Le chemin du temps


Découvrez un univers dévasté par la guerre où des monstres vous menacent. Incarnez votre personnage préféré ou créez votre destinée, ramenez la paix ou engendrez encore plus de mal...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Partenaires  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle alliée ou...? [PV Sawa/ Yûu/ Tao/ Mido]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une nouvelle alliée ou...? [PV Sawa/ Yûu/ Tao/ Mido]   Octobre 18th 2010, 4:36 pm

Alala les hommes et leur fierté !!! Bon sang je vous jure, un rien ne les vexe !!! Ils sont tous pareils, aussi bien Hanyo, Youkai ou juste humain, ils détestent que les femmes osent leur tenir tête, ils détestent qu'elles osent dire qu'ils ont tords !!! C'était n'importe quoi, et d'un ridicule !!! Mais allons qu'y a t-il de mal à cela ? Qui a-t-il de si terrible pour eux de ne pas toujours avoir raison ? Est-ce qu'ils sont des machines ? Des ordinateurs ? Non ils sont humains, enfin vous avez compris quoi, alors il est tout à fait normal d'avoir tord de temps en temps, il n'y a pas de honte à ça... Mais bon certains l'acceptent et d'autre le prennent plus mal, heureusement que tous ne sont pas susceptibles car des claques se perdraient... Non mais c'était quoi cette attitude des plus mesquines et pitoyable que celle-ci ? Est-ce que Midoriko pouvait savoir que Yûri savait que la plupart de ses livres sont remplis de bêtises ? Non !!! Elle ne lis pas dans la tête des gens ELLE ! Et puis c'était quoi cette réaction excessive ? C'était trop dur pour lui de dire qu'il était au courant ? HAHAHA c'était à mourir de rire !!! Sans le vouloir elle avait touché un point sensible de MONSIEUR ! C'était vraiment trop drôle à voir, alors lui aussi il était susceptible ? Le pire c'est que encore une fois celui-ci se permettait de la critiquer, alors la c'était le pompon! Non mais franchement est-ce qu'il avait déjà pris la peine de se regarder dans un miroir ? Il était pas un peu mal placé pour dire ce genre de chose ? MONSIEUR croit tout savoir, c'est vrai monsieur est doué d'une intelligence sur-humaine, alors tout de suite il prends la grosse tête hein! C'était hallucinant à quel point ce gars se croyait au dessus de tout le monde... Mais mon pauvre vieux tu t'es pris pour un dieu ou quoi là ? Qu'est-ce qu'il y avait de si.. Excitant à prendre les gens d'aussi haut ? Qu'est-ce que ça lui apportait de prendre les autres pour des petites M**** ? C'était quoi son problème à celui-la ? Midoriko en avait de plus en plus marre de cet homme, en fait finalement à l'hôpital il faisait juste l'hypocrite ? Encore un qui aime bien jouer la comédie, encore un qui aime bien mentir... Finalement Yûri s'avérait être quelqu'un de très décevant pour la jeune femme, elle ne le croyait pas comme ça... Finalement celui-ci était comme tout les autres démons qu'elle avait rencontrée par le passé alors ? Bien sûr celle-ci n'était pas idiote elle l'avait remarqué que c'était un manipulateur lorsqu'il se sont confronté dans la forêt d'Inuyasha, mais étrangement celle-ci ne savait pas trop pourquoi mais ça l'ennuyait vraiment qu'il soit ainsi, elle le croyait d'un niveau plus élevé que les autres petits démons de basse catégorie... Donc elle s'était trompé à ce point ? Elle avait du mal à y croire, disons qu'elle n'avait pas remarqué qu'il était comme ça, il jouait vraiment bien la comédie celui-ci aussi...


Pour la première fois Midoriko commençait à regretter de l'avoir suivit, si si je vous jure c'était vraiment à cause de cette réaction là qu'elle regrettait. Mais pourquoi l'avait-elle vraiment suivit d'ailleurs ? C'est simple parce qu'elle s'ennuyait. Oui c'est vrai aussi qu'elle voulait voir jusqu'où celui-ci serait capable d'aller pour essayer de la manipuler, que voulez-vous elle en avait parfaitement conscience qu'il allait tenter à un moment ou un autre, mais elle l'avais suivit quand même, elle doit vraiment être folle cette fille je vous jure... Mais bon, c'est fait tant pis. De toute façon ici ou dans le monde moderne autant choisir ici, de l'autre côté elle n'avait plus rien à perdre, ça ne pouvait pas être pire dans le japon féodale n'est-ce pas ? Alors oui je ne sais trop comment mais elle avait décider de s'amuser à un petit jeux : Midoriko voulait tout faire pour énerver Yûri, elle voulait voir pendant combien de temps encore ses nerfs allaient tenir, et celle-ci était prête à faire n'importe quoi pour cela, elle voulait le tester... Après tout pourquoi pas ? Lui il avait bien fait la même chose, donc chacun son tour non ?! Il faut bien se divertir comme l'on peux... Mais le problème c'est que celui-ci aussi était très douer pour jouer avec les nerfs de la jeune demoiselle, s'il voulait la tester, c'était très mal partie...Quand vous provoquer Midoriko n'espérer pas vous en sortir sans cicatrices... Cependant, je vous assure que c'est vrai lorsqu'elle lui avait fait voir ces livres c'était vraiment pour l'aider et non pas pour le faire chi*r comme celui-ci le pensait... Mais que voulez-vous apparemment celle-ci avait touché son égo et voilà le résultat, monsieur s'est vexé et à sortie une phrase que franchement il n'aurais dut jamais dire :



« Alors quand tu auras fini de faire ton intéressante et que tu voudras laisser les autres parler un peu tu viendra nous rejoindre! A oui n'oublie pas d'attendre d'avoir moins mauvais caractère... Tu sais... C'est vraiment agaçant a la fin! »

Voilà une phrase digne d'un père qui s'adresse à sa fille... quelle horreur !!! Yûri maintenant se prenait pour son père ? Non mais ça va punis-la et envoie la dans sa chambre pendant que t'y es !!! Elle se taire ? Elle finir d'avoir un sale caractère ? Mon vieux t'allais bientôt regretter d'avoir dit ça, parce que là, OUI LA c'était que le début et attends-toi à en baver maintenant t'aura pas finis de pleurer !!! Bien sûr Midoriko faisait comme si elle n'avait rien entendue, celle-ci s'était dirigée vers la fenêtre et regardait ce qui se passait dehors tout en pensant :

* C'est ça cause toujours tu m'intéresse pauvre crétin ! *

Comme si elle allait lui faire plaisir de lui répondre... Ah il voulait qu'elle se taise ? C'est ça qu'il voulait ? Okay elle allait fermer sa gueule et il ne serait plus près de l'entendre, qu'il ne vienne pas lui adresser la parole après elle allait tout simplement ignorer sa présence, il voulais jouer, et bien elle aussi jouerais et c'est lui qui perdrait. C'est alors que celui-ci quitta brusquement la pièce en claquant la porte... Bon débarras !!! Cependant, ce que Midoriko n'avais pas remarqué dans tout cela, c'est que la fenêtre était mal fermée, et lorsque Yûu ouvra la porte et la reclaqua celle-ci s'ouvrit et cogna violemment la tête de la jeune fille et bien évidement celle-ci se pris le coin de la fenêtre sur son œil droit à deux millimètres près, elle se crevait l'œil... Et pour couronner le tout voilà qu'elle saigne

- Et ben voilà manquait plus que ça !!! Merveilleux !!! Je vais le tuer, je vais le tuer !!!


Dit-elle en s'énervant de plus belle, bon sang mais c'est dingue ça qu'est-ce qu'elle avait bien pût faire pour mériter tout ça ? Pourquoi est-ce que Yuri se mêlait autant de sa vie ? C'est vrai ça, elle ne lui avait jamais rien demandé JAMAIS !!! Elle ne lui avait pas demandé de lui sauver la vie lors de l'accident de voiture, elle ne lui avais pas demandé de la débarrasser de tout les démons qu'ils avaient eut sur leur route, alors pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il continuait ainsi ? Il espérait un merci peut-être ? Pourquoi faire, elle ne lui avait rien demandé M**** !!! Et là encore une fois il viens se mêler de sa vie, mais il a que ça a faire ou quoi ? S'il ne savais pas ce que voulais dire la phrase "fiche moi la paix" c'était pas le problème de Midoriko, il voulais jouer à ça ? Pas de problème mais qu'il ne vienne pas se plaindre après. Et puis après tout lorsqu'on y réfléchis un peu, ce qu'elle venait de faire avec ces stupides bouquins là et qu'il en fasse tout un plat, c'était exactement la même chose que lui avait fait à plusieurs reprises avec elle. Elle s'est mêlé de ses affaires comme lui n'avais de cesse de faire, elle lui a juste involontairement renvoyé la monnaie de sa pièce. Et encore il avait de la chance que ce n'était pas prémédité ça aurait pût être encore pire que cela... Si celui-ci pensait déjà qu'elle était une chiante de première ha le pauvre c'est qu'il n'avais encore rien vue, ce petit truc qu'il venait de subir ce n'était franchement rien du tout comparé à ce qu'elle est capable de faire, mais s'il continuait sur la même voix, il allait bientôt le savoir... Mon pauvre Yûu t'as pas finit d'en baver avec elle, et là tu va regretter de lui avoir sauvé la vie (xD) et à présent Mimi allait prendre un malin plaisir à faire de sa vie un cauchemar... Mais pour le moment elle avait autre chose à penser qu'à cet idiot qui venait de quitter la pièce, elle devait surtout pour le moment soigner sa blessure, et se dirigea donc vers la porte... Seulement voila, plus elle s'avançait plus sa vision devenait floue. Celle-ci avait du mal à s'orienter, disons que la fenêtre n'avais pas cogner juste au niveau de son œil mais aussi sur sa tête, et Midoriko a une tête très fragile, disons qu'il fallait peut de chose pour qu'elle saigne déjà mais aussi pour qu'elle ait des marques, et heu ben vous avez déjà tous eut des maux de cranes alors là un coup de fenêtre ça n'arranges pas les choses, donc celle-ci s'asseya calmement par terre histoire d'avoir une vision plus nette. Mais celle-ci n'arrivait pas encore et ce sang qui coulait toujours b*rdel... Elle n'avais rien pour l'arrêter, alors elle pris le ruban qu'il y avait sur sa tenue d'écolière, ben oui vous croyez peut-être qu'a l'hôpital on vous fournit des vêtement de rechanges ? Bref elle retira celui-ci et l'apposa sur sa tête histoire d'arrêter l' hémorragie, ce qu'il y a d'agaçant avec la tête, c'est que même avec une toute petite blessure vous perdez pas mal de sang... Et le pire c'est que son ruban était rouge lui aussi alors c'était assez complexe de voir s'il y avait encore du sang... C'est alors que quelqu'un commença à s'approcher d'elle, sa vision avait beau être floue, celle-ci arriva tout de même qu'il s'agissait d'un petit garçon... Était-ce le petit en bas de tout à l'heure ? Qui cela pouvait-il être d'autre de toute façon ? Alors instinctivement elle lui adressa ces quelques mots.

- Heu désolé, je veux pas être méchante avec toi mais j'ai pas envie de parler à qui que ce soit..

Mais bizarrement celui-ci restait là et s'approcha d'elle s'accroupit en lui demandant :

« Est-ce que sa va ? »


L
a jeune femme ne préférait pas répondre elle était tellement du genre énerver qu'elle lui balancerais probablement un " ben regarde ma tête ça se voit non pff !! " Mais Midoriko n'aimait pas être agressive envers les enfants surtout que celui-ci ne lui avait rien fait, donc elle haussa juste les épaules et tourna la tête... Mais celui-ci continua toujours de parler...

« Ça va aller maintenant... Je vais te ramener chez toi tout iras bien. Tu veux bien rentrer chez toi?»

Midoriko fut surprise de la question du gamin, mais qu'est-ce qu'il était en train de dire ? Comment est-ce qu'il peut savoir où elle vit et surtout pourquoi il demandait ça ? Ce petit était aussi bizarre que son père ? Alors elle se retourna de nouveau vers lui pour lui répondre:

- De quoi est-ce que tu parles ?

C'est alors que celui-ci lui pris la main et soudain le décors changea, elle ne voyait toujours pas très bien, mais remarqua qu'elle n'était plus dans la bibliothèque mais pourtant les lieux lui était familier... Qu'est-ce que cela voulait dire ? Où l'as t-il emmené ? C'est alors que la jeune femme pouvait apercevoir deux ombres devant elle : il y avait une petite fille assise dans un fauteuil et un petit garçon un peu plus grand qui se tenait debout devant elle. Soudain la vision de Mido s'arrangea et elle voyait parfaitement clair, celle-ci observa la salle où elle se trouvait dans les moindre recoins, étrangement elle avait l'impression d'être dans son ancienne maison, mais qu'est-ce que ça voulait dire ? Lorsqu'elle se retourna pour demander au gamin où ils étaient, celui-ci avait disparu mais pas bien loin puisqu'elle remarqua qu'il était juste en face de la petite fille, elle s'approcha alors calmement d'eux pour leurs poser plusieurs question : d'abord comment avait-elle fait pour arriver jusqu'ici et surtout où est-ce qu'elle était ?! Cependant, la jeune femme en s'approchant de la petit fille eut un sursaut, c'était elle lorsqu'elle avait 4 ans... Mais qu'est-ce que ça voulait dire ? Était-elle en plein délire elle aussi ? C'était contagieux ce truc ou quoi ? Mais se voir petite ce n'était pas cela le plus dérangeant en effet, celle-ci constata qu'elle était vraiment très amoché, elle avait plein de pansement sur ses bras, ses genoux et un à la tête au niveau de son œil droit, que c'était-il passé ? Cette scène, elle en était persuadé ne s'était jamais passé, elle ne s'était jamais blessée autant, elle s'en souviendrait si c'était le cas non ? Et pourtant ce n'était pas le cas, d'ailleurs c'était qui ce gamin devant elle ? Elle ne l'avais jamais vue jusqu'à maintenant, et elle ne le voyait toujours pas, elle avait beau regarder son visage celui-ci était totalement flou, mais c'était quoi ce b*rdel encore ? Qu'est-ce que cela voulais dire ?

* Ça y est je suis folle *

Pensait la jeune femme à cet instant et s'asseyant à côté de son double plus jeune. Elle décida donc puisqu'elle était coincé ici de voir ce qui aller se passer, elle n'entendait pas très distinctement les voix des deux enfants, mais ceux-ci semblaient bien s'entendre, même que le petit garçon était finalement celui qui était en train de soigner les blessures de la petite Midoriko, il venait tout juste de poser le dernier pansement près de son œil... Quelques instants plus tard, voilà que la mère de Midoriko débarque elle posa son sac rapidement lorsqu'elle voit sa fille couverte de pansement, elle s'approcha d'elle et commença à hausser la ton...

- Qu'est-ce qui s'est passé ?!

Hein ? Quoi c'est nouveau ça ? Depuis quand est-ce que sa mère s'inquiète pour elle ? Se demandais la jeune femme en regardant celle-ci se dirigeait vers la petite, elle l'observa des pieds à la tête souleva son menton avec une main et regarda son visage, elle resta silencieuse jusqu'à ce qu'elle enlève le pansement de son œil, et le remis immédiatement... La jeune femme et le petit garçon s'était bien sûr éloigné pour laisser passer la mère tout en observant celle-ci dire :

- Qu'est-ce que t'as encore fait ? Non mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ? Regardes moi ça, encore un peu t'avais plus d'œil... Alala un jour on va te retrouvé morte en plein milieux de la route !

La jeune demoiselle croisa les bras, fermant les yeux et secoua la tête en soupira elle pensait :

* Ouais je me disais aussi c'était trop beau y'avais un truc qui cloche*

C'est à ce moment précis qu'elle observa de plus près le garçon, bien qu'elle ne voyait pas correctement son visage, celle-ci avait la sensation qu'il n'appréciait pas ce que venait de dire sa mère... Et bien oui désolé petit mais ma mère à toujours été comme ça, le contraire serait choquant. C'est alors que la mère en remit une couche en lui demandant qu'est-ce qu'elle avait encore fait et pourquoi elle n'était pas resté à l'école... Mais bon sang elle n'avais pas vue l'heure la vieille ?!

- J'ai rien fait, c'est eux qui m'ont tapé et je suis rentré parce que tu m'as oublié !!!


Rétorqua la petite en commençant à sangloter...

- Je ne t'ai pas oublié puisque c'est ton père qui devait venir...

- Non, c'était toi, papa est venu hier...

C'est alors que la mère se sentie mal à l'aise, celle-ci avait oublié que le gamin était toujours là à regarder ce qui se passait, donc celle-ci se tourna vers lui et le remercia et lui dit qu'il pouvait rentrer chez lui à présent, ce que celui-ci fit de ce pas, et semblait dire au revoir à la fillette, seule sa voix était la moins distincte, celles de sa mère et la petite Mido étaient parfaitement claires, la jeune femme qui se doutait bien comment allait se terminer la conversation entre sa mère et son double petite préféra suivre le jeune garçon pour essayer de comprendre qui il était, malheureusement quelque chose d'étrange la bloqua à la porte, elle ne pouvait que le suivre de vue pour voir où celui-ci se rendait cependant elle ne pouvait pas franchir le pas de la porte donc, elle n'as rien pût voir de plus... Jusqu'à voir son père franchir également la maison, et ben voilà toute "la famille" au complet!!! La jeune femme soupira qu'est-ce que ça voulait dire ? Pourquoi est-ce qu'elle se retrouvait ici et devait subir cette scène ? Tout ça était si étrange et anormal, elle n'avais aucun souvenir d'avoir vécut cela !!! S'agissait-il d'une nouvelle illusion de Yûri ? Non ce ne devait pas être ça, il y avait beaucoup trop de détails, la pièce était trop parfaite, disons qu'elle était comme dans les souvenirs de Midoriko, il ne pouvait s'en doute pas en faire de ce genre... Mais il y avait juste ce gamin qui ne collait pas au reste, cette partie de l'histoire était la plus suspecte... Celle-ci fit donc de nouveau demi-tour et observa de nouveaux les évènements...

- WOW de vrais blessures de guerres que tu as la Midoriko !!!

N'importe quoi... Celui-ci aimait bien faire son intéressant vous pensez ? Et bien pas tout à fait, en fait de ses deux "parents" son père était le moins pire des deux, la mère criait tout le temps pour rien sur la petite fille et ne préférait pas l'écouter et ne la croyait jamais alors que celle-ci disait toujours la vérité; bref vous l'aurez compris la maman de Midoriko ne l'aimais pas du tout, celle-ci était toujours sur son dos pour tout et souvent n'importe quoi, contrairement à son paternel qui lui était disons plus agréable à vivre, en y réfléchissant soit il jouait très bien la comédie soit il était vraiment sincère... Les parents de Midoriko n'avait jamais eut d'enfants, ce n'est pas qu'ils ne le pouvaient pas, ou que l'un d'entre eux était malade non, c'est juste cette femme qui refusait juste de porter un enfant pour que son corps ne soit pas abimé et qu'elle n'ait à subir aucun symptômes de grossesse, vous voyez un peu l'image de celle-ci ? Son mari ne pouvait donc rien dire même si lui il s'en fichait royalement de tout cela. En effet celui-ci avait toujours voulu un enfant et c'est on peut le dire grâce à lui que la petite est arrivée dans leur famille, manque de chance on ne pouvait pas dire que c'était la famille idéale pour la petite... La mère se fichait complétement de son enfant en fait, pour elle on aurait dit que c'était un boulet qu'elle devait se trainer bref elle se forçait vraiment lorsqu'elle était gentille avec sa fille, sympa n'est-ce pas ? Le père c'était différent ou alors il cachait bien son jeu, mais celui-ci semblait culpabiliser de ne pas être assez présent pour la gamine alors pour se rattrapait il lui achetait tout et n'importe quoi, mais il voyait les choses en grand, en beaucoup trop grand, non il ne lui achetait pas des jouets ou des poupées ou des peluches non, lui il préférait acheter des truc complétement inutile... Sa dernière trouvaille était un piano... Un piano comme si Midoriko allait jouer du piano à 4 ans !!! Certes c'est le cas pour certains enfants, mais pas le sien, ce n'est pas qu'elle n'aimait pas la musique non, elle aime bien ça, la seule chose qu'elle ne supportait pas déjà à cette époque c'était d'entendre quelqu'un chanter, aller savoir pourquoi... Bref elle, la seule chose qu'elle voulait c'était des parents plus présent le reste elle n'en avait rien à faire... Même si elle avait beau lui avoir fait comprendre qu'elle ne voulait pas du piano et que même sa mère trouvait ça idiot, celui-ci avait dit qu'il fallait le garder au cas où elle change d'avis... Si ça se trouve plus tard c'était peut-être le cas, qui sait elle avait peut-être changé d'avis, mais si c'est le cas, elle ne s'en souvient pas.

...

C'est alors que la jeune femme ferma les yeux un instant et les ouvrit aussi vite, et de nouveau elle se retrouvait dans la bibliothèque... Souvenir qui refaisait surface ? Ou avait-elle juste fait un malaise ? Peut importe pour le moment elle était toujours blessée, sa vue était trouble mais moins que précédemment, combien de temps avait durer cette vison ? Certainement quelques minutes ou moins qui sait ? Bref celle-ci se releva elle était toujours fâché mais moins, c'était étrange comme si ce gamin avait le don de faire irruption quand il le fallait plus ou moins, elle était persuadée de l'avoir déjà vue quelque part mais où ? où ???? C'était la grande question... Mais à chaque fois que celui-ci faisait irruption elle était plus calme qu'avant, bien sûr elle était toujours sur les nerfs, mais moins... Celui-ci semblait la calmer par je ne sais quel moyen. Celle-ci s'avança calmement en direction de la porte et l'ouvrit toujours en tenant son morceau de tissus sur le côté de son œil, celui-ci et sa tête lui faisait horriblement encore souffrir, comme un marteau qui s'amusait à taper dans sa boite crânienne. Midoriko marcha lentement dans les couloirs et arrivée aux escaliers celle-ci descendit trois marches pas plus, c'était trop elle ne pouvais pas aller plus loin, elle voyait beaucoup trop trouble et ne voulait pas non plus tomber dans les escaliers... Celle-ci s'asseya donc là où elle se trouvait et soupira un instant. Elle n'en avait rien à faire de ce que les autres pouvaient faire, s'ils étaient en train de parler ou de regarder ce qu'elle faisait, elle s'en foutait totalement, qu'un d'entre-eux lui adresse la parole elle ne leur répondrait même pas tout simplement. la jeune demoiselle voulait juste rester là assise et avoir la paix, elle avait déjà assez mal au crane comme cela, elle n'avait pas besoin d'être ennuyée encore plus.

C'est alors que la jeune femme se remémora d'un truc qui s'était produit dans la forêt d'Inuyasha, celle-ci en touchant le fragment de perle qu'elle avait trouvé l'avait soigné... Et là où était-elle ? Entouré de plusieurs fragment de perle, elle n'avait que l'embarras du choix, elle pouvait faire son "marché" comme elle le voulait. Et son choix fût assez simple et fût celui de la grande perche qu'elle ne supportait plus : Yûri. Des deux fragments que celui-ci possédait, la jeune femme aurait put en prendre qu'un seul, mais elle voulait de nouveau l'embêter, après tout si ce qu'il avait dit dans cette fameuse forêt était vrai : qu'il ne dépendait de quiconque, celui-ci ne dépendait pas non plus de ses deux fragments de perles n'est-ce pas ? Alors cela ne le dérangerais pas du tout de ne plus les avoir, si l'on suit la logique de MONSIEUR ! Donc il n'y aurait aucun problème si Midoriko les reprends ? La jeune femme regarda les bras de celui qui est soit disant censé être son allier, et se concentra sur les deux fragments de Shikon, jusqu'à ce que ceux-ci s'animent et sortes du corps de ce dernier laissant pour seules traces de légères taches de sang durant ce laps de temps, la jeune femme pris le soin d'effiler le morceau de tissus qui n'était pas encore salit par le sang qu'elle avait eue sur sa tête pour avoir une fine corde de celui-ci. Les fragments se déplaçaient tout d'abord lentement puis arrivèrent rapidement devant Midoriko et se rassemblèrent pour n'en former qu'un et un peu plus gros. Elle tendis la ficelle devant le fragment qui flottait face à elle et celui-ci se posa en pendentif sur cette corde. Midoriko frotta légèrement le fragment ne voulant pas de tache de sang qui salissait ce truc, puis elle ouvrit doucement le morceau de tissus, le fragment qui brillait déjà bien brilla encore plus fort au contact des mains de la jeune femme à travers le tissus. Bien qu'elle n'en était pas sûre celle-ci préféra garder ce tissus plutôt que de tenter de voir un quelconque souvenir de Yûri... Non merci même si certains pouvait peut-être devenir utile, elle n'avait pas envie d'avoir des visions de celui-ci. Rapidement le fragment de perle vira encore plus au noir qu'il ne pouvait l'être et puisqu'elle avait augmenté la puissance de l'un maintenant si elle venait à le séparer en deux de nouveau, ils seraient à puissance égale si elle le désirait encore. Enfin elle le mit autour de son coup, la chaine était assez longue pour qu'elle n'ait pas de contact direct avec son corps mais qu'elle soit juste sur son vêtement toujours dans le but de ne pas avoir d'éventuelles visions... La blessure qu'elle avait à sa tête disparue aussitôt et se sentie de nouveau en pleine forme. Elle n'avais plus qu'a jeter le morceau de tissus. Midoriko en avait rien à foutre que celui-ci puisse dire quoique ce soit, peut-être qu'elle les garderaient toujours sur elle, ou peut-être qu'elle lui rendrait, tout dépendait de l'attitude de celui-ci. Même si pour lui, ils n'ont pas l'air d'être si important que cela puisqu'elle n'est pas assez forte, et bien nous verrons bien non ? La jeune femme resta tout de même assise sur les marches même si elle avait cette désagréable sensation d'être observé, elle s'en moquait bien, elle devait juste trouver un bon moment pour partir. Puisque Yûri n'était pas décider à le renseigner elle ferait comme elle avait toujours fait : se débrouiller toute seule, finalement on est jamais si bien servit que par soit même... Mais contrairement à d'autre elle avait le temps, elle n'était pas pressée... La jeune femme resta calmement là et silencieuse puisqu'apparemment c'est ce que tout le monde voulait alors oui elle allait se taire car contrairement aux idées reçue cela ne la déranges pas du tout. Alors ne vous étonnez pas si elle ne réponds pas.

Revenir en haut Aller en bas
Sawako Ichiderwa
|Sorcière manipulatrice au service de Yûri||Sorcière manipulatrice au service de Yûri|
avatar
Féminin
Nombre de messages : 109
Localisation : Somewhere, in the end. ~
Amour : Huh, what's love?
Arme : The Ocarina of song, the sceptre of time, my puppets and a Katana
Date d'inscription : 15/03/2010

Feuille de personnage
Pouvoir:
4500/9999  (4500/9999)
Alignement(Bien ou Mal)::
Shikon no Tama :: 2 Jolies petits fragments de couleur rose.
MessageSujet: Re: Une nouvelle alliée ou...? [PV Sawa/ Yûu/ Tao/ Mido]   Novembre 7th 2010, 4:50 pm

La jeune Sawako se gratta la tête, ne sachant plus trop quoi dire.. Apparemment Tao ne l'aimait pas et n'allait pas l'aimer... Une once de déséespoir vint l'envahir, qu'avait-elle fait de faux pour avoir les foudres de celui-ci? La petite Star n'en savait pas le moins du monde ce qu'elle avait fait, ce qui la mit à réfléchir.. Au point que des questions commencèrent à la tourmenter.. Pourquoi tant de haine envers elle? Qu'avait-elle fait de faux pour s'attirer la foudre des gens? Qu'est-ce qu'elle leur avait fait? Sawa se passa les mains dans sa chevelure couleur ébène et se mit à rire l'air gênée, comme si elle avait fait quelque chose de assez gênant. C'est alors que Yûri fit son apparition après un petit moment d'absence, il fixa d'abord Tao, puis Sawako, la jeune fille se contenta de sourire bêtement. Yûri disait quelque chose à Tao, Sawako se contenta de ne pas écouter, elle n'avait pas envie.. La jeune demoiselle était un peu dégoûtée de ne pas savoir ce qui s'était passé, c'est comme si on lui avait effacé la mémoire, mais pas complètement.. La seule chose d'en elle se souvenait était un brouillard épais, grisâtre et qu'on ne pouvait pas y voir à travers.. C'était complètement flou, Sawako n'arrivait pas à se souvenir de ce qui s'était passé, absolument pas, c'était comme un lavage de cerveau, mais en pire... La jeune dille avait beau à se torturer mentalement, elle n'arrivait pas à se souvenir, même si elle n'était pas du genre à abandonner aussi facilement, Sawako laissa tomber pour une fois, ne voulant même pas savoir ce qui s'était passé

« On part sous peu alors si vous avez faim, il serait peut-être le temps de manger... » Lâcha Yûri.

La petite Star fit non de la tête, son estomac se serra pour une certaine raison d'en elle ignorait totalement la raison et elle n'avait pas envie de manger, comme dégoûtée de ne plus se souvenir de ce qui s'était passée après qu'elle s'était réveillée dans les escaliers... C'était flou, très flou, blanc.. Absolument blanc.. Rien n'était restée dans sa mémoire, comme si quelqu'un lui avait justement volé la mémoire, ce petit fragment de mémoire.. Saurait-elle devenue amnésique? Cette maladie qui nécessite des médicaments spéciaux pour le cerveau? Cette maladie qui attein souvent les vieux ou qui est souvent de naissance.. Cette maladie plus ou moins grave qui s'aggrave au fil du temps, rien que d'y penser, la jeune fille en frissonnait déjà de peur.. Pourquoi pensait-elle à une chose aussi horrible? C'était complètement absurde et ironique! Ce n'était pas son genre à elle de penser aussi négativement, où était passée cette gentille Sawako dynamique avec un grand coeur? Aurait-elle sombré dans le néant le plus profond de ce bas-monde? Pourquoi un changement soudain de comportement? Aucune idée, restait â savoir pourquoi Sawako était devenue aussi silencieuse qu'une pouple..


* Sawako tu va être correcte pour tantôt? On doit aller en direction du village de Taijuya ou plutôt sa ruine... La bas il y a un objet que j'aimerai bien avoir... mais il y a une très longue distance a parcourir... Durant ce voyage Midoriko devra assurer, de toute manière tu pourras facilement avec tes talent t-en charger des plusieurs monstre qui croiserons notre route. Je veux simplement voir si on peut la compter parmi nous... Je te demande simplement de t'assurer un peu de surveiller ses arrières...Même si tu ne l'apprécie pas vraiment... Je veux surtout tester ses nerfs tu vois? Rendu a la grotte tout dépend comment cela se passera je te donnerait plus de détails... *

Elle entendit la voix de Yûri résonner dans sa tête, la jeune fille se contenta lentement de hocher la tête, elle ne réchignait pas ou ne rétorqua pas, se contenta de juste de hocher la tête sans répondre ni rien. Cette soudaine perte de mémoire l'inquiétait et cela se lisait assez bien sur son visage que quelque chose n'allait pas, mais avant que personne ne puisse demander la moindre question, elle remit son chapeau de cow-girl sur sa tête et des étoiles brillaient dans ses yeux. Aussi dynamique qu'avant elle se releva avec l'énergie restante dans son pauvre enveloppe. Hotaru lança des éclaires à Yûri, puis ne réchignait pas plus, si sa maîtresse voulait tester les nerfs de la fille, qu'elle le fasse alors, mais Hotaru était tous à fait contre cette idée terrible et absurde qui risquait juste d'empirer la relation entre cette sauvage de Midoriko et cette folle de Sadako, bon heureusement.. Sadako n'était pas là, donc une chance infime pour que ces deux filels se lient d'amitié est très proche de zéro.. Le zéro absolu refletant le néant des deux coeurs. Après un moment de silence, Sawako se contenta de sourire bêtement, puis fit apparaître son sceptre de nul part, le sceptre que son père avait eu auparavant et qu'il a finalement laissé derrière lui comme une vieille chaussette. La petite luciole regarda ensuite sa maîtresse et lui dit alors d'une voix inquiète..

" Sawako.. Tu ne devrais pas utiliser ton sceptre pour moyen de transport! Après tous.. Midoriko ne sait pas voler.. Et... Mieux vaut de ne pas aller à deux sur ton sceptre alors vas y en marchant..! "

Sawako écarquilla des yeux, comme si elle s'était arrêtée et fixa l'air intriguée Hotaru et ensuite posa son regard sur son sceptre, puis Hotaru, son sceptre... Son temps de réaction était assez lente et ce n'était pas dans ses habitudes, donc encore un autre signe qu'elle était occupée par autre chose que sa mission.. Qu'une autre pensée la préoccupait et que ce n'était pas si habituel, puisque d'habitude elle se fichait pas mal des choses alors pourquoi aujourd'hui? Pourquoi maintenant devait-elle penser à quelque chose en particulier? C'était totalement illogique, même incohérant, totalement fantaisiste même!

" Huuuu... Tu as sûrement raison Hotaru-chan, je devrais peut-être y aller gentillement. " Répondit la jeune fille en souriant à la luciole.

D'un geste rapide, la jeune Star rangea son sceptre par magie et fit apparaître un petit pantin sur son épaule, amicalement, elle caressa la tête du pantin et relia son énergie à la petite poupée. Son regard était triste et pétillant à la fois, on ne pouvait pas vraiment savoir ce qui la tracassait, mais cela nous était complètement égale.. Non? Hotaru se mit à la traiter d'abrutie et Sawako lui tira la langue tous en rigolant.. Elles étaient vraiment proches.. Rien ne pourrait briser leur lien, ce lien d'amitié que certaines personnes ne possèdaient pas ou ne connaitraient jamais, Sawako avait quand même cette chance de connaître l'amitié. De connaître ce que cela faisait d'être amie avec une personne, d'être proche et de partager des secrets avec celle-ci. Après tout, l'amitié était rare à avoir si on ne savait pas s'y prendre et Sawako faisait partie des gens qui savaient s'y prendre, qui n'était pas coincée comme certaines personnes. Car être coincé n'est pas toujours le meilleur atout, si une personne n'arrive pas à rire et profiter de la vie c'est un coincé donc faut le laisser dans son coin en train de pourrir comme un linge sale qu'on aurait négligé depuis un bon moment. Et puis comme on le dit si bien.. Rien ne vient sans rien! Donc ce qui veut dire qu'il faut faire quelque chose pour avoir une autre chose et pour avoir des amis, il faut faire des efforts et une envie de avoir des amis est requise. Sinon, vous pouvez rester seul jusqu'à la fin de votre vie et vous ne verrez même plus le temps passer, tellement vous êtes seul.. M'enfin être seul à aussi ses atouts à lui... Comme par exemple, s'il faut travailler seul, un solitaire arrivera à travailler seul, puisqu'il est la plupart du temps seul dans son coin ou paumé on-ne-sait vraiment où alors que si quelqu'un de très sociable doit travailler seul, ce n'est pas garanti qu'il travaille seul ou alors qu'il réussise à travailler seul. Puisque celui-ci est comme "habitué" à travailler en équipe en groupe ou avec des gens alors que le solitaire peut parfois bien se débrouiller seul.. M'enfin si on devait classer notre jeune amie Sawako dans un de ces deux cas, elle serait la sociable incomprise.. Pourquoi incomprise? Parce que jusqu'à là, les gens comme Tao ou Midoriko se sont juste énervés contre elle et que ce qu'elle essaie tous simplement c'est d'être ami avec eux, de créer un lien, mais dès le début ça n'a pas vraiment marché, pour on ne sait quelle raison vraiment.. Mais Sawako tenait vraiment à être amie, même si cela leur prendrait mille ans à créer un petit lien tous minuscule qui est proche de zéro.. Sawako se gratta finalement la tête et tapota amicalement la tête de Hotaru avant de demander..

" Anooo.. Quel sont vos ordres, Yûri-sama? " Dit-elle en se retournant pour faire face à la réincarnation de Naraku.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une nouvelle alliée ou...? [PV Sawa/ Yûu/ Tao/ Mido]   Avril 5th 2011, 2:23 pm


Comme quoi dans la vie tout arrive. Oui tout arrive lorsqu'on sait être patient et attendre le temps qu'il faut, parfois les choses s'arrangent enfin alors qu'on croit souvent que tout ira toujours très mal pour nous. C'est ce que Tao s'était dit lorsqu'il avait enfin retrouvé son père après huit années d'absence. Huit ans, pour un gamin c'est long et encore plus lorsque vous savez que c'est l'âge de celui-ci. Mis à part des photos dans un album de sa mère, il ne l'avait jamais vu de sa vie, même pas en le croisant dans la rue ou bien ailleurs... Ce dernier le voyait pour la première fois aujourd'hui, enfin pour être précis je dirais depuis quelques heures maintenant. Cet homme était.... Impressionnant, voilà le mot, de par sa grande taille, sa manière de parler, tout en fait. Mais une chose en plus que Tao était fier, en plus de l'avoir enfin retrouvé, c'était de constater qu'il ressemblait beaucoup à son père lorsqu'on les regardait de plus près. Ressemblance physique bien sûr, puisque pour l'instant il était encore beaucoup trop tôt pour se pencher sur le reste. Il n'empêche que cela fait toujours bizarre de rencontrer son géniteur pour la première fois. D'ailleurs même si lorsqu'on est gamin, quoiqu'à tout âge c'est aussi valable, nous n'avons qu'une seule hâte c'est de rencontrer cette autre moitié qui fait que l'on existe maintenant, il y a toujours un aprioris. Je veux dire qu'après tout avec le temps, cette personne on finit toujours par l'idéaliser un peu non ? On imagine qu'il est comme ça qu'il a telle attitude envers les gens, qu'il a tel caractère etc. etc. Tao avait une chance que peu d'enfants ont. En effet ce dernier avait sa mère qui pouvait lui raconter comment était son père avec les autres, mais celle-ci était-elle vraiment objective ? Après tout elle l'aimait alors elle le mettait peut-être sur un piédestal non ? Tao n'en demandait pas trop à sa mère par rapport au comportement de son père, il voulait se faire sa propre idée de lui lorsqu'il le retrouverait. En fait je dirais même que toutes les fois où il lui avait posé des questions, celle-ci ne voulait pas en parler, il n'avais que les pensées de sa mère qu'il pouvait lire sans le faire de manière volontaire... Bien que pour l'instant il ne savait pas trop quoi penser de celui-ci, mais il ne le connaissait pas vraiment donc il n'était pas encore prêt pour avoir un bon jugement.

Parfois le petit gamin se demandait comment sa rencontre avec son père se passerait. Est-ce qu'il allait partir et faire comme si son fils n'existait pas ? Est-ce qu'il allait renier cet enfant et prétendre qu'il ne connaissait pas sa mère ? Ou allait-il tout simplement l'accepter tel qu'il est et que tout finirait par s'arranger entre lui et sa mère et qu'ils allaient pouvoir former une famille comme si rien n'était jamais vraiment arrivé ? Il y avait plein de questions qui traversaient la tête de cet enfant. Quelquefois il craignait même ces fameuses retrouvailles, il avait peur que tout cela ne se passe pas comme il l'avait imaginé et qu'il soit déçu de le retrouver au final. Alors, parfois oui, il n'osait pas trop fouiller, c'est tout ce qu'il y a de plus normal d'avoir ce genre de crainte après tout non ? Mais de là à tomber sur lui dans ce monde plus qu'étrange, non bien sûr que non ce n'était pas du tout ce que celui-ci avait envisagé. En fait il n'avait jamais émit cette hypothèse, tout simplement car il y a encore quelques temps il ignorait l'existence de ce monde. Et puis même s'il connaissait ce monde avant, qu'est-ce qui prouve que son père puisse le connaitre également ? Qu'est-ce qui prouve que quelqu'un d'autre à part Tao puisse connaître le monde féodale ? Rien ni personne. C'était juste un coup du hasard. Un bon coup de pouce de la chance... En parlant de chance, il faut bien admettre que ce petit en a eu jusqu'à présent. Pourquoi cela ? Et bien, il venait tout juste de découvrir ce nouveau monde, d'ailleurs ce dernier avait encore du mal à comprendre où il se trouvait, et en plus de cela il venait de subir quelques attaques de démons qui voulait faire de Tao leur repas, pas très sympathique comme endroit il faut bien se l'avouer. Disons le clairement sa rencontre avec son vrai père était tombé à pic, vue dans l'état où il se trouvait : blessé et complètement épuisé on n'aurait pas donné cher de sa peau s'il subissait encore une attaque. Bref ces deux derniers avaient finit leur nuit dans le village des Taijuyas...

Tao malgré deux ou trois rêves pas très agréable avait réussit à trouver le sommeil tant bien que mal, mais celui-ci eut le droit à un magnifique réveil en fanfare. Qu'est-ce que c'était que ces deux pimbêches qui s'étaient mise à hurler autant ? Son père aimait-il à ce point là côtoyer des folles ? Qui sait vraiment... Surtout cette Sawako, elle avait des pensées vraiment très désagréables envers Tao. Pourquoi d'ailleurs ? Qu'est-ce qu'il avait bien pût lui faire ? Il ne l'avait jamais vue jusqu'à présent et voilà que tout à coup elle était devenue très agressive !! Alala les filles je vous jure !!! Mais bon sang personne n'a eut l'idée de fournir le mode d'emplois avec elles, à leur naissance ? Enfin bref, le pire ne s'était pas encore produit. Visiblement puisque Tao était le petit nouveau venu du "groupe" on allait lui faire subir une sorte de bizutage. En tout cas, c'était à cela que ça ressemblait... Après avoir aveuglé tout le monde et balancé un pot de confiture sur son père, Sawako continua de hurler encore et encore... Mais pourquoi son père ne disait-il rien ? Étrangement il semblait être ailleurs en ce moment. Était-ce lui le résultat de cette pseudo absence ou était-il toujours comme cela ? Tao le découvrirais bien assez tôt. Puisque voilà que Yûri se mit à se déplacer, ça y est, il allait enfin réagir et dire à Sawako de se calmer ? Et bien... Non, le petit bonhomme en fut même très perturbé suite au comportement de son père... Que venait-il faire devant ses yeux ??? Embrasser une autre femme que sa mère ?? Alors c'était pour cela qu'il les avaient quittés ? Non !! Ça ne pouvait pas être ça!!! PAS CA ! Qu'est-ce que c'était que tout ce cirque ? Rien ne semblait aller correctement aujourd'hui. Tao ne savait plus trop quoi penser. L'espace d'un instant il avait finit par regretter d'avoir retrouvé son père... Puis son père, Yûri agissait comme si de rien était, il leur disait de manger et s'éloigna de tout le monde et se rendit vers l'extérieur. Tao n'essaya pas de suivre celui-ci, car de toute façon cela n'aurait certainement servit à rien. Suivit de près par cette Midoriko qui de la façon dont elle nous dévisageait devait se demander pourquoi on la regardait ainsi, Tao ne chercha pas à comprendre plus loin lorsqu'il l'entendait gueuler sur son père dehors avant de lui foutre une baffe en pleine figure. Disons qu'à cet instant précis il trouvait son père et Midoriko très étranges il ne les comprenait pas du tout... Mais c'était cette Sawako ou Sadako peut importe, qui était vraiment bizarre, elle se mettait à hurler pour tout et n'importe quoi, pourquoi s'en prenait-elle à Yûri ? Elle menaçait en se parlant plus à elle même qu'autre chose que si se dernier faisait du mal à Sawako elle le tuerais... Puis se mit à frapper dans le mur qui s’effondra radicalement sur le sol... Tao était très curieux de cette réaction, pourquoi s'énervait-elle autant ? Midoriko avait apparemment de bonne raisons d'être enragé, mais elle, pourquoi réagissait-elle aussi violemment ? La jeune fille s'était à peine retournée et commençait à lui répondre que Midoriko rentra à son tour de nouveau dans le Sanctuaire, celle-ci s'adressa a Sawako de manière plutôt provocatrice... A cet instant Tao soupira intérieurement, avait-elle vraiment besoin de faire ça ? Visiblement Sawako était sur les nerfs donc était-ce vraiment nécessaire de l'enrager de plus bel ? Les filles je vous jure c'est compliqué, mais alors quand elles sont plus âgés ça semble encore pire, en fait pour tout dire ce sont bien tout les adultes qui sont tellement complexe à comprendre, que Tao se demandait vraiment dans quel endroit étrange était-il arrivé.

La discution reprenait son cours ou peut-être pour l'instant le cours monologue de Sadako, lorsque celle-ci sembla visiblement se calmer et laissa réapparaitre Sawako. La jeune sorcière ne semblait pas comprendre pourquoi ils étaient tout les deux à l'extérieur...Le petit bonhomme ne savait pas trop quoi dire, puisqu'en fait il avait tout simplement encore du mal à tout comprendre ce qui venait d'arriver, mais surtout était-ce une bonne idée de lui dire vraiment ce qui venait de se passer ? Pour je ne sais trop quelles raisons Tao pensa que non et que cela allait encore l'énerver alors il répondit juste :

- Hum pour rien laisses tomber.

Soudain, le petit garçon senti l'aura de son père approcher rapidement des deux jeunes gens, celui-ci regarda son fils un moment et s'excusa pour tout à l'heure et qu'il pensait à sa... La suite il ne la saurait pas. Tao se gratta un moment la tête, il n'avais pas trop compris où voulait en venir son père en s'excusant... Certes le voir embrasser une autre femme que sa mère c'était déplaisant à regarder, mais il ne comprenait pas pourquoi il lui adressait ses excuses à lui... Enfin bref !!! Lorsque son père leur répéta une fois de plus de manger, Tao répondit juste non de la tête, il n'avais pas faim pour le moment il avait assez de force. Celui-ci préféra observer de loin Midoriko descendre et s'installer sur les escaliers, elle semblait moins énervée que tout à l'heure, peut-être qu'elle et son père avaient réussit à discuter et calmer les choses ? Soudain ils entendis la voix de son père résonner dans sa tête, enfin non dans la tête de Sawako ce qui le fit un peu sursauter disons qu'il ne s'attendait pas à entendre une autre voix que celle de la jeune fille dans sa tête...

* Sawako tu va être correcte pour tantôt? On doit aller en direction du village de Taijuya ou plutôt sa ruine... Là bas il y a un objet que j'aimerai bien avoir... mais il y a une très longue distance a parcourir... Durant ce voyage Midoriko devra assurer, de toute manière tu pourras facilement avec tes talents te charger des plusieurs monstre qui croiserons notre route. Je veux simplement voir si on peut la compter parmi nous... Je te demande simplement de t'assurer un peu de surveiller ses arrières...Même si tu ne l'apprécie pas vraiment... Je veux surtout tester ses nerfs tu vois? Rendu a la grotte tout dépend comment cela se passera je te donnerait plus de détails... *

Sawako hochait juste la tête et demanda à Yûri quels étaient ses ordres. Quand Tao vit tout d'un coup que les fragments de perles sortirent des bras de son père, celui-ci arqua les sourcils n'ayant pas compris ce qui se passait vraiment jusqu'à ce qu'il voit qu'ils se dirigeait vers Midoriko. Comment faisait-elle ça ? Tao hocha les épaules discrètement voyant son père la regarder de travers et soupirer. Le gamin ne savait pas qu'est-ce que c'était que ce village et surtout qu'est-ce qu'il pouvait y avoir d'arme si intéressante que cela pour que son père veuilles aller là bas, mais il ne tenait pas vraiment à rester là tout seul, donc il attendit patiemment la suite des évènements se préparant à partir avec les trois autres.



[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une nouvelle alliée ou...? [PV Sawa/ Yûu/ Tao/ Mido]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle alliée ou...? [PV Sawa/ Yûu/ Tao/ Mido]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chemin du temps :: Hors jeux :: ARCHIVE(S) :: [†]Poubelle land![†]-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit