplement apuyer contre le conteneur de dechets. Avaec tout sa vitesse celui-ci ne pouvait pas se devier car le resultat aurait été encore plus mauvais et foncer tout droite dans un mur n'était vraiment pas une option a prendre alors il se lanca a toute vitese sur le stande. Le saut le fit traverser complêtement une rue et il arriva derrectement dans une autre ruelle. Sans même regarder plus loin celui-ci apuya de plus forte qu'il pouvait sur les freins. Qui se mirent a grincer, mais fut fait un bon momment puiqu'un peu plus loin il aurait heurter un inocent. Ou plus tôt UNE innocente. En effet Lorsque Matsuo leva les yeux il remarqua une demoiselle qui lui rappellait étrangement quelqu'un et plusieurs mecs prendrent leurs jambes a leurs cous... Toujours sur sa moto le jeune homme qui était a quelque centietre de la demoiselle lui adressa quelque mots...

" Est-ce que tous va bien ? "

Demanda t-il... Suite a ses dires celui-ci enleva son casque d'un coup. Laissant son visage a découvert...
Revenir en haut Aller en bas
Nakumo Tutsomochi
|Collégienne| Réincarnation de Shippo||Collégienne| Réincarnation de Shippo|
avatar
Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 20
Localisation : Sers-toi donc de tes yeux !
Amour : Euh ... Hum.
Arme : Mon épée, Flower of Fire, ainsi que mes pouvoirs.
Date d'inscription : 20/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 ... Normal, pour une réincarnation, non ?
MessageSujet: Re: Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]   Juin 2nd 2010, 9:01 am

Il y a vraiment des jours où ils vaut mieux rester couché. Couché toute la journée, à regarder la télé, dans son lit douillet, en écoutant la pluie tomber sur le toit, ou alors admirer les éclairs qui zèbrent le ciel, ou encore ... ne rien faire. C'est ce que la rouquine aurait bien aimé faire, pour changer. Mais au lieu de ça, la voilà au beau milieu d'une ruelle sombre, dans la nuit noire et intimidante, éclairée par les quelques lueurs des vieux lampadaires usés par les intempéries et l'âge. M'enfin, c'est assez compliqué d'éviter les ennuis, surtout lorsqu'on est une hanyô dotée de pouvoirs surhumains, en plein Tokyo, l'une des villes les plus peuplées au Japon, si ce n'est au monde. Et je ne vous raconte même pas l'effort qu'il faut faire pour cacher son apparence véritable ! Un véritable calvaire à endurer tous les jours. Si elle habitait dans le monde Féodal, en pleine ère Sengoku, ça irait à peu près ... mais non. Et puis, là-bas, même si on n'a pas besoin de se cacher, les humains et les youkais vous considèrent tous comme des résidus de vie inférieure, des moins-que-rien, alors que ceux-là ne sont même pas capable de cohabiter entre eux, ou tout du moins se supporter. Franchement, est-ce que c'est logique ? Je ne crois pas, non. Mais bon ... le monde n'est pas parfait, même si des fois, on aimerait bien qu'il le soit ...

Mais revenons au présent. Les adolescents, qui avaient pris apparemment grand plaisir à essayer d'effrayer la hanyô -ah, la jeunesse d'aujourd'hui ...- avaient détalé comme des lapins et on ne les voyait plus depuis quelques instants. Nakumo était très paniquée, ce qui l'avait empêchée de se rendre compte que le bruit qu'elle avait entendu était celui d'une moto. Elle ne s'était même pas rendu compte que cette même moto l'aurait écrasé si le jeune homme qui la conduisait n'avait pas freiné à temps. Si elle avait été dans un état normal, elle aurait hurlé quelque chose du genre :"Et ton permis, tu l'as eu où ? Dans une pochette-surprise ?! Espèce de chauffard !!!" Mais là, elle n'était pas vraiment d'humeur à faire ce genre de remarque. Elle avait l'esprit occupé par l'effrayante pensée que ce bonhomme aie vu la rouquine sous son vrai jour.

" Est-ce que tous va bien ? "

En entendant cette voix, Nakumo se décida à se tourner vers le motard, essayant tant bien que mal de rester calme. Elle se retourna juste au moment où celui-ci enlevait son casque. Avant de répondre, elle décida de l'étudier un peu. Honnêtement, il était beau, mais il paraissait assez plus âgé qu'elle. Par contre ... *C'est comme si je l'avais déjà vu quelque part ...* Oh, bien sûr, elle l'avait tout de suite reconnu : Matsuo Takashi, star de cinéma, idole des jeunes filles, cible préférée des paparazzis, et tout ce qui va avec. Mais ce n'est pas de cela dont la hanyô voulait parler : il lui semblait l'avoir vu ailleurs, en compagnie d'autre personnes ... Raah, si la rouquine n'était pas aussi tête de linotte, elle s'en serait souvenu ! Mais non. En plus, il y a l'école, les leçons à apprendre ... bon, arrête de te chercher des excuses et répond au monsieur, d'accoooooord ?

"Ben ... oui, oui, ça va ..."


Ses yeux vairons n'exprimaient plus de la surprise, mais plutôt de l'étonnement et de la vive curiosité. Elle n'était pas le moins du monde impressionnée par sa popularité, mais elle croyait vraiment l'avoir rencontré auparavant. Elle l'observa encore une fois de la tête aux pieds avant de demander :

"On ne se serait pas déjà vu quelque part ? Enfin ... pas ici, à Tokyo, mais ... dans le puits ?"


Nakumo croisa les doigts en espérant que sa mémoire était bonne. Vous imaginez la honte, si jamais elle s'était trompée ? Il se demanderait ce que c'est que cette histoire de puits, et que répondrait-elle, hein ? Mais bon, puisqu'elle l'a demandé avant de réfléchir, autant assumer, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Matsuo Takashi
|Star du cinéma|Hero's leader| |Réincarnation de Miroku|||Star du cinéma|Hero's leader| |Réincarnation de Miroku||
avatar
Masculin
Nombre de messages : 697
Localisation : Dans les territoires défendus
Amour : Secret d'état! xD
Arme : Huryu
Date d'inscription : 28/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
5999/9999  (5999/9999)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 fragment
MessageSujet: Re: Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]   Août 14th 2010, 11:28 pm

C'était si exalletant la sensation que la moto faisais au jeune homme... Lorsqu'il y montait s'était comme si il retombait en enfance. Vous connaissez cette sensation? Lorsqu'on adore faire un truc et que lon le pratique souvent pour se changer les idées... mais sur lui c'éait comme si sa tête se vidait completement pour se laisser aller. Lui, la vitesse et le vent... C'est tout se qui lui importait... Il ne pensait pas au journeau et leurs bobard, ni les rumeurs fausse sous sa tête a l'école. S'était ridicule comment les gens pouvait sauter vite au conclusion ou tous simplement qu'il sont comm des vipères... C'est bien beau ignrer, mais Matsuo en avait par dessus la tête de tout se que le monde penait. être une star n'a pas qe sais bon coter vous savez... L'on devient alors des personne connu, que les gens aime par dessus tout parler ouvertement de la personne... Comme si il les connaissait car il a vue faire tel truc ses sur qu'il est sa et etc. Sa n'a plus de fin... Lui qui avait crut pouvoir avoir une vie normal.. C'était peine essayer... Au moins ce soir là celu-ci n'avait guèr la tête a sa, c'étit comme si durant l'espace d'un moment il avait tout oublier.. Ses tournage, sa tournée, le monde féodale... Ah oui le monde féodale... Une endroit plus qu'étrange envahitde démon e tout sorte... Depuis sa découverte l'adolescent en avait déjà élliminer beaucoup d'entre eux... Et les personne qu'il y a rencontrer... C'était vraiment bizzare la dernier fois... Durant sa ronde pour sa chasse au démon, celui-ci avait rapidement fait la rencontre d'un écolìere, oui, du monde moderne il avait du la protèer et s'était même blesser assez gravement. Un peu plus tard ils arricvent dans un village en ruine et encore en feu... La bas d'autre adolscent y était ils venait tous du même monde si sa se trouve... Ou était-il ? Que fesait-il face a la menace... non plus de la sorcière immortelle mais de le messager de la mort celui qui la remplace... ? Ces dernier temps c'est question ne le quitait plus... Juste avant d'arrêter sa virée en moto, clui-ci ni penssait plus... Mais face a la jeune fille celui-ci aussi ressentit une impresson de déja vue...

Toutjours bien assi sur sa moto, le casque entre son bras et ses cottes. En enlevant son casque ses cheveux s'était éparpiller un peu partout dans son visage alors rapidement tout dans un geste calme il passa une main dans sa chevelure sombre au reflet bleuté histore d'avoir ue meilleur vission de la jeune fille qui était devant lui. Suivant son mouvement celui-ci détailla la demoiselle. De long cheveux de feu, des yeux... Attend ses yeux on deux différente couleurs... Bleu azure et vert émeraude... S'était une particulrité physique très rare, il n'avait vue cela qu'une fois a son souvenir... Continuons... Ses habit... Ses de l'académi de tokyo. S'était sa doute pour cette raison que cette fille lui disait quelque chose... Il avait du la croiser une ou deux fois dans les corridore... non? Hum... A vrai dire Matsuo en savais rien, pourquoi? Car il était tout simplement trop préocuper a chercher qu'il ne trouvait pas... Vous savez se que sait, lorsque cela fais un moment que l'on cerche quelque chose elle nos sautereais au vissage l'on ne la remarquerais pas... De so coter la demoiselle semblait elle aussi examiner Matsuo. Elle semblait elle aussi le regarder d'un autre oeil comme si elle l'aurait déja vue... Alors peu-êr que le eune homme ne se trompait pas res tout... Mais étagement ses souvenir était un peu flou, durant le combat ou il l'avit rencontrer il était deja gravement blsser avantmême de commencer a combattre les mort vivant qui était au service de lsorcière invincible... Alors se rappeller précisementdes jeunes filles sans aide mémoir il ne l'aurit pas réaliser tous de suite... Seulement une chance pour lui qe la dmoiselle en question lui demanda exactement se que lui se demandait pour elle, mais celle-ci fut bien plus précise, puisqu'elle aborda le sujet du monde féodale... Comment connaissait-elle se monde? Elle devait être très spéciale tout comme lui... C'estalors que son souvenir lui rvient omme dans un flash... Dux demoiselle encercler par des crature que ceui-i avait gentillement protegerlorsque que son ami celle au longcheveux argenter a la pointe foncer tomba dans une sortede coma... Comme a son habitude il s'était préocuer des autre avant sa peronne et sétait peutêtr pour cette raison qu'ils se retrouvait tout les deux saint et sauf maintenant... Après la question de la jolie écolière ce dernier resta silencieux un momment tout en plongeant son regard dans le sien...

" ... Oui... je crois que je te replace... Tu es l'une des deux écolière que j'ai protèger durant le combat contre les mort -vivant? Et avec qui apres j'ai combattu ... Quel soirée atroce... S'était vraiment comme dans les films, mais la seule diffrence s'était que les héros n'était pas sur de ganer... maisn s'en est sortit... "

Dit-il en lui offrant un sourire...

Suivant ses quelque paroles, le beau jeune homme enjamba sa moto pour se lever. Tous en la tenant donna un bon coup sur le suport pour qu'il descende pour que la moto soit bien tenu... Une fois les deux pied au sol, l'on pu remarquer comme Mastuo était grand en tot cas a comper a l'étrangère... Face a ele tout en la fixnt de son regard bleuté celui-ci continua...

" Nous avons combattu peut-être ensemble, mais l'on ne sais jamais présenter.. "



D
it-il en marquant un pause... Durant celleccelui-ci tendit sa main vers la jeune fille et se présenta...

" Je me nomme Matsuo Takashi... Et toi quel est ton nom? "

Dit-il simplement d'une vix aceuillante...
Revenir en haut Aller en bas
Nakumo Tutsomochi
|Collégienne| Réincarnation de Shippo||Collégienne| Réincarnation de Shippo|
avatar
Féminin
Nombre de messages : 354
Age : 20
Localisation : Sers-toi donc de tes yeux !
Amour : Euh ... Hum.
Arme : Mon épée, Flower of Fire, ainsi que mes pouvoirs.
Date d'inscription : 20/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
15/100  (15/100)
Alignement(Bien ou Mal):: Bien
Shikon no Tama :: 1 ... Normal, pour une réincarnation, non ?
MessageSujet: Re: Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]   Janvier 7th 2011, 3:07 pm

La rouquine regarda longuement le garçon aux cheveux bleus. Elle n'était plus vraiment sûre, à présent. Et si elle s'était trompée ? Et si il la prenait pour une cinglée ?! Dans ce cas, elle naurait plus qu'à se transformer en oiseau, et s'envoler loin, très très loin.

*Pfff ! Et puis quoi, encore ?*

Allons, Nakumo ... soit un peu responsable ! Tu es largement capable de te défendre toute seule, comme une grande, non ? Alors, pourquoi penses-tu déjà à t'enfuir ?
La collégienne soupira. Quoique assez mature pour son âge, elle n'arrivait pas vraiment à prendre conscience de ses pouvoirs. Toutefois, cela paraît assez évident. Imaginez-vous la situation : vous avez treize ans, et. par hasard, vous apprenez que vous avez le pouvoir de cracher du feu, de créer des illusions -tout de même assez réalistes, pour une débutante- et que vos pouvoirs sont dûs à l'esprit d'un Youkai qui a choisi de se réincarner dans votre corps, et sans demander votre avis, par-dessus le marché ! Parfois, elle aimerait bien retrouver l'innocence qui date d'avant la découverte du puits ... Malheureusement, ce qui est fait est fait. Même le plus puissant des Youkaï ne peut pas lutter contre les impacts du temps.
Bon, tu t'égares, ma petite renarde. Elle cligna des yeux, puis chassa ces pensées ... étranges de son esprit. Elle reporta son regard vairon sur le motard.

" ... Oui... je crois que je te replace... Tu es l'une des deux écolière que j'ai protèger durant le combat contre les mort -vivant? Et avec qui apres j'ai combattu ... Quel soirée atroce... S'était vraiment comme dans les films, mais la seule différence s'était que les héros n'était pas sur de gagner... mais on s'en est sortit... "

Soudainement, Nakumo commença à sautiller d'excitation. Elle était tellement contente d'avoir raison que sa queue et ses oreilles de hanyô réapparurent. Mais bon, après tout, qu'est-ce qu'on s'en fiche ! Maintenant qu'elle est fixée, inutile de voiler sa véritable identité à ce jeune homme, n'est-ce pas ? Heureusement que la rue était déserte ... Vous imaginez, vous, la figure des passants qui auraient pu passer à ce moment-là ?! Et non seulement Nakumo se serait trahie, mais le jeune homme aurait eu lui aussi de bien drôles d'ennuis, peu importe qui il est vraiment ... Non, la hanyô n'est pas stupide, mais il lui arrive parfois de manquer un peu de jugeote. Et pour ne rien arranger, la voilà à présent qui parle d'une voix rendue aigüe par l'excitation.

«Voilà ! C'est ça, c'est ça, c'est ça ! J'en étais sûre !! »

Mais elle se ragaillardit brusquement en se rappelant dans quelles circonstances ils s'étaient rencontrés. Tous ces villageois morts, tous ces morts-vivants qui se ruaient sur les personnes présentes, tout ce sang et ces scènes odieuses qui dépassaient l'imagination ... Ces souvenirs encore frais lui firent l'effet d'une douche froide. C'était pire qu'un film d'horreur ... Bon, ça peut paraître ridicule, comme ça, mais Nakumo n'est pas une fille qui prend plaisir à tuer, elle tue seulement si c'est la seule solution, si elle n'a pas le choix ... Bon, arrêtons de penser à ces choses négatives. Tu es une Hanyô, après tout, tu dois rester forte ! Nakumo secoua sa tête rousse pour se remettre les idées en place. Tout simple, mais ça marche. Si, si.
La collégienne se demanda si le jeune homme avait été aussi marqué qu'elle-même par ces évènements. Peut-être : il n'était sûrement pas insensible. Malgré ses pouvoirs qui, comme les siens, ne sont pas normaux, il n'en restait pas moins humain ...

«J'aurais bien aimé avoir fait connaissance dans d'autres circonstances que celles de la dernière fois ...»

Un voile de tristesse enveloppa soudain son visage. Elle revoyait encore le village ensanglanté. Touts ces morts ... Quel sens peut bien avoir la vie, si c'est pour mourir d'une telle façon ?! Un frisson parcourut tout le corps de Nakumo. Un frisson d'horreur. Et si elle aussi, elle était destinée à finir sa vie sous forme de mort-vivant ? Dans le monde Féodal, on risque sa vie à tout instant. La moindre imprudence peut être fatale, aux humains comme aux Hanyôs et aux Youkaïs. En un instant, tout pouvait basculer. Ca faisait froid dans le dos ...


[Encore désolée du retard ...]


Dernière édition par Nakumo Tutsomochi le Janvier 14th 2011, 9:56 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marcher ... les rues sont faites pour ça [PV : Matsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Hors jeux :: ARCHIVE(S) :: [†]Poubelle land![†]-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit